La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
théâtre 98 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) Ville de Caen – Mai 2019 – Photo  : Guy Sadet - * 80 spectacles (dont 3 payants) du 11 juillet au 31 août 2019 80 spectacles GRATUITS * OVERACT aime AVIGNON UN OUTIL AU SERVICE DES COMPAGNIES ET DES PRODUCTEURS Une proposition unique pour l’économie du spectacle vivant qui permet aux compagnies et aux producteurs présents au Festival Avignon off de récupérer des mois à l’avance un complément de trésorerie sans faire un emprunt OVERACT EUROPE SAS 23/25 rue Jean-Jacques ROUSSEAU - 75001 PARIS RCS 429 950 459 - Capital 700 100 € contact@overact.fr - www.overact.eu Tous les jeudis et vendredis à Caen EDR2019-la-terrasse-121x187.indd 1 13/05/2019 10:18 Théâtre du Chêne Noir/de et par Jean- François Derec/mes Georges Lavaudant Le jour où j’ai appris que j’étais juif Jean-François Derec reprend ce seul en scène hilarant et touchant, qui décrit la quête et l’enquête déclenchées par la découverte de son identité juive à l’âge de 10 ans. Jean-François Derec. « Je sais pourquoi tu ne veux pas me le montrer. Parce que tu es juif et que tu as le zizi coupé en deux ! » C’est ce que lance Christine au petit Jean-François, qui par son refus renonce à voir les seins de Christine. Cette nouvelle le sidère et le terrifie. Qu’est-ce qu’être normal ? Ne pas être juif, être un vrai Grenoblois comme tout le monde ! Il se lance dans une quête éperdue pour en savoir plus. Si sa mère – personnage drôle et magnifique ! – ne lui a rien dit, c’est que, rescapée d’un monde anéanti, elle s’est réfugiée dans un « devoir d’amnésie » afin de protéger ses enfants. Ce seul en scène est une merveille de finesse et de délicatesse, de drôlerie et de profondeur. Il montre de manière éclatante l’absurdité de l’antisémitisme et de tout racisme. Agnès Santi Avignon Off. Théâtre du Chêne Noir, 8 rue Sainte-Catherine. Du 5 au 28 juillet 2019 à 15h45. Relâche les 8, 15 et 22 juillet. Tél. 04 90 86 74 87. le Petit Louvre/écriture et mes Manon Montel 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… À travers l’histoire d’un trio amical d’exception, 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… retrace les aventures politiques et intellectuelles de toute une époque. Michaël Giorno-Cohen, Manon Montel et Thomas Marceul. En France, 1830 n’est pas seulement l’année de la Révolution de Juillet. Tandis qu’une partie de la population parisienne se soulève contre le gouvernement de CharlesX, et met ainsi fin à la Seconde Restauration, le milieu littéraire connaît de grands et très divers bouleversements. Ils sont au cœur de 1830 Sand, Hugo, Balzac tout commence… de Manon Montel, qui incarne George Sand tandis que Michaël Giorno-Cohen est Honoré de Balzac et que Thomas Marceul campe Victor Hugo, porteparole du romantisme. En ressuscitant ces trois Philippe Hanula Xavier Cantat monstres sacrés, la pièce rappelle sans verser dans l’encyclopédisme tous les bouillonnements du xix e siècle. Adepte d’une pensée et d’un verbe en action, l’auteure et metteure en scène en traduit la force de perturbation. Au-delà des antagonismes politiques, qui n’empêchent pas la rencontre des grands esprits. Anaïs Heluin Avignon Off. Le Petit Louvre, salle Van Gogh, 23 rue Saint-Agricol. Tous les jours à 17h10. Relâche les mercredis 9, 16 et 23 juillet. Tél. 04 32 76 02 79. Le petit Louvre/d’après Molière/adaptation et mes Philippe Mangenot Duo Juan Duo Juan propose un Dom Juan à deux comédiens, un théâtre à vif dans l’esprit de Vitez, « une expérience joyeuse, fiévreuse, endiablée ». Duo Juan par Théâtres de l’Entre-deux. Pour Philippe Mangenot, l’idée est née de la re-création qu’il a menée avec Gwenaël Morin, au théâtre du Point du Jour, des Molière de Vitez, créés en 1978 au Festival d’Avignon. Lui et Rafaèle Huou, accompagnés par la musicienne Noémie Brigant, échangent leurs rôles à chaque représentation, qu’ils mènent avec le public, au milieu du public, suivant seize « stations » qui représentent seize des dix-sept personnages de la pièce. À la poursuite de l’insaisissable personnage éponyme, primeur est donnée aux comédiens et au texte, sur un plateau quasi nu, pour retraverser toute la puissance de cette « pièce folle, foisonnante, alternant des moments de comédie pure avec des fulgurances tragiques. » éric Demey Avignon Off. Le petit Louvre, 23 rue Saint-Agricol. Du 5 au 28 juillet 2019 à 15h35, les jours impairs. En alternance avec Regardez la neige qui tombe d’après Tchekhov. Générale ouverte au public le 4 juillet. Tél. 04 32 76 02 79. Théâtre des Gémeaux/D’après Shakespeare/Mes Anthony Magnier Macbeth Version remaniée du Macbeth shakespearien, le spectacle mis en scène par Anthony Magnier se veut à la fois effrayant et drôle. Dans la lignée de la folie et de la démesure du théâtre élisabéthain. Macbeth au Théâtre des Gémeaux. Adapter Macbeth sans le trahir, en extraire au contraire la substantifique moelle, la proximité avec le public, le goût pour la violence poli- Bob Mauranne D. R.
G. Delahaye tique, le rire et le fantastique propres au siècle de l’auteur élisabéthain. Tel est le défi que se fixe Anthony Magnier dans cette version écourtée, remaniée, compressée, qu’il veut être « une sorte de gifle shakespearienne » menée « avec la tonicité qu’elle demande ». Ils seront donc cinq actrices et acteurs au plateau sur un plancher circulaire « tour à tour forêt, château, chambre à coucher, salle de réception », pour représenter la descente aux enfers de Macbeth et de sa femme, rongés par l’ivresse du pouvoir qui les propulse dans le meurtre. Une intrigue resserrée, oscillant entre tragique et burlesque, pour la mise en scène inaugurale du directeur de ce tout nouveau théâtre des Gémeaux avignonnais. Éric Demey Avignon Off. Théâtre des Gémeaux, 10 rue du Vieux-Sextier. Du 5 au 28 juillet 2019 à 17h50. Tél. 09 87 78 05 58. Théâtre Artéphile/de Gilbert Lely d’après Ovide/mes Guillaume Cantillon Métamorphoses ! Librement inspiré d’Ovide, Métamorphoses ! se veut une performance poétique qui explore notre société contemporaine par la mythologie. Pour dire notre monde et son impasse, le recours à la mythologie et à la poésie est une voie possible et en tout cas le parti pris de Propos recueillis/Muriel Vernet L’Œil égaré Maison de la Poésie d’Avignon/d’après Victor Hugo/conceptionet mes Sébastien Depommier et Muriel Vernet Dirigé par Muriel Vernet, Sébastien Depommier interprète le versant métaphysique de la poésie de Victor Hugo. Entre contemplation, vertige, désespoir et colère, surgit la beauté du cri humain… « Nous avons travaillé avec l’héritage de l’adaptation réalisée en 1997 par Madeleine Marion et Redjep Mitrovitsa à partir des fragments poétiques issus du recueil assemblé par André du Bouchet, L’Œil égaré dans les plis de l’obéissance au vent, et d’autres extraits de Hugo. Très proche de Madeleine Marion, Muriel avait conservé ce texte qui l’a accompagné longtemps. Nous avons fait quelques changements mais nous avons gardé le fil invisible qui les relie. Le titre est une phrase de Hugo qui questionne l’être au monde et raconte un combat  : celui d’être à contre-courant, à contretemps d’un ordre établi, à sens contraire de la marche du monde et de chercher sa propre vérité et sa liberté ; c’est aussi se laisser embarquer par cette puissance métaphysique qu’est le vent et qui peut s’apparenter à l’esprit. Mots au vent… La plupart des fragments poétiques qui constituent le spectacle ont été écrits en exil  : exil concret et physique, mais, aussi, exil intérieur. C’est donc un Hugo face au vide, face à l’immensité, plongé dans cet univers sidéral qu’il Geoffrey Fages Métamorphoses ! Muriel Vernet et Sébastien Depommier. choisit pour patrie. C’est un Hugo nocturne, moins solaire, plusésotérique. Dans ce poème métaphysique sur l’homme et sa place, Hugo nous convoque à être, à penser, à rêver, et c’est en cela qu’il reste toujours intempestif et oraculaire. Le spectacle a été créé en Bretagne, au Lyncéus Festival, au pied de la cale d’un port à marée basse, dans la charge symbolique et la force des éléments sous le ciel ouvert. L’écho inouï de cette langue et le jaillissement du texte nous ont donné envie de le faire entendre en salle, sur un plateau, sans transposition naturaliste mais en recréant une forme qui s’appuie sur les points névralgiques du poème. Nous allons continuer à proposer ces deux formes, dans plusieurs sites naturels. à ce titre, nous serons accueillis par Châteauvallon et Le Liberté dès la rentrée, pour investir des lieux insolites hors les murs. » Propos recueillis par Catherine Robert Avignon Off. Maison de la Poésie d’Avignon, 6 rue Figuière. Du 7 au 28 juillet 2019 à 14h. Relâches les 16 et 23 juillet. Tél. 04 90 82 90 66. Guillaume Cantillon pour son spectacle créé en 2017. Son complice Gilbert Lely a traduit six histoires d’amour issues des Métamorphoses d’Ovide (Orphée et Eurydice, Apollon et Daphné, Salmacis et Hermaphrodite…), socle pour donner un contrepoint atemporel et poétique à l’actualité. Mais le terme même de « métamorphose » peut être lu à travers l’analyse d’Edgar Morin  : « Quand un système est incapable de traiter ses problèmes vitaux, il se dégrade, se désintègre ou alors il est capable de susciter un meta-système à même de traiter ses problèmes  : il se métamorphose. » Comment changer de voie, quels chemins de liberté emprunter ? Tels sont les thèmes que Guillaume Cantillon et Gilbert Lely explorent dans ce spectacle-performance où se mêlent profération, chant, récit, conte, musique et vidéo. Isabelle Stibbe Avignon Off. Théâtre Artéphile, 7 rue du Bourg-Neuf. Du 5 au 27 juillet 2019 à 21h. Relâche les 7, 14 et 21 juillet. Tél. 04 90 03 01 90. Jonathan Sirch théâtre 99 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148