La Terrasse n°230 mars 2015
La Terrasse n°230 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°230 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Eliaz éditions

  • Format : (274 x 410) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 21,9 Mo

  • Dans ce numéro : la question de la représentation.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
26 théâtre mars 2015 / N°230 la terrasse Entretien e Patrick Schmitt ~ Photo ©Claudia Jenatsch La Forge / George Dandin De Molière / mes Patrick Schmitt George Dandin, entre farce et drame humain Dans sa fabrique de théâtre qui a vu naître nombre de ses créations, Patrick Schmitt met en scène George Dandin, où le mariage du paysan fortuné et de la noble demoiselle désargentée déclenche de cinglantes et amères aventures. Pourquoi avoir choisi de mettre en scène cette comédie cruelle de Molière ? Patrick Schmitt : Parce que c’est une pièce qui cache son jeu ! D’une réplique à l’autre, on fait le grand écart entre le drame humain et la farce, sans savoir toujours très bien où l’on est, et il est très important de ne pas savoir, jusqu’aux rôles mêmes, qui doivent échapper aux acteurs ! Cette pièce diffère des autres en ceci qu’elle ne se partage pas entre le camp dit des bons et celui des méchants, où les personnages de bon sens usent de tous les stratagèmes pour faire renoncer les chefs de famille à leur égoïste plaisir, et où les enfants réalisent, pour clore, le mariage qu’ils espèrent. Ici, lorsque la pièce commence, le mariage entre George Dandin et Angélique est consommé. George Dandin se plaint de son alliance avec sa femme, qui – dit-il – se tient au-dessus de lui. A l’image de Molière et d’Armande Béjart, c’est l’histoire d’un couple qui se désagrège. Votre mise en scène est-elle ancrée dans le xvii e siècle ? P. S. : Avec Laurence Chapellier, la créatrice des costumes, nous voulions marquer le xvii e siècle, parce qu’il nous semblait important de savoir d’où on partait, mais en bannissant absolument toute idée de baroque ou de reconstitution historique. Par ailleurs, nous LES SCENE CONVENTIONNÉE P TROIS SŒURS Théâtre France Texte Anton Tchekhov Mise en scène Jean-Yves Ruf / Chat Borgne Théâtre mar 10 + mer 11 + jeu 12 mars 20h30 MAILLON-WACKEN CRÉATION www.maillon.eu 03 88 27 61 81 ~ Théâtre des Quartiers d’Ivry De Marius von Mayenburg / mes Maïa Sandoz Propos recueillis e Maïa Sandoz Le Moche – Voir clair – Perplexe Glissements de temps, d’espaces, d’identités : Maïa Sandoz met en scène Le Moche, Voir clair et Perplexe de Marius von Mayenburg. Une traversée en trois temps dans l’univers théâtral du dramaturge allemand. « Les trois pièces de Marius von Mayenburg que je mets en scène au Théâtre des Quartiers d’Ivry sont très différentes au niveau de leur forme, mais elles traitent toutes de l’illusion comme fondement de notre identité. Mon idée de départ était de faire une traversée dans l’univers de cet auteur et de mettre en avant ses obsessions. En lisant ces trois textes, ce lien thématique m’est apparu, ce qui m’a donné envie de les mettre en regard. C’était aussi pour moi une manière d’explorer une autre dimension : le temps de la représentation, le temps de la grande illusion que constitue le théâtre. L’un des principaux enjeux de cette grande illusion est, pour moi, le rapport au spectateur, c’est-à-dire comment on se met tous d’accord pour accepter de se raconter, ensemble, une histoire. En tant que metteure en scène, j’aime particulièrement travailler sur le parcours des acteurs, sur la façon dont on peut leur offrir un temps de jeu et d’exploration intéressant. En mettant ainsi en scène trois pièces avec les mêmes comédiens, on fabrique un parcours étonnant pour chaque interprète. Cette spécificité demande évidemment aux acteurs une grande souplesse, ainsi qu’un grand appétit de jeu. L’illusion comme fondement de notre identité Le Moche, Voir clair et Perplexe développent des types et des rythmes d’écriture assez différents. Ce qui induit, de la part des comédiens, des codes de jeu également différents, qui glissent de pièce en pièce. Le Moche est une comédie de science fiction, Voir clair une sorte de drame réaliste, un conte moderne à suspens, quant à Perplexe, il s’agit d’une parodie de théâtre bourgeois, une espèce de vaudeville qui va se retourner comme une chaussette. Comme c’est généralement le cas dans mes mises en scène, j’offre peu de place La metteure en scène Maïa Sandoz. à la psychologie dans ce spectacle. D’ailleurs, l’une des choses qui m’émeuvent beaucoup dans les œuvres de Marius von Mayenburg, c’est que le fond et la forme sont intimement liés, ce qui met à distance la psychologie et permet de rendre le spectateur particulièrement actif. L’écriture de cet auteur est en perpétuelle évolution. Chacune de ses pièces invente quelque chose de nouveau en terme de dramaturgie. Le théâtre de Mayenburg est un théâtre profondément vivant. » Propos recueillis par Manuel Piolat Soleymat Théâtre des Quartiers d’Ivry, Studio Casanova, 69 av. Danielle-Casanova, 94200 Ivry-sur-Seine. Du 9 au 22 mars 2015. Le Moche – Perplexe : les lundis, mardis, mercredis et vendredis à 20h, les jeudis à 19h. Le Moche – Voir clair – Perplexe : les samedis et dimanches à 16h. Relâche le mercredi 11 mars et le lundi 16 mars. Tél. 01 43 90 11 11. www.theatre-quartiers-ivry.com Rejoignez-nous sur Facebook © Carole Bethuel rejoignez-nous sur facebook M-Presse [3SOEURS] LA TERASSE 122x367.indd 1 09/02/15 14:45
la terrasse mars 2015 / N°230 théâtre 27 © D. R. ~ “A l’image de Molière et d’Armande Béjart, c’est l’histoire d’un couple qui se désagrège.” Patrick Schmitt MARS – JUIN 2015 ne souhaitions pas non plus épouser les costumes d’aujourd’hui à seule fin d’exprimer l’actualité de la pièce, donc nous avons fait selon nos choix et parti pris esthétique. Est-ce une tragédie déguisée en comédie ? P. S. : Pas exactement. En fait, dans George Dandin, on rit de l’infortune ou du désespoir de celui qui vit un drame, et presque tous les personnages sont concernés. Pour le dire familièrement, on est toujours le pauvre ou le con d’un autre ! Ce n’est qu’après avoir ri, qu’on se demande si on a bien fait, et c’est le piège que Molière tend au spectateur ! En quoi est-ce une pièce toujours d’actualité ? P. S. : La pièce s’articule sur la fracture d’un couple, conséquence d’un mariage forcé. D’un côté, nous avons George Dandin, qui a “acheté” sa femme. De l’autre, nous avons Angélique (et sa servante), qui, ayant subi toutes deux l’hégémonie et la loi des hommes (père, mari, amants) revendiquent le droit de vivre selon leurs choix. Dandin réprouve la manière d’agir de son épouse, mais ne s’efforce pas non plus de la comprendre, ou d’intégrer le cercle de sa belle famille. Tout ce qu’il cherche, naïvement, pathétiquement, est que l’on reconnaisse son infortune. C’est cette “stagnation”, qui va de plus en plus l’isoler, avant de le précipiter dans le gouffre. Propos recueillis par Agnès Santi La Forge, 19 rue des Anciennes-Mairies, 92000 Nanterre. Du 18 mars au 12 avril à 20h30, dimanche à 16h, relâche les lundis et mardis, et le 27 mars. Tél. 01 47 24 78 35. Rejoignez-nous sur Facebook Gros plan MC93 Hors-les-Murs festival Le Standard idéal Pour sa 10 e édition, le festival Le Standard idéal garde le cap et va fureter dans l’ailleurs du théâtre pour nous dévoiler notre « ici » autrement. « Un théâtre “de l’ailleurs” comme révélateur d’un théâtre “d’ici”, qui nous tend le miroir de ce que nous sommes » : c’est ainsi que Patrick Sommier, directeur de la MC 93, trace la ligne directrice du Standard idéal. « Le théâtre est l’une des dernières ambassades de l’humain. À l’inverse de la guerre qui fait spectacle de ses canons pointés, le théâtre exhibe sa vulnérabilité, sa fragilité, l’acteur, les incertitudes de la langue » ajoute-t-il. Lancé voici dix ans pour confronter notre regard à d’autres traditions, langues et esthétiques théâtrales venues d’outre-frontières, le festival délaisse le clinquant des faux novateurs pour découvrir l’essence de cet art auprès de maîtres exemplaires de par le monde. L’édition 2015, spéciale car présentée hors-les-murs chez cinq partenaires, embarque ainsi pour l’Italie, la Russie, l’Ukraine, la France le Brésil, les États-Unis et la Chine. Panorama international Figure majeure de la scène, le russe Lev Dodine livre sa vision de La Cerisaie de Tchekhov, qui palpite d’une humanité froissée par les bouleversements de l’histoire. Il croisera l’ukrainien Vlad Troitskyi, qui déplace littéralement les spectateurs dans une Maison des chiens inspirée du mythe d’Œdipe. L’Italie se dévoilera à travers trois productions : Pouilles, d’Amedeo Fago, retrace les xix e et xx e siècles de la péninsule à travers une saga familiale, La Parola Canta de Toni et Peppe