La Terrasse n°277 juin 2019
La Terrasse n°277 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°277 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'été des festivals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
la terrasse 277 juin-juillet 2019 festivals réseau Spedidam 56 LA FERTé-SOUS-JOUARRE/SEINE-ET-MARNE/JAZZ Ferté Jazz Organisé en Seine-et-Marne, ce festival se déroule autour de la Fête de la Musique, les 21, 22 et 23 juin. La violoniste danoise Line Kruse à la tête d’un mini-big band de musiciens européens inspiré par les rythmes traditionnels latino-américains, le 23 juin au festival Ferté Jazz. À une cinquantaine de kilomètres de Paris, la petite ville historique de La Ferté-sous-Jouarre connaît cette année la huitième édition de son festival implanté sur les bords de Marne. La manifestation s’éloigne cette année des terres du jazz pour gagner celles de la chanson (Sanseverino et Michel Jonasz), des musiques caraïbes (avec Calypso Rose, la diva de Trinitéet-Tobago, et le pianiste Cubain Roberto Fonseca précédé de Mario Canonge) ou encore du gospel, de la soul et du blues (avec les chanteuses Michelle David, Kimberose et Lisa Simone). Sur la scène Ile-de-France, gratuite, on retrouvera un éclectisme du même aloi, où l’on note notamment la venue de Sarah Lenka, Line Kruse, Nicolas Folmer, Captain ou MizikOpéyi, le grand orchestre créole de Tony Chasseur et Thierry Vaton. Sous l’intitulé « Sur les bords du jazz », le festival propose un ensemble d’activités découverte et détente en préambule aux concerts du soir. Jean-Luc Caradec La Ferté-sous-Jouarre (77). Du vendredi 21 au dimanche 23 juin. www.fertejazz.com LA FERTé-SOUS-JOUARRE/éclairage Nicolas Folmer « So Miles » Le trompettiste vient de signer un hommage remarqué à Miles Davis. À retrouver en concert à Ferté Jazz et sur plusieurs autres scènes des festivals du réseau Spedidam. Le trompettiste Nicolas Folmer D. R. Marc Ribes morphose, et va même jusqu’à reprendre Get Lucky de Daft Punk en se disant qu’après tout, c’est peut-être par là que Miles, toujours à l’affût des modes et des dernières innovations musicales, chercherait aujourd’hui ! Vincent Bessières La Ferté-sous-Jouarre (77). Vendredi 21 juin. BAS-RHIN/WOLFISHEIM/JAZZ Wolfi Jazz, un fort en musiques ! Stars internationales et talents hexagonaux composent l’affiche du Wolfi Jazz, dans les environs de Strasbourg, qui se déroule dans le cadre d’un ancien fort militaire. Le tromboniste de jazz Daniel Zimmermann, en concert en quartet le 29 juin à Wolfi Jazz. Organisé à Wolfisheim, en Alsace, dans le décor atypique et spectaculaire des espaces extérieurs du fort Kléber (construit en 1875) réhabilités en parc naturel, le Wolfi Jazz affiche son caractère par son cadre et par une programmation festive, élaborée par Jean-Noël Ginibre, qui fait la part belle aux musiques qui groovent. Parmi les stars qui se succèderont sur la scène de l’esplanade, la chanteuse Lisa Simone, le groupe Snarky Puppy, le chanteur malien Salif Keita, Ibrahim Maalouf ou Marcus Miller, précédés respectivement en première partie de China Moses et André Manoukian, Theon Cross, Mario Canonge, Daniel Zimmermannet Nicolas Folmer. Dès 18h30, une scène gratuite permettra d’entendre, entre autres, le pianiste Fred Nardin, le trio du guitariste manouche SteeveLaffont ou encore l’organiste funky Delvon Lamarr. Jean-Luc Caradec Wolfisheim (67). Du mercredi 26 juin au dimanche 30 juin. www.wolfijazz.com WOLFI JAZZ/éclairage Marcus Miller Tout à la fois bête de scène et artiste de l’ombre, Marcus Miller promène sa basse dans le monde de la musique depuis quatre décennies avec une redoutable efficacité. Le bassiste Marcus Miller. Digne héritier de Jaco Pastorius, ce maître de la basse électrique a le groove dans la peau, un slap magique au bout des doigts, et une D. R. D. R. Il a osé et il a bien fait. Nicolas Folmer s’est aventuré à rendre hommage à Miles Davis. Comment aborder un tel monument ? Comment éviter l’effet pastiche ? Loin de toute reconstitution historicisante, le trompettiste a fait le choix de s’approprier la musique marquée de l’empreinte de son aîné à sa manière, fidèle en cela à l’habitude de ce dernier à chaque étape de sa carrière. Entouré d’une fine équipe qui groove comme elle respire, il revisite quelques classiques appartenant à différents « périodes » du trompettiste, tourne autour de quelques thèmes fameux qu’il métamanière de faire claquer sa Fender que tous les apprentis bassistes de la terre lui envient à un moment ou à un autre. Sacré par Miles Davis pour qui il composa, sur mesure, en retour, le dernier grand opus du trompettiste (Tutu, en 1986), Marcus Miller a également œuvré auprès d’Aretha Franklin, Eric Clapton, Chaka Khan, Kenny Garrett ou Herbie Hancock, pour n’en citer que quelques-uns ! Pétri de blues et de gospel, il incorpore à sa musique pêchue des éléments de trap, de hip-hop et de R&B qui contribuent à l’ancrer dans son époque. Le public ne s’y trompe pas, qui ovationne ce héros de la basse chaleureux et généreux. Vincent Bessières Wolfisheim (67). Dimanche 30 juin à 20h. MAINE-ET-LOIRE/SEGRé-EN-ANJOU-bleu/JAZZ Saveurs Jazz Festival En Anjou, un festival au vert  : revendiquant convivialité, grand air et plaisirs de la bouche, Saveurs Jazz se présente comme un festival bon vivant. Le chanteur, percussionniste et guitariste cubain Joel Hierrezuelo, le 5 juillet à 18h30 au Saveurs Jazz Festival. Dans une région surnommée « l’Anjou bleu », réputée pour ses vins et ses fromages, le Saveurs Jazz Festival se déroule les pieds dans l’herbe, dans le parc arboré de Bourg- Chevreau à Segré (Maine-et-Loire). Le festival se décline sur plusieurs scènes, dont une gratuite, et pour la première fois les concerts payants se dérouleront en plein air, avec un gradin couvert. Un « village » d’exposants et de restauration temporaire fait partie intégrante de la convivialité de la manifestation. Grand public et cross-over, l’affiche s’annonce cette année particulièrement éclectique avec Emir Kusturica et le No Smoking Orchestra, Seun Kuti, Ibrahim Maalouf avec Haïdouti Orkestar, Thomas Dutronc et les Esprits manouches, Thomas de Pourquery et son Supersonic, Vincent Peirani… On notera également la présence des violonistes Line Kruse et Florin Niculescu ainsi que du chanteur cubain Joel Hierrezuelo, artistes génération Spedidam. Jean-Luc Caradec Segré-en-Anjou-Bleu (49). Du mercredi 3 au dimanche 7 juillet. www.saveursjazzfestival.com D. R. SAVEURS JAZZ FESTIVAL/éclairage Vincent Peirani Si l’accordéoniste sort du lot, ce n’est pas seulement par sa taille de basketteur ! L’accordéoniste Vincent Peirani. Digne successeur de Richard Galliano, Peirani a réussi cet exploit de totalement transposer l’accordéon dans le xxi e siècle, sans abdiquer ce qui fait la force expressive et la noblesse d’âme de l’instrument. De Daniel Humair à Michel Portal, il fait désormais jeu égal avec ces libres penseurs du jazz contemporain européen qui le poussèrent, à ses débuts, à s’aventurer sur le terrain de l’improvisation. Nourri de multiples traditions, fondamentalement cosmopolite, Peirani s’est fait connaître du grand public en partie grâce au duo complice, ludique et prolixe qu’il forme depuis 2014 avec le saxophoniste émile Parisien. Partenaires de nombreuses aventures, véritables frères de musique, Parisien et Peirani partagent très régulièrement la scène. À la tête de son groupe Living Being qu’il présente volontiers comme un « Chamber Rock Music Orchestra », et dans lequel il passe de Purcell à Led Zeppelin, l’accordéoniste assume ses goûts pour les musiques plus électriques, confirmant, ainsi que le titrait un récent documentaire qui lui était consacré sur Arte, qu’il compte parmi ceux qui portent haut le « nouveau souffle du jazz ». Vincent Bessières Segré-en-Anjou-Bleu (49). Dimanche 7 juillet à 18h15. ISèRE/AUTRANS/MUSIQUES ACTUELLES Vercors Music Festival Au Pays de la Foulée blanche et du Val de Méaudre, au cœur du massif forestier fier de son histoire, ce festival métis fait désormais partie intégrante du panorama culturel. Le Vercors Music coche ce qui fait l’essence d’un festival  : une programmation artistique exigeante, familiale, festive mais pas que, un paysage avoisinant à couper le souffle, une Fanfare cosmopolite, le Haïdouti Orkestar compte en ses rangs des artistes de Turquie, France, Roumanie, Serbie et Espagne. D. R. D. R.
D. R. implication locale, grâce à l’adhésion des artistes faisant une parenthèse verdoyante entre deux dates estivales, et à celle du public qui replante la tente d’année en année. Les scènes du Foyer et de La Terrasse sortent l’artillerie lourde, des Ogres de Barback à Zaz, de la Ruda à Gnawa Diffusion, de Grand Corps Malade à Djazia Satour. Ibrahim Maalouf y invitera ses complices du Haïdouti Orkestar, bâtisseurs de ponts cuivrés, dansants et percussifs de l’Asie à la Méditerranée, Sanseverino chantera les chansons de Béranger, Guts et le label Heavenly Sweetness auront quant à eux carte blanche pour envelopper nos âmes. Vanessa Fara Maison des Sports, Autrans (38). Du jeudi 4 au dimanche 7 juillet. http://www.vercorsmusicfestival.com/EURE-ET-LOIR/SAINT-LUBIN-des-joncherets/JAZZ ET MUSIQUES ACTUELLES Festival Music en Avre Toute première édition d’un festival de jazz sans chapelle et sans frontière ! Music en Avre fraye avec quelques légendes et de petites perles rares lors du week-end du 14 juillet. Lisa Simone, étonnante fille de, en tournée en Europe, fait escale au Festival Music en Avre. L’orgue Hammond généreux de Rhoda Scott, la musique afro-cubaine de Joel Hierrezuelo, le blues rock de Mathis Haug, la soul pop de Lisa Simone, le piano voix de Michel Jonasz et Jean-Yves d’Angelo… Au cœur de la Vallée d’Avre, dans un berceau de patrimoine architectural égrenant châteaux et petits bourgs méconnus, on écoutera le « Canto » du quartet accordéon trompette contrebasse du batteur Matthieu Chazarenc, les sons manouches et tziganes de Florin Niculescu, Thomas Dutronc, Dan Gharibian, ou Mathias Lévy. Avec en fin de soirée des concerts en accès libre promettant de belles veillées nocturnes. Vanessa Fara Saint Lubin-des-Joncherets (28). Du vendredi 12 au dimanche 14 juillet. http://musicenavre.com/programmation/jours/FESTIVAL MUSIC EN AVRE/éclairage Thomas Dutronc & Les Esprits Manouches Après de talentueux débuts aux côtés de Biréli Lagrène, Romane ou Ninine Garcia, l’émérite guitariste pousse depuis plus de dix ans de la voix, signant des albums singuliers aux filiations manouches. Jeu ultra swing, dextérité légendaire, bien entouré de son gang gitan de première classe, les concerts de Thomas Dutronc transpirent sans artifice, baignés d’humeur badine, de sourires chevillés à la guitare. Au-delà des influences de Django, il y a chez Dutronc du D. R. Joseph Bagur D. R. Thomas Dutronc. joli blues, de la pop d’ambiance européenne au sens large, de l’Europe de l’Est aux rives de la Seine ou de la Tamise, de la chanson tantôt pleine de textes, tantôt très épurée. Tête d’affiche des festivals du Réseau Spedidam, on le retrouvera aussi en concert au Saveurs Jazz Festival le 7 juillet et à l’Albertville Jazz Festival le 27 juillet. Vanessa Fara Saint Lubin-des-Joncherets (28). Dimanche 14 juillet à 18h30. CHARENTE-MARITIME/Surgères/CUIVRES Surgères Brass Festival Musiques cuivrées et métissées sont toujours à l’honneur pour cette quatrième édition du festival, avec en têtes d’affiche Calypso Rose, Ibrahim Maalouf et Pink Martini. Le trompettiste Ibrahim Maalouf, invité du Surgères Brass Festival. Les cuivres, c’est le souffle. Le souffle, c’est le chant, c’est la voix. Rien d’étonnant à ce que ces instruments aient souvent été, à travers les continents, les messagers des joies et des douleurs des peuples ; parfois même un langage commun. Ibrahim Maalouf, invité le 17 juillet, a ainsi conçu sa collaboration avec le Haïdouti Orkestar comme une célébration des musiques nomades, de l’Europe de l’Est à l’Asie centrale en passant par le Proche- Orient. Calypso Rose, « reine du calypso » (sur la scène du Parc, le 16 juillet), rend hommage à Nat King Cole et à ses combats musicaux contre l’Amérique ségrégationniste, quand Pink Martini (le 18) produit toujours son cocktail à succès où se mêlent les langues et les musiques acidulées. Et toujours, dans les concerts gratuits de la scène des Douves, le même sens de la fête et du partage. Jean-Guillaume Lebrun Square du Château, 17700 Surgères. Du 16 au 19 juillet. http://www.surgeresbrassfestival.com Carine Bonnefoy et Pierre Drevet. D. R. SAVOIE/Albertville/JAZZ Albertville Jazz Festival Pour sa cinquième édition, le festival de la cité savoyarde propose en têtes d’affiche une programmation qui met l’accent sur la voix. Le violoniste de jazz manouche Florin Niculescu, le 27 juillet à 20h30 en quintet à Albertville. En Savoie, on aime les voix. Facile, la rime résume bien cette nouvelle édition de l’Albertville Jazz Festival dont les trois grands concerts au Dôme Théâtre font la part belle aux vocalistes  : le 25 juillet, on pourra ainsi entendre la canadienne Molly Johnson précédée par le jeune groupe folk toulousain Agathe da Rama ; le 26 juillet, c’est au tour de la diva Melody Gardot qui succédera à la violoniste Line Kruse ; le 27, ce seront le chanteur et guitariste Thomas Dutronc et ses Esprits manouches, qui feront suite au violoniste tzigane Florin Niculescu. En préambule, grâce à une série de concerts gratuits sur la scène de la Tour sarrasine à Conflans, on entendra notamment le saxophoniste Michael Chéret ou le chanteur cubain Joel Hierrezuelo. À noter également, en amont, le 24 juillet au fort de Tamié, la création cosignée par le trompettiste Pierre Drevet et la pianiste Carine Bonnefoy. Jean-Luc Caradec Albertville (73). Du mercredi 24 au samedi 27 juillet. http://albertvillejazzfestival.com/ALBERTVILLE JAZZ FESTIVAL/éclairage Carine Bonnefoy- Pierre Drevet 4 tet  : création Franco-Italienne Ayant longtemps œuvré pour le rayonnement du jazz dans la région savoyarde comme pédagogue, le trompettiste Pierre Drevet rencontre la pianiste Carine Bonnefoy. Cette création associe les deux musiciens français à deux confrères transalpins réputés, le bassiste Mauro Battisti et le batteur Mattia Barbieri (ils sont notamment des partenaires réguliers du trompettiste Falvio Boltro). L’Italie est, en effet, comme la France, une terre féconde pour le jazz depuis plusieurs décennies. Pierre Drevet et Carine Bonnefoy ont en commun un D. R. même goût pour les projets orchestraux, la culture du big band, les compositions ambitieuses qui puisent leur inspiration dans les musiques du monde ou dans le répertoire classique, comme ils l’ont prouvé chacun dans des projets grand format. Dans le cadre de ce quartet inédit de haute volée, nul doute que leur plume aura à cœur de ciseler des pièces qui permettent à leurs talents d’improvisateur de s’épanouir à leur juste mesure. Une belle rencontre en perspective. Vincent Bessières Fort de Tamié, Albertville (73). Mercredi 24 juillet à 19h30. INDRE/ARGENTON-SUR-CREUSE/MUSIQUE CLASSIQUE Festival Debussy Toujours ouvert à la jeunesse et aux surprises, le festival croise l’œuvre de Claude Debussy avec les imaginaires des musiciens d’hier et d’aujourd’hui. La violoniste Marianne Piketty. Cette 8 e édition s’est choisi pour emblème le « Voyage imaginaire ». Bien vu pour célébrer Debussy, compositeur du rêve, du symbole et des « impressions ». La musique seule suffit au voyage  : c’est ce que dit le programme de la violoniste Marianne Piketty et de la pianiste Vanessa Benelli Mosell (sonates de Debussy, Franck et Fauré, le 26 juillet) ou celui du jeune pianiste Antoine Préat (21 ans), qui associe en miroir les fantaisies de Debussy et Ravel et celles de Schumannet Brahms (27 juillet à 16h, entrée libre). Mais quand la voix s’en mêle – avec la soprano Valentine Martinez, artiste « Génération Spedidam 2017-2020 » –, elle nous porte vers le conte et l’univers de Lewis Carroll (vendredi 26 juillet à 18h, entrée libre). Au programme également  : l’accordéon de Félicien Brut avec le Quatuor Hermès (27 juillet), le Trio Sōra, le Quatuor Mona, la violoncelliste Astrig Siranossian, l’ensemble Apapassionato et le quintette à vent Ouranos. Jean-Guillaume Lebrun Jardins de la Grenouille, 36200 Argenton-sur- Creuse. Du 26 au 28 juillet. http://www.festivaldebussy.com/FESTIVAL DEBUSSY/éclairage Le Voyage à Bayreuth de Mathieu Herzog Réconcilier Wagner et Debussy par la force d’un orchestre de chambre ? C’est le pari de Mathieu Herzog avec son Ensemble Appassionato et la soprano invitée Marion Tassou. Claude Debussy – et son double littéraire, Monsieur Croche – n’aura eu de cesse de railler Richard Wagner... Sans pourtant totalement renier la puissante attraction que sa musique exerça sur ses jeunes années quand, de retour de Bayreuth, il transcrivait pour piano Le Vaisseau fantôme. Trop profondément ébloui pour céder à l’idolâtrie du wagnérisme, Debussy préférera toujours composer « après Wagner » plutôt que « d’après Wagner ». Au fond, comme Baudelaire, Debussy reconnut le 57 festivals réseau Spedidam juin-juillet 2019 277 la terrasse



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :