La Terrasse n°279 septembre 2019
La Terrasse n°279 septembre 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°279 de septembre 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 16,5 Mo

  • Dans ce numéro : opéra à 4 mains.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
théâtre 10 la terrasse 279 septembre 2019 Julie Carretier-Cohen SAISON 2019 ✪ 2020 > je m’abonne ! DÈS 3 SPECTACLES CHOISIS  : 10 € LA PLACE ! APÉRO CIRQUE, hors abonnement  : tarif 2 € ou ++ i-SOLO COMPAGNIE JÉRÔME THOMAS 3 OCTOBRE ✪ GRAND CHAPITEAU APÉRO CIRQUE 18 > 20 octobre ✪ Petit chapiteau A. RODRIGUEZ, J. JURADO, APPRENTIS 3 E ANNÉE, ÉTUDIANTS PÔLE SUP’93 LE VIDE, ESSAI DE CIRQUE F. GEHLKER, A. AUFFRAY ET M. DIAZ VERBÈKE 10 > 15 novembre ✪ Grand chapiteau HAPPY PISTE ALAIN REYNAUD ET HEINZI LORENZEN 8 > 21 décembre ✪ Grand chapiteau APÉRO CIRQUE 24 > 26 janvier ✪ Petit chapiteau SÉBASTIEN PERRAULT, APPRENTIS 1 RE ANNÉE, ÉTUDIANTS PÔLE SUP’93 FRACTALES CIE LIBERTIVORE - FANNY SORIANO 31 janvier ✪ Grand chapiteau APÉRO CIRQUE 14 > 16 février ✪ Petit chapiteau CHLOÉ DÉCHERY, PRÉ-APPRENTIS PAR LE BOUDU BONAVENTURE GACON 27 février > 1er mars ✪ Petit chapiteau APÉRO CIRQUE 27 > 29 mars ✪ Petit chapiteau CHRISTOPHE HUYSMAN, APPRENTIS 2 E ANNÉE CLOWNFÉRENCE OU NUANCIER CLOWN LUDOR CITRIK 2 avril ✪ Petit chapiteau APÉRO CIRQUE 24 > 26 avril ✪ Petit chapiteau BIÑO SAUITZVY, APPRENTIS 1 RE ANNÉE LES IMPROMPTUS 12 FESTIVAL DES ARTS DU CIRQUE ✪ 3CLOWNS > 31 MAI ✪ 100% KIDS 2 > 5 juin (jeune public-temps scolaire) ✪ DIMANCHE 100% CIRQUE > 7 juin RÉSA 01 72 59 40 30 ✪ academie-fratellini.com ACCÈS > 5’Paris-Nord 10’Les Halles RER D Stade de France-Saint-Denis Critique La Vie de Galilée Comédie-Française/DE Bertolt Brecht/mes et scénographie éric Ruf Vingt-neuf ans après la mise en scène d’Antoine Vitez, qui fut sa dernière création, éric Ruf présente une nouvelle version de La Vie de Galilée sur le plateau de la Salle Richelieu. Un spectacle choral, de facture classique, qui offre un point de vue d’une grande clarté sur la pièce de Bertolt Brecht. Longtemps, éric Ruf est resté éloigné du théâtre de Bertolt Brecht, le considérant – à tort, avoue-t-il à présent – comme un théâtre didactique. C’est en cherchant un rôle pour Hervé Pierre (qu’il a une première fois mis en scène en 2012, dans Peer Gynt), que l’actuel administrateur général de la Comédie-Française a eu l’idée de créer La Vie de Galilée. Se plongeant dans la pièce, il déclare avoir été immédiatement conquis par l’intelligence du regard que porte Bertolt Brecht sur le savant italien (né à Pise en 1564, mort près de Florence en 1642). Un regard qui fait de Galilée non pas un être hiératique, fier de son savoir, un héros regardant le monde du haut de sa supériorité intellectuelle, mais un jouisseur, un homme de chair et de sang devant composer Entretien/Pierre Maillet avec les contraintes et les compromissions de la société dans laquelle il vit. Cette société est régie par les lois de l’église catholique, qui impose son dogme et ses prérogatives, audelà même du champ religieux, dans toutes les sphères de l’existence et de la pensée. Cela en dépit du poids des évidences objectives, le Vatican n’hésitant pas à bafouer la réalité des faits scientifiques pour maintenir son pouvoir. Le charme de l’artisanat En 1600, Giordano Bruno en fit la funeste expérience. Après avoir prouvé et soutenu que la Terre, tournant autour du soleil, n’était pas le centre de l’univers, le dominicain philosophe périt brûlé vif sur un bûcher de l’Inquisition. Traversant plusieurs décennies de l’existence Carte blanche à Pierre Maillet Les Plateaux Sauvages/Conception Pierre Maillet En ouverture de saison, Les Plateaux Sauvages offrent à Pierre Maillet une carte blanche où théâtre, mais aussi musique et cinéma sont à l’honneur. Et où sont portées des paroles diverses, le plus souvent anonymes, marginales. Pour spectacle central de votre carte blanche, vous avez choisi One night with Holly Woodland. Pourquoi ? Pierre Maillet  : Ce cabaret performatif était en 2018 la première création présentée aux Plateaux Sauvages, après les travaux de rénovation du lieu. Le reprendre, c’est célébrer une sorte d’anniversaire ! J’ai voulu faire une fête de ce moment qui m’est offert, et la dimension très musicale de cette pièce s’y prête. Entre, théâtre, musique et standup, One night with Holly Woodland est un hommage à une grande figure de l’underground américain des années 1970, qui fut aussi la première star travestie de l’Histoire. Cette pièce exprime aussi votre intérêt pour les paroles marginales. P.M.  : C’est en effet l’un des points communs aux différentes formes présentées lors de cette carte blanche. Letzlove, Portrait(s) Foucault fait renaître le dialogue entre le philosophe et un jeune autostoppeur qui lui parle de choses et d’autres. De sexe, de révolution, de drogue… Quant au parcours déambulatoire Ils ne sont pour rien dans mes larmes, il donne à entendre des témoignages d’anonymes recueillis par Olivia Rosenthal. Ce parcours est né d’un atelier mené il y a cinq ans, avec dix élèves de la promotion 27 de l’École de la Comédie de Saint-Étienne. Pourquoi le reprendre aujourd’hui ? P.M.  : Je garde un très bon souvenir de ce travail, le premier que j’ai réalisé avec ces élèves qui sont aujourd’hui encore très soudés, et avec qui je travaille régulièrement dans mes créations. En s’emparant de paroles d’inconnus sur des films qui ont changé leur vie, ils ont vécu une belle expérience d’acteurs, que j’ai eu envie de faire revivre. Indépendants, leurs neuf modules pourront être présentés dans différents lieux des Plateaux Sauvages. Le créateur Pierre Maillet. « J’ai voulu faire une fête de ce moment qui m’est offert. » Vous présenterez aussi une étape de travail de votre prochaine création, qui traite également de cinéma. De quelle manière ? P.M.  : Je suis né dans une petite ville où il n’y avait pas de théâtre, et mon envie de jouer vient du cinéma. Écrit par Tanguy Viel, aussi auteur du spectacle de sortie d’école de la promotion 27 de la Comédie de Saint-Étienne, Une vie d’acteur traite de mon rapport au 7 e art. C’est un portrait de moi d’un point de vue cinéphilique. Mis en scène par Émilie Capliez, j’y interprète mon propre rôle. Cette présentation conclut cette carte blanche qui sera aussi pleine de rencontres, de surprises. Propos recueillis par Anaïs Heluin Les Plateaux Sauvages, 5 rue des Plâtrières, 75020 Paris. Du 28 septembre au 5 octobre 2019 à 20h. Tél. 01 83 75 55 70. Baptiste Muzard
