La Terrasse n°274 mars 2019
La Terrasse n°274 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°274 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : visages de la danse 2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88  |  Aller à la page   OK
88
focus 60 la terrasse 274 mars 2019 Programme Commun à Lausanne, carrefour de la scène européenne C’est non seulement la scène suisse mais aussi la scène internationale que rend visibles du 27 mars au 7 avril 2019 la 5 e édition du festival lausannois, désormais bien repéré dans le paysage théâtral européen. Vincent Baudriller, directeur du Théâtre Vidy-Lausanne, et Patrick de Rham, directeur de l’Arsenic, fédèrent les énergies – s’associant notamment au Théâtre Sévelin 36 –, et soutiennent une créativité à l’écoute du monde. Au-delà des disciplines, l’audace des formes croise celle de la pensée, pour créer un art qui décloisonne et décoiffe. Théâtre Vidy-Lausanne/Rimini Protokoll (Stefan Kaegi) Granma. Les Trombones de La Havane événement ! Après Nachlass – Pièces sans personnes (2017) et Cargo Congo-Lausanne (2018), Stefan Kaegi revient à Lausanne. Pour un voyage enthousiasmant à Cuba. ARSENIC/Texte et mes Joël Maillard Imposture posthume Technophobe malicieux et lucide, Joël Maillard invente un bricolage ludique et apotropaïque, entre autofiction et science-fiction, sur les rets de l’emprise numérique et la manière de s’en libérer. Scénario catastrophe  : plusieurs siècles après la mort de Joël Maillard, on découvre ses mémoires près de son corps momifié… Après l’effondrement numérique global qui a privé l’humanité de toute trace du xxi e siècle, la découverte de ce manuscrit rédigé autour de 2099 permet de réanimer la mémoire perdue Théâtre Vidy-Lausanne/conception et mes Angelica Liddell Bill Bachmann/Alamy Stock Photo David Gagnebin-de Bons Fondé sur le réel, le théâtre de Stefan Kaegi entrelace de manière saisissante l’intime des êtres et leur environnement, dont il révèle l’impact sismographique sur les vies. Initiée à l’invitation d’un laboratoire artistique cubain, cette nouvelle création réfléchit une situation complexe, née d’une Révolution emblématique, surface de projection de fantasmes, utopies et désirs pour la cité. La pièce interroge l'héritage et l’avenir de la Révolution cubaine à travers l’expérience de quatre jeunes cubains et de leurs grands-parents. Daniel, mathématicien et traducteur, petit-fils d’un camarade de Fidel Castro ; Milagro, diplômée en histoire et petite-fille d’une ouvrière communiste ; Christián, informaticien et petit-fils d’un soldat ; Diana, musicienne et petite-fille d’un chanteur célèbre. D’une génération à l’autre, d’une famille à l’autre, se révèlent des perspectives contradictoires, entre construction et déconstruction d’un passé monumental. Pour un théâtre du présent. Agnès Santi Théâtre Vidy-Lausanne, du 28 au 31 mars 2019. Una costilla sobre la mesa  : Madre Angelica Liddell présente Una costilla sobre la mesa  : Madre, performance requiem adressée à sa mère. D’une trilogie familiale, c’est le pan adressé à la mère. Una costilla sobre la mesa  : Madre propose « une expiation dans un monde aux rites vides et banalisés » menée sous l’inspiration de William Faulkner. Ancré en Estrémadure, région d’origine de la mère d’Angelica Liddell, le spectacle verra figurer deux enfants de six ans comme parents, un homme encordé à une croix suivant le rituel ancestral des empalaos qui y ponctue la semaine sainte, ou encore trois personnes aveugles qui endossent le rôle Théâtre de Vidy, av. E.-H. Jaques-Dalcroze 5, 1007 Lausanne. Tél. + 41 21 619 45 44. Arsenic, Centre d’art scénique contemporain, 57 rue de Genève, 1004 Lausanne. Tél. + 41 21 625 11 36. Théâtre Sévelin 36, 10004 Lausanne. Tél. + 41 2 620 00 10. www.vidy.ch//www.arsenic.ch//www.theatresevelin36.ch www.programme-commun.ch Quel avenir pour la Révolution ? Joël Maillard. grâce aux expérimentations de la médecine régénérative ! Joël Maillard (ou plutôt son « fantôme en devenir ») lance des ponts temporels entre l’enfance de l’humanité et sa phase cyber-rêvée en créant et interprétant une fantaisie vertigineuse, poétique et humoristique. Catherine Robert Arsenic, du 26 au 31 mars 2019. de Tirésias. La performance de l’inclassable Espagnole s’annonce donc encore une fois comme un spectacle baroque, visuel et polémique, où la transgression côtoie la religiosité, où la cruauté se fond dans la charité. À la fois sous la figure universelle de la mère et dans le registre autobiographique de l’artiste. éric Demey Théâtre Vidy-Lausanne, du 27 mars au 6 avril 2019. Julien Barbès Théâtre Vidy-Lausanne/création collective de François Gremaud, Michèle Gurtner ET Tiphanie Bovay-Klameth Pièce Après Chorale et Les Potiers, Tiphanie Bovay-Klameth, Michèle Gurtner et François Gremaud continuent d’explorer les rapports qui se jouent entre des artistes réunis pour créer. Dans Pièce, des comédiennes et comédiens incarnent des personnages de comédiennes et comédiens en train d’interpréter ensemble une pièce de théâtre. S’inscrivant dans un procédé de mise en abyme, les membres du Collectif GREMAUD/GURTNER/BOVAY dessinent un « territoire drolatique aux contours incertains », territoire « où la frontière entre sens et non-sens se trouble ». Hiatus entre fiction et Arsenic/conception et chor. Ligia Lewis Arsenic/conception Marion Duval ET Luca Depietri/MES Marion Duval Cécile Dans Cécile, mis en scène par Marion Duval, Cécile Laporte joue son propre rôle. Celui d’une écologiste, porno-activiste, défenseuse des droits des migrants, porte-parole de mouvements squats… Et aussi Such Sweet Thunder, le danseur Thibault Lac et le musicien Tobias Koch créent une rêverie sensorielle au-delà du réel. Théâtre Sévelin 36, Les Printemps de Sévelin, les 28 et 29 mars 2019. Cock, Cock… Who’s There ? Suite au traumatisme d’un viol, Samira Elagoz porte à la scène une sorte d’étude de comportement du mâle, Gremaud/Gurtner/Bovay Pièce, du Collectif Gremaud/Gurtner/Bovay. réalité du plateau, entre contenu et forme qui s’invente au présent  : en investissant le champ d’un « hors scène en train de se jouer », cette création née de séances d’improvisations nous place devant un « double mouvement paradoxal ». Et compose « une façon de comédie humaine théâtrale ». Manuel Piolat Soleymat Théâtre Vidy-Lausanne, du 22 au 31 mars 2019. Water Will (in Melody) Ligia Lewis revient à L’Arsenic avec le troisième et dernier volet de son triptyque Blue, Red, White. Née en République Dominicaine, Ligia Lewis a grandi aux états-Unis et partage aujourd’hui sa vie entre Berlin et Los Angeles. Si on l’a vu danser chez Mette Ingvartsen et Eszter Salamon, elle est surtout la chorégraphe d’une œuvre Water Will (in Melody). très personnelle qui fait de « la scène un lieu où se matérialise l’énigmatique, le poétique et le dissonant », et s’épanouit autant dans les musées que dans les théâtres. Water Will (in Melody) est le troisième volet d’un triptyque intitulé Blue, Red, White, entamé par le très bleu Sorrow Swag avant d’être suivi du très rouge minor matter – qui valut à Ligia Lewis un Bessie Award. Dans cette pièce pour quatre performeuses, dont elle-même, la chorégraphe part du mélodrame pour développer une dystopie fantasmagorique dans laquelle « se négocient désir, imagination et sentiment d’une fin proche ». Delphine Baffour Arsenic, du 4 au 6 avril 2019. Cécile est un « micro-messie ». C’est du moins ainsi que la définit la metteure en scène suisse Marion Duval, dont la compagnie Chris Cadillac, fondée en 2011, s’est fait une spécialité du dialogue entre dispositif théâtral et réalité. Bouleversée par sa rencontre avec cette femme aux engagements multiples, elle décide de créer avec elle une vraie-fausse conférence. Un spectacle dont les liens avec la vie suscitent trouble et réflexion, questionnements de la place de la foi, de la croyance dans la société contemporaine. À partir d’expériences diverses (bénévolat, voyages mystiques, expériences limites, vie en communautés, thérapies) qu’elle documente sur scène, Cécile Laporte s’intéresse au rapport entre impératifs de la vie moderne et besoins d’appartenance ancestraux. Anaïs Heluin Arsenic, du 20 au 31 mars 2019. conçue à partir de rencontres initiées sur internet. Arsenic, du 4 au 7 avril 2019. Conférence sur rien, Jérôme Bel lit le manifeste artistique de John Cage. Théâtre Vidy- Lausanne, les 5 et 6 avril 2019. Ainsi que Katerina Andreou, Simone Aughterlony, Johannes Dullin, Ariel Garcia, Gregory Stauffer, Yasmine Hugonnet, Ntando Cele, Gilles Furtwängler, Théo Mercier, Steven Michel, Thomas Ostermeier.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 1La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 88