La Terrasse n°238 décembre 2015
La Terrasse n°238 décembre 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°238 de décembre 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 40

  • Taille du fichier PDF : 6,9 Mo

  • Dans ce numéro : la damnation de Faust...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
16 théâtre décembre 2015/N°238 la terrasse già t Atalante illrecticui Alain Alexi.:5 far ace Le Théâtre de l'Atalante et la Comédie De l'Est présentent Don. r ev 411.1an u ent de De Ûclôn von Horvâth Mise en scène  : Guy Pierre Couleau la guerre&t, C D E.I  : II 111. 1 I nalirnà.1'M...à- ffl avec Nils (» l'und Carolina Pecheny Jessica Vedel " On devrait t'exterminer. - Je sais, je n'apporte rien de bon aux dame Tu ne leur échapperas pas.. " du 11 au 23 décembre 2015 au Théâtre de l'Atalante 10 place Charles Dullin - 75018 Paris Lundi, mercredi et vendredi à 20h30 Mardi et samedi à 19h - Dimanche à 17h Relâche le jeudi 17 décembre Réservation  : 01 46 06 11 90 latalante.resa@gmail.com Ce projet a obtenu la labellisation Centenaire de la Première Guerre mondiale. UHTélélveliunt 4 Théâtre de l’Aquarium de Tony Kushner/mes Aurélie Van Den Daele Angels in America Le centquatre création collective des petites cellules chaudes Ishow Dans le cadre du festival Temps d’images, Les Petites cellules chaudes, collectif venu du Canada, proposent un spectacle connecté, où les comédiens surfent en direct sur Internet. De quoi faire réfléchir sur les usages du Web. C’est le Phénix de Valenciennes qui a beaucoup œuvré pour faire tourner le spectacle du collectif Les petites cellules chaudes en France. Il faut dire qu’à défaut d’être parfait, ce spectacle propose une forme quasi inédite puisqu’une grande partie du ishow se fait en direct sur le Web. Ces canadiens se sont rencontrés lors d’un stage à Ottawa. Le stage fini, de nouveau éparpillés aux quatre coins de leur immense territoire, ils ont continué à correspondre par Internet. De là, ils ont commencé à se poser des défis à réaliser sur la Toile, à échafauder un spectacle qui se déroulerait en partie en interaction avec le Web. Dès lors, le sujet en était tout trouvé. Ainsi, ishow fait réfléchir les internautes que nous sommes tous sur les ressorts et les conséquences de la fréquentation de la Toile, en même temps qu’il esquisse l’utopie d’une société plus fraternelle, d’échanges humains et culturels, qu’a contrario, le Net peut aussi porter. Interdit aux moins de 18 ans Sur scène donc, quinze comédiens sont attablés devant leurs ordinateurs dont l’écran est Ishow au CentQuatre. La Terrasse, premier média arts vivants en France Critique Metteure en scène associée au Théâtre de l’Aquarium, Aurélie Van Den Daele donne chair, voix et souffle à une formidable version d’Angels in America de Tony Kushner. Identité, maladie, amour, religion  : retour sur l’Amérique reaganienne des années 1980. C’était hier ou, plus exactement, il y a 30 ans. Au milieu des années 1980. Le président républicain Ronald Reagan dirigeait les états-Unis depuis le début de la décennie, défendant les valeurs du libéralisme économique et de la morale conservatrice. Les premiers malades du sida commençaient à tomber, décimant tout un pan de la communauté homosexuelle. Œuvre monumentale écrite en 1987 (la première partie – Millennium Approaches – a été créée à San Francisco en mai 1991, la seconde – Perestroika – à Los Angeles en novembre 1992), Angels in America nous replonge dans cette époque charnière qui annonçait, à maints égards, les errances de notre début de xxi e siècle. En mettant en scène une version resserrée de la pièce du dramaturge américain Tony Kushner (les deux parties du spectacle peuvent être vues