Валерий Мясников Vincent Pontet, coll. Comédie-Française La Vie de Galilée, dans une mise en scène d’éric Ruf. de Galilée, qui tentait lui aussi d’imposer la thèse de l’héliocentrisme, l’œuvre de Bertolt Brecht fait bien sûr le procès de l’obscurantisme religieux, mais va plus loin en éclairant les doutes et les questionnements d’un scientifique qui, au quotidien, cherche sa voie dans un monde ne se réduisant pas au seul domaine des idées. éric Ruf donne corps à ce monde foisonnant du xvii e siècle à travers une mise en scène et un univers esthétique d’un grand classicisme (les costumes sont de Christian Lacroix). Ce spectacle de troupe qui, loin de se focaliser sur le personnage de Galilée, crée une partition chorale, ne cherche ni à surprendre, ni à épater. Centrée sur la matière humaine que composent vingt-trois excellents Eugène Onéguine. interprètes (qui incarnent une quarantaine de personnages), cette version de La Vie de Galilée a le charme de l’artisanat. Concrète, fluide, équilibrée, elle nous guide pas à pas, sans accroc, au cœur d’une existence et d’une époque faites de dilemmes, de paradoxes et d’incertitudes. Manuel Piolat Soleymat Comédie-Française, salle Richelieu, place Colette, 75001 Paris. Du 30 septembre 2019 au 19 janvier 2020. En alternance. Matinées à 14h, soirées à 20h30. Durée de la représentation  : 2h40 avec entracte. Tél. 01 44 58 15 15. www.comedie-francaise.fr Eugène Onéguine/Oncle Vania Théâtre Marigny/d’après Pouchkine ET Tchekhov/MES Rimas Tuminas À l’occasion de sa tournée mondiale fêtant son 100 e anniversaire, la compagnie russe du Théâtre Vakhtangov pose ses valises au Théâtre Marigny avec deux chefs-d’œuvre du répertoire russe. C’est un peu l’équivalent de la Comédie- Française en Russie  : le Théâtre Vakhtangov, né en 1921 rue de l’Arbat à Moscou à l’occasion d’une représentation du Miracle de saint Antoine de Maurice Maeterlinck, est connu pour sa troupe et son passé riche d’histoire, avec des rapports parfois compliqués avec le pouvoir, notamment à l’époque stalinienne. Portant toujours, près d’un siècle après sa fondation, le nom du metteur en scène russe Evgueni Vakhtangov (1883-1922), élève de Stanislavski qui fit la synthèse entre naturalisme et théâtre de convention, le théâtre continue de revendiquer l’héritage de ce metteur en scène créatif et avant-gardiste. Depuis 2007, le théâtre est dirigé par Rimas Tuminas et affiche un répertoire de plus de 50 titres et près de 700 représentations par an. Pour son centenaire, il se produit en tournée à travers le monde (Grande-Bretagne, Espagne, Italie, Suisse, États-Unis, Canada…) et s’installe en septembre et octobre au Théâtre Marigny. Deux fleurons de la littérature russe Dans ses valises, deux fleurons de la littérature russe  : Eugène Onéguine d’après Alexandre Pouchkine et Oncle Vania d’après Anton Tchekhov. Plus connue en France dans la version opératique de Tchaïkovsky, la première œuvre est ici adaptée par Rimas Tuminas qui a choisi de ne mettre en scène que la ligne principale du texte  : l’amour de Tatiana pour Onéguine. La deuxième est jouée dans cette version pour la première fois à Paris et convoque théâtre, mime et musique – alchimie couronnée de plusieurs prix internationaux comme le Stanislawsky Theatrical Award ou The Golden Mask Award. Deux spectacles dans lesquels la brillante troupe du Théâtre Vakhtangov peut donner sa pleine mesure et restituer le champ de bataille des passions et des illusions perdues. Des thèmes tellement russes ! Isabelle Stibbe Théâtre Marigny, Carré Marigny, 75008 Paris. Eugène Onéguine  : du vendredi 20 au jeudi 26 septembre 2019. Oncle Vania  : du vendredi 27 septembre au jeudi 3 octobre 2019. Représentations en russe surtitrés en français. Tél. 01 76 49 47 12. théâtre 11 la terrasse 279 septembre 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 1La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 279 septembre 2019 Page 72