La Revue Québec n°60-35 29 jan 2020
La Revue Québec n°60-35 29 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-35 de 29 jan 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 17,3 Mo

  • Dans ce numéro : Tricentris nous rassure au sujet de la crise du recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
B-8 Le mercredi 29 janvier 2020 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca L’invasion allemande au Luxembourg contraint la famille « royale » de quitter son pays. Elle trouve refuge au Canada et vient résider à Mascouche. L’invasion nazie redaction@larevue.qc.ca Pays neutre dans l’échiquier politicomilitaire qui bouleverse l’Europe à l’aube de la Seconde Guerre mondiale, le Luxembourg reçoit l’assurance d’Hitler, en mars 1939, qu’il n’est pas menacé par les ambitions du Reich. Toutefois, les plans changent. Le 10 mai 1940, les Allemands envahissent le pays, en moins de 7 heures, ils défilent dans les rues de la capitale. Devant l’urgence de la situation, la famille grand-ducale de Luxembourg, ainsi que le gouvernement, fuit le pays dans la nuit du 10 mai en cherchant refuge auprès des pays alliés. Un gouvernement en exil s’installe à Londres. Mais l’Angleterre est au cœur du conflit et la sécurité de la famille ne pourrait y être assurée. L’exil Après quelques mois à séjourner en France, puis en Espagne, la famille atteint le Portugal où, fin juillet, le président des États-Unis, Roosevelt, lui envoie le croiseur américain Trenton afin qu’elle gagne l’Amérique. Elle arrive à Annapolis (Maryland). En août, la famille se dirige vers Montréal, si bien qu’en septembre, les enfants amorcent leurs études dans la métropole canadienne. La vie au manoir de Mascouche Depuis 1931, la richissime veuve Hazel Un brin d’histoire CLAUDE MARTEL La famille grand-ducale de Luxembourg à Mascouche Beatrice Colville habite le joli manoir seigneurial qu’elle a su rénover à Mascouche. L’endroit plutôt isolé, en forêt, permet la quiétude nécessaire. Fille de « bonne famille », elle a joué au bridge avec le duc de Windsor, alors gouverneur des Bahamas. Ses relations dans la bourgeoisie vont vite l’amener à recevoir la famille princière du Luxembourg. C’est ainsi qu’à la fin d’octobre 1940, la grande duchesse Charlotte de Luxembourg (1896-1985), son mari, le prince Félix de Bourbon-Parme (1893-1970), et leurs enfants, les princes Jean et Charles, ainsi que les princesses Élisabeth, Marie-Adélaïde, Marie-Gabrielle et Alix s’installent au manoir en compagnie du lieutenant Guil Konsbruck, l’aide de camp de la grande-duchesse, accompagné de sa famille et de six autres personnes formant la suite princière et les domestiques ; sans compter les chiens de la famille. Faut-il croire que la cuisine québécoise est un peu lourde, le prince Charles en est malade. On déniche donc dans un hôtel de Montréal une cuisinière digne de ce nom. La vie continue et les enfants doivent s’instruire. Le prince Jean est inscrit en droit et en science politique à l’Université Laval, la princesse Élisabeth s’installe au couvent à Sillery. Le prince Charles va quotidiennement au Collège Jean-de- Brébeuf à Montréal, alors que les jeunes princesses vont au Couvent Sacré-Cœur de Montréal. Le chauffeur et gérant de madame Colville, Nelson Robinson, les reconduit à Montréal. Pendant ce temps, la grande-duchesse profite des jardins du domaine, ainsi que de la grande forêt adjacente ; elle donne un coup de pouce au jardin, tandis que le www.facebook.com/revueterrebonne rem di la Prolbn—Prarladal Urane Cirtet V30 — 1. ;  : Autom obiles—Moue Vehieloo S ? 249123 BECC d. licence aukorira lit manne d -eeprim diUirraop 4 conduir, rertifi,mte n0ilhixii the perem heu'brInw &Alpine:d ta driva roetor titra de CONDUCTEUR durentrannee d, Clechee 1940 Te I Taillt—Heigl.Lt iCOUle vehicle5 Lb'q aie 1Y c'OPERATOR cloring the ricanait >Par N 0 M=N AlfEl_ereleeeleW Ftes I dente DEOUS ; ) TrE,G. IO 2UM 1:026 ; 04.. OLI ur do- février, 1941 ay of February, 1911 Effietteur—ieguer prince Félix aide à l’ordinaire du domaine, comme de « simples » invités. En bonne catholique, la famille grandducale fréquente l’église paroissiale de Saint-Henri-de-Mascouche. La rumeur veut qu’un évêque soit venu au manoir célébrer la messe de minuit. Un voisin, Joseph Robert, a l’honneur de recevoir en cadeau du prince une paire de gants et un « 40 onces », ainsi deux écharpes en laine tricotée par la grande duchesse Charlotte. Le 8 janvier 1941, la famille quitte le manoir et s’installe dans un logis de l’avenue des Pins à Montréal. En mai, le prince et la grande-duchesse sont de retour au 4'Permis de conduire du prince Félix lors de son exil à Mascouche. (Photo  : Coll. Jean-Claude Coutu, Société d’histoire de Mascouche) ongpaires payés $2, 50 FeeR pald Treitorlar de la Province- Provincial TrO4 SU rar. manoir afin de planter chacun un arbre symbolisant leur séjour à Mascouche. La fin de l’exil Par la suite, la famille retourne à Londres jusqu’à la libération de la ville de Luxembourg, le 10 septembre 1944. Deux semaines plus tard, le prince Félix et son fils Jean, ainsi que le gouvernement sont de retour dans la patrie. La grande-duchesse et le reste de la famille les rejoignent le 14 avril 1945. _Sources  : Jean-Claude Coutu (2006), La millionnaire de Mascouche, SODAM,pp. 72- 76 ; fonds de recherche de l’auteur. Rejoignez les 9 025 fans actuels du journal La Revue sur Facebook
CULTUREL Diffuseur pluridisciplinaire de l’année « Pour son audace à programmer de la musique de concert, jazz et traditionnelle », la Société de développement culturel de Terrebonne (SODECT) a reçu le prix Opus de « Diffuseur pluridisciplinaire de l’année » remis par le Conseil québécois de la musique. En 2019, la SODECT a reçu une douzaine d’artistes jazz et de musique du monde tels que Jesse Cook, Jordan Officer ou Misses Satchmo, ainsi qu’une dizaine de concerts de musique tels que ceux de l’Orchestre de chambre I Musici de Montréal ou d’Alexandra Stréliski. À noter également le festival Les Rendez-vous des Tannants, pendant lequel les 4 à 11 ans ont pu assister à divers programmes de musique, ainsi que le Grand concert en plein air sur l’Île-des-Moulins, qui recevait la Sinfonia de Lanaudière dans un hommage à la chanson française et aux Beatles. « Nous sommes vraiment choyés  : notre public est fidèle, toujours prêt à nous suivre dans l’aventure, et les artistes veulent tous nous présenter leurs plus beaux projets. Nous sommes vraiment honorés de recevoir ce prix, c’est l’aboutissement d’un travail de chaque jour à développer des expériences culturelles et artistiques de qualité et de plus en plus diversifiées », commente Louise Martin (notre photo), directrice générale et artistique de la SODECT. (JMG/Photo  : Charles Bélisle) Concert, spaghetti et charité Les Chevalier de Colomb, conseil 12460 Lachenaie invitent la population à leur concert de la Saint-Valentin en compagnie de la grande chorale les Voix de l’île. C’est un rendez-vous le 9 février à 13 h 30 à l’auditorium de l’école Des Mikbühe AVIS PUBLIC Rives (400, montée Dumais, Terrebonne). Le billet est vendu au coût de 20 $ et donne aussi droit à un spaghetti au restaurant Mangiamo ! de Terrebonne. À noter que tous les profits serviront aux œuvres de charité des Chevaliers de Colomb. Réservez vos billets au 514 237-4833 ou à chevalierscolomblachenaie@gmail.com. DEMANDE DE DÉROGATION MINEURE AUX RÈGLEMENTS D’URBANISME AVIS PUBLIC est donné par la soussignée que, lors de la séance du 17 février 2020, à 19h, qui se tiendra à la salle du conseil, 3038, chemin Sainte-Marie, le conseil municipal statuera sur la demande de dérogation mineure décrite ci-dessous et toute personne intéressée pourra se faire entendre par le conseil relativement à cette demande  : Lot 4 894 633 – Avenue de la Gare – Zone CM 577 – District 2 (Recommandation CCU 19-11-240) La demande vise à autoriser un rapport espace bât/terrain de 26,1%, contrairement au Règlement de zonage numéro 1103 qui prévoit, au cahier de spécification de la zone CM 577, que le rapport espace bâti/terrain est fixé à 30% minimum ; Donné à Mascouche, le 29 janvier 2020. L’assistante-greffière, Me Caroline Asselin Le mercredi 29 janvier 2020 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca B-9 VILLE DEch mascou e AVIS PUBLIC CONCERNANT LA TENUE D’UNE PROCÉDURE D’ENREGISTREMENT DU 10 AU 14 FÉVRIER 2020 INCLUSIVEMENT CONCERNANT LES RÈGLEMENTS NUMÉROS 1270-1 ET 1271 AUX PERSONNES HABILES À VOTER AYANT LE DROIT D’ÊTRE INSCRITES SUR LA LISTE RÉFÉRENDAIRE DE LA MUNICIPALITÉ, AVIS PUBLIC EST DONNÉ QUE  : 1. Lors de sa séance du 27 janvier 2020, le conseil a adopté les règlements suivants  : RÈGLEMENT NUMÉRO 1270-1 ABROGEANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 1270 ET ORDONNANT DES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DANS LE CADRE DU DÉPLOIEMENT DU PLAN DIRECTEUR DU RÉSEAU CYCLABLE (PHASE 1) ET AUTRES SERVICES CONNEXES AINSI QUE LES SERVICES PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES Y AFFÉRENTS ET DÉCRÉTANT À CES FINS UNE DÉPENSE ET UN EMPRUNT N’EXCÉDANT PAS 3 073 000 $ RÈGLEMENT NUMÉRO 1271 ORDONNANT DES TRAVAUX DE RECONFIGURATION DES BUREAUX ADMINISTRATIFS DU CENTRE SPORTIF RENÉ-LÉVESQUE, DE RÉFECTION DE L’ENVELOPPE EXTÉRIEURE DE L’HÔTEL DE VILLE, DE RÉFECTION DE LA MAISON CHAPUT, DE RÉAMÉNAGEMENT DES LOCAUX DU GARAGE MUNICIPAL, L’ÉLABORATION D’UN PLAN DIRECTEUR IMMOBILIER ET AUTRES SERVICES CONNEXES AINSI QUE LES SERVICES PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES Y AFFÉRENTS ET DÉCRÉTANT À CES FINS UNE DÉPENSE ET UN EMPRUNT N’EXCÉDANT PAS 3 838 000 $ 2. Les personnes habiles à voter ayant le droit d’être inscrites sur la liste référendaire de la municipalité peuvent demander que l’un ou chacun de ces règlements fasse l’objet d’un scrutin référendaire en inscrivant leurs nom, adresse et qualité et en apposant leur signatur e dans un registre ouvert à cette fin. Au préalable, elles doivent établir leur identité en présentant leur carte d’assurance maladie délivrée par la RAMQ, leur permis de conduire ou leur permis probatoire délivrés sur support plastique par la SAAQ, leur passeport canadien, leur certificat de statut d’Indien ou leur carte d’identité des Forces canadiennes. 3. Ce registre sera accessible de 9 h à 19 h du 10 au 14 février 2020 inclusivement, au bureau du greffier, à l’hôtel de ville, au 3034, chemin Sainte-Marie, à Mascouche. 4. Le nombre de demandes requis pour qu’un scrutin référendaire soit tenu est de 3 566. Si ce nombre n’est pas atteint, ces règlements seront réputés approuvés par les personnes habiles à voter. 5. Le résultat de la procédure d’enregistrement sera annoncé le 14 février 2020 à 19 h dans le hall d’entrée de l’hôtel de ville, au 3034, chemin Sainte-Marie, à Mascouche. 6. Ces règlements peuvent être consultés sur le site web de la Ville a www.ville.mascouche.qc.ca et au bureau du greffier, à l’hôtel de ville, du lundi au vendredi de 8 h 15 à 12 h et de 13 h 15 à 16 h 30 et durant les heures d’accessibilité au registre. 7. LES CONDITIONS À REMPLIR LE 27 JANVIER 2020 POUR ÊTRE UNE PERSONNE HABILE À VOTER AYANT LE DROIT D’ÊTRE INSCRITE SUR LA LISTE RÉFÉRENDAIRE DE LA MUNICIPALITÉ, SONT LES SUIVANTES  : a) Condition générale  : avoir son domicile sur le territoire de la municipalité et depuis au moins 6 mois au Québec, soit propriétaire d’un immeuble situé sur ce territoire, au sens de la Loi sur la fiscalité municipale, soit occupant d’un établissement d’entreprise situé sur ce territoire, au sens de la même Loi, depuis au moins 12 mois. b) Condition supplémentaire particulière aux personnes physiques  : être majeure et de citoyenneté canadienne et n’être ni en curatelle, ni frappée d’une incapacité de voter prévue à l’article 524 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. c) Condition supplémentaire particulière aux copropriétaires indivis d’un immeuble et aux cooccupants d’un établissement d’entreprise  : être la personne désignée, au moyen d’une procuration signée par la majorité de ceux-ci, comme le seul des copropriétaires ou des cooccupants qui a le droit d’être inscrit sur la liste référendaire à titre de propriétaire de l’immeuble ou d’occupant de l’établissement d’entreprise étant précisé qu’un copropriétaire ou qu’un cooccupant n’a pas à être désigné s’il est par ailleurs qualifié à titre de personne domiciliée, de propriétaire unique d’un immeuble ou d’occupant unique d’un établissement d’entreprise. d) Condition d’exercice du droit à l’enregistrement d’une personne morale  : désigner par résolution, parmi ses membres, administrateurs ou employés, une personne qui, le 27 janvier 2020 et au moment d’exercer ce droit, est majeure et de citoyenneté canadienne et n’est ni en curatelle, ni frappée d’une incapacité de voter prévue à l’article 524 de la Loi sur les élections et les référendums dans les municipalités. Donné à Mascouche, le 29 janvier 2020. L’assistante-greffière, Me Caroline Asselin greffe@ville.mascouche.qc.ca



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :