La Revue Québec n°60-4 5 jun 2019
La Revue Québec n°60-4 5 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-4 de 5 jun 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 23,4 Mo

  • Dans ce numéro : Rivard et Dupré chantent le fleurdelisé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
A-34 Le mercredi 5 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca RÉALISER VOTRE RÊVE AVEC DES OFFRES PONTON PONTON EX20C 21 pi M ercury 25elpt 4 temps C hoix de moteur en sus Appelez-nous pour options incluses JE TONDS TU TONDS IL TOND NOUS TONDONS VOUS TONDEZ ILS TONDENT 512, BOUL. ADOLPHE-CHAPLEAU, BOIS-DES-FILION Courriel  : info@r-100sport.com www.r-100sport.com 450 621-7100 AVEC 48 00$ par semaine taxes incluses 36 00$ par semaine 180 mois taxes incluses A luminium PATRIOT 16 sc 16 pi avec console – remorque galvanisée mercury 25elpt 4 temps Réparation de tracteur, tondeuse avec système de transport. PÊCHE Tondeuse À partir de Photos à titre indicatif *Sur approbation de crédit PLAISANCE www.toro.ca et/ou www.lawn-boy.ca F ibre 20 pi limited 1918 – 4,5 l – 200 cv M ercruiser R emorque Appelez-nous pour options incluses 76 00$ par semaine 240 mois taxes incluses ** Taux d’intérêt peut différer – Offre calculée avec un taux de 6%. Prix sur unité en inventaire seulement ou jusqu’à épuisement des stocks. Offre d’une durée limitée pouvant être modifiée ou annulée sans avis préalable. Taxes incluses. Terme de 180 mois. 319 95$ * PAS DE PAIEMENT PAS D’INTÉRÊT PENDANT 24 MOIS Tracteur à rayon de braquage nul À partir de 3 399 $ 512, BOUL. ADOLPHE-CHAPLEAU, BOIS-DES-FILION www.r-100sport.com 450 621-7100
VICTOIRE Depuis quelques années, les sœurs Vanessa et Kassandra Kanyiki se font connaître pour leurs prouesses en cheerleading. Depuis, par contre, elles ont développé d’autres facettes de leurs nombreux talents. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca Outre le cheerleading, les sœurs Kanyiki ont touché à la danse, aux arts du cirque et à la chanson. En cheerleading, les jeunes Mascouchoises ont brillé en 2018-2019. Faisant partie d’une nouvelle équipe élite du club Flyers All Starz de Laval, elles ont remporté les championnats nationaux qui se sont déroulés à Niagara en avril. Si Kassandra, âgée de 13 ans, souhaite toujours participer aux championnats mondiaux la saison prochaine, Vanessa, 16 ans, devra Suite de la page A-33 Elles excellent dans tout « J’ai ma blonde avec moi et ça fait quatre ans que nous sommes ensemble. Maintenant, quand tu prends la décision d’aller jouer en Europe, c’est une décision que tu prends à deux. Ça fait quatre ans qu’on vit à distance, a-t-il avoué. Ce n’était pas assez d’argent pour lui dire de lâcher son travail pendant six ans et de venir avec moi. » Pour ce qui est de l’Amérique du Nord, le cerbère de 25 ans soutient que c’est tranquille, mais il a tout de même des options. La saison dernière, Marcoux a joué la majorité de ses matchs avec le Beast de Brampton, de la Ligue de la Côte-Est. Il possède maintenant un dossier de 19 victoires, 11 défaites et 5 défaites en prolongation. De plus, l’ancien de l’Armada de Blainville-Boisbriand a joué 5 parties avec le Rocket de Laval. S’il le désire, il pourrait retourner à Brampton, qui est à 5 h 45 de route de son nouveau domicile à Mirabel. « L’entraîneur avec le Beast m’a fait une offre et que si je veux revenir, le filet est à moi là-bas. Nous nous sommes toujours bien entendus. Je vais avoir 26 ans et j’ai l’étiquette de bon gardien pour jouer dans la Ligue de la Côte-Est, mais pas assez pour jouer dans la Ligue américaine de hockey, a admis celui qui a joué 85 parties en carrière dans cette ligue. J’ai beau ne pas être d’accord avec ça, rendu à mon âge, c’est plus difficile. » Le mercredi 5 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-35 choisir entre la danse et le cheerleading. « Depuis très jeune, raconte Kassandra, j’ai toujours souhaité aller aux championnats du monde de cheerleading. Je ne suis donc pas prête à arrêter si près du but. J’ai pris une pause de mes activités de cirque pour cette raison et aussi parce que j’ai participé à Secondaire en spectacle. » Elle a terminé ce concours en 2 e place à la finale régionale. Une chanson et une vidéo Peu importe ce que choisira Vanessa, le chant sera bien présent dans sa vie. « Il y a quelque temps, j’ai été approchée par un producteur américain établi à Toronto, Roy Hamilton III. J’ai eu la chance de coécrire une première chanson (Number One) qui devrait bientôt sortir. C’est une chanson sur la persévérance. Je ne suis pas encore décidée entre le cheerleading ou la danse. Je vais faire des auditions dans les deux [disciplines] et attendre de voir ce qui se passera. Par contre, la chanson, c’est certain que je vais continuer », nous dit Vanessa. Bien qu’elle se concentre à terminer son secondaire à l’école secondaire Armand- Corbeil, option théâtre, elle aimerait faire une vidéo de sa chanson pour laquelle elle espère créer la chorégraphie. De plus, le 4 juin, les filles ont participé à l’enregistrement de l’émission Le petit cabaret, sur TV5. Vanessa y chante sa chanson et Kassandra présente un numéro de danse acrobatique. En principe, l’émission sera diffusée cet automne. L’école avant tout Malgré toutes leurs activités, la réussite scolaire demeure essentielle pour les sœurs. Vanessa s’est inscrite en Sciences de la nature au cégep et aimerait se diriger en médecine. Kassandra commence son secondaire et souhaite devenir physiothérapeute « et peut-être actrice aussi », confie-t-elle. Les sœurs Vanessa et Kassandra Kanyiki sont deux filles très dynamiques. On entendra parler d’elles encore longtemps. Des décisions importantes pour Étienne Marcoux SOLU TION SU DOKU S OLU TION M OT CROISÉ Du 6 juin 2019 450 P our in sertion d’une c arte d’affaire s d a n s c e tte p a ge, dem andez nos tarifs en com posant le 964-4444 Kassandra et Vanessa Kanyiki ont brillé aux championnats nationaux de cheerleading à Niagara en avril. (Photo  : courtoisie) S’il décide de rester proche de la maison, Étienne Marcoux peut toujours jouer dans la Ligue nord-américaine de hockey. Depuis 2017, ses droits appartiennent à l’équipe de Thetford-Mines et l’entraîneur est son oncle. Nouvelle vie Lorsqu’il troque son équipement de gardien pour son complet-cravate, Étienne Marcoux travaille chez Bell Affaires comme analyste. Il y est depuis quelques semaines et il s’agit de son premier emploi à l’extérieur du hockey. Ce poste lui permet d’acquérir de l’expérience et de répondre à ses responsabilités financières. Son diplôme universitaire ainsi que ses aptitudes en tant qu’athlète professionnel font qu’il a une place de choix sur le marché du travail. « Pendant la dernière saison, j’ai envoyé des curriculum vitae à des entreprises. Je vis la vraie vie d’adulte. Je suis dedans et je vais voir si j’aime ça, a-t-il mentionné, ajoutant que son diplôme obtenu en jouant au hockey prend toute sa valeur. Quand j’y repense, c’est la meilleure décision que j’ai prise dans ma carrière. Au début, je n’étais pas sûr et j’y allais un peu à reculons. Aujourd’hui, tu réalises que d’avoir un diplôme, c’est vraiment important. » Étienne Marcoux a un contrat de travail jusqu’au 30 août avec Bell Affaires. D’ici là, il devra prendre une décision pour sa prochaine saison de hockey, qui aura une incidence sur son emploi professionnel. NOTAIRES 450 492-0561 louise roy notaire - médiateur 744, rue St-Louis, Terrebonne J6W 1J6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 1La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 2-3La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 4-5La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 6-7La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 8-9La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 10-11La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 12-13La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 14-15La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 16-17La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 18-19La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 20-21La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 22-23La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 24-25La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 26-27La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 28-29La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 30-31La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 32-33La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 34-35La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 36-37La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 38-39La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 40-41La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 42-43La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 44-45La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 46-47La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 48-49La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 50-51La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 52-53La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 54-55La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 56-57La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 58-59La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 60-61La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 62-63La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 64