La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
théâtre 94 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) Cornillon-Confoux Le Théâtre de Fos ¦ Fos-sur-Mer Espace Robert Hossein ¦ Grans Théâtre de l’Olivier ¦ Istres Théâtre La Colonne ¦ Miramas Espace Gérard Philipe Port-Saint-Louis-du-Rhône Abonnez vous ! www.scenesetcines.fr Parmi les 120 spectacles de la saison  : SAISON 20192020 Jane Birkin CAR/MEN Philippe Lafeuille Juan Carmona Marie-Claude Pietragalla GEORGE DANDIN Jean-Pierre Vincent LA NUIT DES ROIS Clément Poirée RUY BLAS Yves Beaunesne MAY B Maguy Marin AN IRISH STORY Kelly Rivière LES BIJOUX DE PACOTILLE & FEMININES Pauline Bureau LA RÉPUBLIQUE DES ABEILLES Céline Schaeffer Akram Khan LA MÉNAGERIE DE VERRE UNE DES DERNIÈRES SOIRÉES DE CARNAVAL Clément Hervieu-Léger PHÈDRE ! François Gremaud LES NAUFRAGÉS Emmanuel Meirieu DANS LA PEAU DE DON QUICHOTTE & BLANCHE NEIGE OU LA CHUTE DU MUR DE BERLIN La Cordonnerie Christian Rizzo GRAVITÉ Ballet Preljocaj FRACTALES & PHASMES Fanny Soriano YELLEL Hamid Ben Mahi Festival des Arts du geste Février 2020 HOTEL Cirque Eloïze ENCATATION, DUO GASTRONOMIQUE JohannLe Guillerm& Alexandre Gauthier PASSAGERS Les 7 Doigts Licence 3-1064783 Théâtre des Lila’s/de Edgar Hilsenrath/mes Tatiana Werner Le Nazi et le Barbier Tatiana Werner offre à David Nathanson un seul en scène dans une adaptation du provocant et sulfureux roman d’Edgar Hilsenrath. Le Nazi et le Barbier. En décembre 2018, Edgar Hilsenrath nous quittait à l’âge de 92 ans, laissant une œuvre importante, dont les romans Fuck America, Le Conte de la pensée dernière et Le Nazi et le Barbier. Dans cet ouvrage, il raconte sous forme de farce grinçante l’histoire de Max Schulz, un aryen pur souche qui s’engage dans les SS, tue des Juifs parmi lesquels son ami d’enfance, puis, la guerre finie, prend l’identité de son ami et devient un sioniste ardent en Palestine. Pour la metteuse en scène Tatiana Werner, il s’agit d’un « récit déjanté. Meurtre, viol, crime de masse, rien n’échappe à la dérision et au sens du grotesque de l’auteur ». C’est pourquoi elle le monte à la manière d’un stand-up où David Nathanson s’adresse au public « avec réalisme et sans fioriture, comme les comiques d’aujourd’hui. » Sur un plateau nu où trône uniquement un fauteuil de barbier, le comédien évoque les trois vies de Max Schultz et les innombrables facettes de ce personnage complexe. Isabelle Stibbe Avignon Off. Théâtre des Lila’s, 8 rue Londe. Du 5 au 24 juillet 2019, à 11h. Relâches les 10 et 17 juillet. Tél. 04 90 85 00 62. Théâtre des Gémeaux/De Jean-Claude Brisville/Mes Daniel et William Mesguich Le Souper Dans Le Souper de Jean-Claude Brisville, dont ils signent eux-mêmes la mise en scène, Daniel et William Mesguich incarnent les « faiseurs de rois » Fouché et Talleyrand, en 1815. Un duel rhétorique entre monarchie et démocratie. Le souper. Inquiet pour son avenir après la défaite de Waterloo et l’exil de Napoléon 1 er, le peuple de Paris est dans la rue. Sa colère gronde, l’empire vacille. Fouché et Talleyrand, eux, dînent aux chandelles dans un écrin de boiserie. République ou monarchie ? Lors de cette rencontre dont Jean-Claude Brisville a imaginé les dialogues dans Le Souper, c’est l’avenir de la France qui est en jeu. Pour Daniel Mesguich, qui la met en scène et l’interprète avec son fils William Mesguich, la pièce montre « mieux que quelque essai, quelque thèse, quelque analyse étayée, quelque conférence savante, que la politique est toujours ‘’voyou ». Que la Thérèse Gacon D. R. loi, toute loi, commence toujours par être illégale ». C’est aussi un morceau d’éloquence, où deux visions politiques et sociétales se rencontrent. Anaïs Heluin Avignon Off. Théâtre des Gémeaux, 10 rue du Vieux-Sextier. Du 5 au 28 juillet 2019 à 19h30. Relâches les lundis. Tél. 09 87 78 05 58. Théâtre épiScène/de Jean-Louis Leclercq/mes Martine Willequet Le grand Foire Un meeting politique pour préparer Le grand Foire, c’est la proposition humoristique des belges du Klark Théâtre. Le grand Foire par le Klark théâtre. Quand un ancien humoriste devient homme politique, ça peut être sérieux ou pas. Pour la version sérieuse, voir Beppe Grillo en Italie. Pour la version humour, le Klark théâtre propose une conférence format standup devant pupitre de meeting. À la tribune, Paul Klut, humoriste reconverti en politicien, harangue le public avec son assistant Maurice. De digressions en jeux de mots, ils développent leur vision bien particulière du monde jusqu’à ce que tous ensemble nous criions « nous f’rons front ». Passant des Afghans qu’on loge dans des caves à l’arrivée de sa mère sur Facebook, de la fin de la Poste en tant que service public à la multiplication des séries allemandes à la télé, Paul Klut, accompagné de son acolyte, dénonce les injustices de notre société pour rire, mais pas sans réfléchir. éric Demey Avignon Off. Théâtre EpiScène, 5 rue Ninon- Wallin. Du 5 au 28 juillet 2019 à 16h20. Relâche le lundi. Tél. 04 90 01 90 54. Laurette Théâtre/de et par Oscar Brenifier La consultation philosophique L’opportunité de pratiquer la philosophie est au cœur de cette proposition inédite inspirée, dans sa forme interactive, par la figure socratique. Oscar Brenifier, fondateur de l’Institut Pratique Philosophique. Docteur en philosophie et promoteur de la philosophie dans la cité en animant des cafés-philo, des ateliers philosophiques pour les enfants et les adultes, des séminaires en entreprise, Oscar Brenifier est également l’auteur de nombreux ouvrages publiés dans la D. R. D. R.
D. R. Mario Putzulu. « Le regard tendre que pose Cavanna sur ce milieu populaire nous a beaucoup émus. » collection « PhiloZenfants » chez Nathan. Quand il fonde l’Institut Pratique Philosophique il y a plus de vingt ans, il est porté par la volonté de promouvoir la philosophie comme pratique dans la cité, inspiré pour la mettre en œuvre par la maïeutique socratique  : faire accoucher la propension à penser par soimême en se confrontant à celle de l’autre. Fidèle à cet état d’esprit, dans ce seul en scène, il orchestre le dialogue en impliquant le public. Un moment unique pour philosopher ensemble… Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. Laurette Théâtre, 16-18 rue Joseph-Vernet. Du 5 au 28 juillet 2019 à 18h35. Tél. 09 53 01 76 74 ou 06 51 29 76 69. 11 Gilgamesh Belleville/texte et mes Marien Tillet Le Dernier Ogre Un conteur, un guitariste, un dessinateur  : les membres de la Compagnie Le Cri de l’Armoire mettent en miroir le conte du Petit Poucet avec les aventures contemporaines d’une famille ayant choisi de changer d’existence. Une création intense, brève. Un spectacle coup-de-poing. « À partir de maintenant, on cultive ce qu’on mange, on mange ce qu’on tue et Entretien/Mario Putzulu Les Ritals Théâtre du Chêne noir/de François Cavanna/Mes Mario Putzulu Mario Putzulu met en scène son frère Bruno. Une histoire de famille, d’enfants d’immigrés italiens, parcourue à travers le fameux roman de François Cavanna, Les Ritals. D’où est venue cette idée de porter Les Ritals à la scène ? Mario Putzulu  : Nous discutons beaucoup avec Bruno. Ce qui a été décisif ici, c’est la description que Cavanna fait de son père, figure centrale du récit. Car cette description coïncide avec celle de notre père, même s’ils n’étaient pas de la même génération. Notre père est mort en 2015. Alors ce spectacle est né d’une motivation égoïste, celle de le ramener un peu à la vie. En quoi se ressemblent-ils ? M. P.  : Le père de Cavanna est arrivé en France après la Première Guerre mondiale. Le nôtre après la Seconde. Ils étaient tous deux des réfugiés économiques. Et ce sont tous deux JO « des gens de peu » comme les appelle le philosophe Pierre Sansot. Non pas des prolétaires, mais des gens modestes, des petites gens. Le regard tendre que pose Cavanna sur ce milieu populaire nous a beaucoup émus. Comment avez-vous procédé à l’adaptation ? M. P.  : Les Ritals est un texte narratif assez long avec des éléments qui n’ont pas forcément de relation organique entre eux. Nous avons donc sélectionné des passages et aménagé des transitions, en transposant les dialogues au style direct. Dans Les Ritals, Cavanna raconte sa vie entre six et seize ans. On y croise de nombreux personnages de son village, l’épicier, la boulangère, la patronne du bordel, les amis du père. Bruno les interprète tous. Il n’a pas été difficile pour nous de les imaginer, nous nous sommes rappelés les figures de notre propre enfance. Sur scène, il y a un accordéoniste, personnage consubstantiel à l’époque relatée par Cavanna. On le voit comme un élément très français alors qu’il était autant issu de la tradition auvergnate que de l’apport des italiens. Les Ritals évoque à travers une langue très orale la gouaille de Cavanna, de ces milieux populaires. Bruno et moi avons fait des études et ne sommes à l’aise ni dans les milieux bourgeois ni dans les milieux populaires que nous avons quittés. C’est aussi ce récit qu’opère Les Ritals. Au début, nous avions peur que cela paraisse trop personnel. Mais les premières représentations nous ont montré le contraire ! Propos recueillis par Éric Demey Avignon Off. Théâtre du Chêne noir, 8 rue Sainte-Catherine. Du 5 au 28 juillet 2019 à 19h15. Relâche le lundi. Tél. 04 90 86 74 47. Le Dernier Ogre de Marien Tillet. on ne gâche rien », explique ce père de famille qui a choisi de quitter la ville pour aller s’installer à la campagne avec femme et enfants. Dorénavant, leurs repas seront pensés, considérés à la lumière d’observations éthiques. Ce père s’adresse à nous à travers des mots d’une grande simplicité. Cette manière de dire tranche avec les ornementations vocales du slam en alexandrins au sein duquel nous plonge le même comédien – le remarquable Marien Tillet, également auteur et metteur en scène du spectacle – lorsqu’il donne la parole à l’Ogre du Petit Poucet. Les deux voix et deux histoires, qui finiront par se rejoindre de manière inattendue, posent des questions essentielles liées au vivant, au tué, au sacré, à l’interdit… Manuel Piolat Soleymat Avignon Off. 11 Gilgamesh Belleville, 11 bd Raspail. Du 5 au 26 juillet 2019 à 14h45. Relâches les 10 et 17 juillet. Tél. 04 90 89 82 63. CENTRE-VAL DE LOIRE 30 COMPAGNIES AU FESTIVAL OFF D’AVIGNON Cheyenne Productions Cie Cavalcade Cie Not’Compagnie Cie Oeil brun Cie Antilope Cie Cartel Cie Casab’art Cie Chat Pitre Cie Filipe Lourenço Cie Grand Théâtre Cie Hécate Cie L’Arsène Cie La Famille Morallès Cie La TITE Cie L’Échappée Belle Cie Léla Cie Les Entichés Cie Lili Böm Cie Mireille Cie Originavre Cie Sept-Epées Cie Théâtre Dans la Nuit Hiro Productions et Smile Conseils Intime Compagnie L’Idée du Nord Marjolaine Karlin Collectif Mind The Gap Objectif 300 Roseau Théâtre Originavre Théâtre à cru théâtre 95 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148