lors d’intégrales ou de représentations séparées), la jeune Aurélie Van Den Daele vient nous redire la grandeur et la puissance de cette fresque humaine, historique, mythologique. Elle le fait avec une intelligence et une habileté qui forcent le respect. Une « fantaisie gay sur des thèmes nationaux » Angels in America est pourtant un texte dont l’ampleur nécessite plus que de la maîtrise. Il faut, pour donner corps à la quantité impressionnante de lignes narratives et thématiques critique projeté au-dessus de la scène. Chacun est en supposé direct sur Chatroulette, un site qui permet de changer d’interlocuteur dès qu’on en a envie, où les rencontres et discussions se font donc au hasard du choix de la machine, et prennent souvent un caractère sexuel. Le spectacle est d’ailleurs interdit aux moins de 18 ans, mais ne contient rien de bien choquant. A travers ce qu’on pourrait appeler des numéros, la compagnie donc chatte en direct, mais passe aussi en revue des vidéos culte de Youtube, met en scène un passage de Cyrano en duplex entre la scène et la Toile, montre comme il est facile de connaître la vie des spectateurs via le Net, ou encore lance un striptease collectif… L’effet est frappant. La charge est parfois un peu didactique, un peu moralisatrice, mais elle ne laisse pas indifférent. Surtout que l’on surfe à vitesse grand V à travers les différents usages d’Internet. Ce qu’on gagne en exhaustivité, on le perd naturellement en profondeur. Mais pas en rythme, ni en rire, ni en saisissement. D’une efficacité toute nord-américaine, le ishow pratique aussi une forme de supercherie en faisant passer de l’enregistré pour du direct. Au spectateur d’être attentif, méfiant, aux aguets. Aujourd’hui, plus que jamais, l’effacement des frontières entre le virtuel et le réel, le public et le privé valent bien des mises en garde. Et cette empoignade frontale de la révolution Internet par la scène vaut bien le détour. Éric Demey Le CentQuatre, 5 rue Curial, 75019 Paris. Les 15 et 16 décembre à 21h. Tél. 01 53 35 50 00. Durée  : 1h15. Spectacle vu au Phénix de Valenciennes. Réagissez sur www.journal-laterrasse.fr Jérémie Battaglia
Mike Guermyet Marjolaine Moulin la terrasse décembre 2015/N°238 théâtre 17 Alexandre Le Nours dans Angels in America. contenues dans cette œuvre-fleuve, faire preuve d’une bonne dose d’inspiration. Il n’en manque pas à la metteure en scène associée au Théâtre de l’Aquarium. Au sein d’un dispositif scénique alliant force et ingéniosité (lumière, vidéo, son et scénographie sont du Collectif INVIVO), la remarquable troupe de comédiens réunie par Aurélie Van Den Daele (Antoine Caubet, Emilie Cazenave, Grégory Fernandes, Julie Le Lagadec, Alexandre Le Nours, Sidney Ali Mehelleb, Pascal Neyron, Marie Quiquempois) ne se contente pas d’investir les destins croisés des personnages composant cette « fantaisie gay sur des thèmes nationaux », elle en réinvente tous les Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines et Théâtre des Abbesses texte et mes Samuel Hercule et méTilde Weyergans Gros plan Blanche-Neige ou la Chute du mur de Berlin Il y a eu Ali Baba, Barbe Bleue, Frankenstein, Hansel et Gretel, Hamlet. C’est aujourd’hui sur la figure de Blanche-Neige que se penchent Samuel Hercule et métilde Weyergans, de la compagnie La Cordonnerie. Ils signent un nouveau ciné-spectacle  : entre films muets, musiques, bruitages et dialogues en direct. On trouvera bien une pomme, un miroir, une forêt et des nains dans cette version urbaine de Blanche-Neige, mais nulle marâtre et pas plus de jeune fille soumise. Blanche est une adolescente de 15 ans, gothique et rebelle, vivant seule avec sa belle-mère, Elisabeth, au dernier étage de la plus grande tour de la Cité HLM du Royaume. Son père les a toutes La compagnie La Cordonnerie s’empare de la figure de Blanche-Neige. les deux laissées pour partir à l’aventure en URSS (l’existence de cet homme est mise en lumière dans Udo Complètement à l’Est, autre spectacle de la compagnie La Cordonnerie). Les murs qui s’érigent entre les êtres Rompant avec l’univers de Walt Disney, Samuel Hercule et Métilde Weyergans présentent ici une forme hybride (tous publics à partir de 8 ans) qui bouleverse les schémas réducteurs prévalant habituellement dans ce genre de contes. « Notre Blanche-Neige souffles de vie. Plongés, 4h30 durant – entre quotidien et bouffées d’imaginaire, pointes d’humour et gravité – dans un maelstrom d’émotions et de panoramas humains, nous suivons pas à pas les nuits et les jours d’êtres aux destins chaotiques  : homosexuels, mormons, juifs, noirs, malades du sida, électeurs républicains… Tout cela est d’une grande beauté et d’une grande exigence. à l’image du travail exemplaire effectué par François Rancillac, depuis 2009, à la tête du Théâtre de l’Aquarium. Manuel Piolat Soleymat Théâtre de l’Aquarium, Cartoucherie de Vincennes, route du Champ-de-Manœuvre, 75012 Paris. Du 11 novembre au 6 décembre 2015. Partie 1, les mercredis à 20h30. Partie 2, les jeudis à 20h30. Intégrale, les vendredis à 19h30, les samedis et dimanches à 16h. Durée de la représentation  : 2h20 (partie 1) et 2h (Partie 2) ; 4h30 avec entracte (intégrale). Relâche exceptionnelle le 4 décembre. Tél. 01 43 74 99 61. www.theatredelaquarium.com également le 23 janvier 2016 au Théâtre de Rungis et le 6 février à La Nacelle d’Aubergenville. Réagissez sur www.journal-laterrasse.fr sera un conte des temps modernes oscillant entre profondeur et légèreté, dans lequel chaque élément de la fiction deviendra réalité, déclarent les deux co-metteurs en scène et auteurs de ce ciné-spectacle. Parallèlement à l’histoire de Blanche et Elisabeth, nous suivrons les derniers mois agités autour du mur de Berlin et de sa chute, en novembre 1989, comme un écho à [la] relation parfois douloureuse [de nos deux héroïnes]. » Entre théâtre, cinéma et musique, Blanche-Neige ou la Chute du mur de Berlin mélange histoire intime et grande Histoire. En portant un coup de projecteur sur les « murs qui s’érigent entre les êtres ». Manuel Piolat Soleymat Théâtre de Saint-Quentin-en-Yvelines- Scène nationale, place Georges-Pompidou, 78054 Saint Quentin en Yvelines. Les 11 et 18 décembre 2015 à 20h30, le 12 décembre à 18h et 20h30, le 13 décembre à 16h, le 16 décembre à 15h, le 17 décembre à 19h30, le 19 décembre à 18h. Tél. 01 30 96 99 00. www.theatresqy.org Théâtre des Abbesses, 31 rue des Abbesses, 75018 Paris. Du 22 décembre 2015 au 8 janvier 2016. Du dimanche au mardi à 15h, les samedis et mercredis à 19h, le mardi 5 janvier à 10h et 15h30, le mercredi 6 à 10h et 15h, le jeudi 7 à 10h et 14h30, le vendredi 8 à 15h30 et 19h. Relâches les 24 et 25 décembre, les 1er et 4 janvier. Dans le cadre du Parcours {enfance & jeunesse} du Théâtre de la Ville. Tél. 01 42 74 22 77. www.theatredelaville-paris.com Également au Nouveau Théâtre de Montreuil du 28 janvier au 6 février 2016. Rejoignez-nous sur Facebook Partenariats, contactez-nous/01 53 02 06 60 ou la.terrasse@wanadoo.fr CENTRE ru.rx.rnuE, 411C4AL IJI_M-IfilCOm bi:Kr,.à.l.roEltOre direction johanny bert peer gynt(premier voyage) 04 70 03 86 18 www.cdnlefracas.com création pour 10 acteurs et formes marionnettiques texte henrik ibsen/mise en scène johanny bert création les 10, 11, 12 et 14 décembre 2015 en coproduction avec Le Préau – CDR de Basse-Normandie – Vire visuel Ella & Pitr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :