La Terrasse n°270 novembre 2018
La Terrasse n°270 novembre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°270 de novembre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 17,8 Mo

  • Dans ce numéro : festival d'instance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
danse 60 la terrasse 270 novembre 2018 lun. 03 déc. 20-513 2ah'marli Ilber *MUSÉE DU QUAI BRANLY JACQUES CHIRAC I kit L’opéra des Y champs, #Hiragasy www.quaibranly.fr Spectacle produit par le musée du quai Branly - Jacques Chirac, en coproduction avec la Maison des Cultures du Monde CFPCI et le Collectif 12 – Mantes-la-Jolie, dans le cadre du 22 e Festival de l’Imaginaire Hira Gasy - Cie Rasoalalao 2018 Landyvolafotsy L DYNAMO a nANIJELJEs DL eues.m.r..".(81 Madagascar Spectacle 10/11/18 - 11/11/18 Alexis HK  : Comme un ours LE TRIANON/CHANSON Entre John Irving et Baloo, l’objet musicalursin d’Alexis HK s’inscrit dans une ribambelle artistique de beaux ours tragicomiques qui font sens et joie face à l’absurde. Nous voici spectateur d’une nuit d’insomnie, d’une mise en scène théâtrale avec acteurs endimanchés, à l’élégance surclassée mais pas si incongrue. Alexis HK revient au Trianon pour la sortie de l’album Comme un ours le 22 novembre Après quelques mois de réclusion volontaire consacré à cet album, Alexis HK partage sur scène les fruits de cette introspection. « Au bout d’un moment, être tranquille tout seul devient être anxieux tout seul, il était temps d’être plusieurs. » Comme un ours (chez La Familia) est en effet un album de retour sur soi, sur notre société, de douce rancœur à métamorphoser, d’attente aux aguets des premières floraisons après un hiver glacé. « Sur scène, je veux qu’on rigole de la lourdeur de ces chansons chargées, un peu dures, je veux les transformer en autodérision, en éclat de rire collectif. » Idées noires et ours brun Derrière le costard de scène, les couleurs nocturnes, les idées sombres, les souvenirs déconcertants, les chansons noires prennent une cohérence réconfortante par la magie musicale et scénographique, par les mots LE MONFORT THÉÂTRE/CYCLE Musique au Monfort L’automne très musical du Monfort Théâtre autour de plusieurs propositions inclassables. Claire Diterzi du 27 novembre au 1er décembre au Monfort Théâtre avec Je garde le chien. Sous le titre « Bach Jour 1 », Stéphane Ricordel met en scène le dialogue de la violoncelliste Sonia Wieder-Atherton, interprète classique de premier plan, rompue à l’art de la rencontre et du vagabondage, avec la danseuse indienne Shantala Shivalingappa, qui n’a cessé d’enchaîner les collaborations majestueuses, de Pina Bausch à Maurice Béjart, de Peter Brook à Bartabas. Deux interprètes totalement au diapason. « Il y a une qualité d’écoute entre elles qui est fabuleuse. », commente le metteur en scène, visiblement sous le charme… Du 21 au 24. Entre les mêmes murs, place ensuite à la compagnie hollandaise BOT qui signe avec « Ramkoers » une performance particulièrement inventive Micky Clément drôles qui réparent. De quoi nous révéler un beau bout d’me sur ses deux pieds. De l’écriture au studio puis à la scène, les chansons deviennent celles d’une autre histoire, on leur donne un rôle, comme un personnage, elles deviennent le corps d’un nouvel ensemble qui raconte autre chose. » Un spectacle très acoustique, sans batterie mais avec quelques boucles électroniques, mettant en scène Seb ollinet binme créatif d’H sur cet album – au piano et à la programmation, Julien Lefebvre au violoncelle, Simon Marie à la contrebasse, et Alexis HK à la guitare, au ukulélé, à la voix et aux confessions. Vanessa Fara Le Trianon, 80 bd de Rochechouart, 75018 Paris. Jeudi 22 novembre à 19h30. Tél. 01 44 92 78 05. Places  : 34,50 € . et souvent rocambolesque, entre théâtre et musique, dont la bande son jouée live s’appuie sur un instrumentarium hybride et hétéroclite fait maison, assemblage mécanico-musical improbable. Détonnant. Le 26/11. À suivre, immanquable, Je garde le chien, la dernière création de la chanteuse Claire Diterzi, familière du Monfort pour y avoir joué ses spectacles Rosa la Rouge et 69 BPM, qui choisit de nous ouvrir son journal de bord pour poser et partager la question  : « C’est quoi une chanteuse ? » Du 27/11 au 1 er/12. Enfin, L’orchestre d’hommes-orchestres, remuant collectif de six multi-instrumentistes indisciplinés (musique, théâtre, performance, danse, arts urbains, etc.), fondé à Québec en 2001, refermera ce mini-festival haut en couleurs en proposant une relecture des chansons de Tom Waits, « Joue à Tom Waits », le 30/11. Jean-Luc Caradec Le Montfort Théâtre, parc Georges-Brassens, 106 rue Brancion, 75015 Paris. Du 21 au 24 novembre, le 26 novembre et du 27 novembre au 1er décembre. Tél. 01 56 08 33 88. LA PETITE HALLE/JAZZ Carte blanche à Ray Lema Le pianiste congolais présente pendant trois soirs successifs autant de visages de sa musique et un nouvel album. Trois soirs, et autant d’occasions de découvrir le pianiste Ray Lema sous différentes facettes. En sextet tendance (bonne) fusion/groove/afrobeat, le 21, avec une équipe de choc où se dis- Pierre Leblanc
