La Santé en Action n°450 déc 19/jan-fév 2020
La Santé en Action n°450 déc 19/jan-fév 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°450 de déc 19/jan-fév 2020

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Institut National de Prévention et d'Éducation pour la Santé

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 3,4 Mo

  • Dans ce numéro : prévention et interventions.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 d’intervention ayant prouvé leur efficacité. C’est pourquoi l’étude s’est attachée à comparer trois types d’interventions menées auprès des jeunes en milieu scolaire  : le Professional Screening 1 (ProfScreen) identifie par questionnaire des élèves à risque qui sont ensuite convoqués pour un entretien clinique avec un psychologue ou un psychiatre ; Le Question, Persuade and Refer 2 (QPR) s’appuie sur des personnes ressources de l’établissement (enseignants, conseiller principal d’éducation – CPE, personnel de restauration scolaire, etc.) qui sont formées au dépistage et à l’orientation des adolescents à risque ; enfin le programme Awareness 3, qui est le programme initié avant YAM et dont découle ce dernier, repose sur une sensibilisation des jeunes aux problèmes de santé mentale, à leur prise de conscience et au développement de leurs capacités d’expression. L’intervention se déroule en trois phases  : une présentation d’une heure en classe par un psychiatre ou un psychologue, suivie de deux séances d’1 h 30 de jeux de rôle et une heure finale de debriefing 4. Le principal message pour les adolescents est  : « Tu peux agir pour améliorer la façon dont tu te sens. » S. A.  : Quelle stratégie d’intervention est la plus probante au regard des résultats de cette première grande étude multinationale ? J.‐P. K.  : Le programme Awareness a montré, et de loin, la plus grande efficacité. Cette méthode est la mieux acceptée par les élèves qui la plébiscitent, parce qu’elle implique leur participation active et leur permet d’exprimer leurs sentiments et leurs émotions. C’est un dispositif moins lourd que ProfScreen et moins aléatoire que QPR, lequel dépend beaucoup de la capacité des personnes‐ressources à aider les élèves, celle‐ci étant soumise à plusieurs variables comme le climat scolaire de l’établissement ou leur propre bien‐être. Les résultats statistiques sont également significatifs  : comparé au groupe contrôle, Awareness est plus efficace que les autres méthodes de prévention pour faire baisser les tentatives de suicide et les L’ESSENTIEL ÇÇ Plusieurs programmes internationaux – dont Youth Aware of Mental Health (YAM), « Jeunes conscients de leur santé mentale » – ont permis de mettre en évidence un levier efficace en prévention du suicide et des idées suicidaires  : la sensibilisation des jeunes aux problèmes de santé mentale, à leur prise de conscience et au développement de leurs capacités d’expression. idées suicidaires sévères. C’est aussi l’intervention qui offre le meilleur rapport coût/bénéfice pour la prévention du suicide et qui augmente les années de vie en bonne santé. Elle permet, plus que les autres méthodes, de faire un travail de prévention précoce et elle contribue à réduire la stigmatisation des maladies mentales. S. A.  : Où en est le déploiement du dispositif Awareness‐YAM ? J.‐P. K.  : Suite à l’étude Seyle, le programme Awareness a été breveté en YAM par l’Institut Karolinska. Il y a une formation à l’animation des jeux de rôle auprès d’un jeune public et un livret méthodologique traduit en plusieurs langues. Les profils formés sont généralement des psychologues, des éducateurs, des infirmiers scolaires, etc. À ma connaissance, YAM s’est déployé principalement en Angleterre ; il existe aussi dans deux états américains, en Australie, dans la région du Tyrol en Autriche et à Stockholm seulement, pour la Suède. En France, son déploiement tarde à se mettre en place. Les résultats de Seyle ont été présentés au ministère des Solidarités et de la Santé. Suite au troisième rapport de l’Observatoire national du suicide, la feuille de route « Santé mentale et psychiatrie » de 2018 a préconisé l’implantation de YAM 5 à titre expérimental dans trois régions françaises  : l’Île‐de‐France, le Grand‐Est et la Normandie. Malheureusement, nous nous heurtons à des problèmes de financement et de logistique. S. A.  : Qu’est‐ce qui pourrait permettre de faciliter sa mise en œuvre ? J.‐P. K.  : Il faut à la fois une volonté politique et des porteurs de projet convaincus. La récente création d’un poste de délégué ministériel à la santé mentale et à la psychiatrie permettra peut‐être de changer la donne, je l’espère. Le problème qui affecte la psychiatrie, c’est qu’elle est isolée du reste de la médecine ; c’est un frein à la prévention. Les choses avancent tout de même grâce au dynamisme de certains acteurs. La Fondation Santé des Étudiants de France, à laquelle j’ai présenté ce dispositif, s’est déclarée intéressée ; elle envisage de l’expérimenter dans quelques‐uns de ses établissements de soins‐études, qui accueillent des jeunes de 13 à 21 ans connaissant des difficultés psychologiques et psychiatriques et chez qui le risque suicidaire est particulièrement important. C’est une population d’élèves particulière, mais cette expérience permettra peut‐être de relancer le processus dans les établissements scolaires publics généraux, comme cela était initialement prévu. Propos recueillis par Nathalie Quéruel, journaliste. 1. Traduction littérale  : filtrage professionnel. Il s’agit d’un programme conçu par des professionnels, qui filtre les réponses à un questionnaire de base pour déterminer les seuils préétablis des symptômes psychopathologiques et des comportements à risque (NDLR). 2. Questionner, persuader et alerter (NDLR). 3. Sensibilisation (NDLR). 4. Réunion d’analyse d’un événement a posteriori (NDLR). 5. « Déployer le programme YAM (Youth Aware of Mental Health) de promotion de la santé mentale et de prévention des conduites suicidaires pour les adolescents en lien notamment avec l’Éducation nationale ». Source  : Comité stratégique de la santé mentale et de la psychiatrie. Feuille de route Santé mentale et psychiatrie. Ministère des Solidarités et de la Santé, 28 juin 2018  : p 8. En ligne  : https://solidarites‐sante.gouv.fr/IMG/pdf/180628_‐_dossier_depresse_‐_comite_strategie_sante_mentale.pdf Il convient toutefois de préciser que le programme YAM est payant, ce qui est un frein conceptuel à son implantation en France. LA PERSONNE INTERVIEWÉE DÉCLARE N’AVOIR AUCUN LIEN NI CONFLIT D’INTÉRÊTS AU REGARD DU CONTENU DE CET ARTICLE.
Pour en savoir plus Littérature relative au dossier Pour la première fois, La Santé en action aborde la prévention du suicide sous l’angle des interventions et des dispositifs de prévention mis en place en France. En complément des articles et interviews de ce dossier, vous trouverez ici une sélection bibliographique des données les plus récentes sur le suicide en France dont une rubrique dédiée aux principales populations à risque, suivie d’un panorama des programmes et dispositifs de prévention  : description, analyse, stratégie, évaluation et formation des intervenants. Un focus sur les interventions probantes et prometteuses en prévention du suicide est présenté. Nous proposons ensuite des travaux qui interrogent la pratique des journalistes et des médias dans leur communication et représentation du suicide, et des pistes de prévention dans ce domaine. Pour compléter cette sélection, sont présentés les sites des organismes ressources, dispositifs et lignes d’écoute. Olivier Delmer, Lise Sainson, documentalistes, Direction scientifique et international, Santé publique France. Les ressources sont présentées par ordre chronologique en commençant par les plus récentes. Les liens Internet ont été consultés en novembre 2019. SUICIDE  : ÉTAT DES CONNAISSANCES GÉNÉRALITÉS Safon M.‐O., Suhard V. La santé mentale en France et dans les pays de l’OCDE  : Bibliographie thématique. Paris  : Irdes, 2019  : 298 p.En ligne  : https://www.irdes.fr/documentation/syntheses/la‐sante‐mentale‐en‐france‐et‐dansles‐pays‐de‐l‐ocde.pdf MichaudL., BonsackC. Prévention du suicide. Rencontrer, évaluer, intervenir. Chêne‐Bourg  : Médecine & Hygiène, 2017  : 375 p.Carrière M., Ulrich V. Recueil numérique sur la thématique du suicide. Paris  : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques. Tome 1  : 2008 à 2014. Mise à jour 17/08/2017, 76 p.En ligne  : https://drees.solidarites‐sante.gouv.fr/IMG/pdf/recueil_numerique_suicide_tome_1mise_a_jour_web_du_17_aout_2017_monique_carriere.pdf Tome 2  : 2015 à 2018. Mise à jour  : 17/09/2018, 96 p.En ligne  : https://drees.solidarites‐sante.gouv.fr/IMG/pdf/recueil_numeriquesuicide_tome_2_mise_a_jour_du_17_09_2018‐2.pdf Observatoire national du suicide. Suicide. Connaître pour prévenir. Dimensions nationales, locales et associatives. 2 e rapport, février 2016. Paris  : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques, 2016  : 481 p.En ligne  : https://drees.solidarites‐sante.gouv.fr/etudeset‐statistiques/la‐drees/observatoire‐national‐du‐suicide‐ons/article/suicide‐connaitre‐pour‐prevenir‐dimensions‐nationaleslocales‐et‐associatives Organisation mondiale de la Santé. Prévention du suicide  : l’état d’urgence mondial. Genève  : Organisation mondiale de la Santé, 2014  : 89 p.En ligne  : https://apps.who. int/iris/handle/10665/131801 Bernus D. Suicide  : Plaidoyer pour une prévention active. Paris  : Conseil économique, social et environnemental, 2013  : 50 p.En ligne  : http://www.lecese.fr/sites/default/files/pdf/Avis/2013/2013_08_suicide_plaidoyer.pdf Courtet P.(dir.). Suicide et environnement social. Paris  : Dunod, coll. Psychothérapies, 2013  : 192 p.Sommaire en ligne  : https://www.cairn.info/suicide‐et‐environnementsocial‐‐9782100701544.htm du Roscoat E., Beck F. Les interventions évaluées dans le champ de la prévention du suicide  : analyse de la littérature. La Santé de l’homme, 2012, n°422  : p.4‐6. En ligne  : http://portaildocumentaire.santepubliquefrance.fr/exl‐php/vue‐consult/spf_internet_recherche/DOC00000374 Courtet P.Suicides et tentatives de suicide. Paris  : Médecine‐Sciences Flammarion, coll. Psychiatrie, 2010  : 350 p.Caillard V., Chastang F. Le geste suicidaire. Issy‐les‐Moulineaux  : Elsevier‐Masson, coll. Les âges de la vie, 2010  : 376 p.MoraszL., Danet F., Walter M. (préf.). Comprendre et soigner la crise suicidaire. Paris  : Dunod, coll. Psychismes, 2008  : 304 p.Chavagnat J.‐J. Prévention du suicide. Montrouge  : John Libbey Eurotext, coll. Psychiatrie ‐ Hors collection, 2005  : 216 p.En ligne  : https://www.jle.com/fr/ouvrages/e‐docs/preventiondu_suicide_267223/ouvrage.phtml ÉPIDÉMIOLOGIE Chan‐CheeC., du Roscoat E., (coor.). Suicide et tentatives de suicide  : données épidémiologiques récentes [numéro thématique]. Bulletin épidemiologique hebdomadaire, 2019, n°3‐4  : p.35‐86. En ligne  : http://beh. santepubliquefrance.fr/beh/2019/3‐4/index.html En régions  : Bulletins de Santé Publique (BSP). Les BSP, publiés par les cellules régionales de Santé publique France, ont pour fonction de fournir une information référente à l’échelle d’une région, pour orienter la décision publique. La première cible des BSP sont les partenaires acteurs de santé publique de la région  : l’ARS, les décideurs, les acteurs de santé publique. 10 BSP ont été publiés en 2019 sur le thème des conduites suicidaires. En ligne  : https://www.santepubliquefrance.fr/recherche/#search=Bulletin%20sant%C3%A9%20publique%20conduites%20 suicidaires POPULATIONS À RISQUE ADOLESCENTS Janssen E., Spilka S., du Roscoät E. Tentatives de suicide, pensées suicidaires et usages de substances psychoactives chez les adolescents français de 17 ans. Premiers résultats de l’enquête Escapad 2017 et évolutions depuis 2011. Bulletin épidémiologique 33 Dossier Prévenir le suicide  : connaissances et interventions LA SANTÉ EN ACTION – N o 450 – DÉCEmbre 2019



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 1La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 2-3La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 4-5La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 6-7La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 8-9La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 10-11La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 12-13La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 14-15La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 16-17La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 18-19La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 20-21La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 22-23La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 24-25La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 26-27La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 28-29La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 30-31La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 32-33La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 34-35La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 36-37La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 38-39La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 40-41La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 42-43La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 44-45La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 46-47La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 48-49La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 50-51La Santé en Action numéro 450 déc 19/jan-fév 2020 Page 52