La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
théâtre 112 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) La Manufacture/PAR Alexis Armengol, Ludovic Barth et Mathylde Demarez Y a pas grand-chose qui me révolte pour le moment Le Théâtre à cru d’Alexis Armengol et les belges de la Clinic Orgasm Society travaillent ensemble à déconstruire la réalité dans un drôle de spectacle. Y a pas grand-chose qui me révolte pour le moment. Un jour, ils ont décidé de faire œuvre commune. Le Théâtre à cru, adepte de créations au plateau originales et laissant aussi la part belle au texte. La Clinic Orgasm Society, plus orientée vers la performance et la création de dispositifs originaux et ludiques. Ainsi est né Y a pas grand-chose qui me révolte pour le moment dont on peut s’attendre à ce que ce soit un drôle d’objet théâtral. Un homme disparu depuis quinze ans déboule chez ses frères et bouleverse l’ordre établi. Inspiré de l’histoire de Frédéric Bourdin, grand usurpateur d’identité, le spectacle met en doute la réalité, ce qui fait jeu ou pas. « Le projet est ici de remettre en jeu, avec ingénuité, la question du réel et de la vérité sur scène » confie l’équipe. Connaissant les artistes, la Alice Piemme réalisation de ce projet devrait être étonnante, suggestive et amusante. Éric Demey Avignon Off. La Manufacture, 2 rue des Écoles. Du 5 au 25 juillet à 15h35. Relâches les 11 et 18. Tél. 04 90 85 12 71. La Scierie/de Sébastian Lazennec et Antoine Meunier/mes Sébastian Lazennec Ami(s) Un seul-en-scène qui donne la parole au chien en mêlant théâtre et manipulation d’objets. Ami(s). Qu’est-ce que l’amitié ? Pourquoi avoir des amis ? Qui sont-ils ? En a-t-on vraiment ? Comment les garder ? Autant de questions universelles que les réseaux sociaux contribuent à redéfinir ou reexplorer. Avec humour, la compagnie « Groupe déjà » a pris l’adage « le chien est le meilleur ami de l’homme » à la lettre pour interroger l’amitié à travers la parole d’un chien, spectateur de la vie de son maître. L’animal – incarné par Antoine Meunier qui a co-écrit le texte de la pièce avec son metteur en scène Sébastian Lazennec – a été choisi parce que « n’ayant pas tous les codes sociaux qui régissent nos manières de penser et de parler, il va pouvoir exposer son point de vue (…) sans retenue, avec une certaine naïveté et une liberté de ton bien plus grande qu’un autre humain. C’est un très bon point de vue pour traiter de l’intimité de l’humain, de ses forces, de ses faiblesses, de ses failles », expliquent les auteurs. Dans ce solo de théâtre, la manipulation d’objets et l’humour tiennent une grande place. Un spectacle qui a du chien. Isabelle Stibbe Avignon Off. La Scierie, 15 bd Saint-Lazare. Du 7 au 26 juillet 2019 à 19h50. Relâche les 15 et 22 juillet. Tél. 04 84 51 09 11. Île Piot/Conception Sandrine Juglair DIKTAT Dans DIKTAT, son premier solo, la circassienne Sandrine Juglair incarne une artiste prête à tout pour séduire son public. Saurez-vous résister ? Sandrine Juglair. 57 minutes, 33 secondes et 68 centièmes. C’est le temps que se donne Sandrine Juglair pour conquérir tous les curieux venus assister à DIK- TAT. Soit une « tragi-comédie où l’urgence de faire témoigne de la difficulté d’exister dans la lumière », explique l’acrobate sortie du Centre National des Arts du Cirque en 2008. Construit autour d’un mât chinois qui tient autant de la barre de pole dance que du poteau d’exécution, son solo nous plonge dans les affres de l’artiste Milan Szypura Damien Ledebt avide de reconnaissance. Et, plus largement, de l’homo-réseaux sociaux accro à sa propre image davantage peut-être qu’à sa vie intérieure. À ses rêves. Sorte de Sisyphe « condamné à jouer même si ce qu’il veut tout simplement c’est être », le personnage que s’est inventé Sandrine Juglair se veut à contre-courant. Avec le sérieux paradoxal du clown, il résiste à toutes les injonctions sociales qui lui sont faites en en faisant la matière d’un drôle de jeu. Anaïs Heluin Avignon Off. Île Piot, chemin de l’Île Piot. Du 8 au 20 juillet à 18h20. Relâches les 11 et 16 juillet. Tél. 04 90 85 15 14. Théâtre Episcène/de Caroline Faust/mes Nanya Eslava L’Audition Ambiance noir et blanc, années 1930 et cabaret pour ce spectacle de théâtre gestuel entièrement muet, mais riche en émotions ! Théâtre muet en noir et blanc pour Caroline Faust et MohamedOuachen. C’est une plongée dans les coulisses du théâtre que nous proposent Caroline Faust et MohamedOuachen, dans ce qu’habituellement on ne voit pas et que dissimulent habilement les actrices et les acteurs. Dans le huis clos d’une loge se lisent ici les doutes, les rêves de gloire, le trac, la misère, la solitude, le désir pour l’autre… Mais, entre la jeune danseuse et le comédien rêveur, les incompréhensions s’accumulent. Trouverontils un langage commun ? L’atmosphère, extrêmement travaillée, est celle du cinéma burlesque, des films de Chaplin, tandis que Buster Keaton et Laurel et Hardy ne sont pas loin. La danse et le mime offrent des variations infinies aux émotions que traversent les personnages, faisant du muet un genre où excellent nos deux artistes. Nathalie Yokel Avignon Off. Théâtre Episcène, 5 rue Ninon- Vollin. Du 5 au 28 juillet 2019 à 10h. Relâches les 8, 15 et 22 juillet. Tél. 04 90 01 90 54. Le 11 Gilgamesh Belleville/Écriture et mes Julien Rocha Oliver Julien Rocha s’empare de l’histoire d’Oliver Twist de Charles Dickens. Il en fait un conte épique contemporain. Une invitation à la pensée, à la philosophie. Oliver. « Peut-on faire du conte philosophique du xix e siècle le miroir de notre société contemporaine ? ». À l’origine de Oliver, très librement inspiré du roman de Charles Dickens, il y a cette D. R. Raphaël Labouré
Laurent Alvarez question de Julien Rocha, fondateur avec Cédric Veschambre de la compagnie Le Souffleur de verre. Revendiquant un « théâtre de l’anomalie », un « théâtre qui cultive l’étrangeté, convoque d’autres univers, de nouveaux projecteurs qui illuminent différemment notre réalité », l’auteur et metteur en scène transpose à notre époque l’histoire du petit orphelin. Écrite au contact d’enfants de diverses structures scolaires, sa pièce mêle théâtre et chanson pour dire la grande ville, la violence et la faim, mais aussi la révolte et la fraternité. Loin d’un Oliver Twist d’Épinal, c’est un personnage traversé par la complexité de notre temps qui nous est offert. Un héros en quête de davantage de justice et d’équité. Anaïs Heluin Avignon Off. 11 Gilgamesh Belleville, 11 bd Raspail. Du 5 au 26 juillet 2019 à 12h25. Relâches les 10, 17 et 24. Tél. 04 90 89 82 63. Ile Piot/Gymnase/de et PAR Pauline Dau Vanités(s) Un « one woman circus show » servi par une personnalité hors du commun, qui manie l’humour et le hula-hoop avec la même dextérité. Pauline Dau, d’imitations en incarnations, un vrai one woman show. Elle fut l’une des interprètes remarquées – dans un rôle qu’elle a ensuite transmis à la non moins remarquable Aloïse Sauvage – du grand succès de la compagnie des Colporteurs, Le Bal des Intouchables. Formée à la corde lisse, à l’acrobatie et à la danse, c’est par un travail en solo que Pauline Dau s’est confrontée ensuite au hulahoop, avec tous les clichés de pin-up sexy qu’il transporte. C’est justement pour en combattre un certain nombre qu’elle a écrit ce spectacle, qui lui fait endosser quelques archétypes de la féminité, entraînant avec elle une galerie de personnages hauts en couleur. Avec une franche dose d’humour, de cynisme, d’ironie quant à sa propre condition de femme, d’acrobate, et d’artiste, elle fait de Vanité(s) une véritable réflexion sur le fait de se montrer sur scène, et de braver le danger et la mort à travers son art. Nathalie Yokel Avignon Off. Occitanie fait son cirque en Avignon, Ile Piot, 22 chemin de l’île-Piot. Du 8 au 20 juillet 2019 à 12h20. Relâches les 11 et 16 juillet. Tél. 04 90 83 66 09. Théâtre des Lila’s/de et avec Jérôme Pinel/mes Lionel Sabatier Les Monologues d’un code-barres L’artiste Jérôme Pinel mène une performance de poésie via une galerie de portraits qui dénoncent l’absurdité de notre société. Si dès l’adolescence, il a monté un groupe de rap dans son garage avec trois copains de lycée, c’est surtout sa rencontre avec le slam qui est aujourd’hui au cœur de son travail. Alors qu’il a remporté l’an dernier le éric Clément Demange 1er prix par équipe et en individuel du Grand Slam national de Paris, il livre dans ses Monologues d’un code-barres un spectacle au carrefour du slam, de la poésie et de la musique. Concevant ses textes comme des « objets sonores » destinés à être dits et performés, il incarne un personnage qui ne cesse de rêver au train qu’il a manqué vingt ans auparavant. Sur un quai de gare fictif, voilà cet homme qui sort d’un sac de sport de vieux objets, prétextes à raconter leur histoire ou plutôt celles des personnes qu’il a pu croiser  : ici un homme qui imagine le casse d’un casino d’une ville thermale pour reproduire un film qu’il a vu la veille à la télé, là un vétéran de guerre qui voit des fantômes. À travers leurs solitudes, leurs folies nocturnes, leurs hallucinations et leurs raisonnements tirés jusqu’à l’absurde, Jérôme Pinel décrit un monde de supermarchés aussi banal que dérisoire. Isabelle Stibbe Avignon Off. Théâtre des Lila’s, 8 rue Londe. Du 5 au 23 juillet 2019, à 13h. Relâches les 10 et 17 juillet. Tél. 04 90 85 00 62. L’Entrepôt/d’après le répertoire des Quatre Barbus/mes Jean-Jacques Minazio Le pari d’en rire Les quatre comédiennes-chanteuses, éprises du répertoire des Quatre Barbus, groupe vocal méconnu de la chanson française des années 1950, remontent sur scène avec un nouvel opus. D’une actualité détonante. Les 4 Barbu(e)s, Danielle Bonito Sales, Caroline Fay, Dominique Glory, Sabine Venaruzzo, dans leur nouvel opus. Exit le récital hommage. Les 4 Barbu(e)s, artistes complètes formées à l’école de l’exigence, se sont approprié le répertoire méconnu du groupe des années 1950 Les 4 Barbus, pour en souligner toute l’actualité et le piquant. Elles ressuscitent « ce patrimoine de la chanson française qui, très loin d’être « has been », intéresse au plus haut point, dans son caractère le plus irrévérencieux, les sujets d’actualité qui sont aujourd’hui les nôtres. (…) Tout y passe  : l’amour, la haine, la destruction de la planète, la montée des extrémismes, les lobbies pharmaceutiques, la désertification des campagnes… » En prenant « le pari d’en rire », comme le note Marie-Hélène Clément, en charge de la dramaturgie de ce succès musical tout public. Séduit et inspiré par « l’excellence, la créativité, le dynamisme des comédienneschanteuses », Jean-Jacques Minazio collabore pour la première fois avec l’insolent et loufoque quatuor. Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. L’Entrepôt, 1 ter bd Champfleury. Du 23 au 25 juillet 2019 à 21h30. Tél. 04 90 86 30 37. #OFF19 théâtre 113 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148