La Revue Québec n°60-35 29 jan 2020
La Revue Québec n°60-35 29 jan 2020
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-35 de 29 jan 2020

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 17,3 Mo

  • Dans ce numéro : Tricentris nous rassure au sujet de la crise du recyclage.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
A-2 Le mercredi 29 janvier 2020 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca CONFORT, CONFIANCE, SANTÉ Dr François Bourdeau et et son équipe se se font font un un devoir devoir répondre de répondre aux attentes aux attentes de ses patients. Finaliste de ses patients du Gala et Vision ce depuis 2019 plus de la de Chambre 35 ans ! de Commerce et d’Industrie des Moulins. Fini les ulcères buccaux Adieu blessures dûes aux prothèses mal ajustées Sensation de retrouver votre dentition naturelle In) i Centre _.) _) d'implantologie 3 I dentaire des Moulins Porter des prothèses stables et bien ancrées Retrouver la confiance de parler en public Dormir sans gêne avec l’être cher Les prothèses sur implants facilitent la mastication des aliments Aucune restriction alimentaire Retrouver une qualité de vie en mangeant ce qui vous plaît Dr François Bourdeau C’est plus de 35 40 ans d’expérience à votre service ! Diplômé de l’Institut Canadien d’Implantologie (ICI) Diplômé du Misch Institute Fellow de l’International Congress of Oral Implantologists (ICOI) Diplomate de l’International Congress of Oral Implantologists (ICOI) Directeur du programme complet en implantologie à l'Institut dentaire International (IDI) 450 474-0666 www.drfrancoisbourdeau.com cidm@drfrancoisbourdeau.com 2694, Ste-Marie, bureau 101, Mascouche (QC) J7K 1M9
ACTUALITÉ À la suite des reportages publiés la semaine dernière dans les médias québécois relativement à la crise du recyclage, Grégory Pratte, responsable des affaires publiques chez Tricentris, se fait rassurant. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca « Il y a tout de même une bonne nouvelle avec tout ce que nous avons appris la semaine dernière  : nous venons d’identifier le maillon faible dans l’industrie », lance le responsable. « Nous entendons souvent parler d’une crise dans le monde du recyclage, poursuit-il. Ce n’est pas tout à fait vrai. Si tout est perfectible, il est important de dire que la crise qui touche Montréal n’est en rien notre situation et la situation de la majorité des entreprises comme nous. » La situation ne s’est donc pas aggravée chez Tricentris, malgré le resserrement des critères de qualité exigés par la Chine et l’Inde, entre autres. « Par contre, ajoute M. Pratte, il est encore plus important d’en parler et de sensibiliser les gens. De notre côté, nous devrons user d’innovation et nous adapter au marché. » Fermeture des marchés « En 2008, lorsque la Chine a resserré drastiquement ses critères, nous nous sommes mis au travail et avons commencé à développer un marché local pour nos produits. Nous l’avons fait pour le verre et ça fonctionne très bien », rappelle-t-il en laissant entrevoir le développement d’un marché local pour le papier pour la fin de 2020. « Autant les gens ne doivent pas faire de raccourcis intellectuels, autant les entreprises ne doivent pas en prendre non plus, dit-il. L’Inde est toujours notre marché pour le papier. Nous avons investi pour améliorer la qualité de triage pour nous adapter et tout se passe bien. » Outre investir 2 M$ annuellement pour des activités et des campagnes de sensibilisation, Tricentris a récemment investi 2,3 M$ par centre de tri pour soutenir cette amélioration. Outils de communication Depuis plusieurs années, Tricentris a aussi mis en place plusieurs outils de communication pour informer adéquatement la population que l’entreprise dessert, notamment les Terrebonniens et les Mascouchois. « Portes ouvertes, pièce de théâtre, visites dans les écoles, site Web et page Facebook, nous prenons les moyens pour informer. Nous répondons en direct sur notre page Facebook, nous donnons une multitude de trucs sur notre site Web et nous invitons les gens à nous visiter. » Il rappelle cependant qu’il y a toujours entre 10% et 12% de matières qui doivent être retirées du bac bleu. « Nous retrouvons encore des bonbonnes de gaz, des matériaux de construction et des moteurs dans le bac bleu. Il est donc important d’utiliser nos outils de sensibilisation, car notre objectif sera toujours de nous améliorer. » Le mercredi 29 janvier 2020 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-3 Une crise qui n’en est pas une Une majorité des professionnels rejoignent les cols blancs Le Tribunal administratif du travail (TAT) a donné raison au syndicat des cols blancs de Terrebonne (SCFP, section locale 2326) dans une décision publiée le vendredi 24 janvier. En conséquence, près d’une soixantaine de professionnels rejoignent leur syndicat. « Nous sommes ravis par la décision qui non seulement accroît notre plancher d’emploi et les opportunités de promotions, mais surtout augmente notre rapport de force dans un contexte où les relations de travail sont ardues avec la direction », se réjouit Chantal Riopel, présidente du SCFP 2326. Options cétogènes et sans gluten Prix abordable Service rapide En mars 2019, le nouveau directeur général de la Ville de Terrebonne, Alain Marcoux, a changé le statut de près de 70 cadres en leur donnant celui de professionnels. Le TAT a déclaré que l’unité de négociation SCFP 2326 comprenait tous les postes de professionnels salariés, sauf ceux expressément exclus par son libellé, ce qui représente une quinzaine de personnes. Ces dernières constitueront une autre unité syndicale. Rappelons que le 8 janvier, les différents syndicats de la Ville de Terrebonne ont décidé de s’unir et de s’organiser sous une bannière commune  : l’Intersyndical de Terrebonne. (GF) Julie Kovacs Audioprothésiste PROTHÈSES AUDITIVES Technologie numérique Piles Réparation Jour Soir Domicile Outre investir 2 M$ annuellement pour des activités et des campagnes de sensibilisation, Tricentris a récemment investi 2,3 M$ par centre de tri pour soutenir cette amélioration. (Photo  : courtoisie) Grégory Pratte, responsable des affaires publiques chez Tricentris. (Photo  : courtoisie) Pour toutes questions relatives au recyclage des matières résiduelles, visitez le www.tricentris.com ou la page Facebook de l’entreprise. 1093, 9><¨¨R St-Louis, Terrebonne. 450 492-7257 Menu gourmand 3240, 1 ere Avenue, Rawdon 450 834-2304 3395, de la Pinière, suite 100 Terrebonne ; <7S:9=S97=7 ORTHODONTISTE Dr Nathalie BEAULNE 1423, chemin Gascon Terrebonne Bureau #200 450 964-7072 www.orthodontisteterrebonne.ca Infirmière membre de L’OIIQ Linda Bédard INFIRMIÈRE Prélèvements sanguins Vaccins santé-voyage Ostéopathie 450 326-1133 ou 514 702-2853



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :