La Revue Québec n°60-5 12 jun 2019
La Revue Québec n°60-5 12 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-5 de 12 jun 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 22,1 Mo

  • Dans ce numéro : 431 535 pas vers l'espoir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
B-2 Le mercredi 12 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca 8 CATÉGORIES DE CITOYENS ET DE BÉNÉVOLES D’EXCEPTION RECHERCHÉS NOUVEAUTÉ  : Soumettez votre candidature pour l’Ordre de Terrebonne ! Rendons hommage à ceux qui, par leurs actions au quotidien, leurs exploits sportifs ou leurs réalisations, laissent un legs important et participent au rayonnement de notre communauté ! 12 JUILLET 2019 Formulaire d’inscription disponible au ville.terrebonne.qc.ca
CULTUREL Dans le cadre d’un événement de l’organisme Altercultura, un marathon créatif de trois jours organisé par Techno Culture Club, en collaboration avec Art Partage, avait lieu au Cégep régional de Lanaudière à Terrebonne les 7, 8 et 9 juin. Stéphane Fortier redaction@larevue.qc.ca Suite de la page B-1 « Les animaux m’inspirent énormément. On sait quand ils sont contents, on sait quand ils sont fâchés. Ils sont toujours honnêtes et authentiques », témoigne le principal intéressé, dont les tableaux sont peints à l’acrylique, puis recouverts d’un époxy. Il en résulte un effet lustré permettant aux couleurs de pleinement s’exprimer. La touche Guilbo 80 Exclusivement pour l’inauguration, Guilbo avait regroupé dans une petite pièce des tableaux d’une collection prévue pour une exposition à Miami. Sous une lumière fluorescente, on a ainsi pu admirer des œuvres mettant en vedette des personnages des années 80. « Les années 80, c’est ma jeunesse  : Michael Jackson, Madonna, Flashdance, note l’artiste. Je voulais garder le style Guilbo en allant chercher une touche colorée, éclatée et un peu électrique, même. » Une autre collection a vu le jour récemment, Toi, ta femme, tu la vois comment ?. Les invités ont pu en admirer la première toile, June. « Je voulais aller plus loin et toucher les femmes parce que je touche beaucoup les hommes avec ce que je fais. Ironiquement, c’est un homme qui est tombé en amour avec la première toile et qui l’a achetée », fait-il savoir. L’art pour tous Singulier dans sa façon d’aborder la peinture, Guilbo aime mettre son talent et sa créativité au service de l’histoire personnelle des gens en concevant des toiles inspirées de leur vécu. En constante recherche de l’émotion brute, il crée des œuvres uniques, tant par leur méthode de création que par leur exclusivité. Prend ici forme la Dimension Humaine Guilbo. Pour en savoir plus  : www.guilbo.ca. Le mercredi 12 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca B-3 Le Manoir de Mascouche promet d’être animé L’équipe qui a participé au marathon créatif de trois jours. (Photo  : Stéphane Fortier) L’art de Guilbo trouve refuge dans le Vieux-Terrebonne L’artiste a adressé quelques mots à ses convives en milieu de soirée. (Photo  : Pénélope Clermont) Pas moins de 30 personnes ont présenté 5 prototypes de création qui serviront à l’animation du Manoir de Mascouche, lequel devrait renaître de ses cendres d’ici deux ans. L’idée principale, derrière cette initiative, est de se réapproprier un site du patrimoine mascouchois. Les cinq équipes participantes étaient invitées à imaginer des dispositifs de médiation culturelle et numérique innovants qui feront vivre le lieu autrement. Origine du projet L’organisme Techno Culture Club, en collaboration avec Art Partage, avait d’abord lancé un appel de candidatures pour Altercultura – Créathon du Manoir seigneurial de Mascouche. Une trentaine de passionnés visionnaires et engagés, issus de divers milieux, professionnels et amateurs, se sont donc rassemblés afin de créer des prototypes en arts numériques valorisant le patrimoine historique du Manoir seigneurial. « De fait, on parle d’une cinquantaine de personnes impliquées en tout, si l’on compte les facilitateurs et autres qui se joints aux groupes », précise Radhanath Gagnon, d’Art Partage. Chaque équipe devait couvrir une période de l’histoire du manoir ancestral, du régime seigneurial à l’époque moderne. Voir et entendre Ainsi, une équipe a conçu de grandes roues relatant des dates de l’histoire du manoir, d’autres ont raconté, avec une projection vidéo, des anecdotes en lien avec Hazel Kemp Colville, celle qu’on appelait la « millionnaire de Mascouche » et qui a été propriétaire du domaine, acquis en 1930. D’autres encore se sont intéressés à l’aspect scolaire avec notamment le juvénat des Frères de St-Gabriel et l’école secondaire du Manoir. Une visite du bâtiment à l’aide de casques virtuels a aussi été créée, sans oublier l’équipe qui a démystifié Les mystères de Victoria. « Tout a été pensé  : l’aspect sonore, le visuel avec les projections vidéo et la réalité virtuelle, et… l’interactivité. Par exemple, le prototype réalisé sur le thème de l’éducation a été conçu pour être vécu à l’extérieur. Le visiteur, grâce à des casques sonores, pourra se sentir comme s’il était dans le contexte des écoles de l’époque », de dire Radhanath Gagnon, pas peu fier de cette initiative. L’aspect ludique des projets n’est pas à dédaigner et sait toujours plaire au public, selon lui. « À la base, il faut trouver une façon de parler de l’histoire en intéressant le visiteur, d’où cette idée de rendre les prototypes ludiques », explique-til. Outre le travail de Techno Culture Club, d’Art Partage et d’Altercultura, ce projet n’aurait pas été possible sans l’apport financier de la Ville de Mascouche, du ministère de la Culture et des Communications, et des fonds du comité du Manoir. Soulignons également le travail exceptionnel de la SODAM, de l’historien-géographe Claude Martel, de Sylvie Gagnon et de la Société d’histoire de Mascouche, du conseiller municipal Gabriel Michaud, du Cégep à Terrebonne et de son centre INEDI, et de plusieurs autres mentors.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 1La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 2-3La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 4-5La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 6-7La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 8-9La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 10-11La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 12-13La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 14-15La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 16-17La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 18-19La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 20-21La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 22-23La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 24-25La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 26-27La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 28-29La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 30-31La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 32-33La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 34-35La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 36-37La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 38-39La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 40-41La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 42-43La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 44-45La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 46-47La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 48-49La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 50-51La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 52-53La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 54-55La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 56-57La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 58-59La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 60-61La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 62-63La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 64-65La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 66-67La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 68-69La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 70-71La Revue Québec numéro 60-5 12 jun 2019 Page 72