La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 116 - 117  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
116 117
théâtre 116 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) Parvis d’Avignon Festival 2019 d’Avignon 3 ème édition Réservations au 06 63 68 33 60 du 5 au 33 Rue Paul Saïn 23 juillet AVIGNON LA MODIFICATION DES ORGANES GÉNITAUX CHEZ LES POISSONS DU LAC DE THOUNE d’Emmanuelle Destremau 11h du 5 au 16 juillet - relâche le 10 juillet L’Organisation Conférence-spectacle d’Elodie Segui LA TRAVERSÉE DU AZHAR de Valérie Castel Jordy 14h du 5 au 15 juillet - relâche le 10 juillet Compagnie L’Explique-Songe Mise en scène de Valérie Castel Jordy LES ÉLECTRONUCLÉISTES avec les textes d’Emmanuelle Destremau, Samuel Gallet et Fabrice Melquiot 17h du 5 au 16 juillet - relâche les 7, 10, 13 et 14 juillet Théâtre Am Stram Gram - Genève Performances de Fabrice Melquiot, David Marchetto, Caroline Gonin, Emmanuelle Destremau, Samuel Gallet, Eric Linder et d’invités surprise LES SOIRÉES EN ACTE(S) AU PARVIS 4 histoires de Perrine Gérard, Marilyn Mattei, Julie Ménard et Julie Rossello-Rochet 20h du 5 au 23 juillet - relâche les 10, 11, 14 et 17 juillet Compagnie En ACTE(S) Mises en scène de Julie Guichard et Maxime Mansion TRAVERSER LA RIVIÈRE SOUS LA PLUIE 11h du 18 au 23 juillet Collectif 2222 Mise en scène de Thylda Barès LE RELAIS de Patrick Mohr 14h du 16 au 23 juillet - relâche les 17 et 20 juillet Théâtre Spirale Mise en scène de Yvan Rihs LA PLUIE NOIRE d’après Talal Hassan 17h du 18 au 23 juillet - relâche le 21 juillet Compagnie Fan Al-Hayat Mise en scène de Samir Mamdoh le AGIR ! ? Caserne des pompiers/d’après Charles Bukowski/mes Gaël Leveugle Un Homme Inspiré d’une nouvelle de Bukowski, Un Homme propose un spectacle pluridisciplinaire pour mettre en partage le désir. Un Homme. Les Chatouilles ou la Danse de la colère Théâtre du Chêne noir/d’Andrea Bescond/mes éric Métayer Couronnée de nombreux prix dont le Molière 2016 du Seul(e) en scène, la pièce d’Andréa Bescond mise en scène par Éric Métayer revient à Avignon dans une nouvelle distribution. C’est comme « un bouchon de carafe que l’on tourne dans ses doigts. On ne regarde qu’un seul objet mais on en perçoit une infinité changeante d’éclats, une infinité d’impressions ». C’est par cette comparaison que Gaël Leveugle, qui traduit, conçoit, met en scène et interprète avec trois autres comédiens Un Homme donne à sentir la forme de son spectacle. Dans la nouvelle de Bukowski, une femme vient de plaquer son amant pour retrouver son ex. « Un prétexte » pour Gaël Leveugle, qui convoque l’acrobatie, la danse, le théâtre et la musique afin de tourner autour du désir, « de ce moment où on se lance vers l’autre ». Une mise en partage sensible bien plus qu’un discours, sur ce que produit en nous l’élan, l’attirance, l’envie, mâtinés bien sûr du désespoir et de la vitalité que développait l’écrivain américain autour de « cette instance tragique de nos vies ». éric Demey Avignon Off. Caserne des pompiers, 116 rue Carreterie. Du 6 au 22 juillet 2019 à 20h45. Relâche les 9 et 16. Tél. 04 90 85 03 78. Théâtre de la Carreterie/texte et mes Robin Recours Il était une fois… les langues Tenir, seul en scène, le temps d’un spectacle, la malédiction de Babel en échec, c’est le challenge. Au cœur de ce projet poétique  : trouver un remède à la peur de l’autre par le biais des langues, certes, mais aussi de l’humour. Le conteur et humoriste, dont l’art emprunte aussi à celui du mime, a conçu le spectacle Frédéric Toussaint Les crimes pédophiles, l’actualité en est malheureusement emplie  : des dizaines de milliers de viols sont commis chaque années contre les enfants. S’emparant de ce sujet sensible, Andréa Bescond a écrit un seul en scène autour d’Odette, une petite fille de huit ans, violée par un ami de la famille. Un texte largement autobiographique, qui s’est imposé à elle en 2012, non comme un jugement – encore qu’elle serait légitime à le formuler – mais comme « le constat d’un combat pour exister, respirer, survivre ». De cette enfance brisée, elle reconstruit le cheminement jusqu’à l’âge adulte  : le silence, l’occultation des faits, le sou- sur le fond d’une conviction humaniste  : « Il est plus important que jamais de rassembler les êtres humains autour des différences qui font leur richesse ». Accompagné de chants et de musiques (en live), le récit prend appui sur dix histoires appartenant à la mémoire collective, racontées dans leurs dix langues d’origine (de l’arabe au swahili, en passant par le chinois, l’espagnol, le portugais, l’italien, l’anglais, l’allemand, le russe et l’occitan), avec un slam final récapitulant l’ensemble. Avec l’humour et la poésie comme « clés de la communication universelle », il se met au défi d’être compris par tous en réveillant ce don qui a tendance à sommeiller au plus profond de chacun d’entre nous, et dont il confesse avoir été, quant à lui, initialement dépourvu. Doit-on le croire sur paroles ? Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. Théâtre de la Carreterie, 101 rue de la Carreterie. Du 5 au 27 juillet 2019 (les jours impairs) à 13h. Tél. 07 69 71 98 12. Propos recueillis/Brigitte Baillieux Théâtre Episcène/de François Ebouele et Guy Theunissen/mes Brigitte Baillieux Celui qui se moque du crocodile n’a pas traversé la rivière Deux hommes tentent de trouver, armés de leurs différences, une vérité qui les rassemble. La co-directrice artistique de la compagnie belge La Maison éphémère, Brigitte Baillieux, met en scène cette humaine traversée. La metteuse en scène Brigitte Baillieux. « Le spectacle est né, il y a sept ans déjà, à l’initiative du comédien Guy Theunissen. L’idée lui en a été inspirée par l’amitié qui le lie au comédien François Ebouele. L’un étant belge, l’autre camerounais, ils ont pensé que l’histoire de leur lien et des événements qui ont jalonné leur vie rebondissait sur la mémoire collective, exprimait quelque chose des rapports Nord/Sud. Le spectacle a vu le jour au Burkina Faso. À Isabelle de Beir
Tahiti Zoom Marc Caraveo Les Chatouilles ou la Danse de la colère. venir, les séances chez le psychothérapeute, la drogue ou les rencontres d’un soir, le rejet, la dénonciation, la reconstruction. Le rêve de devenir danseuse étoile aussi, et précisément, la danse trouve une place importante dans le spectacle, y compris dans son sous-titre  : La danse de la colère. Elle est un refuge et leur demande, j’ai pris avec beaucoup de plaisir la responsabilité de cette re-création. Nous avons privilégié une adresse directe au public émaillée de saynètes, où le jeu permet alors de raconter des moments de vie. La petite histoire rencontre la grande, et inversement. » Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. Théâtre Episcène, 5 rue Ninon-Vallin. Du 5 au 28 juillet 2019 à 14h40. Relâche le lundi. À partir de 14 ans. Tél. 04 90 01 90 54 Le Petit Louvre/d’Emmanuel Van Cappel/mes Nathalie Louyet Elle… émoi Ce seul en scène, digressions musicales à l’appui, confesse les états d’âme d’un trompettiste de métier. La démarche introspective interroge les rapports entretenus avec l’instrument, en ouvrant de nouvelles et plus larges perspectives. L’acteur Emmanuel Van Cappel. Usé par une longue carrière passée dans la fosse de l’Opéra de Paris, un musicien (Emmanuel Van Cappel) s’interroge sur la place que prend son instrument dans sa vie. Où sont les limites ? Et d’ailleurs, existent-elles ? « Assemblés pour la première fois, ces deux mots « elle » et « moi » ont d’abord évoqué une opposition », confesse l’auteur, qui ajoute  : « puis vint une interrogation « elle… ? et moi ? » mais aussi une appartenance, « elleestmoi », écho de ma partie féminine, et enfin une suspension pour évoquer un dialogue exploratoire sur la nature de cet émoi ». Avec cette partition théâtrale, par-delà le regard sur le métier d’instrumentiste, c’est la relation du musicien à son instrument qui est mise à nu dans sa complexité et son ambivalence. Petit à petit, le personnage se déleste pour ouvrir la voie à un autre rapport, plus juste et plus épanouissant. Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. Le Petit Louvre, chapelle des Templiers, 3 rue Félix-Gras. Du 5 au 28 juillet 2019 à 12h50. Relâches les 10 et 24 juillet. Tél. 04 32 76 02 79. Vincent Rok le moyen de s’exprimer quand les mots n’arrivent plus à dire l’indicible, qu’il s’agisse de solos de hip-pop ou de danse contemporaine. Bouleversant et drôle Mis en scène avec sobriété par Éric Métayer, le spectacle sensible, bouleversant, drôle aussi, ne cesse d’enchaîner les succès. Molière 2016 du Seul(e) en scène, Prix Jeune Talent Théâtre de la SACD 2016, Prix du Jeune Théâtre de l’Académie Française 2016, il a même été adapté au cinéma où il a également reçu deux César en 2019. Initialement interprété par Andréa Bescond, le seul-en-scène est désormais interprété par Deborah Moreau. La rage de vivre et l’espoir sont toujours là. Isabelle Stibbe Avignon Off. Théâtre du Chêne noir, 8 bis rue Sainte-Catherine. Du 5 au 28 juillet 2019 à 20h45. Relâches les lundis 8,15 et 22 juillet. Tél. 04 90 86 74 87. Collège de la salle/d’après Jules Verne/mes Christel Claude La Fabuleuse expédition du professeur Fergusson Librement adapté de Jules Verne, le spectacle aborde de façon ludique les questions de la connaissance et invite à la tolérance. La Fabuleuse expédition du professeur Fergusson. Dans Cinq semaines en ballon, son roman paru en 1863, Jules Verne imaginait le personnage du Docteur Samuel Fergusson, un savant et explorateur britannique, aux connaissances vastes et à l’imagination profonde. S’emparant de ce héros littéraire, et puisant également dans Vingt Mille lieues sous les mers, Cristel Claude a conçu un spectacle dans lequel le professeur, alors qu’il plonge avec son sousmarin dans le Pacifique pour y trouver une méduse phosphorescente, rencontre une petite fille, Jenny, et sa peluche, Monsieur Crockston. Cette rencontre donne à sa mission une direction nouvelle et sert surtout de point de départ à la pièce pour explorer de façon ludique et vivante des questions très sérieuses comme l’ADN, la densité de l’air chaud ou le magnétisme. En forme de bel hommage à la littérature, le spectacle interprété par Christel Claude et Justine Boulard est aussi une belle invitation à l’ouverture sur le monde et à la tolérance. Isabelle Stibbe Avignon Off. Théâtre Collège de La Salle, 3 place Pasteur. Du 5 au 28 juillet 2019 à 11h30 et 15h. Relâche les lundis 8, 15 et 22 juillet. Tél. 04 90 83 28 17. théâtre 117 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148