La Terrasse n°269 octobre 2018
La Terrasse n°269 octobre 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°269 de octobre 2018

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 24,4 Mo

  • Dans ce numéro : excellent cru d'octobre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
saison classique – opéra 2018-2019/têtes d’affiche 66 la terrasse 269 octobre 2018 OPÉRAS SIMON BOCCANEGRA Giuseppe Verdi OCT MARDI 2/VENDREDI 5 DIMANCHE 7/MARDI 9 CANDIDE Leonard Bernstein OCT DIMANCHE 14 LA DONNA DEL LAGO Gioacchino Rossini NOV SAMEDI 10/MARDI 13 VENDREDI 16/DIMANCHE 18 LA TRAVIATA Giuseppe Verdi DÉC DIMANCHE 23/MERCREDI 26 VENDREDI 28/LUNDI 31 JAN MERCREDI 2 FAUST Charles Gounod FÉV DIMANCHE 10/MERCREDI 13 SAMEDI 16/MARDI 19/JEUDI 21 LE NOZZE DI FIGARO Wolfgang Amadeus Mozart MARS DIMANCHE 24/MARDI 26 VENDREDI 29/DIMANCHE 31 AVRIL MERCREDI 3 TURANDOT Giacomo Puccini AVR SAMEDI 27/MARDI 30 MAI JEUDI 2/DIMANCHE 5 RIGOLETTO Giuseppe Verdi JUIN SAMEDI 1 ER/MARDI 4 JEUDI 6/DIMANCHE 9/MARDI 11 OPÉRETTES LA BELLE DE CADIX Francis Lopez OCT SAMEDI 27/DIMANCHE 28 LA FILLE DE MADAME ANGOT Charles Lecocq NOV SAMEDI 24/DIMANCHE 25 UN DE LA CANEBIÈRE Vincent Scotto DÉC SAMEDI 8/DIMANCHE 9 LA VEUVE JOYEUSE Franz Lehár JAN SAMEDI 19/DIMANCHE 20 L’AUBERGE DU CHEVAL BLANC Ralph Benatzky FÉV SAMEDI 23/DIMANCHE 24 LE PETIT FAUST Hervé MARS SAMEDI 16/DIMANCHE 17 IRMA LA DOUCE Marguerite Monnot AVR SAMEDI 27/DIMANCHE 28 LA GRANDE DUCHESSE DE GÉROLSTEIN Jacques Offenbach MAI SAMEDI 25/DIMANCHE 26 OPÉRA opera.marseille.fr 2018-2019 DIRECTEUR GÉNÉRAL MAURICE XIBERRAS LES CONCERTS DE L’ORCHESTRE PHILHARMONIQUE DE MARSEILLE DIRECTEUR MUSICALE LAWRENCE FOSTER DIMANCHE 16 SEPTEMBRE 16H SILO Direction musicale Li BIAO Violon Dmitri MAKTHIN SAMEDI 6 OCTOBRE 20H OPÉRA Avec les lauréats du Concours Voix Nouvelles VENDREDI 26 OCTOBRE 20H OPÉRA Direction musicale Darrell ANG Piano Andreï KOROBEINIKOV DIMANCHE 2 DÉCEMBRE 15H AUDITORIUM DU PHARO Direction musicale Lawrence FOSTER Violon Alexandra CONUNOVA DIMANCHE 9 DÉCEMBRE 15H AUDITORIUM DU PHARO Direction musicale Philippe AUGUIN Violoncelle István VÁRDAI DIMANCHE 6 JANVIER 16H ET 20H OPÉRA CONCERTS DU NOUVEL AN Direction musicale Lawrence FOSTER Violon Da Min KIM DIMANCHE 13 JANVIER 16H OPÉRA Direction musicale Lawrence FOSTER Piano Dana CIOCARLIE DIMANCHE 27 JANVIER 16H SILO Direction musicale Lawrence FOSTER Piano Szymon NEHRING JEUDI 7 MARS 20H SILO Direction musicale Lawrence FOSTER Piano Misha DICHTER Violon Alexandre AMEDRO Violoncelle Xavier CHATILLON VENDREDI 5 AVRIL 20H ODÉON BROADWAY SYMPHONIQUE 2 Direction musicale Emmanuel TRENQUE DIMANCHE 14 AVRIL 16H AUDITORIUM DU PHARO Direction musicale Adrian PRABAVA Violon Olivier CHARLIER DIMANCHE 12 MAI 16H AUDITORIUM DU PHARO Direction musicale Thierry FISCHER Violon Baiba SKRIDE SAMEDI 18 MAI 20H SILO CINÉ-CONCERT ONE PIECE Direction musicale Alexandra CRAVERO ODÉON odeon.marseille.fr Design graphique  : et d’eau fraîche/Ville de Marseille-Odéon-Licence n°1070574-1070573-107057 Têtes d’affiche Le retour de Vladimir Feltsman PARIS/SALLE GAVEAU/PIANO Retrouvailles après 30 ans d’absence des scènes parisiennes avec un pianiste de légende, né en 1952 à Moscou, émigré aux états-Unis en 1987  : Vladimir Feltsman. Son récital consacré à Schumann(Arabesque ; Kreisleriana) et Moussorgski (Tableaux d’une Exposition) inaugure une nouvelle série parisienne dédiée au piano proposée par Yves Riesel  : Les concerts de Monsieur Croche. Vladimir Feltsman ? Remontons dans le temps jusqu’en… 1971. Ce pianiste de 19 ans remporte le premier prix du Concours Marguerite- Long. On jurerait bien l’avoir vu, à la télévision, lors du concert des lauréats, alors diffusé, jouer le Quatrième Concerto de Rachmaninov. Début d’une grande carrière ? Il eut le malheur de vouloir émigrer. Comme d’autres refuznik, Feltsman sera privé de visa et interdit de jouer en public. Le jeune pianiste et sa femme survivront en vendant les livres de leur magnifique bibliothèque les uns après les autres, comme Feltsman nous le révèle dans une magnifique interview recueillie par Hannah Krooz pour Monsieur Croche, organisateur de sa rentrée parisienne*. Pendant ce temps, Yves Haguenauer, un industriel français qui avait tout mis en œuvre pour faire libérer en 1980 le pianiste argentin Miguel Angel Estrella des geôles uruguayennes où il était torturé, travaillait en coulisse pour que Feltsman et le Trio Tchaïkovski puissent traverser le rideau de fer. La diplomatie s’en mêlera et un accord sera trouvé entre Ronald Reagan et Gorbatchev. En 1987, Feltsman donnera un grand récital à la Maison Blanche pour fêter cette libération. Un beau disque sera enregistré par la branche française de CBS. Puis le silence se fera de nouveau peu à peu en France sur ce pianiste. Un artiste rare On oublie toujours que pour que la presse musicale parle d’un artiste il faut qu’il enregistre. Quelques disques américains nous la passion quatuor PARIS/CITé DE LA MUSIQUE/WEINBERG La passion quatuor Quatuor Danel Le quatuor français joue pour la première fois en France l’intégrale des quatuors de Mieczyslaw Weinberg en concert. L’aventure a commencé au milieu des années 90  : le Quatuor Danel, après avoir d’emblée abordé l’intégrale des quatuors de Dimitri Chostakovitch, dès ses débuts en 1991, commençait à s’intéresser à un autre compositeur des plus méconnus  : Mieczyslaw Weinberg. Un compositeur en partie éclipsé par Chostakovitch justement mais qui fut son ami et l’un de ses admirateurs les plus fervents. Russe d’origine polonaise, Weinberg est né en 1919 à Varsovie où il fait toutes ses études musicales. Son destin, et celui de sa famille, est tragiquement bouleversé par l’invasion de la Pologne par les Nazis en septembre 1939 auxquels il parvient à échapper, mais pas sa famille qui toute entière est arrêtée puis assassinée dans les camps de la mort. Mieczyslaw Weinberg vivra ensuite en Russie, inquiété et même emprisonné sous Staline où l’antisémitisme là aussi fait rage, avant de connaître une certaine reconnaissance dans les années 60. Une œuvre immense et méconnue Les plus grands interprètes russes de l’époque servent alors sa musique  : Emil Guilels, le Quatuor Borodine, David Oistrakh… Il meurt à Le Quator Danel. Moscou en 1996, après des années de maladies et de dépression, laissant derrière lui une œuvre immense, en quantité et en qualité, dont l’essentiel reste encore à découvrir. Ses dix-sept quatuors à cordes, grâce au Quatuor Danel et à une intégrale discographique historique, sont aujourd’hui mieux connus. Marc Danel évoque avec une émotion intacte ces partitions dont il a parfois, avec ses amis musiciens, assuré la création mondiale, pour les 3 e et 6 e quatuors par exemple, œuvres composées avant l’âge de 26 ans  : « On a vécu quelque chose qui ressemble à un rêve, pour un quatuor, puisqu’on est tombé sur dix-sept chefs-d’œuvre, comme un archéologue qui découvrirait une civilisation oubliée » déclare-t-il. Cette intégrale sera jouée pour la première fois sur une scène française. Le Quatuor Danel est composé de Marc Danel et Gilles Millet (violons), Vlad Bogdanas (alto), Yovan Markovitch (violoncelle). Jean Lukas Cité de la Musique, 221 av. Jean-Jaurès, 75019 Paris. Les 4, 5, 6, 7 et 8 février 2019. Tél. 01 44 84 44 84. MarcoBorggreve
Jérémie Mazenq Jean-Baptiste Millot Le pianiste Vladimir Feltsman en récital à la Salle Gaveau pour son grand come-back parisien, le 10 octobre. La passion quatuor donnaient bien de ses nouvelles, mais produits par un petit éditeur ils ne poussèrent pas les organisateurs de concerts à inviter Feltsman. Et puis ce pianiste est aussi de ceux qui savent quelles solitude et fatigue les voyages incessants représentent, sans être compensées par des rencontres furtives avec des orchestres et des chefs toujours pressés. Alors Feltsman s’est fait assez rare, même aux Etats-Unis où il joue cependant suffisamment pour avoir un nom, avec des chefs et des orchestres qui sont sur sa longueur d’ondes artistiques, et notamment beaucoup avec Michael Tilson Thomas. Il enseigne, quasi depuis son arrivée, à l’Université d’Etat de New York New Paltz et au Mannes College où il attire beaucoup d’étudiants. Le Français Jonathan Benichou a rencontré Vladimir Feltsman quand il avait 17 ans, à New Paltz, avant d’entrer non loin de là au Mannes College de New York, chez Pavlina Dokovska. « J’ai continué à consulter Vladimir Feltsman régulièrement. J’étais frappé par la clarté de son jeu polyphonique et par la force du timbre pianistique. Il avait la volonté de laisser « les sons libres », comme il le disait. J’ai su dans l’instant que j’avais trouvé un modèle pianistique. » Bénichou raconte que « avec beaucoup de générosité, il m’invitait à lui jouer des choses et me demandait à l’avance par téléphone quel répertoire je lui jouerai. Parfois, il parlait peu et comme par une sorte de suggestion, proposait un chemin qu’il fallait décrypter. D’autres fois, il usait de paraboles précises. Il m’a rapidement demandé de tuer la représentation du professeur dans mon esprit, tout en insinuant que sa présence était indispensable. Cette expérience m’a fait comprendre qu’il me fallait conquérir ma liberté en trouvant ma personnalité ». Vladimir Feltsman est à Paris, Salle Gaveau, le 10 octobre. Nous y serons. Pas vous ? Alain Lompech *Interview à lire sur le site concertsdemonsieurcroche.com Salle Gaveau, 45 rue La Boétie, 75008 Paris. Mercredi 10 octobre à 20h30. Tél. 01 49 53 05 07 (Gaveau) ou 07 69 79 32 51 (Mr Croche). Places  : 35 à 85 € . Quatuor Diotima  : Bartók, tout ou rien PARIS/MAISON DE LA RADIO/BARTóK Bonne nouvelle  : la Maison de la Radio renoue avec une vraie saison de musique de chambre et accueille en résidence le Quatuor Diotima pour une intégrale Bartók. Le Quatuor Diotima interprète les six quatuors de Bartók à la Maison de la Radio. Les six quatuors de Béla Bartók (1881-1945) sont un jalon essentiel dans l’évolution de ce genre à part de la musique de chambre. D’autres compositeurs, bien sûr, poursuivent au xx e siècle l’histoire inventée par Haydn, Mozart, Beethoven et prolongée par les romantiques Schubert, Schumann, Dvořák, Brahms  : Chostakovitch avec ses quinze partitions qui expriment de plus en plus l’obsession beethovénienne du compositeur, Sibelius ou Janáček qui avec une ou deux œuvres parviennent à incorporer leur propre univers à la forme quatuor, ou encore Mieczyslaw Weinberg, dont la somme (dix-sept quatuors !) commence seulement à être découverte (lire l’article ci-contre). Leçons d’histoire et de musique Avec Bartók, c’est toute une pensée musicale en mouvement qui se révèle, entre le Premier Quatuor (1909) qui s’inscrit encore dans une veine romantique mais trouve en même temps dans les rythmes de la musique populaire hongroise les sources d’une profonde invention rythmique, et le Sixième et dernier, à la veille de l’exil du compositeur aux États-Unis. Variations de la forme (en deux, trois, quatre ou cinq mouvements), des couleurs et de l’expression (avec l’apparition de nouveaux modes de jeu  : pizzicatos, glissandos, jeu sans vibrato…)  : c’est un monde nouveau que Bartók aborde et que les générations suivantes – de György Ligeti à Wolfgang Rihm – pourront approfondir. Cette histoire de la modernité musicale, le Quatuor Diotima la connaît fort bien  : les quatre musiciens défendent autant la création musicale d’aujourd’hui que celle de leurs aînés (Schoenberg, Berg, Webern, Debussy, Boulez, Nono…). Ils ne se coupent cependant pas du passé ; c’est d’ailleurs avec Schubert qu’ils ont choisi de faire dialoguer les pages de Bartók au cours de leurs trois concerts  : trois belles leçons d’histoire aussi bien que de musique. Jean-Guillaume Lebrun Maison de la Radio, 116 av. du Président- Kennedy, 75116 Paris. Les dimanches 7 octobre, 20 janvier et 19 mai à 16h. Tél. 01 56 40 15 16. 2019 LE POSTILLON DE LONJUMEAU ADOLPHE ADAM MANON JULES MASSENET MADAME FAVART JACQUES OFFENBACH L’INONDATION FRANCESCO FILIDEI/JÖEL POMMERAT ERCOLE AMANTE FRANCESCO CAVALLI FORTUNIO ANDRÉ MESSAGER MON PREMIER FESTIVAL D’OPÉRA À PARTIR DE 6 ANS ABONNEZ-VOUS DÈS MAINTENANT 01 70 23 01 31 - opera-comique.com OPERA COMIQUE saison 2019 AP la terrasse 121x380.indd 1 10/09/2018 14:34 Licence E.S. 1-1088384 ; 2-1088385 ; 3-1088386 - Création graphique  : inconitO - Illustration  : Matthieu Fappani 67 saison classique – opéra 2018-2019/la passion quatuor la terrasse 269 octobre 2018



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 1La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 2-3La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 4-5La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 6-7La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 8-9La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 10-11La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 12-13La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 14-15La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 16-17La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 18-19La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 20-21La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 22-23La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 24-25La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 26-27La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 28-29La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 30-31La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 32-33La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 34-35La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 36-37La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 38-39La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 40-41La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 42-43La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 44-45La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 46-47La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 48-49La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 50-51La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 52-53La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 54-55La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 56-57La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 58-59La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 60-61La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 62-63La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 64-65La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 66-67La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 68-69La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 70-71La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 72-73La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 74-75La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 76-77La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 78-79La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 80-81La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 82-83La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 84-85La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 86-87La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 88-89La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 90-91La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 92-93La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 94-95La Terrasse numéro 269 octobre 2018 Page 96