Servillo célèbre Naples en musique, tandis que France Darling, de Ricci/Forte, frotte Artaud et Led Zeppelin pour craqueler la rassurante réalité et faire surgir la barbarie tapie dans les failles du quotidien. Médée, poème enragé de Jean-René Lemoine, trempe aussi dans la tragédie du monde pour dire la quête d’une femme dans sa recherche infinie d’amour. L’exploration des terres théâtrales poussera jusqu’en Chine, notamment avec le Théâtre Liyuan et sa Grande Mélancolie, chefd’œuvre immortel, et des concerts de Nanyin, la musique douce et planante du Sud. Les écoles qui perpétuent la tradition du grand théâtre d’art de Chine et de Russie (et d’ailleurs) montreront également leurs travaux, veillant à la vitalité d’un art qui se renouvelle sans cesse. Gwénola David Théâtre Gérard Philipe (Saint-Denis), Nouveau théâtre de Montreuil, Théâtre 71 (Malakoff), Le Monfort Théâtre (Paris), Théâtre du Soleil (Paris). Du 4 mars 4 juillet 2015. Tél. 01 41 60 72 72. Rejoignez-nous sur Facebook © Piero Tauro France Darling, de Ricci/Forte. MI!fl l'1 V vo bobigny Musique – Ciné-concert ERNESTO TITO PUENTES BIG BAND 21/03 À 21H LES NOUVELLES (MÉS)AVENTURES D’HAROLD LLOYD / Trio Karim Gherbi 11/04 À 20H30 ROCK ‘N’ ROLL STORY / The Honeymen Dès 5 ans 6/06 À 17H30 Théâtre - Humour LE PRINCE (TOUS LES HOMMES SONT MÉCHANTS) / Laurent Gutmann 2/03 À 20H30 PATRICK TIMSIT / ON NE PEUT PAS RIRE DE TOUT 7/03 À 20H30 LES RATÉS / Fanny Malterre 24/03 À 20H30 FRANÇOIS MOREL / LA FIN DU MONDE EST y POUR DIMANCHE 7/04 À 20H30 Danse, cirque et pluridisciplinaire ~ • CARROUSEL DES MOUTONS Dès 5 ans 13/03 À 20H30 LE LAC DES CYGNES / Ibrahima Sissoko 18/03 À 20H30 SAVOIR ENFIN QUI NOUS BUVONS / COI 1P F Sébastien Barrier 28/03 fi À . 19H ET 29/03 À 16H L’EXTENSIBLE VOYAGE D’EVÉA Dès 2 ans MERCREDI 1/04 À 15H SEMIANYKI EXPRESS Dès 7 ans 1/04 À 20H30 LE CRI DE LA GIRAFE Dès 5 ans 15/04 À 15H Billetterie 01 58 03 92 75 / tcprevert.fr un , .EIÉnlmnt @TCPrevert / TCPrevert Telerama TÉTU aNOUSaeaiS artp fit/Ronk 134 av. Anatole France – 93600 Aulnay-sous-Bois Direction Christophe Ubelmann Design Graphique www.retchka.fr AULNAY-SOUS-BOIS Réagissez sur www.journal-laterrasse.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 1La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 2-3La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 4-5La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 6-7La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 8-9La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 10-11La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 12-13La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 14-15La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 16-17La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 18-19La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 20-21La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 22-23La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 24-25La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 26-27La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 28-29La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 30-31La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 32-33La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 34-35La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 36-37La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 38-39La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 40-41La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 42-43La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 44-45La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 46-47La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 48-49La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 50-51La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 52-53La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 54-55La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 56-57La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 58-59La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 60-61La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 62-63La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 64-65La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 66-67La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 68-69La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 70-71La Terrasse numéro 230 mars 2015 Page 72