La Terrasse n°274 mars 2019
La Terrasse n°274 mars 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°274 de mars 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 18,8 Mo

  • Dans ce numéro : visages de la danse 2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
la terrasse 274 mars 2019 hors-série danse XXIV Les Rendez-vous chorégraphiques de Sceaux Théâtre Les Gémeaux/festival Hip hop ou ballet ? On pourrait s’attendre à un match de barrage entre les deux esthétiques qui traversent le temps fort danse des Gémeaux. Mais l’arbitre aura bien du mal à les départager, tant les nuances sont infinies et les frontières poreuses. Le ballet de Lorraine danse Piano/Piano Région/Opéra national de Lorraine/Chor. Olivia Grandville/Petter Jacobsson ET Thomas Caley Olivia Grandville et le duo Petter Jacobsson, Thomas Caley créent pour l’excellent Ballet de Lorraine deux pièces dansées au son du piano. Au mois de mai, l’excellente troupe du Ballet de Lorraine, qui fêtait l’an dernier ses cinquante ans et dont les délicieux Plaisirs Inconnus n’en finissent plus de tourner, présentera ses créations de printemps. Une soirée justement intitulée Piano/Piano, puisque les deux pièces seront dansées sur des partitions pour piano jouées live, avec une chorégraphie inédite Région/L’empreinte/Brive - Tulle/Festival DanSe En Mai Pour sa 10 e édition, le festival DanSe En Mai fait peau neuve et s’associe à Christian Rizzo. DanSe En Mai a été repensé pour répondre à la création de L’empreinte, scène nationale déployant son activité dans les villes de Brive, Tulle, et au-delà sur le territoire de la Corrèze. Articulée autour de la question du corps dans l’espace, cette dixième édition a été construite en collaboration avec le chorégraphe Christian Rizzo. Présenter une œuvre dans un paysage urbain, un environnement périurbain, des espaces naturels, décale-t-il le propos, le regard ? Le chorégraphe présente deux installations, 100% polyester et TTT  : tourcoing-taipei-tokyo au Théâtre de Brive, mais également la pièce comme crâne, comme culte, dans plusieurs lieux insolites de la région. Les étudiants du master Exerce, implanté dans le CCN montpelliérain, proposent quant à eux des marches perceptives au public. La manifestation établit également un lien entre pratiques professionnelle et amateur en ouvrant ses scènes à des associations, des écoles, menant des projets C’est une seule et même équipe qui compose la programmation des Rendez-vous chorégraphiques de Sceaux  : celle d’une danse ancrée dans ses origines et ses fondamentaux mais qui sait naviguer vers d’autres rives. Ici, le ballet vient de Lyon et de Genève, mais sans son cortège de Sylphides. Ce sont des grands noms de la modernité que l’on verra  : Lucinda Childs, dont le fabuleux Dance constitue un incontournable de la danse du xx e siècle. Tout en marches, courses, tours, traversées et diagonales, la pièce hypnotise par sa simplicité et sa beauté. Le dédoublement provoqué par l’image filmique ajoutait une dimension inédite pour l’époque (1979), modifiant l’espace de la danse en même temps que l’espace de perception du spectateur. C’est un exercice dans lequel s’est également lancé Pontus Lidberg, qui réunit aussi sur scène les deux langages. L’artiste, qui se définit autant comme chorégraphe que comme cinéaste, s’éloigne dans Une autre Passion de tout minimalisme  : Bach et sa Passion selon Saint Matthieu en constituent le socle, sans pour autant verser dans la narration. L’œuvre est aussi monumentale que nuancée. Poésie libératrice Avec son talent pour composer des variations pour groupes, Kader Attou a tout du maître de ballet, le justaucorps en moins. Ses danseurs, en baskets et tenues de ville, font du hip hop une « belle danse », en particulier dans d’Olivia Grandville et un nouvel opus des deux directeurs du Ballet, Petter Jacobsson et Thomas Caley. For Four Walls en hommage à Merce Cunningham La première, avec Guerilla, s’inspire de l’énergie rock du musicien minimaliste et activiste Comme crâne, comme culte de Christian Rizzo. avec des chorégraphes tels que Claude Brumachon, Jean-Claude Gallotta ou la compagnie Adéquate. Jordi Galí, dont le travail est axé sur la relation du geste à l’objet avec des propositions performatives et architecturales qui se construisent en direct, sera également de la fête. Delphine Baffour L’empreinte, Scène nationale Brive-Tulle, DanSe En Mai du 17 mai au 1er juin. Tél. 05.55.22.15.22. www.sn-lempreinte.fr La dernière création de Kader Attou, Allegria. sa dernière création, Allegria. Elle transforme l’énergie pure des corps en vagues positives et en poésie libératrice. Le reste de la programmation des Rendez-vous porte le sceau de la compagnie Art Move Concept, en résidence aux Gémeaux pendant trois ans, et du lien avec Kader Attou, leur aîné du CCN de La Rochelle. Les chorégraphes Soria Rem et Mehdi Ouachek (danseur aussi dans Allegria) proposent la reprise du duo Sowe sur la question du corps féminin. Et Artem Orlov (lui aussi à voir dans Allegria !) présente son duo à l’intérieur de chez moi, qui fait appel à son histoire et ses origines russes. Tous partagent la soirée avec Costard, quintette de Hafid Sour, pour une date unique à ne pas manquer. Nathalie Yokel For Four Walls de Petter Jacobsson et Thomas Caley. gay afro-américain Julius Eastman, pour lancer un appel à l’énergie de la jeunesse. Elle promet d’« user et abuser des corps affutés, des jambes acérées, des pirouettes et grands jetés Chaillot – Théâtre national de la Danse/Nederlans Dans Theater 2 Programme León et Lightfoot, Ekman, Goecke Le Nederlans Dans Theater revient à Chaillot avec sa compagnie de jeunes danseurs pour un programme décoiffant à souhait. Le NDT 2 est la compagnie junior du Nerderlans Dans Theater, une des meilleures compagnies du monde, façonnée par les maîtres Jiří Kylián et Hans van Manen, renouvelée sous la direction artistique de Paul Lightfoot, avec comme chorégraphes résidents Crystal Pite ou Marco Goecke et comme invités Alexander Ekman, Hofesh Shechter ou Sharon Eyal… Le NDT 2 a comme obligation de développer un vaste vocabulaire chez les danseurs, mais aussi de trouver les chorégraphes les plus en pointe. On ne sera donc pas surpris de découvrir dans ce programme d’Alexander Ekman, étoile montante de la chorégraphie internationale pour la création de FIT, une pièce enlevée sur le tube Take Five de Dave Brubeck. L’accompagneront Subtle Dust des chorégraphes maison Sol León et Paul Light- Arno Paul Allegria de Kader Attou, du 12 au 14 avril 2019. Sowe de Soria Rem et Mehdi Ouachek/à l’intérieur de chez moi de Artem Orlov/Costard de Hafid Sour, le 10 mai 2019. Dance de Lucinda Childs, du 17 au 19 mai 2019. Une Autre Passion de Pontus Lidberg, du 24 au 26 mai 2019. Le vendredi et le samedi à 20h45, le dimanche à 17h. Théâtre Les Gémeaux, 49 av. Georges-Clemenceau, 92330 Sceaux. Tél. 01 46 61 36 67. www.lesgemeaux.com désordonnés » de ses quatorze interprètes. Petter Jacobsson et Thomas Caley, qui ont tous deux collaboré avec le maître américain, célèbreront quant à eux le centenaire de la naissance de Merce Cunningham avec For Four Walls. S’inspirant de Four Walls, partition pour piano et voix seule de John Cage qui préfigurait les musiques de Philip Glass ou SteveReich et fut à l’origine de la première grande collaboration avec son compagnon chorégraphe, ils nous convient à un voyage à travers le temps, dans une pièce aux murs miroirs. « Nous n’envisageons pas For Four Walls comme une recréation de la pièce originale perdue, mais plutôt comme une réfraction en lien avec son histoire et notre histoire avec Merce » confient les deux directeurs du Ballet de Lorraine. Delphine Baffour Opéra national de Lorraine, place Stanislas, 54000 Nancy. Les 23 et 24 mai à 20h, le 26 mai à 15h. Tél. 03 83 85 69 08. Subtle Dust de Sol León et Paul Lightfoot par le NDT 2. foot, une pièce virtuose et spirituelle imprégnée par l’œuvre de Jean-Sebastien Bach, et Wir sagen uns Dunkles de Marco Goecke, une pièce haletante, d’une rapidité inouïe, sur des musiques de Schnittke, Schubert et… Placebo ! Agnès Izrine Chaillot - Théâtre national de la Danse, 1 place du Trocadéro, 75116 Paris. Du 15 au 19 mai. Mer. 15, ven. 17 à 19h45, jeu. 16, sam. 18 à 20h30, sam. 18, dim. 19 à 15h30. Tél. 01 53 65 31 00. Durée  : 2h. Justine Jugnet Rahi Rezvani
Benjamin Favrat Jean-Claude Carbonne Quatre Tendances/7 Région/Opéra de Bordeaux/Chor. Cherkaoui, Peck, Preljocaj, Komkova Pour la 7 e édition de Quatre Tendances, le Ballet de l’Opéra de Bordeaux réunit Sidi Larbi Cherkoui, Justin Peck, Angelin Preljocaj et la toute jeune Ludmila Komkova. La Stravaganza d’Angelin Preljocaj. Chaque année, le Ballet de l’Opéra de Bordeaux offre avec sa soirée Quatre Tendances un panorama stimulant de la création contemporaine en autant de tableaux. À l’occasion de cette 7 e édition, deux pièces conçues pour le New York City Ballet font leur entrée au répertoire. La première, Paz de la Jolla, est l’œuvre du jeune prodige Justin Peck, qui y est chorégraphe en résidence. Euphorisante et explosive, elle plonge dix-huit danseurs dans une ambiance toute balnéaire inspirée par le Sud de la Californie. La seconde, La Stravaganza, pièce délicieuse aux accents balanchiniens, fut créée par Angelin Preljocaj et met en scène deux groupes de six danseurs, l’un représentant le vieux continent, l’autre le nouveau monde, qui confrontent leurs langages avant de se mêler pour en inventer un commun. Région/Tours/Festival Romance en stuc de Daniel Larrieu. Une reprise et une création également à l’affiche, le sensuel Faun de Sidi Larbi Cherkaoui fut créé au Sadler’s Wells de Londres à l’occasion du centenaire des Ballets Russes. Un faune mi-homme mi-animal, aux mouvements sauvages et insouciants, y rencontre une nymphe sur la fameuse musique de Debussy qu’entrecoupe une composition originale du musicien Nitin Sawhney. Enfin Bottom of my Sea, quatrième pièce au programme, est l’œuvre de Ludmila Komkova, lauréate du Premier prix du jury de la deuxième édition du concours jeunes chorégraphes, et fruit d’une résidence au sein du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux pour la saison en cours. Dans cette pièce pour douze danseurs, la jeune biélorusse interroge la profondeur du sentiment amoureux en mettant en scène la passion d’une femme feu et d’un homme eau. Delphine Baffour Opéra National de Bordeaux - Grand Théâtre, place de la Comédie, 33000 Bordeaux. Les 22, 23, 24, 27, 28, 29, 30 et 31 mai à 20h, le 26 mai à 15h. Tél. 05 56 00 85 95. Durée  : 1h50. Tours d’Horizons Le Centre chorégraphique national de Tours fait son festival. Chaque année, juste avant l’arrivée de l’été, le Centre chorégraphique national de Tours, dirigé par Thomas Lebrun, déploie pour une dizaine de jours son festival sur de nombreuses scènes de la ville. Cette nouvelle édition met à l’honneur Daniel Larrieu qui présentera le spectacle-conférence Play612, mais aussi la recréation, en première française, de deux de ses anciens succès  : Chiquenaudes, conçue en 1982 pour le concours de Bagnolet, et Romance en stuc créée en 1985 pour le juin Festival d’Avignon. Merce Cunnigham, dont on fête cette année le centenaire, sera également présent à travers Ritual, la performance que lui dédient Cheryl Therrien et Ashley Chen, deux anciens danseurs de sa compagnie. Un festival de créations Festival de créations, Tours d’Horizons sera également l’occasion de découvrir la toute nouvelle pièce pour neuf danseurs de Thomas Lebrun, Ils n’ont rien vu, qui, librement inspirée du film comme du livre Hiroshima mon amour, traitera des notions de souvenir, de mémoire, d’effacement et de transformation. Bernardo Montet, Andrea Sitter et Johanna Levy réserveront eux aussi au public tourangeau la primeur de leur dernier spectacle. Le premier convoquera dans Mon âme pour un baiser trois jeunes femmes dans un huis clos chorégraphique et poétique. La deuxième, avec Juste au corps, exposera son histoire d’artiste allemande à travers les figures de Valeska Gert, Hannah Arendt et Salomé. La troisième, enfin, s’inspire pour Convives du film danois Festen, et réunira autour d’un repas familial explosif six interprètes. Delphine Baffour Tours d’Horizons, du 4 au 15 juin. Tél. 02 18 75 12 12. www.ccntours.com Avec Cie Volubilis Cie Defracto Clément D az i n Vincent Dupont pjppCie 1er Stratagème Kaori I to Groupe Entorse Delgado Fuchs Brahim Bouchelaghem Pere Faura/Martin Schick/Marco Da Silva Ferreira/Jan Martens/Arno Schuitemaker/Meytal Blanaru/Annvan Den Broek/Igor & Moreno/Giuseppe Chico & Barbara Matijevic/Fouad Boussouf/Vidal Bini POLE-SUD.FR/+33 (0)3 88 39 23 40 1 rue de Bourgogne - 67100 Strasbourg DESIGN  : SIGNELAZER.COM/PHOTO  : JP BONINO hors-série danse XXV la terrasse 274 mars 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 1La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 80-81La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 82-83La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 84-85La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 86-87La Terrasse numéro 274 mars 2019 Page 88