La Revue Québec n°60-4 5 jun 2019
La Revue Québec n°60-4 5 jun 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-4 de 5 jun 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 23,4 Mo

  • Dans ce numéro : Rivard et Dupré chantent le fleurdelisé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
quebecsubaru.ca LA TOUTE NOUVELLE 208 paiements à partir de 48 88 $* par semaine taxes en sus 2019 Location de mois Traction intégrale symétrique Moteur Boxer EyeSight X-Mode Prix de détail suggéré de * L’offre de location s’applique au modèle illustré, la Forester 2.5i 2019 (KJ2 25), à transmission automatique, dont le prix de détail suggéré est de 29 835 $ (taxes en sus). L’offre de location comprend 208 paiements de 88 $ (taxes en sus) par semaine pour un terme de 48 mois et 1 257,00 $ en comptant initial. Le premier paiement de 88 $ est requis à la signature du contrat. Le montant total exigé avant le début de la location est de 1546,41 $ (taxes incluses). La location est basée sur une allocation annuelle de 20 000 km. Des frais de 0,10 $/km seront facturés pour les kilomètres excédentaires. Les frais d’inscription au Registre des droits personnels et réels mobiliers, les frais de transport et de préparation, ainsi que les droits spécifiques sur les pneus neufs sont inclus. Le permis de conduire, l’immatriculation (prix varie selon le client) et les assurances sont en sus. Le concessionnaire peut louer à prix moindre. L’offre et les spécifications techniques peuvent changer sans préavis. Le financement est offert sous réserve de l’approbation de crédit des Services Financiers Subaru par TCCI. L’offre est en vigueur jusqu’au 30 juin 2019. Certaines conditions s’appliquent. 1. EyeSight est un système d’assistance au conducteur qui peut ne pas fonctionner dans certaines conditions. Il incombe en tout temps au conducteur d’adopter une conduite sécuritaire et prudente. L’efficacité du système dépend de nombreux facteurs, tels que l’entretien du véhicule ainsi que les conditions météorologiques et routières. Consultez le Manuel du propriétaire pour les détails de fonctionnement et les limites. 2. Les cotes de sécurité sont attribuées par l’Insurance Institute for Highway Safety (IIHS). Visitez le www.iihs.org pour connaître les méthodes de tests. Visitez votre concessionnaire Subaru participant pour tous les détails. Forester et Subaru sont des marques déposées. Information tirée du site web Québec original (quebecoriginal.com). $ Transport et préparation inclus, taxes en sus VOTRE DESTINATION PRINTANIÈRE ! subarurepentigny.com
CULTUREL Le vernissage de l’exposition permanente Geneviève-Sophie manoir, pendant 28 ans », raconte-t-il. cette pieuse dame qui a vécu ici, dans ce Masson – Une femme, un manoir, Claude Blouin et Normand Brière, de la une histoire se tenait le 30 mai au SHRT, ont réalisé la recherche historique Collège Saint-Sacrement, à la chapelle Saint-Tharcisius, en collabora- « Nous avons entrepris un marathon de ainsi que la rédaction. tion avec la Société de développement culturel de Terrebonne (SO- en histoire qu’en généalogie. Nous avons recherches dès le mois d’avril 2018, tant DECT) et la Société d’histoire de la dépouillé la correspondance conservée région de Terrebonne (SHRT). de Madame Masson et toute la documentation qui la concernait », affirme Claude Blouin, vice-président de la SHRT. Karine Quant à la SODECT, elle a pris la responsabilité du montage de l’exposition Audet redaction@larevue.qc.ca et a prêté les artéfacts qu’on y retrouve, tirés de la collection Masson. « C’est la première fois qu’autant d’objets de cette collection sont exposés ensemble sur une si longue période. Nous en avons 29 en exposition, dont certains objets forts, tels que le costume de lieutenant-gouverneur de Louis-Rodrigue Masson et le dictionnaire français dédicacé à Madame Masson », explique Érika Palmer, directrice de la programmation et de la diffusion à la SODECT. D’autres partenaires ont participé à l’exposition, soit Valérie Bizier et Olivier Lamarre, qui en ont assuré le design graphique et la scénographie, Archives Lanaudière, Bibliothèque et Archives nationales du Québec ainsi que le Musée L’exposition a pour mission de rappeler l’histoire et la contribution de la famille Masson, plus particulièrement celle de Geneviève-Sophie Masson, à la communauté terrebonnienne. On y présente son parcours de vie, entre 1847 et 1882. Projet commun Le Collège Saint-Sacrement prête les lieux de l’exposition et a participé au développement du concept grâce aux recherches de Pierre Cofsky, membre de la corporation du Collège et secrétaire de son conseil d’administration. « J’ai progressivement développé un étrange sentiment d’attachement pour Suite de la page B-1 C’est à la brasserie artisanale L’Albatros, à Mascouche, que le conseil d’administration du festival et l’homme créatif ont convié La Revue pour une rencontre conviviale et sans prétention. De nature discrète, l’artiste a pris le temps de nous parler de son art, qui a pris forme le jour où, plus jeune, il a commencé à dessiner des images qui le marquaient. Caricaturiste pour Le Devoir, puis au Soleil, il s’est beaucoup consacré à la BD, notamment pour le magazine de BD Métal hurlant. Au début des années 80, il a d’ailleurs créé l’album Atlantic City, qui a connu un franc succès en devenant la première bande dessinée québécoise publiée en France et traduite en sept langues. Pendant 25 ans, c’est au sein d’importantes agences publicitaires canadiennes qu’il a mis à profit ses talents. Ont ensuite défilé le dessin, la gravure et la sculpture. On lui doit même l’une des sculptures les plus photographiées de Montréal, La Leçon, qu’on peut admirer à l’angle des rues Sherbrooke et McGill. Sa série de sculptures humoristiques de pêcheurs, Fightback, a été présentée en Floride et au Japon. Les multiples talents de Cédric Loth La BD et l’art graphique Peu importe le médium qu’il utilise, on reconnaît l’art de Loth par son approche humoristique et ironique, jamais bien loin de la caricature. « J’aime ajouter de l’humour à mes œuvres. Je suis très critique de la société, même si je n’aime pas trop être moralisateur », témoigne celui qui planche actuellement sur une nouvelle BD. Dans son discours, on comprend que ce médium occupe une place particulière dans son parcours. « Ce que je voulais vraiment faire, c’est de la BD », dit-il lorsqu’il repense à ses années passées dans le monde de la caricature. Ce qu’il a fait, et fait toujours. Il se réjouit aujourd’hui de voir la popularité de cet art prendre de l’ampleur. « C’est devenu une littérature en soi. Les romans graphiques avec leur contenu plus élaboré ont redonné à l’art graphique ses lettres de noblesse », soutient le bédéiste qui donne encore vie à ses planches à la main. « Je préfère travailler à la main. C’est une question de feeling, j’ai toujours travaillé comme ça. La froideur de l’ordinateur, je ne suis pas capable. Et je ne suis pas assez bon à l’ordinateur de toute façon », reconnaît-il. Macédoine artistique Avec toutes ces possibilités, difficile de dire ce qu’il présentera durant le Festival des arts de Mascouche. Chose certaine, le public aura accès à un éventail de pièces  : dessins, caricatures, peintures, Le mercredi 5 juin 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca B-3 Une exposition sur l’œuvre de Sophie Masson Au total, on retrouve 29 objets de la collection Masson à travers l’exposition, dont le costume de lieutenant-gouverneur de Louis-Rodrigue Masson et le dictionnaire français dédicacé à Madame Masson. (Photo  : Karine Audet) McCord. Un artéfact d’une collection privée L’exposition dévoile un objet prêté par Françoise Faribault Gaudry, descendante des Masson. Il s’agit d’une icône religieuse chrétienne qui aurait fait partie du petit oratoire de Madame Masson. « Elle était mon arrière-arrière-grandmère, je connais bien son histoire. Je suis très heureuse qu’en 2019, on en parle encore et que l’exposition ait lieu là où elle habitait », confie Mme Faribault Gaudry. L’exposition est ouverte aux visiteurs sur les heures de classe du Collège, du lundi au vendredi, de 9 h 30 à 16 h 30. Du 28 juin au 25 août, vous pourrez la visiter du vendredi au dimanche, entre 13 h et 17 h (contribution volontaire). Chantal Peterson, directrice générale du Festival des arts de Mascouche, Cédric Loth et le conseil d’administration de l’événement  : Stéphane St-Germain, Karine Chartrand, Michel Cyr, Josef Sy ainsi que la présidente Martine Lamarche. (Photo  : Pénélope Clermont) sculptures, etc. Cédric Loth proposera également une causerie aux visiteurs. Ces derniers pourront en parallèle découvrir le talent de près de 30 autres artistes professionnels et d’une soixantaine d’artistes semi-professionnels. Le reste de la programmation sera dévoilé sous peu. D’ici là, visitez le www.festivalpeinturemascouche.com.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 1La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 2-3La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 4-5La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 6-7La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 8-9La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 10-11La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 12-13La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 14-15La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 16-17La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 18-19La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 20-21La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 22-23La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 24-25La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 26-27La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 28-29La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 30-31La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 32-33La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 34-35La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 36-37La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 38-39La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 40-41La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 42-43La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 44-45La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 46-47La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 48-49La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 50-51La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 52-53La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 54-55La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 56-57La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 58-59La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 60-61La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 62-63La Revue Québec numéro 60-4 5 jun 2019 Page 64