La Terrasse n°230 mars 2015
La Terrasse n°230 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°230 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : la question de la représentation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
36 théâtre mars 2015 / N°230 la terrasse I LE DEUXIÈME ÉDITION FESTIVAL DE 2O, 21, 22 MARS 2015 L’ASTRE ! UN ÉVÈNEMENT DÉDIÉ À LA CRÉATION CONTEMPORAINE DAVID LÉON, PASCAL RAMBERT, RÉMI DE VOS, MOREAU, STANISLAS COTTON, NANDO SUAREZ… HALLE PAJOL 20 Esplanade Nathalie Sarraute 75018 Paris : face au 43 rue Pajol Programme et infos pratiques : www.theastre.com Réservations : theastrecontact@gmail.com Encart Terr 122x182 Fest ASTRE 2015.indd 1 06/02/15 16:47 COMÉDIE POLICIÈRE BRIGADE FINANCIÈRE ~ Tournée ~ F 1 ~} e ~,atio nale De Hugues Leforestier, mise b en 4 scène Anne Bourgeois avec Nathalie Mann et Jean-Marie Galey 1 Deihpu-Msue300 DATES! 27 mars au 12 avril ~ 6 ,:. 'Mr: ~*. +7: ~J• THÉÂTRE AVENTURE T ~ en in a r.5 ~ LES CAVALIERS De Joseph Kessel Prix de la critique Avignon off 2014 Adaptation et mise en scène Éric Bouvron avec Grégori Baquet, Maïa Guéritte, Éric Bouvron et Khalid K Vendredi 10 avril 20h30 ~ l’odéon-théâtre de l’europe D’après Labiche / Conception et mes Christoph Marthaler Das Weisse vom Ei (Une île flottante) Le metteur en scène suisse Christoph Marthaler pioche chez Labiche divers matériaux et moque allègrement la vanité ordinai- -4 -"c re de la 471 petite bourgeoisie. Une cinglante et hilarante satire. ... ~ ~ ilikull. ---- • yr © Simon Hallstrom Christoph Marthaler s’introduit dans le salon des petits bourgeois. « Ses personnages sont le plus souvent des poupées qu’il fait danser au-dessus des abîmes, pour rire de la grimace qu’elles y font », disait Zola de son contemporain Labiche. « Son comique est fait des vérités cruelles de la vie ». La remarque sied aussi parfaitement à l’art de Christoph Marthaler, qui adore saisir à la pointe de l’humour le petit monde bourgeois engoncé dans la bienséance des conventions. Pas étonnant donc qu’il soit tout à son aise avec le maître du vaudeville qui n’eut de cesse de croquer avec une gourmandise carnassière les notables pansus régnant sur la France du Second Empire. Le metteur en scène suisse taille notamment dans La poudre aux yeux, réjouissante satire de la vanité ordinaire et du désir de paraître, pour composer une pièce aussi cinglante qu’hilarante. On y voit deux familles, les Malingear, parlant un français châtié, et les Ratinois, ne connaissant que le patois allemand, qui rivalisent de mensonges pour apparier au mieux leurs rejetons. Maniant en virtuose l’art du décalage, Christoph Marthaler révèle le vide effrayant qui étouffe la vie… Gw. David L’Odéon-Théâtre de l’Europe, place de l'Odéon, 75006 Paris. Du 11 au 29 mars 2015 à 20h. Tél. 01 44 85 40 40. www.theatre-odeon.eu La Scène Watteau de Catherine Verlaguet / mes Philippe Boronad Braises Amour et mariage, là où la tradition les conjugue rarement, c’est le sujet de ce Braises écrit par Catherine Verlaguet. Sur scène, deux filles et leur mère au matin du mariage de l’une d’elles. La tradition a rarement pris en compte les désirs des femmes, et avec l’aide de leur mère, ces deux adolescentes traversent l’histoire familiale à la lumière de leurs projets d’émancipation. Peignant l’élan du désir adolescent dans une culture qui tente de le brider, Braises est une pièce à la dramaturgie éclatée, dans une mise en scène de Philippe Boronad qui s’appuie volontiers sur les nouvelles technologies. A travers ce dialogue entre enfants et ancêtres, vivants et morts, le spectacle cherche « à faire entendre des voix que l’on tait trop souvent par peur de s’y confronter », et à questionner le présent sans le couper du passé qui l’a fait naître. E. Demey La Scène Watteau, 1 place du Théâtre, 94130 Nogent-sur-Marne. Le 27 mars à 20h30. Tél. 01 48 72 94 94. Théâtre de l’Ouest Parisien de Sacha Guitry / mes Julien Sibre Le Mari, la Femme et l’Amant Le metteur en scène Julien Sibre crée Le Mari, la Femme et l’Amant, de Sacha Guitry, au Théâtre de l’Ouest parisien. Quand l’amour se conjugue mieux à trois, qu’à deux… © Marthe Lemelle Le Mari, la Femme et l’Amant, mis en scène par Julien Sibre. « Toute mon ambition est de distraire durant une heure trente au moins », confie Julien Sibre qui, après A Flanc de colline au Théâtre Tristan-Bernard, en 2013, explore à présent l’œuvre de Sacha Guitry. Il crée Le Mari, le Femme et l’Amant, une comédie au sein de laquelle un couple marié voit son bonheur se fissurer le jour où la femme décide, soudainement gagnée par l’appel de la vertu, de cesser de voir son amant. Fervent admirateur du célèbre auteur de boulevard, le metteur en scène a travaillé à retrouver sur le plateau du Théâtre de l’Ouest parisien « [le] verbe, [la] faconde et [la] modernité » qu’il l’ont toujours séduit dans l’écriture de Sacha Guitry. Effets burlesques, standards de jazz, scénographie inspirée du film Le Grand Budapest Hôtel, plumes et smokings des Années folles… Une création envisagée comme un pur divertissement : entre lucidité, ironie et cocasserie des contradictions humaines. M. Piolat Soleymat Théâtre de l’Ouest Parisien, 1 place Bernard- Palissy, 92100 Boulogne-Billancourt. Du 5 au 15 mars 2015. Du mardi au samedi à 20h30, le dimanche à 16h. Tél. 01 46 03 60 44. www.top-bb.fr TEMPS ,,,'„ ff p.. _. 4..1r:.+ I.T1,.~ .1114.iN pram reitre$ HUMOUR THÉÂTRE DE SAINT-MAUR �������������������������������������������������������� ���������������������������� PIERRE RICHARD PRO III LT/Melt Lzia . ' Écrit par Christophe Duthuron et Pierre Richard -111 1 no.. Vendredi 3 avril 20h30 ci ~ , d Liut ~r,~ IniCa Sur murur.ban:Flo/am-cdnt 4 ��������������������������������������������������������������������������� Amour et tradition orientale dans Braises. © Nicolas Helle rejoignez-nous sur facebook Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine de Bertolt Brecht et Anne-Marie Collin / mes André Loncin Grand-peur et misère du III e Reich / Rumeurs Le metteur en scène André Loncin interroge le rapport entre fiction et réalité en mettant en regard des extraits de Grand-peur et misère du III e Reich, de Brecht, et un texte d’Anne- Marie Collin. Dans Grand-peur et misère du III e Reich, Bertolt Brecht s’inspire de témoignages et d’articles de journaux pour établir un portrait de l’Allemagne nazie, depuis l’avènement d’Hitler jusqu’à la fin
la terrasse mars 2015 / N°230 théâtre 37 © D. R. des années 1930. C’est à partir de cette pièce qu’André Loncin et Anne-Marie Collin ont animé un atelier avec une classe de lycée (en décembre 2013, suite à une commande du Théâtre Jean-Vilar de Vitry-sur-Seine) pour tenter d’imaginer quelle forme pourrait prendre cette pièce si le dramaturge l’écrivait aujourd’hui et sur quels faits d’actualité il s’appuierait. Anne- Marie Collin a ensuite elle-même écrit un texte en écho à l’œuvre de Brecht (Rumeurs) – texte qui fait face, dans le spectacle présenté par André Loncin, à six scènes de Grand-peur et misère du III e Reich. Cherchant à révéler les différences et les similitudes, les correspondances et les résonances de ces deux œuvres, cette représentation à deux volets nous interroge « sur les évènements que nous traversons aujourd’hui et sur notre manière de les appréhender ». M. Piolat Soleymat Théâtre Jean-Vilar, 1 place Jean-Vilar, 94400 Vitry-sur-Seine. Les 6 et 7 mars 2015 à 21h, le 8 mars à 16h. Du mardi au samedi à 19h. Tél. 01 55 53 10 60. www.theatrejeanvilar.com. Navette AR gratuite depuis Châtelet les 6 et 7 mars. Le Mouffetard-Théâtre des arts de la Marionnette / de et par Agnès Limbos et Gregory Houben Ressacs La compagnie Gare Centrale présente Ressacs, parabole maritime sur la crise personnelle et politique, sur le pouvoir et la soif de l’or et sur la banalité de l’oppression. Agnès Limbos et Gregory Houben dans Ressacs. © D. R. Une pièce sur la jeunesse mise en en scène par Sei Shiomi. délaissée par son père et hantée par le souvenir d’une mère oppressante, désenchantée par le monde. Sohrab, jeune réfugié afghan en quête d’un abri dans un pays qu’il vient de découvrir. Elle a l’habitude de se réfugier dans un vieux wagon abandonné, et lui ose franchir le seuil du sanctuaire. Ils entament un voyage introspectif qui leur permettra de grandir. Le metteur en scène Sei Shiomi défend cette « nouvelle voix du théâtre français » qui fait entendre « bien des cris de sa génération », entre malaise, désespoir et envie d’ailleurs. A. Santi La Manufacture des Abbesses, 7 rue Véron, 75018 Paris. Du 15 février au 25 mars, du lundi au mercredi à 21h, dimanche à 20h. Tél. 01 42 33 42 03. Théâtre de la Bastille texte et mes David Geselson En Route-Kaddish Entrelaçant fiction et réalité, le comédien et metteur en scène David Geselson tisse un dialogue riche et complexe avec l’histoire marquante de son grand-père, l’Israélien Yehouda Ben Porat (1914-2009). « Au service d’une transposition poétique de ce que l’on appelle la crise et des aspirations humaines qui en découlent, Gregory Houben et Agnès Limbos, surfent entre jeu et narration, entre incarnation et point de vue au cœur d’un théâtre d’objets, de dialogues et de musiques », écrit Françoise Bloch, qui a collaboré à l’écriture du nouveau spectacle de La compagnie Gare Centrale. La comédienne Agnès Limbos et le trompettiste Grégory Houben travaillent ensemble depuis 2006. Leur nouveau spectacle est, comme les précédents, marqué au sceau d’un burlesque de carton-pâte derrière lequel transparaissent l’émotion et le tragique. Monsieur et Madame Tout-le-Monde dérivent en pleine mer sur un minuscule rafiot, après avoir tout perdu. L’île sur laquelle ils accostent sera-t-elle le lieu de la reconstruction conquérante qu’ils espèrent ? C. Robert Le Mouffetard – Théâtre des arts de la Marionnette, 73 rue Mouffetard, 75005 Paris. Du 17 au 29 mars 2015. Du mardi au samedi à 20h ; le dimanche à 17h ; les 19 et 26 mars à 14h30. Tél. 01 84 79 44 44. La Manufacture des Abbesses De Aude-Laurence Clermont Biver mes Sei Shiomi Lâleh, une fleur en partage Un texte sur le malaise de la jeunesse sur le mode d’une rencontre entre deux adolescents, de Paris et Kaboul. Cultivant la lutte contre la solitude et l’espoir d’une solidarité au sein des sociétés humaines, la pièce de Aude-Laurence Clermont Biver i orchestre la rencontre entre deux êtres qui peinent à trouver leur place. Sam, jeune fille © D. R. i Dialogue entre David Geselson et son grand-père Yehouda Ben Porat. Entre mythologies et faits historiques, David Geselson entreprend de bâtir un pont et un dialogue fondé sur l’histoire de son grandpère Yehouda Ben Porat (1914-2009) et sur son propre rapport à cette histoire marquante qui traverse le xx e siècle. Parti de Lituanie en 1934 pour la Palestine sous mandat britannique, co-fondateur d’un kibboutz dans la Vallée du Jourdain, soldat dans la Brigade Juive au sein de l’armée britannique pendant la seconde guerre mondiale, Yehouda Ben Porat participe à la guerre d’indépendance de l’État, quitte Israël puis revient fonder et diriger Yad Ben Tsvi, l’Institut de recherche sur l’Histoire d’Israël, à partir de 1971. Il a regretté de voir ses rêves et ses idéaux malmenés à l’épreuve du conflit. « Nous sommes deux, Yehouda et moi, à nous raconter » confie David Geselson. C’est à l’occasion d’une rupture amoureuse qui le fait fuir au Japon qu’il réinterroge et réinterprète cette ascendance au fil d’une quête croisant l’intime et l’historique. La pièce entrelace fiction et réalité et, au-delà du débat sur la question du territoire et de l’héritage, vise à s’élever et à produire de la pensée. Avec David Geselson et Elios Noël dans le rôle du grand-père. A. Santi Théâtre de la Bastille, 76 rue de la Roquette, 75011 Paris. Du 2 au 6 mars et du 15 au 22 mars à 19h30, dimanche à 15h, relâche le 17. Tél. 01 43 57 42 14. Réagissez sur www.journal-laterrasse.fr i les tréteaux de france ~ le Mouffetard théâtre des arts de la marionnette n avec les comédiens des tréteaux de france ".~.-~1+'' t f r 4.s44.724 jaw- ® FTTITTA Lv~~ea: seup•sa,nrosn a A t *it. middling' Une production Tréteaux de France, Centre dramatique national. Coproduction Théâtres Jacques Cœur de Lattes et L’arc, scène nationale Le Creusot.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 1La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 2-3La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 4-5La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 6-7La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 8-9La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 10-11La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 12-13La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 14-15La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 16-17La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 18-19La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 20-21La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 22-23La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 24-25La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 26-27La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 28-29La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 30-31La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 32-33La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 34-35La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 36-37La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 38-39La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 40-41La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 42-43La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 44-45La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 46-47La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 48-49La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 50-51La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 52-53La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 54-55La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 56-57La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 58-59La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 60-61La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 62-63La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 64-65La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 66-67La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 68-69La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 70-71La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 72