La Revue Québec n°60-9 10 jui 2019
La Revue Québec n°60-9 10 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-9 de 10 jui 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : maintien d'un lien direct vers le centre-ville ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
A-6 Le mercredi 10 juillet 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Une solution aurait été trouvée pour permettre au Train de l’Est de poursuivre sa route jusqu’au centre-ville de Montréal sans correspondance, même après la fermeture du tunnel sous le mont Royal pendant les travaux de construction du Réseau express métropolitain (REM). Selon La Presse, l’Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM) et le Canadien National (CN) seraient sur le point de s’entendre pour que le train en provenance de Mascouche puisse emprunter les voies du CN à l’endroit où le il bifurque pour emprunter le tunnel. Le train ferait ensuite un arrêt à la station Du Collège, donnant ainsi une opportunité d’accéder à la branche ouest de la ligne orange du métro (ce qui pourrait plaire à de nombreux étudiants de la région), pour ensuite contourner la montagne et se rendre à la Gare Centrale. Toujours selon La Presse, le scénario envisagé rallongerait le temps de trajet de 15 à 20 minutes, mais éviterait aux usagers d’avoir à changer de train à la gare de correspondance A40, comme le prévoyait le scénario initial. Accueil enthousiaste Les maires de Terrebonne et de Mascouche seraient ravis d’une telle entente. « J’ai défendu farouchement l’importance du Train de l’Est, affirme M. Plante, qui siège notamment au conseil d’administration d’exo. Nous avons une grande inquiétude que la fermeture du tronçon entraîne un retour des utilisateurs du Train de l’Est vers l’automobile. Cette solution est donc fort intéressante. » Le maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, parle également d’une « excellente nouvelle ». « Les maires de Mascouche, de Terrebonne, de Repentigny et de Charlemagne avaient fait une sortie publique, il y a quelques mois (mars 2018) parce que les mesures de mitigation proposées ne convenaient pas. Le Train de TRAIN DE L’EST Maintien d’un lien direct vers le centre-ville ? Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Une garantie à vie, c’est long en titi ! Thermos embués Douche de verre Détaillant officiel Vitraux sur mesure Vitres et miroirs Demandez-nous tous les détails Moustiquaires Pièces portes et fenêtres NOUVEAU 450 968-2882 2681, ch. Gascon, Mascouche vitreriegascon.com RBQ  : 8293-0736-10 l’Est, qui a coûté presque 1 G$, ne servira peut-être pas à rien », affirme-t-il, heureux de voir que le travail en collaboration semble porter ses fruits. Les deux élus affirment aussi que cette option permettrait d’éviter de débourser pour construire un nouveau et coûteux centre d’entretien, car l’option envisagée permettrait toujours au Train de l’Est d’accéder au Centre de maintenance Pointe- Saint-Charles, situé à moins de 2 km de la Gare Centrale. Du côté d’exo, on nous a dirigés vers le ministère des Transports. La porte-parole Sarah Bensadoun affirme que plusieurs scénarios, dont celui d’emprunter les voies du CN pour contourner le mont Royal, sont étudiés, mais qu’il est prématuré de conclure que ce dernier sera mis de l’avant. « On tente de trouver des solutions, puisque c’est certain que les usagers du Train de l’Est vont subir les effets de la fermeture du tunnel mont Royal », indique Mme Bensadoun, ajoutant que les mesures de mitigation détaillées seront annoncées au début du mois de septembre en prévision de la fermeture du tunnel dès janvier 2020. RÉPONSES À VOS QUESTIONS Pierre Fitzgibbon Député de Terrebonne Ministre de l’Économie et de l’Innovation Ministre responsable de la région Lanaudière Le Train de l’Est pourrait finalement poursuivre son chemin jusqu’à la Gare Centrale sans obliger les utilisateurs à effectuer une correspondance pendant les travaux de construction du REM. (Photo  : archives) Quel est votre rôle en tant que député et ministre ? Pour ce qui est de mon rôle de député, mon équipe et moi, au bureau de circonscription à Terrebonne, nous occupons des citoyens et des entreprises de la ville. Mon rôle de député se sépare en deux volets. J e dois être au service des citoyens et des entreprises de la circonscription et être présent lorsqu’un citoyen néce ssite une aide d’urgence. Aussi, je dois étudier, analyser et voter les projets de loi. Je fais valoir les besoins de ma circonscription auprès des autres ministres et des fonctionnaires responsables des enjeux en question. En tant que ministre de l’Économie et de l’Innovation, je suis responsable du développement économique du Québec. Mes missions principales pour l’instant sont, entre autres, d’amener de la richesse au Québe c pour la redistribuer aux citoyens. Dans le même ordre d’idées, je m’assure de m’occuper des PME afin qu’elle s soient à la hauteur de la compétition et qu’elles soient performantes. Je désire rendre le Québec très attractif à l’international pour exporter davantage et bénéficier d’investissements directs étrangers. Pourquoi n’êtes-vous pas plus souvent à Terrebonne ? J’essaie de passer le plus de temps possible à Terrebonne, mais en tant que député, je me dois de pa sser trois jours à Québec afin de siéger au Parlement. Lors de ces trois jours, mes collègues et moi discutons d’enjeux importants et prenons des décisions par rapport à ces derniers. Étant donné que je suis ministre, je dois aussi passer une journée à mon bureau à Montréal afin de régler les dossiers se rapportant à l’économie. J e passe donc une journée à Terrebonne par semaine, en plus de participer à des activités sociales lors du we ekend. Êtes-vous sensible aux enjeux environnementaux ? Bien évidemment, en tant que citoyen, l’environnement est un enjeu que je trouve important. Mon bure au de circonscription est sensible à cet enjeu et fait plusieurs actions afin de contribuer au mouvement v ert. En effet, mes collègues et moi avons distribué 2000 arbres aux citoyens de Terrebonne. Aussi, nous essayons d’utiliser le moins de papier et de plastique possible. J’adhère bien évidemment aux idéologies mises en place afi n de protéger notre environnement, comme par exemple la priorisation de l’augmentation de nos exportation s d’électricité afin d’éliminer l’émission de millions de tonnes de gaz à effet de serre qui sont produites avec d’autres moyens de production d’électricité. Un autre projet intéressant est celui de l’objectif zér o-déchet qui, grâce à des normes et règlements et à la modernisation des centres de tri, valorisera la matière rec yclée et évitera l’enfouissement. Source  : Alice Beauchesne Attachée politique de Pierre Fitzgibbon Bureau de circonscription – Terrebonne alice.beauchesne@assnat.qc.ca 3455, boul. de La Pinière, Terrebonne 450 964-3553
ACTUALITÉ Les maires de Mascouche et de Terrebonne, Guillaume Tremblay et Marc- André Plante, ont accueilli favorablement la récente annonce du gouvernement du Québec concernant l’octroi aux deux villes d’un montant total de 58 641 061 $ sur cinq ans, dans le cadre du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral et de la contribution du gouvernement du Québec (TECQ). « Nous attendions cette annonce avec impatience, puisque les sommes injectées dans le cadre du TECQ 2019-2023 contribueront à poursuivre le grand rattrapage entamé dans les dernières années afin de remettre à niveau nos infrastructures. Pour Mascouche, ce programme représente une contribution de 17 273 937 $ qui s’ajoutera aux investissements importants déjà prévus par la Municipalité afin de refaire nos routes et nos conduites souterraines », indique Guillaume Tremblay. À temps pour le PDI « Je suis très heureux de cette annonce. La confirmation de l’enveloppe budgétaire octroyée par le TECQ 2019-2023 viendra soutenir notre tout premier plan décennal d’immobilisations (PDI) de la Ville. Les projets admissibles que nous planifierons dans les prochaines années sont le plan d’assainissement des eaux (station d’épuration La Pinière), le réaménagement du boulevard des Seigneurs et la mise à niveau des stations de pompage dans les différents secteurs de la ville », a souligné Marc-André Plante. Terrebonne recevra la somme de 41 367 124 $. Les modalités du programme n’étant pas encore connues, les deux maires invitent le gouvernement à tenir compte de la réalité des municipalités dans l’élaboration de celles-ci. « Il faut favoriser la flexibilité et la rapidité afin de nous permettre de disposer d’une marge de manœuvre suffisante pour investir en fonction des besoins et des priorités de nos territoires respectifs. Mascouche et Terrebonne ont connu une croissance importante et cette vitalité économique profite également aux deux paliers de gouvernement. En ce sens, la contribution du gouvernement doit également nous permettre d’investir dans des infrastructures adaptées à nos réalités », ont conclu les premiers magistrats des deux municipalités de la MRC Les Moulins. Répondre aux attentes des citoyens « Voilà une très bonne nouvelle pour toute la population moulinoise », a déclaré le député de Terrebonne, Pierre Fitzgibbon. « Cette aide gouvernementale est un investissement des plus précieux pour l’avenir des municipalités de Terrebonne Le mercredi 10 juillet 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-7 Des sommes qui plaisent aux maires Guillaume Tremblay et Marc-André Plante ont accueilli favorablement la récente annonce du gouvernement du Québec concernant l’octroi aux deux villes d’un montant total de 58 641 061 $ sur cinq ans. (Photo  : courtoisie) L’été, c’est fait pour se rafraîchir Seulement aux restaurants McDonald’s de La Plaine et Mascouche. de fontaine ou un et de Mascouche, qui pourront réaliser, au cours des cinq prochaines années, d’importants travaux d’infrastructures et de mise aux normes de leurs installations afin de garantir des services publics performants, répondant ainsi aux attentes des citoyens. » Au total, les municipalités du Québec se partageront 3,415 G$ dans le cadre du Programme de la taxe sur l’essence et de la contribution du Québec, dont 2,564 G$ proviennent du Fonds de la taxe sur l’essence fédéral. Par ailleurs, 851 M$ sont issus de la contribution additionnelle du gouvernement du Québec. (GF) LE SPÉCIALISTE DES ATTACHES DE REMORQUES Support à vélo 10200, boul. Laurier (chemin Gascon), Terrebonne 450␣478-2249 www.radiateurlaplaine.com $ plus plus taxes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :