La Terrasse n°269 octobre 2018
La Terrasse n°269 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°269 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 24,4 Mo

  • Dans ce numéro : excellent cru d'octobre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 70 - 71  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
70 71
70 la terrasse 269 octobre 2018 saison classique – opéra 2018-2019/les festivals après l’été les festivals après l’été Les festivals après l’été/Entretien/Louis-Noël Bestion de Camboulas PONTOISE/FESTIVAL Les bonnes surprises du Festival Baroque de Pontoise Le magnifique ensemble Les Surprises, fondé en 2010, est en résidence d’artiste au Festival Baroque de Pontoise depuis 2016. Il propose cette année deux programmes passionnants dédiés à des découvertes dans le champ de la musique baroque française. Rencontre avec son fondateur, le jeune claveciniste et chef d’orchestre Louis-Noël Bestion de Camboulas. Comment avez-vous choisi le nom de l’ensemble ? Louis-Noël Bestion de Camboulas  : Le nom fait référence à l’opéra Les Surprises de l’Amour de Jean-Philippe Rameau. C’était, en plus de l’aspect dynamique de ce nom, l’occasion de nous placer dans un travail sur le répertoire baroque français, et plus spécialement dans une recherche musicologique avec la volonté de jouer des œuvres inconnues. Et donc d’aller les dénicher dans des bibliothèques, de reconstituer des partitions. C’est ce que nous avons pu faire avec des opéras de Destouches, Rebel et Francœur. L’ensemble est en résidence d’artiste au Festival Baroque de Pontoise depuis 2016…L.-N. B. deC.  : Cette expérience a été très riche, surtout pour tout ce qui a touché aux interventions musicales, par exemple des mini- 21 OCTOBRE 2018/20H SALLE GAVEAU PROGRAMME 45 rue de la Boétie, Paris 8 e Frédéric Chopin sallegaveau.com Ignacy Jan Paderewski 01 49 53 05 07 Witold Lutosławski Krzysztof Penderecki Sinfonietta MARISOL MONTALVO soprano CONCERT DE GALA DU CENTENAIRE DU RECOUVREMENT DE L’INDÉPENDANCE DE LA POLOGNE INSTITUT sinfonietta POLO NAIS eem cracovia XI PAIE JUREK DYBAŁ direction ORGANISATEURS SPONSORS Minlatry of Culture and National the Replanta of Polati. concerts et présentations dans des écoles ou des ateliers théâtre-musique dans la maison d’arrêt d’Osny. Cette résidence nous a permis d’aller vers des publics peu habitués à la musique. Nous avons également pu présenter chaque année deux créations musicales dans la période du festival. Cette année vous allez justement diriger Issé d’André Cardinal Destouches, un ouvrage méconnu…L.-N. B. deC.  : Cet opéra, c’est un vrai coup de cœur ! Nous avons réalisé la recréation de cette œuvre cet été, avec 3 concerts aux Festival Montpellier-Radio-France, Festival de Saintes et Festival Sinfonia en Périgord. Pour moi comme pour toute l’équipe ce fut une grande joie de recréer cette musique magnifique, très colorée et variée. C’est un projet de longue haleine qui a demandé un temps INGOLF WUNDER piano POLOGNE LE CENTENAIRE DU RETOUR À L’INDÉPENDANCE *MB L’ensemble Les Surprises et son chef Louis-Noël Bestion de Camboulas, deux fois à l’affiche de la deuxième partie du Festival Baroque de Pontoise « Ce premier opéra de Destouches est vraiment très beau, c’est en quelque sorte le maillon manquant qui relie Lully à Rameau. » long d’organisation et de préparation, en coproduction avec le Festival de Pontoise et le Centre de musique baroque de Versailles. Et avec un magnifique plateau de solistes spécialistes de ce répertoire. Ce premier opéra de Destouches est vraiment très beau, c’est en quelque sorte le maillon manquant qui relie Lully à Rameau. Votre deuxième concert au programme le 19 octobre du Festival de Pontoise sera lui strictement instrumental et entièrement dédié à Rameau et François Couperin.L.-N. B. deC.  : Je dirigerai du clavecin, tandis qu’Yves Rechsteiner sera à l’orgue. C’est Les festivals après l’été Pianoscope invite Tharaud BEAUVAIS/FESTIVAL La treizième édition de ce joli festival s’organise autour d’une Carte blanche à Alexandre Tharaud, invité à nous ouvrir la porte de ses jardins secrets. dr— Le disque à paraître le 12 octobre du pianiste Alexandre Tharaud est consacré aux opus 109, 110 et 111 de Beethoven. Alexandre Tharaud est indépendant et volontaire, voire têtu. Il rend hommage à Barbara ou revisite Le Bœuf sur le toit ? Il s’y attelle avec une dévotion éloignée du cross over qui en a vu tant tomber au champ d’honneur du marketing. Il n’est pas bien vu de jouer Rameau au piano ? Il va donc tirer la langue aux Trissotins et enregistrer un disque de pièces pour clavecin que les mélomanes s’arracheront. Tharaud conduit sa carrière sur plusieurs fronts. Il visite les grands centres internationaux pour y jouer le répertoire soliste et concertant. Il fait de la musique de chambre dans un cadre plus intime avec des musiciens de ses amis. Il va où sa vie d’artiste le guide  : vers des spectacles multidisciplinaires et même au cinéma, où on l’a vu dans Amour, le film de Michael Haneke au côté d’Emmanuelle Riva, Jean-Louis Trintignant et Isabelle Huppert. Et il écrit ! Montrez- D. R. un projet que nous avons conçu en partenariat avec lui. Le but était de recréer des concertos pour orgue et orchestre d’après des musiques célèbres de Rameau, car on sait que cela a été joué au xviii e siècle, dans la salle de concert du Concert Spirituel qui possédait un grand orgue. Donc c’est un Rameau tout à fait neuf, très frais, avec une base connue, puisqu’il s’agit des Sauvages, de Tambourins, de Contredanses ou d’airs extraits de plusieurs opéras connus. L’idée de ce concert était aussi de mettre en parallèle ce compositeur avec Couperin, dont c’est l’anniversaire, avec notamment des œuvres de jeunesse pour orgue de Couperin. Propos recueillis par Jean Lukas Pontoise (95) et environs. Jusqu’au samedi 20 octobre. Tél. 01 34 35 18 71. Concert Rameau-Couperin  : Cathédrale Saint-Maclou de Pontoise. Vendredi 19 octobre à 20h30. Issé  : Église Notre-Dame de Pontoise. Vendredi 12 octobre à 20h30 moi vos mains (Grasset, 2017), étonne par la vérité qui en émane. À l’occasion de la Carte blanche que Pianoscope de Beauvais lui organise du 11 au 14 octobre, on va même découvrir qu’il est photographe ! Alain Lompech Théâtre du Beauvaisis, 40 rue Vinot- Prefontaine, 60000 Beauvais. Et autres lieux de Beauvais (60). Du 11 au 14 octobre. Tél. 03 44 15 66 70. Les festivals après l’été Concerts d’automne ou l’exception tourangelle TOURS/FESTIVAL Troisième édition d’un jeune festival tourné vers les musiques anciennes. La mezzo-soprano américaine Vivica Genaux, définitivement chez elle dans le répertoire baroque, est l’une des invitées des Concerts d’automne à Tours. Pour son premier weekend, le Festival Concerts d’automne égrène les têtes d’af-C. Grelié D. R.
Alexander Shapunov fiche prestigieuses  : AnnHallenberg (le 12), Julia Lezhneva (le 13) et Vivica Genaux (le 14). Directeur artistique de cette manifestation, AlessandroProfio a fait des musiques anciennes la figure de proue de son festival et la boussole de sa progression. Dès le vendredi 12 octobre, Il Pomo d’Oro et Hallenberg promettent d’acheminer le Carnaval de Venise sur la scène du Grand Théâtre, dans ce qui s’apparente à la reconstitution d’une des plus grandes joutes vocales de tous les temps  : celle à laquelle se livrent en 1729 Farinelli et Senesino. À la tête du poème harmonique, Vincent Dumestre entraîne une équipe de gosiers agiles dans les Leçons de Ténèbres de Couperin, composées pour les offices des trois derniers jours de la Semaine sainte. Enfin, en exergue du dernier weekend, Rinaldo Alessandrini emmène son Concerto Italiano dans les Quatre Ouvertures du Cantor de Saint-Thomas de Les orchestres Valery Gergiev THéâTRE DES CHAMPS-ÉLYSéES/VIENNE ET ROTTERDAM Le chef russe fait coup double au Théâtre des Champs-Élysées, à la tête du Philharmonique de Vienne, puis de celui de Rotterdam. Valery Gergiev dirige Prokofiev, deux fois. On sait l’enthousiasme de Valery Gergiev dès qu’il s’agit de défendre le répertoire russe. Il a ainsi souvent joué à Paris, avec ses orchestres ou en tant que chef invité, l’œuvre des grands symphonistes de l’ère soviétique, Chostakovitch et Prokofiev. De ce dernier, il livre cette saison deux interprétations de la Sixième Symphonie, sans doute la plus personnelle. Le 9 octobre, il sera intéressant d’entendre comment les Wiener Philharmoniker s’acclimatent à cette musique assez éloignée de leur répertoire habituel, dans un programme tout Prokofiev (avec des extraits de Roméo et Juliette et Denis Matsuev dans le 2 e Concerto pour piano). Le 26 janvier, l’Orchestre philharmonique de Rotterdam sous la direction de son chef honoraire et ancien directeur musical accueillera Sergey Khachatryan pour le 1er Concerto pour violon de Chostakovitch. Jean-Guillaume Lebrun Théâtre des Champs-Élysées, 15 av. Montaigne, 75008 Paris. Mardi 9 octobre et samedi 26 janvier à 20h. Tél. 01 49 52 50 50. les orchestres Niko Rodamel Leipzig. Mais ce n’est pas tout, car Concerts d’automne ouvre également sa programmation à des confrontations avec d’autres sensibilités, afin de décloisonner le public traditionnel des musiques anciennes grâce à des mélanges inédits. Dans Carmina Latina, le 27 octobre, les musiques espagnoles et sud-américaines vibrent et s’interpénètrent, emportées dans un élan irrépressible par le geste de Leonardo García Alarcón. Pas d’excuses, enfin, pour négliger les « apartés », moments musicaux off du festival  : Rinaldo Alessandrini, Vivica Genaux et Damien Colas proposeront des masterclass qui promettent beaucoup. Julien Hanck Grand Théâtre, 34 rue de la Scellerie, 37000 Tours. Et autres lieux de la ville de Tours. Du 12 au 28 octobre. concerts-automne.com Les orchestres Orchestre National de Lyon LYON/MUSIQUE FRANCAISE Leonard Slatkin dirige deux programmes de musique française. Leonard Slatkin Le grand chef américain occupe pour deux saisons encore le poste de chef honoraire de l’Orchestre national de Lyon dont il a été le remarquable directeur musical de septembre 2011 à juin 2017. On sait que la phalange lyonnaise recherche un successeur et le choix effectué est celui d’une transition en douceur. Mais pour l’heure, l’ONL semble savourer encore le bonheur de parcourir en compagnie de Slatkin les grandes fresques de la musique française, comme elle a pu le faire par ailleurs au disque en gravant sous sa direction l’intégrale de la musique orchestrale de Ravel pour Naxos, exemplaire épopée discographique. En préambule à une tournée en Allemagne et aux Pays-Bas passant par la Philharmonie de Berlin, deux programmes sont à l’affiche à l’Auditorium de Lyon, présentant La Mer de Debussy et Le Tombeau de Couperin dans une nouvelle orchestration complétée par Thierry Pécou (le 31 octobre), puis les Tableaux d’une exposition de Moussorgski dans l’orchestration de Ravel complétée par Leonard Slatkin en personne (le 2 novembre). Le même pianiste, le fabuleux Lukas Geniušas (2e prix du concours Tchaïkovski en 2015), est à l’affiche des deux soirées dans le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninov. Jean Lukas Auditorium de Lyon, 149 rue Garibaldi, 69003 Lyon. Les 31 octobre et 2 novembre à 20h. Tél. 04 78 95 95 95. Partenariats, contactez-nous/01 53 02 06 60 ou la.terrasse@wanadoo.fr Quatuor Béla M u s i que s v i v a n t e s d'hier et d'a u j our d'h u i Franz Schubert - Daniel D'Adamo Quintette pour ombres et violoncelle avec Noémi Boutin Une violoncelliste, seule visible en scène. Un quatuor, ombres musiciennes, caché ou dissimulé. Daniel D’Adamo joue de ce dispositif pour créer une œuvre de miroirs et d’échos en préambule au sublime Quintette en ut de Franz Schubert. Vendredi 5 octobre 2018 Théâtre de Coulommiers (77) Lundi 8 octobre Théâtre des Bouffes du Nord, Paris concert enregistré par France Musique Samedi 10 novembre Théâtre Charles Dullin Scène nationale de Chambéry (73) Mardi 20 novembre Le Lux, Scène nationale de Valence (26) Dimanche 25 novembre Le Méjan, Arles (13) version concert Vendredi 14 décembre Théâtre de Lorient (56) Dimanche 27 janvier 2019 La Barcarolle, Saint-Omer (62) Mardi 29 janvier L'Arsenal de Metz (57) Mardi 5 février Scène nationale d'Aubusson (23) Jeudi 28 février La Passerelle, Saint-Brieuc (22) Jeudi 25 juillet Connaissance des Jeunes interprètes Gavaudun (47) version concert Samedi 27 juillet Festival de Chaillol, Scène conventionnée Art en territoire (05) version concert Vendredi 11 octobre 2019 sortie du disque avec NoMadMusic Une création La Belle Saison - Concert halls production déléguée Association l’Oreille Droite - Q. Béla coproduction le Théâtre de Coulommiers, Compagnie Frotter Frapper (Noémi Boutin), avec l’aide au projet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le soutien de la SPEDIDAM, de ProQuartet, l’accueil du CNSMD de Lyon, le soutien en résidence du Cube-Studio Théâtre d’Hérisson. Le Quatuor Béla est conventionné par le conseil départemental de la Savoie. Il reçoit l'aide à la structuration de la DRAC Auvergne-Rhône-Alpes, de la SACEM, de l'ADAMI, de l'ONDA. Il est adhérent du Bureau Export et de Futurs Composés. www.quatuorbela.com Photographie  : Hervé Frichet 71 saison classique – opéra 2018-2019/les orchestres la terrasse 269 octobre 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 1La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 2-3La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 4-5La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 6-7La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 8-9La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 10-11La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 12-13La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 14-15La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 16-17La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 18-19La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 20-21La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 22-23La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 24-25La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 26-27La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 28-29La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 30-31La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 32-33La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 34-35La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 36-37La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 38-39La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 40-41La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 42-43La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 44-45La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 46-47La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 48-49La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 50-51La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 52-53La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 54-55La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 56-57La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 58-59La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 60-61La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 62-63La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 64-65La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 66-67La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 68-69La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 70-71La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 72-73La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 74-75La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 76-77La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 78-79La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 80-81La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 82-83La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 84-85La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 86-87La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 88-89La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 90-91La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 92-93La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 94-95La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 96