Franck Loriou D. R. D. R. Le pianiste publie Transcendance, un disque entre Caraïbes et Afrique. tinguent notamment le sax cubain Irving Acao et le bassiste Michel Alibo, qui accompagnent la sortie d’un nouvel album intitulé Transcendance ; en tête-à-tête avec son confrère jazzman Laurent de Wilde, pour un exceptionnel et chaleureux moment à deux pianos, à l’image de leur disque Riddles, le 22 ; enfin, en piano solo ou accompagné par le quatuor à cordes Aquarius, une formule dans laquelle le pianiste avait créé en 2015 son projet « Still Point » entre classique et Afrique, le 23. Vincent Bessières La Petite Halle, 211 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Du 21 au 23 novembre, à 20h30. Tél. 09 82 25 91 81. Places  : 25 € . LA SEINE MUSICALE/JAZZ Monty Alexander L’illustre pianiste jamaïcain est de retour à Paris pour un concert en solo. Du ska au swing, il n’y a qu’un pas pour Monty Alexander. D’un côté, ses racines jamaïcaines, le ska, le reggae, dans lesquels il a baigné toute son enfance ; de l’autre, le bonheur du swing, l’admiration pour Oscar Peterson, et une carrière prestigieuse qui l’a amené à croiser la route de Frank Sinatra, Dizzy Gillespie, Natalie Cole ou Quincy Jones. Entre les deux mondes, Monty Alexander n’a jamais voulu choisir et bien souvent tenté de jeter des ponts. Ce sont tous ces mondes de musiques que le Jamaïcain porte en lui et dans lesquels il puise lors de ses – relativement rares – récitals en solo, un contexte particulièrement propice à laisser éclater son éblouissante et joyeuse maestria au clavier. Vincent Bessières La Seine Musicale, Auditorium, île Seguin, 92100 Boulogne-Billancourt. Vendredi 23 novembre à 20h30. Tél. 01 74 34 54 00. Places  : de 31,50 à 75 € . Joachim Huber MEUDON/CRÉATION Air Artistes – 4m Performance Entre chorégraphie, mots dits et musique, une création qui cherche à inventer de nouveaux espaces d’échanges. C’est à Cotonou qu’est né le projet AIR A/RTISTES. De longue date, l’ensemble Archimusic tisse des liens transartistiques avec l’Afrique (Ghana, Bénin, Congo, Tchad) qui font naître des projets en tout point uniques. C’est dans ce cadre qu’est né en octobre 2017 le projet AIR A/RTISTES, « un pont aérien artistique et trois compagnies basées à Cotonou », résume Valentin Leveau, administrateur d’Archimusic. La circulation des artistes, souvent mise à mal pour des questions de visa ou de budget, est au centre des enjeux de cette création qui fait dialoguer la chorégraphe-danseuse Lucrète Sidoine Atchade, les musiciens Yves Rousseau, Emmanuelle Brunat et Raphaël Houedecoutin, ainsi que le slameur Djamile Mama Gao. « Mots, Mouvements, Musiques du Monde contemporain sont les 4 M qui guideront les artistes dans leur création in situ en déambulation. » Jacques Denis Espace culturel Robert-Doisneau, 16 av. du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, 92360 Meudon. Vendredi 23 novembre, 20h45. Places  : de 12 à 27,50 € . Tél. 01 74 34 35 33. THÉÂTRE DE LA VILLE - THÉÂTRE DES ABBESSES/FESTIVAL DE L’IMAGINAIRE/TURQUIE Yurdal Tokcan et Göksel Baktagir Improvisation « taqsim » en mode « maqâm », l’art de la musique modale turque décliné par deux maîtres. Transfuges de l’Ensemble national d’Istambul, cet énigmatique duo de cordes sonne tel un chant à plusieurs voix. Le qanun est un instrument plat cousin du Koto japonais, joué des plaines de l’Asie centrale au Moyen Orient. Son mariage aux cordes du oud, ce luth arabo-persan plus connu chez nous, nous entraîne dans des impros passionnantes, presque narratives, brodées sur des airs classiques ottomans. Vanessa Fara Théâtre de la Ville - Théâtre des Abbesses, 31, rue des Abbesses, 75018 Paris. Samedi 24 novembre à 15h. Tél. 01 42 74 22 77 et 01 45 44 72 30. Places  : 5 à 19 € . Un concert inédit en France au Festival de l’Imaginaire, le duo Yurdal Tokcan " maître du oud et Göksel"-.9.r.±11.4% Baktagir virtuose du qanun. 1e5 Gémeaux ! JAll VIBRA 1111114) 1110V 5ceAU'4-MAtAKOFF LES SCEES NATIONALES DU 32 DONNENT LE TEMPO -14.10E Id ve1f.&41L.511(10VE frErlEIÈVER.S ; W4Y 4.545Ut il REG fALLEM I, [5.1reEdkFrepimre W.U ! 0.51(1151CI7A.E. LtNDL CFLAH ; UMLAUT BI,G &lira 01 iDi i 151ANIMP 5EIMET LE56EMEILU1 ECIA1 SCEA.7. NA 1 SCEALIX01-444115 47 1itant-Y-LC.0M jC. I1 ItArOrMluE F 1,1 54 41141 DO jazz/musiques du monde/chanson 61 la terrasse 270 novembre 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 1La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 2-3La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 4-5La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 6-7La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 8-9La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 10-11La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 12-13La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 14-15La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 16-17La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 18-19La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 20-21La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 22-23La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 24-25La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 26-27La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 28-29La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 30-31La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 32-33La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 34-35La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 36-37La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 38-39La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 40-41La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 42-43La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 44-45La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 46-47La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 48-49La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 50-51La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 52-53La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 54-55La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 56-57La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 58-59La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 60-61La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 62-63La Terrasse numéro 270 novembre 2018 Page 64