La Terrasse n°272 janvier 2019
La Terrasse n°272 janvier 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°272 de janvier 2019

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 14,3 Mo

  • Dans ce numéro : un récital de récitals.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
classique/opéra 68 la terrasse 272 janvier 2019 www.journal-laterrasse.fr Retrouvez la terrasse en responsive design sur tous vos écrans. RUNGIS/PIANO Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle Dialogue franco-russe entre deux pianistes, de Saint-Saëns à Rachmaninov. L’amour comme source de la musique  : le duo des pianistes Ludmila Berlinskaya et Arthur Ancelle. La rencontre en duo, à deux pianos ou à quatre mains, de deux magnifiques interprètes  : la Russe Ludmila Berlinskaya et le Français Arthur Ancelle. Complices à la ville autant qu’à la scène – époux suite à leur rencontre à l’école Normale de Paris où Ludmila Berlinskaya fut la professeur d’Arthur Ancelle –, ils ont signé ensemble il y a quelques mois le premier volet d’une aventure discographique en quatre volumes intitulée « Belle Époque » (sur l’historique label russe Melodiya, au catalogue mirobolant), consacré à des compositeurs souvent négligés tels que Louis Aubert, Reynaldo Hahn ou Cécile Cheminade. Aucune rareté par contre dans ce programme présenté dans le cadre original de la Grange Sainte Geneviève de Rungis, où ils font dialoguer quelques-uns « Une des productions baroques les plus prometteuses de la saison » Jean Lukas - La Terrasse Les Paladins présentent AMADIGI Opéra de G.F. Haendel Création scénique 2019 Direction musicale Jérôme CORREAS Mise en scène Bernard LEVY Rodrigo FERREIRA Amel BRAHIM-DJELLOUL Aurélie LEGAY Séraphine COTREZ Tournée hiver 2019 12-13/01 - Théâtre-Sénart 17/01 - Centre des Bords de Marne - Le Perreux 25-26-27-29-30/01 - L’Athénée - Paris 2/02 - Théâtre de Maison-Alfort 6-7/02 - Théâtre de St Quentin en Yvelines 16-17/02 - Opéra de Massy 8/03 - Théâtre Impérial de Compiègne LEÇONS DE TÉNÈBRES François Couperin NOUVEL ALBUM Jean-François LOMBARD Romain CHAMPION, haute-contre Jérôme CORREAS, direction, clavecin et orgue Une version théâtrale du chef-d’oeuvre de François Couperin pour deux voix d’hommes, selon les suggestions du compositeur dans l’avertissement au lecteur de l’édition originale. www.lespaladins.com Aline Kundig des compositeurs les plus connus de l’Histoire de la musique  : Tchaïkovski (Casse-Noisette) et Rachmaninov (2e Suite op. 17) pour les Russes, Saint-Saëns (Danse Macabre) Ravel (La Valse) et Debussy (Prélude à l’après-midi d’un Faune) pour les Français. Jean Lukas Grange Sainte Geneviève, 5 rue Sainte- Geneviève, 94150 Rungis. Jeudi 17 janvier à 20h30. Tél. 01 45 60 79 05. NANTERRE/ALTO ET ENSEMBLE TM+ Un programme en miroir – ou à tiroirs – comme Laurent Cuniot aime les concevoir pour l’ensemble TM+. Laissezvous guider par le son (et la voix) d’alto ! Avec TM+, l’altiste Marc Desmons interprète Morton Feldman et Gérard Pesson. Le compositeur parfois délègue à un instrument le soin d’être son double aux oreilles de l’auditeur. Dans Harold en Italie, Berlioz choisit l’alto, personnification musicale du héros byronien et du compositeur lui-même. Tendant le miroir à l’œuvre de Berlioz, Gérard Pesson à son tour a composé son Panorama, particolari e licenza (2006) comme une réflexion sur l’imaginaire berliozien, en un montage qui emprunte autant au cinéma qu’à la rêverie – l’alto (ici, Marc Desmons) se double, s’hybride à la voix de Sylvia Vadimova. C’est un autre paysage, intime, ténu, qui se dessine dans The Viola in My Life II (1970) de Morton Feldman. Entre les deux, le Conte fantastique (1923) d’André Caplet, inspiré par un conte d’Edgar Poe, où la harpe figure la Mort. Jean-Guillaume Lebrun Maison de la Musique, 8 rue des Anciennes- Mairies, 92000 Nanterre. Vendredi 18 janvier à 20h30. Tél. 01 41 37 94 21. RADIO-FRANCE/MUSIQUE DE CHAMBRE Quatuor Diotima Poursuite de l’intégrale des six Quatuors de Bartók. Après avoir déjà choisi de confronter deux quatuors de Bartók à la musique de Schubert pour le premier volet de cette intégrale, le Quatuor Diotima approfondit les ressources de cet alliage musical original en associant les D. R. Quatuor à cordes n°3 et n°5 du Hongrois et le Quatuor à cordes n°14 en ré mineur D810 du Viennois. « Il fallait trouver des pièces qui soient capables d’attendrir un peu la musique de Bartók qui est d’une grande exigence mais qui peut pour le public sembler un petit peu agressive. Schubert a cette qualité extraordinaire de partager sa douleur de manière universelle et cela met un peu de baume sur la musique de Bartók » explique Franck Chevalier, l’altiste du quatuor Diotima. « Bartók est un vrai génie car il a donné de nouvelles règles au quatuor à cordes. Ce sont des œuvres diablement difficiles, mais extraordinairement expressives » poursuit-il au moment où paraît chez Naïve l’enregistrement de cette prometteuse intégrale. Jean Lukas Maison de la Radio, auditorium de Radio- France, 116 av. du Président-Kennedy, 75016 Paris. Dimanche 20 janvier à 16h. Tél. 01 56 40 15 16. Places  : 10 à 25 € . FONDATION LOUIS VUITTON/MUSIQUE CONTEMPORAINE Hommage à Jean-Michel Basquiat Dans l’auditorium de la Fondation Louis Vuitton, Matthias Pintscher et l’Ensemble intercontemporain font écho à la rétrospective consacrée au peintre newyorkais qui s’achève le 14 janvier. L’Ensemble intercontemporain célèbre en musique l’œuvre de Basquiat. Évoquer la peinture par la musique est toujours une gageure. Pour accompagner l’œuvre de Jean-Michel Basquiat, surgie hors de toute école, l’Ensemble intercontemporain s’aventure vers John Cage (7 haïkus pour piano) et George Crumb(Vox balenae, Black Angels), des musiques qui se préoccupent moins de perfection formelle que de l’écoute du monde. Cage fut d’ailleurs une inspiration forte pour le peintre, qui à son tour a stimulé l’imaginaire du guitariste et compositeur Bryce Dessner et de Matthias Pintscher, compositeur et directeur musical de l’Ensemble intercontemporain, dont sera créée une pièce pour deux trompettes. Jean-Guillaume Lebrun Fondation Louis Vuitton, 8 av. du Mahatma- Gandhi, 75116 Paris. Lundi 21 janvier à 20h30. Tél. 01 40 69 96 00. Le Quatuor Diotima inaugure cette saison une résidence de trois ans à Radio-France Christophe Urbain D. R.
Gert Mothes/Decca Marco BorggreveAndris Nelsons revient à la Philharmonie. PHILHARMONIE de paris/PIANO ET ORCHESTRE Gewandhausorchester Leipzig Avec son nouveau directeur, le Letton Andris Nelsons, l’Orchestre du Gewandhaus de Leipzig redécouvre ses propres racines  : Mendelssohn et Schumann. À vrai dire, l’orchestre plus que bicentenaire – il a été fondé en 1781 – n’a jamais négligé son arbre généalogique. Comment le pourrait-il ? Il fut l’orchestre de Mendelssohn, qui en assura la direction de 1835 à 1847 ; il y créa nombre de ses œuvres (dont l’ouverture Mer calme et heureux voyage au programme ce 21 janvier) et fit entendre celles de son ami Robert Schumann, dont le Concerto pour piano et la Deuxième Symphonie (donnés respectivement les 21 et 22 janvier, avec Hélène Grimault en soliste du concerto). Le dialogue entre les deux compositeurs se poursuit avec la Symphonie « rhénane » de Schumannle 21 et la Symphonie « italienne » de Mendelssohn ainsi que son ouverture pour Ruy Blas le 22. Jean-Guillaume Lebrun Philharmonie de Paris, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Lundi 21 et mardi 22 janvier à 20h30. Tél. 01 44 84 44 84. PHILHARMONIE de paris/VIOLON ET ORCHESTRE Filarmonica della Scala Riccardo Chailly dirige l’orchestre milanais dans des pages de Chostakovitch (avec Maxim Vengerov en soliste) et Bartók. Le grand Riccardo Chailly revient à la Philharmonie avec l’orchestre de la Scala de Milan. La création de l’Orchestre philharmonique de la Scala par Claudio Abbado en 1982 a doté la célèbre maison d’opéra milanaise d’une saison symphonique et l’Italie de l’une de ses plus belles phalanges. Directeur musical du Teatro alla Scala, Riccardo Chailly prend plaisir à partager avec ses musiciens une connaissance du répertoire symphonique développée auprès des orchestres prestigieux qu’il a dirigés au cours de sa carrière (directeur musical du Radio-Symphonie-Orchester Berlin, du Concertgebouw d’Amsterdam puis du François Berthier Gewandhaus de Leipzig notamment). Deux partitions majeures du cœur du xx e siècle sont au programme  : le Concerto pour violon n°1 de Chostakovitch (avec Maxim Vengerov) et le Concerto pour orchestre de Bartók. Jean-Guillaume Lebrun Philharmonie de Paris, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Vendredi 25 janvier à 20h30. Tél. 01 44 84 44 84. OPÉRA DE VERSAILLES/MUSIQUE SACRÉE Cherubini  : Requiem à la mémoire de Louis XVI/Plantade  : Requiem pour Marie-Antoinette L’Opéra royal de Versailles ressuscite deux partitions dédiées à la mémoire de Louis XVI et Marie-Antoinette. Le chef d’orchestre Hervé Niquet. « Plantade, c’est une catastrophe comme nom, ça effraie les producteurs ! », s’exclame Hervé Niquet dans une vidéo désopilante sur You Tube. Cela n’a pourtant pas fait reculer le Palazetto Bru Zane et l’Opéra de Versailles qui ont décidé d’associer au Requiem à la mémoire de Louis XVI de Cherubini, la messe des morts pour Marie-Antoinette de Charles-Henri Plantade. Une œuvre inédite que le maestro Hervé Niquet trouve d’abord à la lecture « un peu vieillotte », avant de découvrir au cours des répétitions « une merveille d’épure  : du Philippe Starck ou du André Putman musical ! ». On souhaite aux spectateurs de la Chapelle royale d’être saisis par la même émotion au cours de ce concert qui ne vise pas à réhabiliter les monarques guillotinés – comme le fit la Monarchie restaurée en 1815 avec des cérémonies en leur honneur – mais plutôt à montrer les facettes d’un style musical monumental aussi hiératique que sobre, où n’intervient aucun soliste. Isabelle Stibbe Opéra royal du Château de Versailles, Chapelle royale, 4 av. de Paris, 78000 Versailles. Samedi 26 janvier 2019 à 19h. Tél. 01 30 83 78 89. Durée  : 2 heures avec entracte. saison Un mois, un opéra ! JENŮFA LEOŠ JANÁCEK jeudi 17 et samedi 19 janvier Czech Virtuosi Stefan Veselka direction Yves Lenoir mise en scène LE NAIN ALEXANDER VON ZEMLINSKY mardi 5 et jeudi 7 février Orchestre Régional de Normandie Franck Ollu direction Daniel Jeanneteau mise en scène DER FREISCHÜTZ CARL MARIA VON WEBER vendredi 1er et dimanche 3 mars Insula Orchestra accentus Laurence Équilbey direction Compagnie 14:20 mise en scène WWW.THEATRE.CAEN.FR classique/opéra 69 la terrasse 272 janvier 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 1La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 2-3La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 4-5La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 6-7La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 8-9La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 10-11La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 12-13La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 14-15La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 16-17La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 18-19La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 20-21La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 22-23La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 24-25La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 26-27La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 28-29La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 30-31La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 32-33La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 34-35La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 36-37La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 38-39La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 40-41La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 42-43La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 44-45La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 46-47La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 48-49La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 50-51La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 52-53La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 54-55La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 56-57La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 58-59La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 60-61La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 62-63La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 64-65La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 66-67La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 68-69La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 70-71La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 72-73La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 74-75La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 76-77La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 78-79La Terrasse numéro 272 janvier 2019 Page 80