La Revue Québec n°60-9 10 jui 2019
La Revue Québec n°60-9 10 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-9 de 10 jui 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 13,9 Mo

  • Dans ce numéro : maintien d'un lien direct vers le centre-ville ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
A-4 Le mercredi 10 juillet 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Le conseil municipal de Terrebonne réuni au parc Saint-Sacrement pour une séance en plein air a adopté, le 8 juillet, un projet de règlement pour autoriser la tenue de spectacles intérieurs dans les restaurants et bars du Vieux-Terrebonne. Au départ, le but était d’autoriser les spectacles intérieurs et extérieurs, mais à la suite d’une consultation publique, le 19 juin, à laquelle ont participé 65 citoyens et commerçants, les décideurs municipaux choisissent d’agir en deux phases. Les spectacles à l’intérieur pourraient être autorisés dès cet été, mais des travaux doivent être faits pour en arriver à un consensus quant aux spectacles extérieurs, étant donné les craintes de certains résidents par rapport au bruit. Un deuxième projet de règlement pour les spectacles extérieurs sera présenté en janvier 2020. « À quoi bon aller de l’avant rapidement si un travail de fond doit être fait, notamment avec la mise à jour de notre règlement sur les nuisances sonores », indique le maire Marc-André Plante. « Les résidents ne sont pas contre les spectacles. Ils souhaitent juste être respectés et désirent que la réglementation soit appliquée », ajoute en entrevue André Fontaine, conseiller municipal du quartier. Comité et sensibilisation La Ville prévoit aussi créer un comité de vigilance, auquel pourraient siéger des citoyens, en plus d’organiser une grande campagne de sensibilisation sur le bruit l’été prochain. Les propriétaires d’établissements ont aussi un rôle à jouer auprès de leur clientèle pour assurer une certaine quiétude aux résidents du quartier. Sera-t-il possible, à terme, de trouver une solution qui fera l’unanimité ? Peutêtre pas, mais « quand on essaie de plaire à tout le monde, on finit par déplaire à tout le monde », conclut le maire, un brin philosophe. Notons aussi que le conseil municipal a consenti à céder par emphytéose pour VIEUX-TERREBONNE Les spectacles intérieurs pour bientôt Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Golf Le Boisé  : quelques avancées Le dossier du Golf Le Boisé progresse au fur et à mesure des décisions des tribunaux. Dans une communication acheminée aux résidents du quartier le 2 juillet, on apprend que la Ville de Terrebonne a obtenu, le 27 juin, par ordonnance du tribunal, le droit d’accéder au site, ce que refusait le propriétaire. La Municipalité tenait à obtenir cet accès pour mener certaines études avant de prendre une décision au sujet d’une expropriation potentielle. Dans la même lettre, on apprend aussi que le 27 mai, la Cour a accueilli la requête d’Immeuble des Moulins, propriétaire du site, qui contestait le paiement de taxes rétroactives d’environ 390 000 $ TÉLÉPHONE 450 964-4444 INTERNET www.larevue.qc.ca COURRIEL larevue@larevue.qc.ca PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Gilles Bordonado FONDATEUR Aimé Despatis INSPIRATRICE Marie-France Despatis réclamées lorsque le golf a cessé ses activités en mars 2016. Ce montant représentait les taxes que le propriétaire du site n’avait pas eu à payer par le passé, bénéficiant d’un régime fiscal particulier lorsque des activités de golf s’y tenaient. La Ville portera ce jugement en appel. Finalement, c’est le 21 mai qu’ont débuté, à la cour municipale, les auditions concernant les 24 constats d’infraction émis en 2017 pour le non-respect de l’entretien du site. Le procès se poursuivra à compter du 9 septembre. En conclusion de la lettre, la Ville réaffirme son intention ferme de conserver le zonage actuel du terrain, qui ne permet pas le développement d’un projet résidentiel. Texte  : Jean-Marc Gilbert RÉDACTRICE EN CHEF Pénélope Clermont JOURNALISTES Mélanie Savage Gilles Fontaine Jean-Marc Gilbert JOURNALISTES PIGISTES Raymond Berthiaume Karine Audet Pierre-Luc Chenel Karyne Gaouette Sophie Ginoux Stéphane Fortier CHRONIQUEURS Robert Gareau Claude Martel La version E-PAPER est Après des années de débats cycliques, la Ville de Terrebonne veut agir en ce qui a trait aux spectacles à l’intérieur et à l’extérieur des restaurants et bars du Vieux-Terrebonne. (Photo  : Jean-Marc Gilbert) 50 ans une portion d’un terrain situé à l’intersection de l’avenue Pierre-Dansereau et de la 20 e Avenue (secteur Urbanova) à l’organisme le Pas de Deux pour son projet de logements supervisés pour jeunes adultes vivant avec une déficience intellectuelle ou un trouble du spectre de l’autisme. Début d’incendie à la salle du conseil Pendant que le conseil municipal de Terrebonne se réunissait en plein air au parc Saint-Sacrement, le 8 juillet, un début d’incendie qui a été rapidement maîtrisé s’est déclaré à la salle du conseil située dans le Vieux-Terrebonne, en fin de soirée. L’incendie a éclaté dans une salle de bain du deuxième étage, à la suite d’une surchauffe d’un éclairage au plafond, selon Érick Harnois, chef de division au Service de sécurité incendie de Terrebonne. Personne ne se trouvait