La Terrasse n°271 décembre 2018
La Terrasse n°271 décembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°271 de décembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : art des métamorphoses.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
théâtre 10 la terrasse 271 décembre 2018 focus récits de vie L'Homme L’Homme de SchrOdinger Schrödinger Théatre musical métaphysique de Eric Chantelauze et Samuel Sené, musique de Raphaël Bancou s Un passionnant moment de théâtre baroque, déjanté, parfois surréaliste. » De la cour au jardin e Un spectacle soigné et sophistiqué. » Froggy's Delight e Les personnages et le propos vous auront touché au plus profond de vous. » Musical Avenue Une histoire d'amour drôle et bouleversante, inédite et scientifique, musicale et rocambolesque, d'après l'expérience quantique du chat de Schrôdinger et par les créateurs de Comédiens ! (Trophée de la meilleure Comédie Musicale). UN CHANT DE NOË, ComédEe musicelle d'après te tonte de Charles Dickens. ma "Lundi Posis kaikael Climlerani 4kin.1. al - liurral In saaal ü..1.. ▪ Mi.fflui imarbui Eaaaa MI I% }lias MillCOMI YI.2eulli du I Éloi nal:li1C in Aure. EliedCif Serixtpe rient la riadiirrui aermiend iksI geai hi un renk44 dell ! qm Mille Ill 1111 si loin si proche Une saga franco-algérienne Abdelwaheb Sefsaf ▪ Ihuu iuguleilum H3 I rumullor. De ta cour dm jfflidel. u Cire li plier mure Ilruirllun des walrlria di NOL Prix9ev'm BsJJpâr théâtre musical à la maison des métallos 18 > 23 décembre + d’infos sur www.maisondesmetallos.paris réservation au 01 47 00 25 20 Comédies musicales. Les costumes font leur show ! région/exposition/Moulins/Centre National du Costume de Scène et de la scénographie Le Centre National du Costume de Scène de Moulins organise une exposition consacrée à la comédie musicale, réunissant plus de cent costumes pour célébrer cette forme théâtrale mêlant comédie, chant et danse. Mises en scène sidérantes, décors extraordinaires, costumes chatoyants  : la comédie musicale est un spectacle total, qui ravit les oreilles et éblouit les yeux ! Genre éminemment populaire dès sa création, il a su se renouveler au fil des décennies et ses avatars modernes connaissent un succès toujours croissant, attirant un public enthousiaste. En France, elle connaît un engouement sans précédent depuis vingt ans, grâce aux succès fracassants de Notre-Dame de Paris, Roméo et Juliette ou Les Dix Commandements, entre autres. Les scènes de Mogador et du Châtelet ont, à Paris, très largement contribué à son éclat. Claquettes et paillettes ! Le CNCS organise une exposition qui invite ses visiteurs à se plonger dans l’univers merveilleux de la comédie musicale. De My Fair Lady à La Mélodie du bonheur, en passant par Critique Les Hérétiques Théâtre de l’Aquarium/DE Mariette Navarro/MES François Rancillac Construite autour du thème de la laïcité, la pièce en forme de conte fantasmagorique ne parvient pas à convaincre, malgré quelques moments incisifs et des comédiennes énergiques. Assise parmi les spectateurs, une femme inaugure le spectacle en faisant part de son désarroi, de sa sensation que la pensée comme les mots se rétrécissent et s’embrouillent. L’obscurité a pris le pas sur la clarté des esprits. « Je ne crois plus en l’éclairage public », regrette-t-elle. Elle déplore aussi que les religieux imposent par la force leurs vues dans l’espace public, cherche un moyen de contrer cette folie collective, et prend rendez-vous avec « les Hérétiques ». Des sortes de Femen peut-être… Les trois femmes qu’elle découvre se définissent plutôt comme des sorcières, que le pouvoir religieux a fait souffrir dans leur chair, et qui vont soumettre la visiteuse à un rituel pour savoir si elles peuvent lui faire confiance. S’invite aussi une martyre rayonnante, souriante, voilée de blanc  : Blandine, évoquant la pureté du Royaume de Dieu. Telle est la trame initiale du texte que François Rancillac a commandé à Mariette Navarro, autour du thème de la laïcité, soit la garantie de la liberté de conscience, dont il estime qu’elle 42nd Street, au Théâtre du Châtelet en 2016. Grease, Cabaret, Cats, Le Fantôme de l’opéra ou encore 42nd Street, elle permet de redécouvrir ces productions mythiques, qu’Hollywood a rendu encore plus célèbres que ne l’avaient déjà permis les planches légendaires de Broadway et du West End. Plus de cent costumes sont réunis pour évoquer ce « monde glamour et enjoué ». La scénographie de l’exposition offre de pénétrer dans les coulisses des spectacles, « dévoilant la vie du costume avant son entrée en scène  : déballage, essayage, maquillage et montée sur les planches ». Let the show begin and enjoy it ! Catherine Robert Centre National du Costume de Scène et de la scénographie, quartier Villars, route de Montilly, 03000 Moulins. Du 1er décembre 2018 au 28 avril 2019. Site  : www.cncs.fr est aujourd’hui brandie « pour justifier tout et son contraire », et notamment invoquée pour stigmatiser les personnes « qui se réclament de l’islam, ou en ont juste le faciès ». Dans un lieu qui ressemble à une salle de classe en déshérence, désertée par le savoir, la discussion s’engage entre la citoyenne, (Stéphanie Schwartzbrod), les trois sorcières (Christine Guênon, Yvette Petit, Lymia Vitte), et la martyre (Andréa El Azan). Elle est bien orchestrée par François Rancillac, qui présente ici sa dernière création en tant que directeur du Théâtre de l’Aquarium. Sorcières anticléricales Nous sommes en 2028, mais de nombreux éléments font écho à l’actualité récente. Ainsi une scène entre la martyre et les sorcières évoque de manière appuyée l’épisode du burkini. Lors de l’été 2017, plusieurs arrêtés municipaux avaient interdit la baignade en burkini, avant d’être retoqués par le Conseil d’état – preuve que finalement l’état a su demeurer garant de Marie-Noëlle Robert
Christophe Raynaud de Lage Julien Lambert Kiss & Cry/Cold Blood La Scala Paris/DE Michèle Anne De Mey ET Jaco Van Dormael Avant la première en France d’Amor fin janvier prochain, Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey reprennent leurs deux précédentes créations  : Kiss & Cry et Cold Blood. Un univers poétique à découvrir. En trois spectacles, à la croisée de l’art dramatique et du 7 e art, le cinéaste Jaco Van Dormael et la danseuse-chorégraphe Michèle Anne De Mey nous invitent à (re)découvrir à La Scala Paris leur univers fantastique et introspectif fait de mains qui dansent, de micro-mondes oniriques, d’interrogations métaphysiques, de chutes corporelles menant à des envols… Il y a, dans l’univers si particulier du collectif Kiss & Cry, quelque chose aussi de l’ordre de la douceur et de la mélancolie. Ils nous font partager une suite d’histoires, liées les unes aux autres par le biais de subtils fondus-enchaînés, qui se composent de mots, bien sûr, mais aussi bien de matière musicale, d’images, de toutes sortes de tableaux et de panoramas. À la croisée des genres – le cinéma, la danse, la musique, le théâtre –, les deux artistes belges donnent naissance à ce qu’ils appellent des nano-univers. Au sein de ces mondes miniatures, mains et doigts prennent la place d’êtres humains. Des nano-univers d’une grande poésie Tout se fabrique à vue, sur un plateau de théâtre qui se transforme en plateau de cinéma. Tournant autour de boîtes-maquettes Les Hérétiques, création de François Rancillac. la liberté de religion. Si la femme en quête de solutions touche par sa sincérité et son questionnement, la manière dont les sorcières et la martyre sont façonnées fait émerger trop souvent une illustration démonstrative. Ponctuée de quelques jolis traits d’humour, la pièce parfois brouillonne se cantonne à un survol de divers aspects d’un sujet sensible. Les trois sorcières férocement anticléricales traduisent sur scène l’idée exprimée par le metteur en scène d’une laïcité oublieuse de son socle démocratique. Or, pour parler du fond, et puisque la pièce invite au débat et à l’hérésie (au sens grec de choix), il nous semble qu’aujourd’hui en France la liberté de religion est garantie. Ce qui atteint ce qu’on a coutume d’appeler le vivre ensemble, ce n’est pas une remise en cause de la diversité des croyances, c’est plutôt la disparité des richesses, et dans le Jaco Van Dormael et Michèle Anne De Mey dans le décor de Cold Blood. qui font office de décors, des caméras permettent de projeter sur un écran les gros plans de scènes que l’on voit, en direct, se mettre en place sous nos yeux. Les interprètes et techniciens à l’œuvre, soumis à des canevas millimétrés, sont condamnés à la virtuosité. Tout cela, quoique d’une grande technicité, possède le charme des bricolages poétiques. Kiss and Cry dessine de manière singulière la poésie d’une histoire du quotidien, tandis que dans Cold Blood, les personnages sont appelés par la mort, et vivent leurs derniers instants de vie. Leur étrange déambulation fait surgir des paysages amples et des atmosphères mystérieuses. Humour, profondeur, poésie  : ces deux œuvres proposent une plongée inédite dans un théâtre qui mêle l’artisanal et le merveilleux. À découvrir absolument ! Manuel Piolat Soleymat La Scala Paris, 13 bd de Strasbourg, 75010 Paris. Kiss and Cry du 4 au 31 décembre 2018, Cold Blood du 4 au 27 janvier 2019, Amor du 29 janvier au 3 février. Tél. 01 40 03 44 30. Site  : lascala-paris.com domaine du politique comme du religieux les dérives extrémistes. « C’est dur d’être aimé par des cons… » soupirait Mahomet sous le trait de crayon de Cabu. C’était en 2006. Les cons se sont depuis largement exprimés, y compris contre d’autres musulmans. Contre Cabu et ses camarades aussi. Disons-le avec force, non à la haine et vive la laïcité ! Agnès Santi Théâtre de l’Aquarium. La Cartoucherie, route du Champ-de-Manœuvre, 75012 Paris. Du 14 novembre au 9 décembre 2018. Du mardi au samedi à 20h, le dimanche à 16h. Tél. 01 43 74 99 61. également au Théâtre Dijon Bourgogne du 5 au 9 février 2019, du 26 février au 1er mars à La Comédie de Béthune. Auditions 2019 DIRECTION  : OMAR PORRAS CHEMIN DE L'USINE À GA2 9 1020 RENENS-MALLEY BILLETTERIE  : +41 (0)21625 84 29 VONMe.. ».#1.  : eu.. mnriuFACTURE Les inscriptions aux concours sont ouvertes ! Dossier d’inscription sur le site manufacture.ch MA–SA  : 19H VE  : 20H/DI  : 17H30 Haute école des arts de la scène - Lausanne Véritable école laboratoire, La Manufacture offre aux jeunes artistes du théâtre et de la danse un espace de création et d’expérimentation unique en Europe. En 2019, les concours des Bachelor et Master Théâtre sont ouverts aux aspirantes comédiennes, metteures en scène et scénographes. Date limite d’inscription  : début mars 2019 D’APRÈS SHAKESPEARE PAZZI la%rra » Bachelor Théâtre Master Théâtre Hesso p-a.- "^"m"= « MZU PAR DAN JEMMETT 04–09.12.18 MIRER MELEAU TKM.CH RENENS SUISSE théâtre 11 la terrasse 271 décembre 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :