La Terrasse n°274 mars 2019
La Terrasse n°274 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°274 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : visages de la danse 2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
jazz/musiques du monde/chanson 54 la terrasse 274 mars 2019 OPéRA BASTILLE/NOUVELLE PRODUCTION Lady Macbeth de Mzensk Krzysztof Warlikowski met en scène l’opéra du jeune Chostakovitch sous la direction musicale de Ingo Metzmacher. Nouvelle production. Après les récentes représentations du dernier opéra de Janacek De la maison des morts à l’Opéra de Lyon, la production créée SEINE SAINT DENIS/FESTIVAL/JAZZ Kai Bienert La saison jazz de la Maison de la Radio est, on le sait, à surveiller de près. Elle nous réserve une fois de plus une magnifique surprise avec cette double proposition. En première partie, on embarque dans le son du quartet superlatif du saxophoniste Mark Turner, grande voix de son instrument, mais aussi compositeur avisé, créateur de climats musicaux changeants, sensibles et troublants à l’image de l’album de son retour Lathe of Heaven, paru en 2014 chez ECM. Depuis, il a multiplié les expériences en sidemen auprès des meilleurs et multiplié de fructueuses collaborations à quatre mains à l’image de son dernier opus en date, Tempojazz/musiques du monde/chanson Banlieues Bleues 36 e édition du festival de Seine-Saint-Denis. Un mois durant, le festival séquano-dionysien va une fois encore dérouler son beau tapis bleu. Quarante groupes que l’on entend rarement sur les scènes françaises vont y défiler en vingt-cinq concerts, reliant 11 villes du département sans s’interdire quelques embardées du côté de Nanterre, Argenteuil, Gonesse, Garges-les-Gonesse et Paris. Coup d’éclat assuré avec le concert d’ouverture qui fera surgir sur scène les mythiques Last Poets, formés à Harlem en 1968 et souvent considérés comme précurseurs du rap et du hip hop, aux textes à forte charge politique pour l’affirmation du statut et de l’identité des afroaméricains. Au fil des décennies, la formation a Le chef d’orchestre allemand Ingo Metzmacher, directeur musical de la nouvelle production de Lady Macbeth de Mzensk à l’Opéra Bastille. connu de nombreuses mutations et la majorité de ses membres fondateurs ne sont plus de ce monde – dont probablement le plus important d’entre eux, Jalaluddin Mansur Nuriddin, disparu en juin dernier – mais ce groupe phénix n’a pas dit son dernier mot… Autre grand moment des premiers jours du festival  : « To Rachid With Love », un hommage à Rachid Taha orchestré par Maxime Delpierre, guitariste de la dernière grande tournée du chanteur disparu en septembre dernier, en compagnie de plusieurs de ses amis musiciens  : Sofiane Saidi, Jeanne Added, Hakim Hamadouche, Kenzi Bourras… Un rendez-vous entre esprit de fête et larmes. Fidèle à l’une de ses lignes de force la saison passée au Royal Opera House de Londres, voici que s’annonce à Paris une autre proposition du metteur en scène polonais Krzysztof Warlikowski. On peut compter sur lui pour mettre de l’huile sur le feu de cet ouvrage saisissant, démonstration cinglante du génie du jeune Chostakovitch, âgé de moins de trente ans lors de la création de l’ouvrage en 1934 au Théâtre Maly de Léningrad. Sa Lady Macbeth se nomme Katerina Ismailova et sombre, au fil de quatre actes et neuf tableaux, dans la solitude et la sauvagerie, sur fond de Russie du xix e siècle… Un portrait sulfureux et désespérant. « Je me suis efforcé de faire un portrait psychologique des principaux personnages de la Salif Keita est l’un des invités stars de l’édition 2019 de Banlieues Bleues. Son nouvel album, Un autre blanc, couronne cinquante ans de carrière. Après une décennie d’expériences collectives, c’est seul avec le contrebassiste François Pierron que Loïc Lantoine et sa grande silhouette gênée et géniale nous réengrènent de sa poésie du rien avec une délicatesse caillouteuse pleine de proses pointues, de scrupules douloureux, de vers qui s’entredepuis toujours, Banlieues Bleues offrira à la musique africaine une place de choix. Têtes d’affiche et créations La scène malienne sera représentée par trois de ses plus grands héros et créateurs  : la diva Oumou Sangaré dans un répertoire dominé par la musique de son récent album « Mogoya » chez No Format, Salif Keita qui MAISON DE RADIO-FRANCE/JAZZ Fred Hersch en solo et Mark Turner en quartet L’historique Studio 104 de la Maison Ronde accueille un double plateau 100% américain. Le génial Fred Hersch dans sa formule fétiche du piano solo. Thomas Dorn Matthew Rodgers tragédie tout en dressant, dans les scènes de masse, un tableau social de la Russie de cette époque. » a expliqué Chostakovitch. Sévèrement jugé en son temps – la Pravda le qualifia de « chaos » –, l’ouvrage frappe toujours par sa puissance et reste à sa manière, quatre-vingt ans après sa création, à découvrir. Surtout quand s’en empare le démiurge Warlikowski. Jean Lukas Opéra Bastille, 120 rue de Lyon, 75012 Paris. Du 2 au 25 avril 2019. Tél. 08 92 90 90. vient de signer un nouvel opus Un autre blanc, qui pourrait bien selon lui être le dernier, et enfin Bassekou Kouyaté, prince du n’goni dont la musique s’embrase dans la voix de sa femme Amy Sacko. Autre star fondatrice, d’une autre extrémité du continent, d’où il a conquis la planète entière  : Mulatu Astatké en personne, créateur de l’éthio-jazz, sera aussi à l’affiche. Retour en France enfin avec une série de fortes têtes qui font vibrer le jazz hexagonal, convoquées pour délivrer des créations exclusives  : « Peregrini Parvam » du clarinettiste Yom avec les frères Théo et Valentin Ceccaldi (voir p.57) ; Thomas de Pourquery et son Supersonic rejoints par trois musiciens du Congo-Brazzaville et la compagnie du chorégraphe et danseur DeLaVallet Bidiefono ; « Rebellion(s) » des saxophonistes Sylvain Rifflet et Jon Irabagon ; « Ornithologie », hommage à Charlie Parker du trio Un Poco Loco ; « Les Voies de l’Oyapock » du quartette No Tongues inspiré par les musiques de Guyane ; et enfin la « première » du nouvel Orchestre National de Jazz façon Fred Maurin. La planète bleue n’a pas fini de tourner. Jean-Luc Caradec Seine-Saint-Denis. Du 22 mars au 19 avril. Tél. 01 49 22 10 10. www.banlieuesbleues.org rary Kings, toujours chez ECM, en duo avec son complice pianiste Ethan Iverson, partenaire au sein du Billy Hart Quartet. Sur la scène du Studio 104, il sera entouré de Jason Palmer à la trompette, Joe Martin à la contrebasse et Jonathan Pinson à la batterie. En deuxième partie de concert, seul face à son piano, des mélodies plein la tête qu’il aime ciseler à l’infini pour en faire resplendir des facettes toujours nouvelles  : l’immense Fred Hersch en personne. « En solo, j’explore davantage toute la palette de possibilités du piano – ses dynamiques et ses textures. Et mes influences issues de la musique classique émergent davantage » nous confiait il y a peu dans ses pages le pianiste américain. Jean-Luc Caradec Maison de la Radio, Studio 104, 116 av. du Président-Kennedy, 75016 Paris. Samedi 9 mars à 20h30. Tél. 01 56 40 22 22. Places  : de 10 à 25 € . THéâTRE D’IVRY/CHANSON Loïc Lantoine & François Pierron Compères de presque toujours depuis l’atelier de Lleprest, Loïc Lantoine et François Pierron reforment le duo des origines.
D. R. Nathalie Pallud Loïc Lantoine et François Pierron en concert au Théâtre d’Ivry le 14 mars. choquent, claquants, littéraires, amoureux, fatigués, malappris, qui claudiquent tandis que la contrebasse étaye, fidèle. Vanessa Fara Théâtre d’Ivry, 1 rue Simon-Dereure, 94 Ivry-sur-Seine. Jeudi 14 mars à 20h. Tél. 01 46 70 21 55. Places  : 15 et 20 € . NANTERRE/CRÉATION Le Cri du Caire Inspiré par le chant soufi, Le Cri du Caire raisonne tel un écho à un monde ouvert aux autres, dans toutes sa diversité. érik Truffaz souffle doux-amer pour Le Cri du Caire. Né au cœur des Printemps arabes qui agitèrent l’égypte, puis de la volonté de Blaise Merlin, directeur du festival La Voix est Libre qui s’en fit le persévérant médiateur, Le Cri du Caire a réellement pris forme en 2017, lorsqu’Abdullah Miniawy, esthète poète qui slalomme entre les maux, put enfin venir en France. Si son verbe s’inscrit dans l’héritage des chantres soufis, sa verve l’ancre tout autant dans le champ contemporain. L’enjeu  : briser les œillères, pour interpeller le monde actuel. C’est de cette oreille qu’il faut écouter le souffle circulaire du saxophoniste anglais Peter Corser et les embardées hérétiques de l’Allemand Karsten Hochapfel, aux violoncelle et guitare, deux présences essentielles auxquelles vient s’ajouter désormais celle d’érik Truffaz, dont les volutes bleu nuit devraient apporter un subtil supplément d’âme à un projet qui n’en manque déjà pas. Jacques Denis Maison de la Musique de Nanterre, 8 rue des Anciennes-Mairies, 92000 Nanterre. Vendredi 15 mars à 20h30. Tél. 01 41 37 94 21. Places  : de 5 à 24 € . La Ferme du Buisson, scène nationale de Marne-la-Vallée, allée de la Ferme, Noisiel, 77448 Marne-la-Vallée. Samedi 16 mars à 20h45. Tél. 01 64 62 77 77. NEW MORNING/JAZZ Theo Croker Ce disciple du regretté Roy Hargrove vient présenter son nouvel album, marqué par les influences croisées de la nu-soul, du hip-hop et du R’n’B. Petit-fils du trompettiste Doc Cheatham, qui fut membre des big bands de Cab Calloway et Benny Goodman, Theo Croker a de qui tenir Bryant Norman S. Gripoix lorsqu’il porte l’instrument aux lèvres. Pour autant, sans nostalgie ni revivalisme, à 33 ans, il fait partie de cette génération pour qui le jazz se marie naturellement avec la nu-soul, le hip-hop ou le R’n’B, à l’image de ce qu’il laisse Theo Croker est l’une des étoiles montantes de la trompette jazz. entendre dans son nouvel album, Star People Nation (Okeh/Sony), empreint d’urbanité et de sons contemporains. Un album qu’il vient présenter sur la scène du New Morning, ce club qu’aimait tant son aîné récemment disparu Roy Hargrove, avec qui Croker présente plus d’un point commun (il l’avait d’ailleurs invité sur son précédent disque), du look soigné à l’art d’ancrer le son de la tradition dans le siècle. Vincent Bessières New Morning, 7-9 rue des Petites-écuries, 75010 Paris. Mercredi 20 mars à 21h. Tél. 01 45 23 51 41. GUYANCOURT/THéâTRE DE SAINT-QUENTIN- EN-YVELINES HORS LES MURS/JAZZ ET CUISINE La Grande Table Une performance imaginée par Joce Mienniel, à savourer devant 60 convives. « La Grande Table »  : création où l’on découvre le passé de cuisinier du flûtiste Joce Mienniel. Musicien aux talents multiples – flûtiste classique de formation, saxophoniste, compositeur, orchestrateur, producteur, arrangeur et toucheà-tout en électronique musicale – Joce Mienniel a terminé ses études au Conservatoire Supérieur de Musique de Paris en 2004 avec un Premier Prix de Jazz à l’unanimité et les félicitations du jury. Depuis son parcours l’a conduit à rejoindre les rangs de l’Orchestre National de Jazz sous la direction de Daniel Yvinec, à créer son propre label (Drugstore Malone), et surtout à mener de nombreux projets sous son nom. Sa nouvelle proposition éclaire un autre de ses savoir-faire, acquis dans sa jeunesse à l’école hôtelière de Thonon-les-Bains  : la cuisine ! Au cours de trois soirées consécutives dans les labos du lycée hôtelier de Guyancourt, il a imaginé de réunir dans un dialogue alléchant trois chefs cuisiniers et trois chefs d’orchestre différents pour une performance « live » où chacun jouera sa partition à vue. Avec les groupes du saxophoniste Sylvain Rifflet (le 20), de la trompettiste Airelle Besson avec l’indispensable Hugues Mayot à la clarinette (le 21), et de Joce Mienniel lui-même (le 22). Le casting des chefs n’est pas connu à ce jour. Jean-Luc Caradec Lycée Hôtelelier de Guyancourt, place François-Rabelais, 78280 Guyancourt. Les 19, 20 et 21 mars à 20h. Tél. 01 30 96 99 00. Places  : 30 € . RIA JONES CLARE HALSE CHRISTOPHER HOWELL MATTHEW GOODGAME LE CHEF D’ŒUVRE DE LA COMÉDIE MUSICALE AMÉRICAINE POUR LA PREMIÈRE FOIS À PARIS À PARTIR DU 13 MARS 2019 UNE FABLE MUSICALE SUR BROADWAY D’APRÈS LA NOUVELLE ET LES PERSONNAGES DE DAMON RUNYON MUSIQUE ET PAROLES FRANK LOESSER LIVRET JO SWERLING ET ABE BURROW MISE EN SCÈNE ET CHORÉGRAPHIE STEPHEN MEAR DÉCORS ET COSTUMES PETER MCKINTOSH ORCHESTRE ET CHŒURS DU THÉÂTRE MARIGNY CRÉATION ET PRODUCTION THÉÂTRE MARIGNY/FIMALAC CULTURE EN ACCORD AVEC DRAMA - PARIS (WWW.DRAMAPARIS.COM). POUR LE COMPTE DE MUSIC THEATRE INTERNATIONAL – MTI (EUROPE) (WWW.MTISHOWS.EU) RÉSERVATIONS THEATREMARIGNY.FR ❘ 01 76 49 47 12 FNAC.COM ❘ RÉSEAUX ET AGENCES HABITUELS TOUS DROITS RÉSERVÉS. GRAPHISME BULLE DE GRAPH. PHOTO GEORGE MARKS. Théâtre Marigny  : Le plus beau, Théâtre du Monde, sur la plus belle avenue du monde La Terrasse G&D 121*380.indd 1 08/02/2019 11:56 jazz/musiques du monde/chanson 55 la terrasse 274 mars 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 1La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 88