à l’intérieur de l’immeuble de la rue Saint-Pierre au moment du sinistre, qui a causé pour environ 5 000 $ de dommages. Si les résidents du secteur ont constaté un imposant déploiement de véhicules d’urgence, c’est que les pompiers interviennent toujours en grand nombre dès l’appel d’urgence initial lorsqu’il est question d’un bâtiment patrimonial pour contenir les flammes le plus rapidement possible et limiter les risques de propagation. (Texte et photo  : Jean-Marc Gilbert) DIRECTEUR DES VENTES Gilles Bordonado DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT Daniel Soucy COORDONNATRICES AUX VENTES Lise Bourdages Cinthia Audet-Davidson REFLET ÉCONOMIQUE Luc Laurin CONSEILLERS PUBLICITAIRES Paul Laverdière Yves Chamberland Daniel Soucy Julie Gordian Jonathan Lessard Annie Perron Pierre St-Arneault Luc Laurin GUIDE DES ADRESSES Julie Gordian RÉCEPTION/PETITES ANNONCES/ARCHIVES Carolle Cyr Émilie Bordonado COMPTABILITÉ Lise Caron INFOGRAPHIE/MONTAGE Compomax inc. DISTRIBUTION Publi-Sac Laurentides 1 888 999-2272 TIRAGE  : 57 000 EXEMPLAIRES LA RE VU E, journal h ebd om ad aire, est p ublié e p ar LA RE VU E de Terrebonne inc.231, rue Ste-M arie à Ter rebonne, province de Qué bec (Cod e p ostal  : J6W 3E 4) et im prim é p ar l’imprimerie Transm ag.N os bureaux sont ouverts du lund iau vend red id e 8 h à 16h.D é p ô t lé gal à la Biblioth èque N ationale du Qué bec. Distribué gratuitement dans les m unicip alit é s de Terrebonne et Mascouche dans les dépôts de journaux de la ré gion.Tous d roits ré servés.La reproduction d es textes d’information et d’annonces p ublicitaires est interd ite à m o ins d’une autorisation é crite du directeur.Envoide publication can adienne #0556971.
>P002129-1 gbordonado@larevue.qc.ca Chou-fleur et brocoli Il semble que les passagers du Train de l’Est pourront toujours se rendre directement au centreville au lieu de se taper un long transfert de la station de métro Sauvé sur la déjà très achalandée ligne orange. Le bon sens pourrait donc finalement triompher. Rappelons qu’avec l’arrivée du fameux REM de la Caisse de dépôt et placement du Québec, une partie du transport métropolitain est bouleversée et c’était le cas pour le Train de l’Est. Pour les usagers de Mascouche et de Terrebonne, la coupe était pleine. Déjà que l’ex-Agence métropolitaine de transport avait imposé un long détour par Repentigny via la 640, au lieu de prendre la ligne de chemin existante du CP passant par Laval, ce transfert au métro Sauvé allongeait à nouveau le temps de parcours vers le centre-ville. Les banlieusards de Mascouche, de Terrebonne, de Repentigny et de l’est de l’île de Montréal, comme les maires qui les représentent (dont les deux nôtres), avaient bien raison de descendre en règle la nouvelle proposition. La solution proposée, qui permettra au train de faire le tour du mont Royal, est loin d’être parfaite. C’est un moindre mal. C’est un peu comme donner le choix entre du chou-fleur et du brocoli à ses enfants… La joie n’est pas au rendez-vous. Car il faut savoir que le déplacement prendra de 15 à 20 minutes de plus, lui qui est déjà de 65 minutes à partir de la gare de Mascouche. C’est donc dire qu’il prendra désormais de 80 à Libre opinion GILLES BORDONADO 85 minutes d’ici au centre-ville de Montréal. Ça, c’est presque une 1 h 30 de train. C’est long en titi. Heureusement qu’il y a le wifi. Vivacité dans le respect Désormais, les commerces du Vieux- Terrebonne pourront tenir des spectacles à l’intérieur de leurs murs. Quant à la tenue de spectacles à l’extérieur, elle est à l’étude. Personnellement, je crois qu’il s’agit d’une bonne nouvelle, car la vivacité culturelle du quartier s’en verra bonifiée. Si plusieurs résidents cherchent avant tout la quiétude en tout temps, d’autres s’y installent justement pour le dynamisme du secteur. Et, pour l’instant, ils ne sont pas très gâtés. Mais cette question demeure délicate et je crois qu’il faut que la cohabitation commerciale avec le domaine résidentiel soit empreinte de respect. Respect du voisin et respect des règles prescrites, et c’est ce à quoi tend l’administration municipale, à mon avis. Pour certains résidents, la seule possibilité qu’il y ait des spectacles revient également au seul choix entre le chou-fleur et le brocoli. Toutefois, les temps ont changé et le Vieux-Terrebonne aussi. Je ne m’y attarderai pas longtemps ici, mais il en va de même avec l’interdiction de motos dans le Vieux, une règle qui date du temps où les motards régnaient dans le quartier. Passéiste, la mesure ? Sûrement. Mais là encore, il est question de respect d’autrui. Dans cette affaire, comme dans celle des spectacles, c’est au conseil de trancher. Le mercredi 10 juillet 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-5 Nous sommes là durant vos vacances ! Urgences, nouveaux patients bienvenue ! PROMOTION Désinfection extérieure de votre maison Incluant  : structure extérieure de la maison, corniches, contours des fenêtres, murs et contours des portes 65 $ par étage Les pionniers de l'arrosage biologique au Québec ! Appelez dès maintenant ! Informez-vous sur les dates visant votre rue. 9 am - 9 pm 450 359-9111 Sans-frais  : 1-877-579-9111 Paiement Direct



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :