La Revue Québec n°60-7 26 jun 2019
La Revue Québec n°60-7 26 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-7 de 26 jun 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 22,5 Mo

  • Dans ce numéro : traditionnellement vôtre !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
A-10 Le mercredi 26 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Depuis plusieurs semaines, l’Hôpital Pierre-Le Gardeur est aux prises avec de nombreux cas de gale. Recensée d’abord chez des membres du personnel, la gale a été depuis diagnostiquée chez plusieurs usagers. Des mesures élargies ont donc été déployées. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca « En raison de cas de gale à l’Hôpital Confort pour la vie CAS DE GALE Des mesures élargies déployées 0% 36 MOIS CLIMATISATION 12 000btu À partir de 79 $/moisINSTALLÉE GARANTIE JUSQU’À 12 ANS SUR LES PIÈCES 3452, boul. des Entreprises, Terrebonne 450 477-1140 climatisationsdesbiens.com L’Hôpital Pierre-Le Gardeur est aux prises avec de nombreux cas de gale. Des mesures plus élargies ont été déployées au cours des dernières semaines. (Photo  : archives) Pierre-Le Gardeur (CHPLG) et au Centre multiservice de santé et de services sociaux Claude-David (CMV), une opération élargie de traitements préventifs a été déployée au cours des dernières semaines », nous a indiqué Solie Masse, agente d’information au Centre intégré de santé et de services sociaux de Lanaudière (CISSSL). « Suivant une recommandation de la Direction de santé publique, a-t-elle ajouté, cette mesure a été mise en place afin d’en arrêter la propagation. Les usagers et les membres du personnel concernés ont reçu le traitement entre le 6 et le 11 juin. De même, un avis de surveillance a été transmis par la poste aux usagers concernés ayant récemment séjourné à l’hôpital. » De plus, les autorités ont étendu la surveillance aux centres où des usagers ont été transférés ou ont transité au cours des dernières semaines. « Nous poursuivrons les mêmes actions (traitements préventifs, surveillance) au gré de l’évolution de la situation. En raison 65 $ par étage Les pionniers de l'arrosage biologique au Québec ! de la phase d’incubation de la gale, la situation sera suivie par nos équipes jusqu’à la fin de l’apparition de nouveaux cas. Des communications seront émises au besoin aux personnes concernées. Rappeler que cette situation ne présente aucun risque particulier pour les usagers qui se présentent au CHPLG », a tenu à rappeler Mme Masse. PROMOTION Désinfection extérieure de votre maison Incluant  : structure extérieure de la maison, corniches, contours des fenêtres, murs et contours des portes Appelez dès maintenant ! Informez-vous sur les dates visant votre rue. 9 am - 9 pm 450 359-9111 Sans-frais  : 1-877-579-9111 Paiement Direct
MUNICIPAL Autre grève des cols bleus Une centaine de cols bleus ont occupé la montée Masson et l’entrée de la bâtisse de la Direction de l’administration et des finances de la Ville de Terrebonne le 21 juin, de 7 h 30 à 10h. Le 21 juin, les cols bleus ont entamé une grève avec une manifestation devant l’édifice de la Direction de l’administration et des finances de la Ville de Terrebonne. Sophie Ginoux nouvelles@larevue.qc.ca Afin de protester contre l’ampleur des demandes et la lenteur des négociations avec l’administration municipale, le syndicat des cols bleus de la Ville de Terrebonne ont été en grève du 21 au 23 juin inclusivement. Rappelons que ces employés sont sans contrat de travail depuis le 31 décembre 2018 et qu’ils n’arrivent pas à s’entendre avec le directeur général de la Municipalité, Alain Marcoux, sur les bases d’une nouvelle convention, au même titre que le syndicat des cols blancsp(our les travailleurs de la piscine) et celui des policiers. Armés de pancartes de la CSN et d’une chaîne stéréo performante, les cols bleus étaient plus d’une centaine autour de l’édifice Claude-Desjardins dès 7 h 30 le vendredi 21 juin pour manifester leur désaccord avec l’administration Plante et sensibiliser les Terrebonniens à leur situation. Ils ont également occupé jusqu’à 10 h une partie de la montée Masson, ce qui a conduit les policiers à y gérer une circulation alternée. « Depuis le 17 octobre 2018, nous essayons de résonner notre employeur, qui veut couper la rémunération totale des cols bleus de 27% et imposer un gel des salaires pendant cinq ans. Nous ne pouvons pas accepter les 75 demandes majeures qu’on veut nous faire avaler », a expliqué le président du syndicat, Denis Renaud, qui espère que les agendas de l’administration et du syndicat coïncideront au cours des prochaines semaines pour que les négociations avancent. La pression s’accentue Les cols bleus de Terrebonne sont déterminés à défendre leurs droits et à déclencher, si le dialogue avec M. Marcoux n’est pas concluant, une grève d’une semaine le 9 septembre. Dans l’attente, ils ont reçu l’appui des cols blancs de la Ville, qui ont décidé de ne pas franchir la ligne de piquetage pendant la manifestation pour se rendre dans leurs bureaux. L’été, c’est fait pour se rafraîchir Seulement aux restaurants McDonald’s de La Plaine et Mascouche. Le mercredi 26 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-11 de fontaine ou un $ plus plus taxes



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :