La Terrasse n°273 février 2019
La Terrasse n°273 février 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°273 de février 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : puissance d'écriture.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
théâtre 32 la terrasse 273 février 2019 Critique Braise et cendres le Lucernaire/d’après Blaise Cendrars/mES Jacques Nichet Charlie Nelson compose un Blaise Cendrars bouleversant et magistral dans la mise en scène poétique de Jacques Nichet. Connaît-on si bien Blaise Cendrars ? De cet écrivain né en Suisse en 1887 sous le nom de Frédéric-Louis Sauser, on a surtout l’image d’un « romancier de l’aventure » depuis le succès de L’Or dans les années 1920. Cette étiquette a sans doute éclipsé celle du poète et de l’homme sensible, à l’imagination puissante et à l’écriture aussi sauvage qu’évocatrice. En lisant les deux tomes de ses Œuvres autobiographiques publiées dans la Pléiade en 2013 sous la direction de Claude Leroy, Jacques Nichet a « découvert un inconnu qu’[il] croyai[t] pourtant connaître ». Il a alors choisi les pages des récits qui l’avaient le plus touché pour en faire un seul en scène avec Charlie Nelson. Dans ce long monologue – passionnant d’un bout à l’autre et ponctué de poèmes –, il est beaucoup question de la mère, celle de Blaise Cendrars en premier lieu, à qui il doit d’avoir appris la lecture, celle des autres aussi, notamment de ces soldats blessés qui pendant la guerre de 14/18, criaient la nuit un « maman » de petit enfant – une scène bouleversante, comme celle de l’amputation de son bras droit. Il y est question de ses voyages aussi, notamment ceux accomplis durant sa jeunesse, à l’âge de 16 ans  : la Russie puis New York. Une scénographie sobre et poétique Il y est bien sûr question de l’écriture dont on comprend à quel point elle fut vitale. Et foisonnante, comme en témoignent les allusions à une malle en osier dans laquelle s’entassent des manuscrits en friche. Jacques Nichet a bien compris qu’avec une puissance MOLIÈRE L’ÉCOLE DES FEMMES MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE  : HUBERT JAPPELLE Avec Rafael Batonnet - Adrien Bernard-Brunel - Cécile Dubois - Alain Gueneau Hélène Guichard - Christophe Hardy - Philippe Kieffer Costumes et accessoires Nadia Léon - Décors Adrien Alessandrini - Eric Capuano - Bérengère Gilberton Dessin  : Hubert Jappelle - Conception  : Théâtre de l’Usine - Licences d’entrepreneur de spectacles 3-1086855 du 1er au 17 février 2019 33 chemin d’Andrésy - Eragny-sur-Oise 01 30 37 01 11 www.theatredelusine.net billetterie@theatredelusine.net PRÉFET DE LA RÉGION D’ILE-DE-FRANCE Braise et cendres. d’écriture telle, il fallait une scénographie sobre et poétique. Une toile peinte rouge sombre se déversant du fond de scène jusque sur le plateau fait office de décor, une chandelle et une chaise composent les accessoires. C’est suffisant pour amorcer – et amplifier – l’imagination du public. D’autant que les spectateurs ont devant eux un immense acteur  : Charlie Nelson. Peu de comédiens pourraient incarner ainsi la figure de Blaise Cendrars. Charlie Nelson prête à son personnage son physique rugueux, son allure de colosse qui, malgré la gouaille et la truculence, laissent percer une infinie tendresse, une immense délicatesse. La quintessence de son art tout en finesse réside dans cette Théâtre de Belleville/texte et mes Marien Tillet Paradoxal Marien Tillet écrit, met en scène et interprète ce « thriller scientifique » qui traite de la subtile frontière entre le rêve et la réalité. Paradoxal. Peut-on vraiment différencier le rêve de la réalité ? Tel est le point de départ de cette pièce écrite par Marien Tillet. Ce qui le fascine dans cette problématique, c’est « que nous ne pouvons être sûrs de rien. Quand nous rêvons que nous courons  : nous courons. Notre cerveau dit la même chose que pendant l’éveil. Ce qui est fort c’est le vertige que l’on peut ressentir quand nous comprenons que nous perdons les repères et que plus rien n’est un étalon de la réalité ». Adepte d’une écriture « collective et globale » qui s’opère avec chaque intervenant artistique du projet mais aussi avec le public, Marien Tillet a donc concocté ce « thriller scientifique » où un jeune journaliste insomniaque intègre un programme médical de recherche pour « rêveurs lucides ». En s’appuyant sur la science, le spectacle vise à semer le doute dans l’esprit du public  : qu’est-ce qui est vrai ? qu’est-ce qui est faux ? Ainsi se poursuivent les explorations de Marien Tillet dans le domaine de l’étrange, dans la lignée d’Après ce sera toi, sa précédente création. Isabelle Stibbe Théâtre de Belleville, 94 rue du Faubourg-du- Temple, 75011 Paris. Du 3 au 19 février 2019. Le lundi à 19h, le mardi à 21h15, le dimanche à 17h. Tél. 01 48 06 72 34. Durée  : 1h20 Samuel Poncet scène au restaurant  : un face-à-face quasi muet avec « Pompon », une femme dévorée par le chagrin. Affleurent la fragilité et la force. La protection et l’impuissance car, affirme le poète en substance, les sentiments ne sont pas partageables et on est toujours seul. Un constat qu’infirme peut-être le théâtre, quand il est réussi. Ce qui est amplement le cas avec ce spectacle. Isabelle Stibbe Le Lucernaire, 53 rue Notre-Dame-des- Champs, 75006 Paris. Du 16 janvier au 9 mars 2019. Du mardi au samedi à 19h. Tél. 01 45 44 57 34. Durée  : 1h10. Théâtre des Arts – Cergy-Pontoise/DE Clémentine Beauvais/mes Justine HeynemannLes Petites Reines Une comédie sur la représentation du corps féminin écrite par Clémentine Beauvais et portée à la scène par Justine Heynemann. Les Petites Reines. Être élue « Boudin d’or » sur Facebook, ce n’est pas très réjouissant. Mais être rétrogradée l’année suivante « Boudin de Bronze », ce n’est guère mieux. Comment Mireille Laplanche, lycéenne de 16 ans, va-t-elle réagir à la méchanceté de ses camarades et à l’exclusion ? Ainsi débute le roman facétieux de Clémentine Beauvais qui imagine un road trip à vélo, de Bourg-en-Bresse jusqu’à Paris, direction la garden party du 14 Juillet à l’Élysée. En découvrant ce texte, lu en quelques heures, la metteuse en scène Justine Heynemann, qui ne cesse d’explorer dans ses spectacles la question des femmes et leur représentation, s’est trouvée « totalement happée par l’originalité et l’insolence de l’écriture. L’impertinence du langage, la drôlerie des situations et l’intelligence du propos [l’]’ont saisie. Il [lui] est apparu urgent de porter un tel texte sur une scène de théâtre. » Ainsi est né ce spectacle scandé par des chansons, des improvisations et de la vidéo dans une scénographie graphique où des questions graves sont traitées avec intelligence, humour et rythme. Isabelle Stibbe Théâtre des Arts – Nouvelle scène nationale Cergy-Pontoise/Val d’Oise, place des Arts, 95000 Cergy Grand Centre. Du 7 au 9 février 2019. Les 7 et 8 à 10h et 14h30, le 9 à 17h. Tél. 01 34 20 14 14. Cindy Doutres Vincent Lacotte
Formosa Art Circus Tout ça que ça Reprise/Le Centquatre-Paris/Conception et mes Vimala Pons ET Tsirihaka Harrivel Grande Pour la troisième année consécutive, le Centquatre reprend Grande de Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel. Une revue circo-théâtrale d’un genre unique. Grande. Télévision, fleurs, assiettes, toboggan géant, instruments de musique, vêtements en pagaille... On trouve de tout sur le plateau de Grande. Peut-être y a-t-il même dans un coin une machine à coudre et un parapluie. Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel poursuivent en tous cas d’une manière surréaliste la veine énumératoire de Notes on the Circus (2012), l’unique spectacle du collectif Ivan Mosjoukine dont tous deux ont fait partie. Leur inventaire, cette fois, déborde leur propre discipline pour embrasser le monde. Ce qu’ils en savent et plus encore ce qui leur échappe. Ils revisitent pour cela le genre de la revue théâtrale. De l’histoire d’un amour tumultueux racontée par une variation autour d’une glissade en toboggan à une danse avec écartèlement de nourrisson en plastique, en passant par toutes sortes de jeux incongrus, Vimala Pons et Tsirihaka Harrivel déploient un langage complexe, tout en inventives prouesses. Anaïs Heluin Le Centquatre-Paris, 5 rue Curial, 75019 Paris. Du 19 février au 2 mars 2019, les 19, 20, 22 et 23 février à 20h, et les 26-27 février et 1-2 mars à 20h30. Tél. 01 53 35 50 00. www.104.fr Musée du Quai Branly/Conception et mes Liao Baboo How long is now ? Sous la direction du metteur en scène Liao Baboo, le collectif de jeunes circassiens taïwanais Formosa Circus Art interroge le rapport de l’homme à l’objet. Lorsque le Formosa Circus Art fait appel à lui, le metteur en scène taïwanais Liao Baboo n’a encore jamais travaillé avec des artistes de cirque. Cherchant ce que le théâtre pouvait apporter à l’acrobatie et au jonglage, c’est dans les bazars taïwanais « Tout à 100 yuans » How long is now. Emmanuel Pierrot qu’il trouve l’inspiration. Adieu alors aux balles, massues, anneaux et autres accessoires traditionnels du cirque  : c’est à des objets du quotidien que se confrontent les jeunes artistes dans How long is now ?, créé en 2016 au Tapei Arts Festival. Détournés de leur usage habituel, table à repasser, cintres, bouteilles en plastique ou encore balais-brosses deviennent pour les interprètes les partenaires de jeux singuliers. Volontiers absurdes. Surréalistes. Dans ce corps à objets, la situation existentielle de l’homme contemporain se dit en images qui, loin de toute performance, se donnent à méditer. Anaïs Heluin Théâtre Claude Lévy Strauss, musée du Quai Branly – Jacques Chirac, 37 quai Branly, 75017 Paris. Les 14 et 15 février 2019 à 20h, le 16 à 18h et le 17 à 17h. Tél. 01 56 61 70 00. www.quaibranly.fr Théâtre de l’Agora – Scène Nationale d’évry et de l’Essonne/par le Groupe ALIS Mots de passe (passe) Depuis vingt ans que le Groupe ALIS explore joyeusement ce qui se cache derrière les mots, l’Agora d’évry offre une petite rétrospective de son travail. Mots de passe (passe). Inventeur de la Poésie à 2 mi-mots et de sa « police coupable » qui se permet de couper les mots en 2, découvreur également de la « police de l’ombre », qui met en évidence la présence de mots entiers cachés à l’intérieur d’autres mots, Pierre Fourny n’a pas d’égal pour transformer les mots du quotidien figés dans l’habitude en de véritables petits organismes vivants, porteurs de bien des surprises. Mots de passe (passe) est une installation qui retrace vingt ans de manipulations foutraques menées au sein de son groupe, ALIS, et permet de redécouvrir, entre autres savoureuses surprises, son typomatic, photomaton à découper les mots, capable de redessiner votre identité. Surréaliste, oulipien, et sans pareil. éric Demey Théâtre de l’Agora, allée de l’Agora, 91000 Évry. Du 1er au 16 février. Tél. 01 60 91 65 65. Entrée libre et possibilités de visites commentées. DOM JUAN OU LE FESTIN DE PIERRE D’après le mythe de Don Juan & le Dom Juan de Molière Un spectacle de Jean Lambert-Wild & de Lorenzo Malaguerr a Adaptation Catherine Lefeuvre & Jean Lambert-wild Direction Lorenzo Malaguerra & Jean Lambert-wild Avec Jean Lambert-wild, SteveTientcheu, Denis Alber, Pascal Rinaldi, Romaine, ainsi que quatre acteurs/actrices en alternance issus de L’Académie de l’Union - École Professionnelle Supérieure de Théâtre du Limousin (Séquence 9) Musique et spatialisation en direct Jean-Luc Therminarias Dans une scénographie folle de Porcelaine et de Tapisseries en point numérique d’Aubusson de Jean Lambert-wild & Stéphane Blanquet réalisée avec le soutien de la fabrique LES PORCELAINES DE LA FABRIQUE et l’entreprise NEOLICE. Production déléguée franco-helvétique partagée En France › Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin En Suisse › Compagnie 3 ème spectacle Production Le Volcan – Scène Nationale du Havre (France), Théâtre du Crochetan –Monthey (Suisse), Espace Jean Legendre –Théâtre de Compiègne (France), Le Théâtre Dijon-Bourgogne – Centre Dramatique National (France), Les Halles de Schaerbeek- accélérateur culturel européen (Bruxelles), en cours… Avec le soutien du Théâtre de la Cité internationale, Paris CRÉATION à Limoges › DU 19 AU 29 MARS 2019 au Théâtre de l’Union – Centre Dramatique National du Limousin Rochefort › LES 2, 3, 4 ET 5 AVRIL 2019 à la Coupe d’Or à Rochefort Vesoul › LES 9 ET 10 AVRIL 2019 au Théâtre Edwige Feuillère Saint-Étienne-du-Rouvray › LE 24 AVRIL 2019 au Rive Gauche ET TOURNÉE SUR LA SAISON 2019/2020 Paris › DU 13 JANVIER AU 14 FÉVRIER 2020 au Théâtre de la Cité internationale ➔ Retrouvez les entretiens avec l’équipe sur www.lambert-wild.com ➔ Retrouvez les carnets de bord des créations sur France 3 Nouvelle-Aquitaine RÉSERVATIONS 05 55 79 90 00 www.theatre-union.fr Tristan Jeanne-Valès théâtre 33 la terrasse 273 février 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :