La Terrasse n°277 juin 2019
La Terrasse n°277 juin 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°277 de juin 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 15,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'été des festivals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
jazz/musiques du monde/chanson 52 la terrasse 277 juin-juillet 2019 DORDOGNE/FESTIVAL Festival du Périgord noir Quelques beaux concerts de jazz dans un festival de musique classique. Le festival du Périgord Noir compte parmi les plus prestigieux festivals de musique classique en France. Mais sa programmation sait aussi s’enrichir de couleurs jazz, en particulier sur les sites exceptionnels de Lascaux et de son Centre International de l’Art Pariétal mais Des pianistes dans l’été Peg et Bill Carrothers, de concert Festival Jazz Vocal, Sunside La chanteuse et le pianiste. Nouvel album  : Beyond the Blue Horizon, chez Vision Fugitive. Peg Carrothers porte le nom d’un immense pianiste du jazz d’aujourd’hui, dont elle partage la vie depuis plus de 20 ans à Mass City, dans la péninsule supérieure du Michigan. Dans la paisible vie familiale qu’ils mènent dans cet environnement privilégié de nature et de forêts, à quelques kilomètres de l’immense Lac Supérieur, elle a développé un rapport singulier à la musique et au chant, ne se définissant jamais comme une musicienne professionnelle (elle est bibliothécaire à la ville), mais livrant dans la musique une touchante part d’elle-même où sa simplicité, sa sincérité et la beauté pure de sa voix font merveille. Cette musicalité où les silences sonnent autant que les notes, et où la pudeur des choses non dites compte autant que l’expression de ses émotions, nous parvient avec d’autant plus d’intensité qu’elle se livre dans le dépouillement d’arrangements splendides signés de la main de son pianiste de mari, Bill Carrothers. Ils sont sur ce chemin de tendre communion musicale dans une forme de ralenti subtilement flouté, idéalement entourés, au disque, de Dean Magraw (guitares) et Billy Peterson (contrebasse), et lors de ce concert de sortie Le trompettiste Nicolas Folmer, qui vient de signer au disque un bel hommage à Miles Davis, est l’invité du Festival du Périgord noir pour une expérience de concert interactif. aussi dans la charmante Chartreuse les Fraux datant du xviii e siècle, dans le village voisin de La Bachellerie. Au programme  : une rencontre Marc Ribes Des pianistes dans l’été La chanteuse Peg Carrothers signe un nouvel album au charme et à l’émotion caressantes, en complicité avec son mari le pianiste Bill Carrothers. inédite entre la chanteuse Ellinoa et le pianiste Gauthier Toux ; le saxophoniste Christophe Panzani et les pianistes Yonathan Avishai et Leonardo Montana (le 10/08) ; les élèves de la classe de jazz du CRR de Bordeaux ; puis le trompettiste Nicolas Folmer pour un étonnant concert interactif en très bonne compagnie d’Olivier Louvel, Stéphane Huchard et Laurent Coulondre (le 12) ; un spectacle de la chanteuse Marie Grillet et de l’HEMU Jazz Orchestra consacré au « Fou chantant » ; et enfin une soirée autour de la famille Casadesus avec une rencontre avec le chef d’orchestre Jean- Claude Casadesus puis un concert de sa fille la soprano classique Caroline Casadesus, ellemême entourée de ses deux fils devenus jazzmen réputés  : le pianiste Thomas Enhco et le trompettiste David Enhco (le 13). Jean-Luc Caradec Festival du Périgord noir. Du 10 au 13 août. Tél. 05 53 51 61 61. Chilly Gonzales Paris, Le Trianon/Jazz à Vienne, théâtre Antique/Marseille Jazz des cinq continents Un touche-à-tout de génie. Il a coproduit l’album The Reminder de Feist, prêté ses mains au personnage de Gainsbourg dans le film réalisé par Joan Sfar, battu le record du concert en piano solo le plus long du monde (27 heures sans s’arrêter !) , collaboré avec Daft Punk et ouvert son Gonzervatory pour détecter et encourager de nouveaux talents ! Jason Charles Beck, dit Chilly Gonzales, est un touche-à-tout (de génie, selon certains) qui n’aime rien de mieux que de surprendre son monde. Pianiste, chanteur, performer, cet artiste dandy se refuse à appartenir à un genre et à se laisser enfermer dans une boite. Depuis plusieurs années, il développe en solo (trois albums dans la formule à son actif) une musique délicate et concise, fondée sur des principes simples et répétitifs, aux couleurs volontiers impressionnistes (Gabriel Fauré est son compositeur préféré). Vincent Bessières Du 25 au 27 juin à Paris, Le Trianon ; le 29 juin, 20h30, Jazz à Vienne, théâtre Antique ; le 20 juillet au festival Marseille Jazz des cinq continents. parisien dans le cadre du Festival Jazz Vocal au Sunset, de Jean-Philippe Viret (contrebasse) et Matt Turner (violoncelle). Jean-Luc Caradec Festival Jazz Vocal, Sunside, 60 rue des Lombards, 75001 Paris. Jeudi 4 juillet à 21h. Tél. 40 26 46 60. Places  : 28 € . Chilly Gonzales. La Terrasse, premier média arts vivants en France Maxim Francois Alexandre Isard
Jazz in Marciac/Fondation Vuitton Des pianistes dans l’été Ahmad Jamal Un metteur en scène de la musique. On pensait qu’il ne reviendrait plus sous les projecteurs, mais il faut croire qu’Ahmad Jamal, 88 ans, a toujours le feu sacré. Il faut dire qu’il a commencé dès son plus jeune âge, enfant prodige de Pittsburgh qui participa à sa première émission de radio à 7 ans ! Ses conceptions musicales ont eu une influence déterminante sur l’évolution du jazz, notamment par le biais de Miles Davis qui ne cachait pas combien son sens de la Harcourt Ahmad Jamal. construction et du silence avait influencé son style. Depuis plusieurs années, Jamal développe, avec une maestria intacte et un sens de la dramaturgie expert, une manière de mettre en scène la musique, dirigeant depuis son clavier un quartet au service de ses architectures, qu’il édifie avec minutie et n’hésite pas à balayer d’un trait fulgurant pour mieux recommencer. Vincent Bessières Les 4 et 6 juillet, 20h30, Fondation Vuitton, Paris. Le 4 août, 23h, Jazz in Marciac, chapiteau. L’appli de référence sur le spectacle vivant en France Disponible gratuitement sur google play et AppStore. www.journal-laterrasse.fr jazz/musiques du monde/chanson 53 la terrasse 277 juin-juillet 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :