La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
La Terrasse n°278 jui/aoû 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°278 de jui/aoû 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 148

  • Taille du fichier PDF : 33,2 Mo

  • Dans ce numéro : grands entretiens.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
théâtre 108 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s) JE NE SUIS PAS NARCISSIQUE REMIX-THÉÂTRAL ATELIER 44/5-25 JUILLET/13H — AVIGNON OFF — RÉSERVATIONS  : 04 32 74 18 54 www.avignonleoff.com de Janne Teller par le Théâtre du Rictus DU 05 AU 28 JUILLET 2019 - 09H50 (relâches les lundis) TOUT PUBLIC - À PARTIR DE 12 ANS Présence Pasteur - AVIGNON - Espace Pasteur, 13 rue du Pont Trouca - theatredurictus.fr - Théâtre des 3 Soleils/de Molière/mes Frédérique Lazarini L’Avare Avec Emmanuel Dechartre dans le rôletitre et une troupe à l’unisson, Frédérique Lazarini orchestre de manière fine et alerte la comédie. Réjouissant ! L’Avare mis en scène par Frédérique Lazarini. Un jardin sec, à l’abandon. Comme le cœur d’Harpagon, tyran domestique et avaricieux obsessionnel, qui croit – naïvement – régir à sa guise le futur de ses enfants. à moins qu’après bien des tempêtes la sève de l’amour et de la jeunesse ne se fraie un chemin pour contrecarrer les projets du barbon. Saluée par la critique et le public, la mise en scène de Frédérique Lazarini vise à « rendre compte de ce double aspect  : farcesque et passionnel à la fois ». Impeccablement orchestrée, pleine de fantaisie et de vivacité, elle parvient à restituer toute l’amplitude sensible de la comédie qui déjoue la cruauté et la violence des relations. Jubilatoire ! Agnès Santi Avignon Off. Théâtre des 3 Soleils, 4 rue Buffon. Du 5 au 28 juillet 2019 à 13h40. Relâches les lundis. Tél. 04 90 88 27 33. Théâtre Transversal/de Cliff Paillé/mes Cliff Paillé Tant qu’il y aura des coquelicots… Quatre fois nominée aux « P’tits Molières », la pièce a reçu trois prix  : celui du Meilleur Spectacle tout public, du Meilleur Auteur et du Coup de cœur du jury. Son objet  : le bonheur de la lecture, et le mettre à la portée de tous. Entretien/Gilles Granouillet Le Transformiste L’Artéphile/texte et mes Gilles Granouillet Un homme enceinte, comment cela est-il possible ? Gilles Granouillet, auteur associé au CDN de Montluçon, présente son Transformiste. Que raconte Le Transformiste ? Gilles Granouillet  : C’est l’histoire d’un homme, Camard, vendeur de Cadillac, qui va chez son médecin de famille, celui qui a accompagné son père jusqu’à la mort, pour des ballonnements. Mais au fil des visites, son ventre continue de gonfler, et, un jour, une échographie lui révèle qu’il est enceinte. Il va falloir expliquer ce phénomène et la construction de la pièce repose sur le suspens que cela génère. Cela démarre comme une histoire assez cocasse, burlesque, qui va D. R. toutefois, petit à petit, se diriger vers quelque chose de plus dur. Pourquoi ce titre de Transformiste ? G. G.  : Camard est un type qui se transforme au fur et à mesure de l’histoire, mais il ne s’agit pas d’une transformation sexuelle. Il se déguise en femme pour mieux assumer sa grossesse, mais surtout, petit à petit, s’efforce de trouver sa réelle identité. C’est un bravache, un Dom Quichotte. La pièce explore la thématique de l’identité et la capacité de Lyne Lebreton et Cliff Paillé. Porté par la volonté de susciter l’envie de lire, Tant qu’il y aura des coquelicots « propose à tous les lecteurs, du passionné jusqu’à celui qui s’ignore encore, un enthousiasmant pas de côté pour observer avec humour et gourmandise cet étonnement séculaire, et peutêtre en danger, qu’est le bonheur de lire de la fiction. », résume Cliff Paillé, membre fondateur de la compagnie paloise Hé ! Psst !. Il a conçu la pièce et la porte sur scène avec Lyne Lebreton (en alternance avec Pauline Phélix). Sa mise en scène a pour première ambition d’éviter tout pédagogisme en partant du vécu, et choisit de « laisser place à un petit voyage intime » en invitant le spectateur à « revenir sur son propre parcours de lecteur, et à aller bien au-delà, finalement, de la seule littérature ». Marie-Emmanuelle Dulous de Méritens Avignon Off. Théâtre Transversal, 10 rue Amphoux. Du 5 au 28 juillet 2019 à 17h10. Relâche les mercredis. Tél. 04 90 86 17 12 Collège de la Salle/de Molière/mes Isabelle Starkier Le Bourgeois Gentilhomme Avec Daniel Jean dans le rôle-titre, Isabelle Starkier orchestre avec inventivité la comédie où se débat Monsieur Jourdain, qui ose le rêve d’apprendre. Le Bourgeois gentilhomme. à l’instar de Don Quichotte qui se rêve en chevalier redresseur de torts, le Bourgeois Gentilhomme de Molière se lance dans une quête qui transcende sa condition  : celle de se cultiver. Isabelle Starkier voit ainsi en Monsieur Jourdain un autre rêveur d’impossible, « qui nous interroge sur le dépassement des limites Laurent Sabathé Emanuel Rojas
D. R. P.Panduis Gilles Granouillet, auteur et metteur en scène du Transformiste. « La pièce explore la thématique de l’identité et la capacité de chacun à se protéger du réel. » chacun à se protéger du réel quand il devient insupportable, puis à se reconstituer. qu’engendre notre héritage social et qui fuit l’entre-soi pour s’ouvrir à l’Autre ». Avec une belle troupe, dont Daniel Jean dans le rôletitre, la mise en scène orchestre la comédie des faux-semblants dans une atmosphère haute en couleur et burlesque, où la composition musicale s’inspire des films hollywoodiens des années 1950-1970 et privilégie le chant. Entre diktat du paraître et désir sincère de s’élever, la comédie trace un chemin festif qui moque les moqueurs ! Agnès Santi Avignon Off. Collège de la Salle, 4 place Pasteur. Du 5 au 28 juillet 2019 à 17h. Relâches les lundis. Tél. 04 65 00 02 33. Avignon - Reine Blanche/d’après Pierre Loti/adaptation et mes Florient Azoulay et Xavier Gallais Le Fantôme d’Aziyadé Seul sur scène, Xavier Gallais crée Le Fantôme d’Aziyadé, texte adapté de deux romans de Pierre Loti  : Aziyadé et Fantôme d’Orient. Florient Azoulay, co-adaptateur et co-metteur en scène du Fantôme d’Aziyadé. Patrick Berger Le récit pose-t-il aussi la question de la masculinité ? G. G.  : Camard a vécu sous la coupe d’un père dominateur, puis d’une femme qui ne lui laissait pas sa place de père. La pièce évoque la difficulté aujourd’hui pour un homme de trouver sa place dans une société où les codes et rôles traditionnels ont été bouleversés. Comment avez-vous choisi de mettre en scène ce texte ? G. G.  : Je suis plutôt de ceux qui pensent qu’un metteur en scène est avant tout un passeur. Je laisse donc la place aux comédiens, François Font que j’ai rencontré à la Comédie de Saint-Étienne, et Xavier Béja qui tiendra le rôle principal. Mon travail a été celui d’un horloger de la dramaturgie, pour que le spectateur comprenne les ressorts du mystère qui se joue. Propos recueillis par Éric Demey Avignon Off. Théâtre Artéphile, 7 rue Bourgneuf. Du 5 au 27 juillet à 16h. Relâche le dimanche. Tél. 04 90 03 01 90. C’est lors d’une mission à Istanbul, alors qu’il est jeune officier de marine, que Pierre Loti tombe sous le charme d’Aziyadé, une jeune femme enfermée dans un harem. Parvenant à faire la connaissance de la mystérieuse odalisque, l’écrivain entame une liaison avec elle, avant de quitter la Turquie pour rejoindre la France. Dix ans plus tard, il décide de repartir pour quelques jours à Istanbul sur les traces de celle qu’il a aimée… « L’adaptation que nous avons écrite rend compte aussi bien de l’énergie amoureuse qui traverse le chefd’œuvre orientaliste Aziyadé, que du chant funèbre somptueux de Fantôme d’Orient », expliquent Florient Azoulay et Xavier Gallais. Voulant éviter l’écueil d’un spectacle trop mélancolique, les deux adaptateurs et metteurs en scène ont suivi le rythme effréné du temps de la rencontre et du temps de la recherche. Cela, au sein d’une mise en scène en quête d’épure, de fluidité, qui puisse « permettre aux spectateurs d’être sans cesse en mouvement avec l’acteur, au plus près des images que la langue de Loti suggère. » Manuel Piolat Soleymat Avignon Off. Avignon - Reine Blanche, 16 rue de la Grande-Fusterie. Du 5 au 26 juillet 2019 à 11h. Relâche les 12 et 19 juillet. Tél. 04 90 85 38 17. La Manufacture – Château de Saint- Chamand/d’après La Genèse/texte et mes François Rancillac Cherchez la faute ! François Rancillac reprend cet opus créé en 2003, qui à partir d’une séance d’étude du récit fondateur de la Genèse célèbre la naissance de l’homme comme sujet libre. Une séance d’étude biblique… Comme dans une réunion de travail, chaque spectateur-lecteur dispose ici des documents papiers auxquels se réfèrent les acteurs-exégètes  : Danielle Chinsky, Daniel Kenigsberg, Frédéric Révérend et François Rancillac, quant à lui plutôt dans le rôle d’un Candide questionneur, parfois un brin malicieux. Ils sont installés en compagnie des spectateurs autour de tables disposées en carrés. Inspirée notamment par un essai de la psychanalyste Marie Balmary, la séance d’étude s’appuie sur la traduction biblique d’André Chouraqui et se réfère aussi à la version originale, en hébreu. D’emblée, les échanges déjouent certains présupposés, remarquant par exemple que le mot faute n’existe pas dans la Genèse. Reconnaissance de l’altérité grâce à ève, naissance de l’homme comme sujet, plaidoyer pour la relation plutôt que la dévoration, pour le libre-arbitre plutôt que la prédestination  : le spectacle invite audelà des convictions de chacun à exercer une difficile liberté, contre « les intégrismes de tout poil » selon les mots du metteur en scène. Agnès Santi Avignon Off. La Manufacture, au 2 rue des écoles, départ navette pour le château de Saint-Chamand. Du 8 au 24 juillet à 10h45. Relâches les 11 et 18. Tél. 04 90 85 12 71. annonce 380x121 version #4.qxp_Mise en page 1 28/05/2019 11:04 Page1 05>26 JUIL.2019 13H45 (RELÂCHE 10+17) LE 11 GILGAMESH BELLEVILLE 11 BD RASPAIL - AVIGNON RÉSA > 04 90 89 82 63 CONTACT@11AVIGNON.COM OH BOY ! D'APRÈS LE ROMAN DE MARIE-AUDE MURAIL MISE EN SCÈNE/OLIVIER LETELLIER 10 e SAISON/MOLIÈRE JEUNE PUBLIC 2010 15 > 19 OCT. 2019 LE MONFORT THÉÂTRE 106 RUE BRANCION - 75015 PARIS RÉSA > 01 56 08 33 88 EN PARTENARIAT AVEC LE THÉÂTRE DE LA VILLE - PARIS ADAPTATION CATHERINE VERLAGUET MISE EN SCÈNE OLIVIER LETELLIER AVEC EN ALTERNANCE LIONEL ERDOGAN, GUILLAUME FAFIOTTE, LIONEL LINGELSER ET MATTHEW BROWN CRÉATION LUMIÈRES LIONEL MAHÉ CRÉATION SONORE MIKAEL PLUNIAN RÉGIE LAURENT LABARRÈRE WWW.THEATREDUPHARE.FR création graphique mathieu desailly www.lejardingraphique.com PRODUCTION LE THÉÂTRE DU PHARE/O.LETELLIER - CHAMPIGNY/MARNE (94) COPRODUCTIONS ESPACE CULTUREL A. MALRAUX - LE KREMLIN BICÊTRE (94) CENTRE JEAN VILAR - VILLE DE CHAMPIGNY/MARNE (94) LE STRAPONTIN, SC. DES ARTS DE LA PAROLE - PONT SCORFF (56) THÉÂTRE ANDRÉ MALRAUX - CHEVILLY-LARUE (94) théâtre 109 la terrasse 278 juillet 2019 – avignon en scène(s)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 1La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 88-89La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 90-91La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 92-93La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 94-95La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 96-97La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 98-99La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 100-101La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 102-103La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 104-105La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 106-107La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 108-109La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 110-111La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 112-113La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 114-115La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 116-117La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 118-119La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 120-121La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 122-123La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 124-125La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 126-127La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 128-129La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 130-131La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 132-133La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 134-135La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 136-137La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 138-139La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 140-141La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 142-143La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 144-145La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 146-147La Terrasse numéro 278 jui/aoû 2019 Page 148