La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
théâtre 88 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) Le Casque et l’Enclume Théâtre des Carmes André Benedetto/écriture et mes Cyril Cotinaut et Sébastien Davis Dans la tradition du dialogue philosophique, Cyril Cotinaut et Sébastien Davis se mettent dans la peau de deux experts en arts dramatiques en 1968. À l’heure de toutes les utopies. La Scierie/de Molière/mes Guillaume Gatteau Le Bourgeois gentilhomme Le metteur en scène Guillaume Gatteau propose un dispositif en partie ambulatoire pour donner du relief à l’envie d’ailleurs du célèbre Monsieur Jourdain de Molière. Le Bourgeois gentilhomme. Si tout le monde connaît Monsieur Jourdain, sa Belle marquise dont les yeux d’amour mourir le font et le Grand Mamamouchi, les situations comiques écrites avec virtuosité par Molière ont peut-être tendance, dans certaines mises en scène, à faire oublier la critique de mœurs. Fort de ce constat, Guillaume Gatteau ne perd pas de vue que Monsieur Jourdain est un bourgeois qui ne se satisfait plus de ce qu’il est. Il souligne également le couple qu’il forme avec sa femme  : « loin d’une espèce de Bonemine rigolote et râleuse qui s’exclame à chaque phrase ou extravagance de son mari, nous assistons, j’oserais dire tout simplement, aux ultimes dialogues d’un couple qui ne s’aime plus, et où chacun défend ses droits. » Les maîtres et nobles sont eux aussi décortiqués à la loupe, eux qui font tout pour que Monsieur Jourdain ne devienne pas un danger pour eux, socialement. Pour appuyer cette lecture, le metteur en scène mise sur un dispositif d’abord déambulatoire puis quadrifrontal  : l’un, ouvert, exprime l’envie d’ailleurs du bourgeois, l’autre, fermé, montre l’étroitesse d’esprit des personnages qui gravitent autour de lui. Isabelle Stibbe Avignon Off. La Scierie, 15 bd Saint-Lazare. Du 5 au 14 juillet 2019 à 10h. Relâche le 8 juillet. Tél. 04 84 51 09 11. À partir de 12 ans. Pierrick Trenchevent Ils rêvent que le slogan des théâtres soit « Venez comme vous êtes ». Ils imaginent une programmation aléatoire où, si l’on souhaite voir du Tchekhov, c’est une soirée en compagnie de Marivaux qui nous est réservée. La salle idéale, pour eux, est celle d’un théâtre de poche. Elle a une jauge de cent personnes, et accueille un maximum de dix représentations par spectacle. « C’est l’égalité parfaite ! », disent en chœur Cyril Cotinaut et Sébastien Davis. Dans le rôle d’experts en arts dramatiques, les deux auteurs et interprètes du Casque et l’Enclume prophétisent. Ils vivent en 1968, et imaginent ce que sera le théâtre dans 50 ans. Et posent ainsi la question de la place de l’utopie dans le théâtre, et plus largement dans la société française d’aujourd’hui. Dans la tradition du dialogue philosophique, qu’ils ont étudié ensemble à l’ENSATT auprès d’Anatoli Vassiliev, ils « parlent du théâtre comme peut-être il devrait être et comme il ne faudrait surtout pas qu’il soit – ce qui revient à peu près au même ». Dialogue utopique Fruit d’une carte blanche proposée par le Théâtre national de Nice dans le cadre de son événement « MAI 68  : Les Utopies Culturelles », Le Casque et l’Enclume met le théâtre contemporain face à ses paradoxes, à ses contradictions. La distance temporelle aidant, Théâtre Barretta/d’après Ruwen Ogien/mes Hervé Dubourjal et éric Bu L’Influence de l’odeur des croissants chauds sur la bonté humaine Hervé Dubourjal et Arnaud Carbonnier interprètent le petit traité de philosophie morale expérimentale écrit par le regretté Ruwen Ogien. Ethique minimale et rire maximal au programme ! Hervé Dubourjal et Arnaud Carbonnier. Ruwen Ogien était de ces véritables anarchistes absolument rétifs aux exigences d’une conduite au pas de l’oie. Un seul principe  : ne pas nuire aux autres. Pour le reste, que chacun mène sa vie comme bon lui semble. Faire monter la philosophie sur scène est une gageure que le comédien et metteur en scène Hervé Dubourjal a choisi de relever en adaptant le livre dans lequel Ruwen Ogien illustre ses principes par des cas pratiques extrêmement concrets. Ainsi l’odeur des croissants chauds, qui fait naître chez ceux qui la sentent une propension altruiste immédiate. De quoi dépend véritablement la morale ? De principes sacrés ou du hasard olfactif ? Avec Hervé Dubourjal et Arnaud Carbonnier en Laurel et Hardy philosophes, ce spectacle présente des petites fictions légères mais profondes, occasions de méditations joyeuses. Catherine Robert Avignon Off. Théâtre Barretta, 14 place Saint- Didier. Du 4 au 28 juillet 2019 à 13h15. Relâches les mercredis. Tél. 07 60 43 67 86/06 50 60 02 78. La Terrasse, premier média arts vivants en France D. R.
D. R. D. R. Le Casque et l’Enclume. les deux complices traversent l’air de rien un demi-siècle d’histoire de leur discipline. Non sans s’autoriser à formuler des prévisions que le temps a largement infirmées. La disparition du festival d’Avignon par exemple, et l’essor du festival mondial de Théâtre de Nancy, initié en 1963 par Jack Lang. L’évolution du festival Off d’Avignon en un lieu de contestation politique « avec uniquement des spectacles anti-conformistes, anti-bourgeois, anti-commerciaux ». Ou encore l’association des artistes et des cheminots « pour créer des Théâtre des Lila’s/d’après James Joyce/mes et jeu Cécile Morel Molly B., une heure dans la peau d’une femme Dans un seul en scène, Cécile Morel incarne Molly Bloom, l’héroïne de James Joyce. Cécile Morel. C’est dans le dernier chapitre d’Ulysse que James Joyce donne la parole au personnage de Molly, la femme de Leopold Bloom, inspirée de sa propre épouse, Nora Barnacle, dans une prose sans ponctuation. Ce célèbre monologue intérieur, Cécile Morel s’en empare pour en proposer un seul en scène. Elle interprète cette Pénélope moderne qui dévide ses pensées lors d’une nuit d’insomnie. Impudiques, poétiques, drôles, sensuelles, ses réflexions jaillissent dans une grande liberté. Cécile Morel a conservé du texte original un peu moins de la moitié, privilégiant « ce qui a trait au corps, au désir, au voyage, au chant » et interprétant les chants cités par Joyce lui-même. Il en ressort un beau portrait de femme, celui d’une femme complexe, artiste, chanteuse, et « hurluberlue », comme elle se définit elle-même. Si le spectacle connaît le succès à Avignon depuis 2017, le compagnonnage de Cécile Morel avec Molly Bloom est encore plus ancien puisqu’elle en a interprété plusieurs adaptations depuis 2012, dans des pièces ou performances. Isabelle Stibbe Avignon Off. Théâtre des Lila’s, 8 rue Londe. Du 5 au 24 juillet 2019 à 16h30. Relâche les 10 et 17 juillet. Tél. 04 90 39 63 24. JecoLargo formes contestataires et révolutionnaires dans les gares pour remplacer ce moyen de lutte dépassé qu’est la grève ». Utopies d’hier ou espoirs d’aujourd’hui ? Anaïs Heluin Avignon Off. Théâtre des Carmes André Benedetto, 6 place des Carmes. Du 5 au 24 juillet 2019 à 18h50. Relâches les 11 et 18. Tél. 04 90 82 20 47. www.theatredescarmes.com Théâtre Transversal/écriture et mes Eliakim Sénégas-Lajus Happy Mâle Deuxième création de la Compagnie du Théâtre du Corps dont la vocation est d’interroger nos propres représentations des faits sociaux, Happy Mâle met en scène la rencontre de deux jeunes gens. Une pièce sur la déconstruction du clivage de genre. Les comédiens Thomas Couppey et Myriam Jarmache. À l’origine, il y a le désir déclaré par le metteur en scène Eliakim Sénégas-Lajus, issu comme les deux interprètes de la pièce de la promotion 2018 de l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Paris, « de mener un questionnement scénique de la domination masculine ». Happy Mâle se propose moins de revenir sur l’histoire de cette domination que de tenter d’en débusquer ici et maintenant les ressorts, en donnant à voir et à sentir les attentes induites par le clivage de genre. « C’est à un joyeux chantier de déconstruction que nous désirons procéder en nous attaquant aux identités intériorisées par le biais de l’appropriation des situations, des discours, des gestes mus par le clivage des genres en nous approchant des endroits de l’intime où il est particulièrement actif. », explique le metteur en scène. Recherche et écriture ont donné naissance à des matériaux textuels, mais aussi chorégraphiques et musicaux, dont l’enjeu, outre le partage des interrogations, est d’ouvrir à l’exploration des imaginaires. Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. Théâtre Transversal, 10 rue Amphoux. Du 5 au 28 juillet 2019 à 10h40. Relâches les mardis. Tél. 04 90 86 17 12. Partenariats, contactez-nous/01 53 02 06 60 ou la.terrasse@wanadoo.fr TRANS TRANS Trans, la nécessité du rêve et de l’imaginaire Préfixe latin  : donne le sens de passer d’ici à là, passer à travers, passer outre, être au-delà. DU 05 AU 27/07 RELÂCHES LES DIMANCHES 07, 14 ET 21. Réservations au 04 90 03 01 90 de 9h30 à 21h40 Chat/Chat Compagnie Zapoï Vent Debout Compagnie Des fourmis dans la lanterne Ami-ami Compagnie La Fille en Bleu/DdD Marx et la Poupée Compagnie Les Petits Plaisirs Des Lustres Compagnie Jours dansants L’Effort d’être spectateur Compagnie Les gens qui tombent La Paix dans le Monde Compagnie La main gauche Ensemble pas Ensemble Compagnie 1057 Roses Le Transformiste Compagnie Travelling théâtre La Clairière du grand n’importe quoi Compagnie Quasi Et si c’était cette nuit Compagnie Le mimosa 107 ans Compagnie Les Chiens de paille La Magie Lente Compagnie L’idée du nord L’arrestation Amin Théâtre Métamorphoses ! Compagnie Le Cabinet de Curiosités Iphigénie à Splott Compagnie Les cris du nombril La Caisse à outils numériques Compagnie ONAVIO Officieuses Performances, créations, présentations de projets, lectures, concerts… Carte blanche aux compagnies www.artephile.com lieu d’expression artistique Artéphile 7 rue du bourg neuf 84 000 AVIGNON Licence 1-108 1568/2-108 1567/3-108 1566 théâtre 89 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148