La Terrasse n°272 janvier 2019
La Terrasse n°272 janvier 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°272 de janvier 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : un récital de récitals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
jazz/musiques du monde/chanson 74 la terrasse 272 janvier 2019 jazz/musiques du monde/chanson Rocio Marquez & Fahmi Alqhai  : Dialogos de viejos y nuevos sones CAFé DE LA DANSE, PARIS/THéâTRE DE NIMES/BAROQUE & FLAMENCO Voisins à la ville, les Andalous Rocio Marquez et Fahmi Alqhai tournent depuis quelques années avec un projet ambitieux mariant viole de gambe et voix, musique baroque et rythmes flamencos. Une rencontre lauréate du prix de l’innovation de la Biennale de Flamenco de Séville il y a 2 ans, qui continue de faire vibrer nos âmes au-delà des genres. Conversation avec Rocio Marquez, artiste curieuse et engagée, et immense voix. La Dialogos de viejos y nuevos sones (Viavox/L’Autre Distribution) sorti l’an dernier est un disque et un spectacle assez osés. Rocio Marquez  : C’est un projet qui se veut particulier ! La rencontre entre baroque et flamenco a pu se faire car chacun a fait la NEW MORNING/MAROC Le docte Aziz Sahmaoui est de retour avec son université. moitié du chemin vers l’art de l’autre, le gambiste Fahmi Alqhai depuis le baroque, moi depuis le flamenco. Sans être experte, j’ai toujours aimé les musiques baroques, mais les codes y sont très différents et très forts  : indépendamment du timbre, il faut trouver les La transe poétique d’Aziz Sahmaoui Grandi dans le creuset culturel de Marrakech, la ville où il a vu le jour, Aziz Sahmaoui s’inspire de l’esprit syncrétique des Gnaouas pour composer la bande-son originale de son University Of Gnawa. Cette drôle d’université, c’est en fait pour Aziz Sahmaoui une histoire qui remonte à l’enfance. Encore gamin, son père l’initie à la diversité musicale  : le rock psychédélique de Nass El Ghiwane comme les merveilles mélodiques du chaâbi, les transes telluriques des confréries Gnaouas comme les mélopées extatiques du désert. Autant de musiques qu’une fois adulte, le Marocain unifiera lorsqu’il choisit de traverser la Méditerranée en 1989, les métissant bien vite au jazz. Vingt ans et bien des expériences plus tard, à commencer par l’Orchestre National de Barbès puis le Joe Zawinul Syndicate, le chanteur (mais aussi amateur d’instruments à cordes, du mandole aungoni malien) va pouvoir toutes les marier lors d’une résidence en février 2010 dans le grand Sud Marocain. Magie alchimique Ce sera l’acte de naissance de ce projet, qui aujourd’hui fête la sortie de son troisième disque. S’il peut compter sur le soutien de ses fidèles équipiers – notamment les Sénégalais Cheikh Diallo à la kora, Alune Wade à la basse et Hervé Sambà la guitare… –, Aziz Sahmaoui bénéficie tout autant de l’expérience de Martin Meissonnier, l’un des producteurs précurseurs de la sono mondiale. Ensemble, ils tracent un pont entre sacré et profane, alternent moments de recueillement à haute teneur spirituelle et instants où le corps est appelé à se libérer. En clair, tous les ingrédients sont réunis pour faire de ce chaudron de sons en fusion une magie alchimique à laquelle il a donné un nom ô combien programmatique  : Poetic Trance. Jacques Denis New Morning, 7 et 9 rue des Petites-écuries, 75010 Paris. Jeudi 24 janvier à 21h. Tél. 01 45 23 51 41. Places  : 25 € . La Terrasse, premier média arts vivants en France Thomas Dorn
Javier Diaz de Luna Anna Yatskevich L’artiste andalouse Rocio Marquez, au Café de la Danse avec le projet Dialogos. territoires communs qui permettent d’établir cette conversation artistique, par exemple au travers du contrepoint mais aussi des paroles, en choisissant des textes anciens et quelques contemporains, dont je puisse m’emparer par l’émotion. Ces deux musiques portent le poids de traditions puissantes difficiles à transgresser. Comment conciliez-vous respect et appropriation ? R. M.  : Quand je chante une musique, même PARIS/CLUB Sunset Sunside Trois temps forts, et trois dates uniques au « 60 rue des Lombards ». Le saxophoniste newyorkais Walt Weiskopf. Les bonnes raisons de pousser la porte de ce club historique ne manquent pas, mais il faut bien choisir… Premier rendez-vous du mois avec l’éternel Alain Jean-Marie, pianiste de légende, entouré de ses fidèles Gilles Naturel et Philippe Soirat, retrouvailles agrémentées de la confrontation avec deux très jeunes invités, Noé Codjia à la trompette et Neil Saidi au saxophone, co-leaders du Zoot Collectif (le 10). Autre belle surprise  : la première apparition en France du formidable trompettiste et chanteur britannique Pete Horsfall, escorté de mains de maître en quartet par Frank Amsallem au piano dans le répertoire de Louis Armstrong (le 15). Enfin, immanquable, le saxophoniste, compositeur et arrangeur new-yorkais Walt Weiskopf, enfant prodige du jazz enrôlé dès l’âge de 21 ans, en 1981, dans le Buddy Rich Big Band, et depuis grande personnalité de sax ténor au CV mirobolant, avec des albums sous son nom et des collaborations de grande classe, de Brad Mehldau à Chris Potter. Il est à la tête de son groupe régulier, celui de son dernier album en date European Quartet  : CarlWinter au piano, Andreas Lang à la contrebasse et Anders Mogensen à la batterie (le 26). Un musicien de premier plan très rare en France. Jean-Luc Caradec Sunset-Sunside, 60, rue des Lombards, 75001 Paris. Les 10, 15 et 26 janvier. Tél. 01 40 26 46 60. Jean-Baptiste Millot « J’ai envie que mon regard soit personnel, qu’il génère quelque chose d’inédit. » des plus traditionnelles, il me semble nécessaire qu’elle passe par mon filtre. Notre époque fonctionne à l’imitation, moi j’ai envie que mon SALLE GAVEAU/JAZZ Martial Solal Le pianiste revient dans le temple du classique où furent enregistrés certains de ses albums les plus fameux, dans les années 1960. Martial Solal continue à 90 ans passés de délivrer ses « histoires improvisées ». L’histoire de Martial Solal et de la salle Gaveau est ancienne puisque c’est dans l’illustre salle parisienne que le pianiste a donné des concerts, en 1962 et 1963, à l’origine de certains de ses disques les plus fameux, publiés sous le simple titre de Jazz à Gaveau. Faire pénétrer le jazz dans l’enceinte d’un temple classique n’allait alors pas tout à fait de soi mais l’évidente virtuosité du pianiste, son style éminemment articulé, l’intelligence de ses développements improvisés et sa maîtrise harmonique étaient autant d’arguments pour le présenter dans pareil environnement. Plus d’un demi-siècle après, Solal revient dans ce lieu qui doit autant son identité que son caractère à la tradition du piano, sans que personne n’y trouve, évidemment, plus à redire. À 90 ans passés, Martial Solal ne se produit plus que rarement sur scène et le retrouver dans ce contexte est une manière de saluer son importante contribution à la tradition du piano jazz français (il fut le mentor d’un certain nombre de spécialistes de l’instrument actuels), mais aussi l’originalité et la capacité d’invention de ce grand maître de l’improvisation qui est l’un des rares jazzmen français dont le nom résonne à l’étranger. Ramené à une forme d’épure par la force des ans, le pianiste, qui vient de publier un album intitulé Histoires improvisées, continue de s’émerveiller de ce que son imagination l’amène à faire surgir du clavier… Et nous avec lui. Vincent Bessières Salle Gaveau, 45 rue la Boétie, 75008 Paris. Mercredi 23 janvier à 20h30. Tél. 01 49 53 05 07. Places  : de 15 à 58 € . regard soit personnel, qu’il génère quelque chose d’inédit. Je ne crains pas la rencontre des cultures du passé et du présent, cet éternel débat entre les conservateurs du flamenco et les modernistes. En fait, cet art a à la fois besoin des lignes conservatrice et actuelle pour perdurer, pour développer toute sa palette de couleurs. La tradition, c’est pour moi un magnifique point de départ, pas une fin en soi. Je ne cherche pas à faire plaisir à tout le monde, mais recherche ce qui me comble artistiquement, c’est une démarche plus sincère. Comment vous présenteriez-vous à quelqu’un qui ne connaît pas votre musique ? R. M.  : J’ai toujours mille projets sur le feu, c’est ça qui me plaît  : musique classique, contemporaine, flamenco, ancienne… En ce moment je tourne avec la troupe baroque de Dialogos, le flamenco moderne de l’album Firmamento (Viavox/L’Autre Distribution), et je travaille sur un nouveau projet, Visto en el jueves, relecture du flamenco puro avec le guitariste Cano et le percussionniste Agustin Diassera, déjà présent sur Dialogos. Je ne m’identifie pas à une étiquette précise  : ce que je fais, c’est chanter. Et il s’avère que c’est surtout du flamenco ! Propos recueillis par Vanessa Fara Théâtre de Nîmes, 1 place de la Calade, 30000 Nîmes. Dimanche 13 janvier à 18h (Dialogos). Places  : 9 à 22 € . Tél. 04 66 36 65 10. L’Archipel, Scène Nationale de Perpignan, av. du Général-Leclerc, 66000 Perpignan. Mercredi 30 janvier à 20h30 (récital). Tél. 04 68 62 62 00. Places  : 13 à 26 € . Café de la Danse, 5 passage Louis-Philippe, 75011 Paris. Mercredi 13 février à 20h (Dialogos). Tél. 01 47 00 57 59. Places  : 25 € . Et aussi  : le 1er février à Limoges, le 6 à Hagueneau, le 23 mai à Vaux-en-Velin, et avec l’Orchestre Symphonique Divertimento le 4 juin à Saint-Michel-sur-Orge, le 7 à Stains, le 10 à la Philharmonie de Paris. Concert Hommage à Michel Petrucciani Avec Franck Avitabile Flavio Boltro Laurent Coulondre Géraldine Laurent Joe Lovano Philippe Petrucciani Géraud Portal Lucienne Renaudin Vary Aldo Romano Jacky Terrasson Lenny White … 1 ère partie Les trophées de l’Académie du Jazz en présence des lauréats Réservations sur  : laseinemusicale.com, fnac.com présente NOUVEL ALBUM présente LE BAL DES MONDES CONCERT DE PRÉSENTATION MARDI 29 JANVIER 2019 MORNING 7-9, Rue des Petites Ecuries 75010 PARIS 20h30 TOUTES LES INFOS www.marcberthoumieux.com 09.02.2019 - 20h Auditorium avec Giovanni Mirabassi Louis Winsberg Laurent Vernerey Stéphane Huchard Invités Claude Nougaro (2003) Majid Bekkas Jean-Luc Di Fraya Jean-Pierre Como Mino Cinélu Jérôme Regard Pierre Bertrand Sylvain Gontard André Charlier Photo  : Jean Ber jazz/musiques du monde/chanson 75 la terrasse 272 janvier 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 1La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 80