La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
théâtre 50 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) L’Homme sans souci Théâtre du Girasole/d’après L’Indigent Philosophe DE Marivaux/MES Didier Brice Didier Brice adapte librement, met en scène et interprète L’Indigent Philosophe de Marivaux  : une comédie pétillante, drôle et émouvante sur les pouvoirs du théâtre et les rapports entre réel et représentation. Au texte de Marivaux, Didier Brice ajoute des chansons de l’époque et quelques extraits d’auteurs plus anciens. Pétri « de brillantes considérations sur la condition de l’homme et sur la quête du bonheur », le roman d’origine « livre également au spectateur contemporain des clefs pour penser son rapport à la nature, sa place dans la société ». Pour renforcer l’illusion, Didier Brice met les spectateurs à contribution pour l’aider à construire un de ces théâtres ambulants qui, au xviii e siècle, allaient de village en village. Une épinette des Vosges et un costume d’époque permettent de parfaire l’impression de remontée dans le temps. Son art est plus fort que tout On est donc au milieu des villageois qui regardent l’acteur arriver en chantant pour leur donner la comédie. « Il fanfaronne, fier de sa joyeuse philosophie. Il boit à la santé des gueux et des puissants, il boit pour oublier sa belle. Mais ce soir, elle est là. Alors, il va jouer pour la reconquérir. Il est en haillons ? Qu’importe ? Il sera sublime. Son art est plus fort que tout. » Et lorsque s’ouvre enfin le rideau, la représentation se renverse, offrant le plaisir renouvelé de la duperie théâtrale, cette folie Propos recueillis/François Bourcier La paix tant qu’on n’a pas essayé on ne peut pas dire que ça ne marche pas Théâtre des Carmes/texte et mes François Bourcier/à partir de 9 ans Peut-on vraiment croire à la possibilité de la paix ? François Bourcier confronte l’imaginaire de l’enfant aux renoncements faciles de l’adulte. « Le projet est parti de questionnaires lancés sur le net et d’entretiens menés lors de voyages, à Berlin, Sarajevo, en Afrique. Je fais des spectacles sur la guerre depuis quinze ans, si bien que je ne crois pas beaucoup à la paix. Et comme dit le philosophe Alain au sujet de la paix  : « si vous n’y croyez pas, vous n’arriverez pas à la vouloir. Si vous ne la voulez pas, vous ne la ferez pas ». Sur scène, un personnage qui me ressemble va donc tenter de répondre à la question de sa fille « Papa, c’est quoi la paix ? ». Avec autodérision, il fait part de ses doutes, mais entame aussi un tour d’horizon de la question. Il passe par exemple par le symbole de la colombe, le concept de paix intérieure ou encore la Pax romana, philosophie qui conditionne encore nos sociétés, selon laquelle pour échapper à la guerre, il faut la préparer. « Penser la paix, c’est la construire. » Pour ne pas être mièvre, ni didactique, on confronte donc la naïveté de l’enfance au désabusement d’un adulte. Il s’agit d’accomplir avec légèreté ce chemin qui mène à ne plus voir la guerre comme une fatalité contre laquelle on ne peut rien faire. Penser la paix, c’est la construire. Alors on le fait par des mots simples – le spectacle est familial, à partir de 9 ans – et en ayant recours à l’imaginaire. J’utilise un grand rideau dans lequel viennent s’incorporer des objets, un grand néon, quelques Didier Brice en homme sans souci. aimable parce que raisonnable, joyeuse et divertissante. Catherine Robert Avignon Off. Théâtre du Girasole, 24 bis rue Guillaume-Puy. Du 5 au 28 juillet 2019, à 14h40. Relâche le lundi. Tél. 04 90 82 74 42. François Bourcier. images vidéo. Il s’agit de partir dans le rêve tout en gardant un œil rieur sur cette fonction de l’artiste qui se voit en porteur de message. C’est important de convoquer l’imaginaire car sa constitution et celle de la mémoire passent étrangement par les mêmes circuits neuronaux. » Propos recueillis par Éric Demey Avignon Off. Théâtre des Carmes, 6 place des Carmes. Du 5 au 24 juillet 2019 à 11h30. Relâche le jeudi. Tél. 04 90 82 20 47. Franck Harscouët D. R.
Hélène Dodet D. R. Thierry Combe. Frédéric Andrau, interprète de La Paix dans le monde. Jean-Pierre, lui, moi Villeneuve en Scène/Conception Thierry Combe Entre témoignage personnel et fiction, Thierry Combe aborde dans Jean-Pierre, lui, moi la question du handicap. Non sans humour, il questionne le regard qu’on lui porte. Les peurs et les préjugés qui l’entourent. Qu’il soit programmé dans des théâtres, dans des festivals d’arts de la rue ou ailleurs, c’est toujours à l’intérieur d’une palissade circulaire que Thierry Combe joue Jean-Pierre, lui, moi. Après avoir installé les spectateurs sur de petits tabourets, le comédien le dit d’emblée  : c’est de handicap qu’il va être question. Plus précisément, de la déficience intellectuelle, La Paix dans le monde Artéphile/texte et mes Diastème Après La Nuit du thermomètre et 107 ans, l’auteur et metteur en scène Diastème crée La Paix dans le monde, dernier volet d’une trilogie théâtrale traversant l’histoire de Simon et Lucie. Une histoire d’amour fou. Tout a commencé en 2001 avec La Nuit du thermomètre. Puis vint, deux ans plus tard, 107 ans. Cette année, Diastème signe le troisième et dernier épisode de l’histoire de Simon et Lucie, personnages dont le parcours constitue le fil rouge de ces trois créations pouvant être vues indépendamment. Seul en scène interprété par Frédéric Andrau, qui incarne le rôle de Simon (Emma de Caunes, qui joue le personnage de Lucie, apparaît à l’occasion des projections photographiques et d’un monologue filmé signés Vanessa Filho), La Paix dans le monde relate l’existence d’un garçon amoureux fou de la même fille depuis toujours. « [Ce spectacle] se déroule sur plusieurs années, révèle Diastème, c’est un voyage, c’est une vie. Simon est un garçon jugé fou, un garçon qui a fait des folies, même si, aujourd’hui, c’est un homme et qu’il n’a pas revu son amoureuse depuis douze ans. Il continue pourtant de vivre et de converser avec du trouble du langage et du pied bot de son frère, Jean-Pierre, qui a marqué son enfance et sa vie d’adulte. Seul en scène, le comédien interprète son propre rôle ainsi que toute une galerie de personnages pour convoquer l’absent. Et lui déclarer son amour. Tentative de réparation Dans un désordre qui trahit des sentiments encore à vif, Thierry Combe reconstitue diverses situations vécues, auxquelles il ajoute quelques inventions. L’annonce par le corps médical de la maladie de son frère, sa propre enquête pour découvrir le nom de cette maladie – une « psychose infantile vieillissante », finit-il par apprendre – ou encore divers moments de complicité ou de tension sont offerts en partage au public… Tout cela pour tenter une réparation. Un apaisement. Avec gravité, mais aussi avec humour, Jean- Pierre, lui, moi nous invite ainsi à interroger notre rapport au handicap. Anaïs Heluin Avignon Off. Festival Villeneuve en Scène, 2 rue de la République. Du 9 au 21 juillet 2019 à 19h. Relâche le 15. Tél. 04 32 75 15 95. elle, comme si de rien n’était. Ce n’est pas l’histoire d’une sombre obsession, non, c’est l’histoire d’un très très grand amour, singulier, effrayant, comique et bouleversant, j’espère. » Des souvenirs et des fantômes « Le théâtre intérieur de Simon est très riche, heurté, violent, peuplé de souvenirs et de fantômes, poursuit l’auteur et metteur en scène. Lorsque la pièce démarre, il vit comme un ermite, loin des folies du monde, dans le dénuement le plus total, une ascèse volontaire qui calme son esprit. Simon vit sur un fil qu’il s’est lui-même tissé, avec des habitudes et des repères, des horaires, un jour après l’autre, comme disent les alcooliques. Garder ses monstres à distance, leur parler pour les endormir, les assoupir, faute de pouvoir véritablement les dompter. Il est conscient de sa folie, il se connaît, ses années d’internement, le travail avec son psychiatre lui ont ouvert les yeux. C’est un être qui se sait malade, et qui, au fil de ces années, grâce aux exercices qu’on lui a appris à faire, arrive enfin à se contrôler… » Mais cette histoire, que Frédéric Andrau nous dévoile sur la scène du Théâtre Artéphile, a-t-elle vraiment eu lieu ? Ou s’agit-il d’une chimère née dans les brumes d’un esprit désorienté ? Chacun pourra se faire sa propre opinion et ainsi tracer, dans « ce voyage peuplé d’aventures, de sensations, de comédie et de drame », son propre chemin de spectateur. Manuel Piolat Soleymat Avignon Off. Artéphile, 7 rue du Bourg-Neuf. Du 05 au 27 juillet 2019 à 14h05. Relâche le dimanche. Tél. 04 90 03 01 90. SCEÈE ÈATIOÈALE AUBUSSOÈ Saison 2019-2020 PhotoQuentin Bertoux BERLINER MAUER  : VESTIGES re création Le Birgit Ensemble Julie Bertin & Jade Herbulot LA PIE QUI DIT Cie le Chat Perplexe - Lucie Catsu BIG BAND TRIO + 2 Le plus petit big-band du monde QUI A PEUR DU LOUP ? Cie du Veilleur - Matthieu Roy MACBETH création Cie du Veilleur - Matthieu Roy CHIMÆRA création Cie Circo Aereo Julia Christ & Jani Nuutinen L’OPÉRA SUR SES GRANDS AIRS création Opéra de Limoges CAPRICES Cie La Sauvage ErwannMozet & Lorine Wolf NOCES D’ENFANTS création Cie La Sauvage - Hélène Bertrand YELLEL création Cie Hors Série - Hamid Ben Mahi MARCEL.LE ET CLAUDE Groupe Bekkrell Sebastien Davis-Van Gelder & Océane Pelpel INSTANTE Cie Mpta - Juan Ignacio Tula STELLAIRE création Cie Stéréoptik Romain Bermond & Jean-Baptiste Maille LES OISEAUX MEURENT FACILEMENT DANS CETTE CHAMBRE création Collectif Le Grand Cerf Bleu Jean-Baptiste Tur JEAN-YVES, PATRICK ET CORINNE Collectif ÉS - Sidonie Duret, Jérémy Martinez & Émilie Szikora www.snaubusson.com BLABLABLA Emmanuelle Lafon & Joris Lacoste QUAIS DE SEINE (POINT DE NON RETOUR) création Cie Hédéra Hélix - Alexandra Badea SUZANE Suzane PAR LE BOUDU Cie La Toupie - Bonaventure Gacon RESTER DANS LA COURSE création Cie La sœur de Shakespeare Marilyne Lagrafeuil PAS PLEURER Cie Day-for-night - Anne Monfort BELLADONNA Cie NA - Nathalie Pernette FUTURO ANTICO création Martin Palisse - Cosmic Neman Halory Goerger MINIATURES ET MOULINETTES création Collectif le Maxiphone - Fred Pouget SAINT-FÉLIX Cie Babel - Élise Chatauret LA DISPUTE création Cie Zirlib - MohamedEl Khatib L’ÎLE DES ESCLAVES De Marivaux Jacques Vincey - CDN de Tours 9 ÈME FESTIVAL DANSES VAGABONDES bi-p Association Michäel Phelippeau FACE NORD Cie Un loup pour l’homme VISAGE(S) DE NOTRE JEUNESSE EN EUROPE création Mihaela Michailov - Matthieu Roy théâtre 51 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148