La Rumeur du Loup n°45 juillet 2012
La Rumeur du Loup n°45 juillet 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°45 de juillet 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Rumeur du Loup

  • Format : (216 x 279) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 15,9 Mo

  • Dans ce numéro : Patrimoine en spectacle.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
HErtav, ; tiuo iG lM4NIPIRE 14F OR4W.1i5E FIRMA 11L i44141-7(k104 alWtiY Artisanal Depuis qu’elle a démarré son entreprise, il y a environ 12 ans, les gens de son village lui fournissent suffisamment de vêtements de coton pour faire son travail. Elle commence par couper les vêtements en petits morceaux avant de les placer dans une machine remplie d’eau qui les déchiquette jusqu’à en faire une pulpe. Cette pulpe ressemble beaucoup à de la ouate. La couleur du coton détermine la couleur du futur papier puisqu'aucun colorant n’est utilisé. > 38 La Rumeur du Loup, édition 45, juillet 2012 L'algue d'or : du papier 100% coton UE D'0R. IFPAPIE 0% COT94. Par Marie-Christine Drisdell, photos par Busque Pa,Marie.Cnris9ire ur.sr,e.ïpnoLas par Rusq,ie Cynthia Calusic habite dans une maison ancestrale sur la rue principale à L’Isle-Verte. Son soussol est utilisé comme galerie d’art et comme atelier pour la confection d’un papier unique en son genre. En fait, Cynthia a développé une technique pour transformer des vêtements de coton en papier artisanal. Elle a pris le temps de nous montrer les étapes de cette transformation lorsque nous sommes allés visiter sa galerie d’art L’Algue D’or le mois dernier. Papier artisanal Vente de pièces usagées Vente de pièces de carrosserie neuves Achat de véhicules usagés Vente de véhicules d’occasion Vente de véhicules accidentés — : ; La pulpe est ensuite mélangée avec de la fécule, ce qui permet au papier de recevoir l’encre sans qu’elle ne se disperse. L’étape suivante est de tirer une à une les feuilles de papier, pour ensuite les décorer, les faire sécher et finalement, les presser. Toutes ces étapes sont beaucoup plus complexes en réalité puisqu’elles demandent certaines connaissances, mais surtout de nom- LE PLUS GRAND CENTRE DE RECYCLAGE DE L’EST DU QUÉBEC 418 497-2553 Sans frais : 1 800 497-2553 ti-coeurpieces@bellnet.ca 258, Route 291 Nord, Saint-Hubert de Rivière-du-Loup, QC, G0L 3L0
« Elles ont eu envie de lever le tabou qui entoure la mort et ainsi fabriquer des urnes personnalisées, par la forme, le design et les papiers utilisés pour la décorer. » breux essais (des erreurs aussi !) avant d’obtenir un papier texturé et de qualité comme celui offert par L’Algue d’Or. Le travail à accomplir pour une seule feuille de papier est très impressionnant. Cynthia a choisi de décorer son papier principalement avec différentes algues qu’elle cueille elle-même, mais elle utilise également des fleurs et du blé. Chaque fois qu’elle change de produit, le mélange de papier doit être ajusté afin de ne pas créer une réaction non désirée. Les papiers produits sont originaux, tout en étant biodégradables et faits de matières réutilisées. Ils sont donc écologiques. Juste à côté de son atelier, Cynthia vend des feuilles de papier faites à la main, ainsi que des produits dérivés tels que cartes, poèmes, albums, calepins, etc. Elle vend également des recueils de poésie dont elle est l’auteure. On trouve aussi dans sa galerie de nombreux produits créés par des artisans du coin, de même que des œuvres d’artistes de la région. On peut donc s’y procurer de la vaisselle décorative, des bijoux, des tapis tressés, des savons artisanaux, des lampions, des essences naturelles, etc. La galerie d'art L'Algue D'or à L'Isle-Verte HOiRI ZCIN PUB- LICITÉ bleed De plus, Cynthia Calusic a choisi de con- Blanche Lamontagne, première poétesse du Québec sacrer un coin de sa galerie pour rendre hommage à la première poétesse du Québec, Blanche Lamontagne, qui a aussi été la première femme de la province à affronter la critique sans pseudonyme. Quelques recueils poétiques, de même que des livres historiques à propos de cette grande dame s’y retrouvent. Avec tout ce qu’elle a appris sur cette femme, Cynthia est même devenue conférencière et partage ainsi la mémoire de Blanche Lamontagne. Cynthia aime bien créer des partenariats avec d’autres artistes de la région. Sa dernière nouveauté est en fait un partenariat avec Josie Bourgoin, qui se spécialise dans le bois tourné. Ensemble, elles ont eu l’idée de créer un concept unique d’urnes funéraires artisanales. Elles ont eu envie de lever le La santé mentale… ouille… déjà juste le début, et mon texte semble menaçant ! On n’aime pas ça, parler de santé mentale. Ou on pense que ça parle d’une certaine catégorie de personnes, qui fréquentent occasionnellement la psychiatrie. Pourtant, nous avons tous une santé mentale. Et comme notre santé physique, parfois elle va bien, et parfois elle va moins bien. Et on peut en prendre soin, tout comme de notre santé physique ! quart de page tabou qui entoure la mort et ainsi fabriquer des urnes personnalisées, par la forme, le design et les papiers utilisés pour la décorer. Chaque urne est donc une œuvre d’art. Notons que les urnes sont entièrement faites de matières écologiques, c’està-dire avec le papier de Cynthia fait de coton recyclé, ainsi qu’avec le bois de grève récupéré par Josie. Le produit est donc entièrement biodégradable. Étonnamment, ces urnes sont également réutilisables, puisque l’on peut chan-ger la cartouche à l’intérieur, de même que le papier qui recouvre l’extérieur. D’autres produits permettant d’honorer la mémoire de l’être perdu sont également en vente, que ce soit des cartes, des signets commémoratifs, des livres de signatures Une urne artisanale ou bien des albums photographiques. Si tout cela vous intrigue, passez jeter un coup d’œil à L’Algue D’or, située au 47 rue Saint-Jean-Baptiste à L’Isle-Verte, et venez rencontrer Cynthia Calusic, une femme passionnée et très sympathique. Personne n’est à l’abri, ça, les publicités le disent, de vivre un problème de santé mentale. Mais je ne vous parle même pas de ça aujourd’hui. Je parle juste de ces journées, où l’on va moins bien. Ces moments où l’on sent qu’il y a incohérence entre nos valeurs profondes et les gestes qu’on pose. Chacun d’entre nous peut, à l’occasion, ressentir un vide, ou de la tristesse, ou de la colère. Ces émotions indiquent souvent que quelque chose ne va pas. Faire comme si ça n’existait pas, et se dépêcher à mieux aller, c’est souvent rater L'Horizon une belle occasion de cheminement personnel ! Parfois seul, parfois accompagné d’un ami ou d’un professionnel, l’examen de cette émotion amène à une plus grande compréhension de soi, donc, une meilleure santé mentale. N’ayons donc pas peur de ces émotions plus difficiles à vivre : elles sont en fait un repère, un signal pour nous aviser que quelque chose en nous a besoin de s’exprimer. La Rumeur du Loup, édition 45, juillet 2012 39 <



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :