La Revue Québec n°60-31 25 déc 2019
La Revue Québec n°60-31 25 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-31 de 25 déc 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : grande carrière et retraite méritée pour André Shatskoff, personnalité de l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
A-8 Le mercredi 25 décembre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca Ci 1 ACTUALITÉ Soixante mères et enfants ont été reçus en grand par toute l’équipe du restaurant Bygs du Vieux-Terrebonne à l’occasion de la première édition du repas de Noël Bygs qui s’est tenu le 17 décembre en partenariat avec l’organisme Mouvement organisé des mères solidaires (M.O.M.S.). Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca Une idée généreuse des propriétaires du restaurant qui a germé pendant plusieurs années s’est donc réalisée en 2019. Ce projet a été porté par Frédéric St-Jean, Yvon Fréchette et Samuel Lepage, ainsi que par les employés du restaurant. Association naturelle « Je ne connaissais pas tous les organismes de la région », explique Frédéric St- Jean, copropriétaire. « J’ai fait des recherches et j’ai trouvé que la mission de M.O.M.S. rejoignait ce qu’on voulait faire. On a approché l’organisme et Chantale (Cloutier) a dit oui tout de suite », ajoutet-il en parlant de la directrice de M.O.M.S. « Ce que l’équipe de Bygs fait ce soir, Chaque année lors de la période des Fêtes, la Ville de Terrebonne est assaillie d’appels de citoyens qui se demandent si la patinoire extérieure de leur quartier est ouverte et sinon, pourquoi elle ne l’est pas. La Direction de l’entretien du territoire rappelle qu’elle a besoin de l’aide de dame Nature. « Nous mettons tous les efforts pour les ouvrir pour Noël, mais nous faisons face à des contraintes et ça prend une certaine recette pour que nous puissions préparer les glaces », a résumé Michel Coulombe, chef de division par intérim des parcs et espaces verts, dans une rencontre de presse, le 18 décembre. La préparation des surfaces de gazon, de sable ou de pierre a déjà débuté. « Il faut créer un fond dur en imbibant le sol d’eau et en laissant le tout geler pendant deux jours d’affilée avec des températures variant entre -5 et -10 °C », indique M. Une Bygs de soirée ! c’est génial. Avec nous, il y a des mères, des enfants et il y a aussi un papa. C’est une soirée qui leur est totalement consacrée. Notre mission chez M.O.M.S., c’est de briser l’isolement des mères monoparentales âgées de 14 à 25 ans et de leurs enfants. Le projet de souper de Noël Bygs, c’est pile dans notre objectif », se réjouit Chantale Cloutier. « C’est une sortie, oui, mais c’est aussi une occasion d’échanger avec des personnes qu’elles ne voient pas toujours, puisque nous avons plusieurs groupes. C’est donc une autre occasion pour elles de rencontrer et solidifier leur réseau, qui est souvent très important, sinon essentiel pour ces personnes », poursuit la directrice. Qui dit Noël dit père Noël Déjà magique pour les invités, la soirée l’est devenue encore davantage lorsque le père Noël y a fait son tour avec un sac plein de cadeaux. Grâce à la générosité des partenaires, dont Sandra Filopoulos, de Filo Import, tous les enfants et toutes les mères ont reçu un cadeau. De plus, grâce à la campagne de vente d’épinglettes Bygs, les mères ont aussi reçu un chèque-cadeau. « Tout s’est fait rapidement. D’ailleurs, c’est lors de la soirée du Gala Vision, en L’équipe du restaurant Bygs et celle de l’organisme M.O.M.S. se sont associées pour que 60 mères et enfants passent un bon moment. (Photo  : Gilles Fontaine) novembre, que j’ai rencontré Sandra Filopoulos. La réponse des partenaires a été généreuse pour cette première édition. Nous devons aussi remercier les employés qui nous ont assistés dans ce projet. Et je peux vous garantir qu’il y aura une deuxième édition en 2020 », conclut Coulombe. Il faut ensuite arroser et créer une douzaine de couches de glace avant de rendre la patinoire accessible à tous. Pour les patinoires avec surface asphaltée, utilisées 12 mois par année pour d’autres sports et conçues avec une dénivellation pour favoriser l’écoulement des eaux au printemps et à l’automne, les responsables de l’entretien ont besoin de neige, idéalement entre 10 et 15 cm. Après compactage, du temps froid est requis pour l’arrosage. Le hic, c’est qu’il n’y a pratiquement pas eu de neige dans les premières semaines de décembre et pas assez de périodes de journées froides. « Vulnérables » Une fois qu’elles sont ouvertes, les glaces demeurent néanmoins vulnérables aux redoux, à la pluie et au soleil, qui peuvent détériorer rapidement la qualité d’une surface glacée. D’autant plus qu’aucune patinoire extérieure de Terrebonne ne dispose d’un dôme ou d’installations la mettant à l’abri des intempéries, une piste de solution qui s’avérerait plutôt coûteuse pour la Ville. Terrebonne compte 20 patinoires permanentes, 9 temporaires, 11 ronds de glace et 17 allées glacées, en plus de l’étang de l’Île-des-Moulins, géré par la SODECT. Dans la section « Activités libres » de son site Web, la Ville indiquera tous les jours celles ouvertes et celles fermées. Frédéric. Outre Filo Import, les partenaires de la première édition du souper de Noël Bygs ont été Micro Klimat, La Confrérie, Mangiamo !, Le Nénuphar, le Magasin Général, le Cochon fou, le journal La Revue et Création de bijoux Gina. Patinoires extérieures  : tout dépend de la météo Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca La Ville de Terrebonne a tenu à expliquer les raisons pour lesquelles les patinoires extérieures ne seront peut-être pas toutes praticables à Noël. Environ 20% des surfaces glacées sont entretenues par les employés municipaux alors que les autres sont confiées au privé par appels d’offres. Le budget global alloué à l’entretien des patinoires est de 670 000 $.
S’in vestir pour le s autre s e st une habitude pour M artin Perre ault, quia m is sur pie d deux organ ism e s à but non luc ratif pour soute nir les arts et le s sports et favorise r la pe r - sé vé ran c e sc olaire. V oilà qu’il y va d’un n ouve l investisse men t im por - tant, un c en tre ultram odern e de plus de 5 M $ à Sain t-R oc h -de -l’Ac h i- gan, dan s Lan audiè re,où le s am a - teurs de c ourse s d’autos té léguidées etde de k h oc k e y pourron tpratique r leurs disc iplin es préférées dans les me ille ures condition s possible. G rand e prem iè re au C anad a Celui qui a lancé le Com plexe JC Per - re a ult à S a int-R och-de -l’Achigan et le Com plexe aquatique D esjardins à M as - couche a com mencé la construction d’un édifice de 30 000 pieds carrés qui abrite - ra le Circuit Téléguidé St-R och ou C TSR. Installée présentement au village de Saint-Roch, l’entreprise logera dans un nouvel établissement qui disposera de deux im menses surfaces sur deux étages pour permettre aux adeptes de courses de voitures téléguidées de pratiquer leur passion com m une dans des conditions idé a les. « Le CTSR sera le plus grand circuit au C anada et il disposera des meilleures technologies disponibles. Plusieurs cou - reurs de partout au pays et des États- U nis viendront faire l’expérience de nos pistes intérieures et extérieures », d’expli - quer M. Perreault, qui est propriétaire de l’édifice, mais qui partage la propriété du CTSR avec D enis Valiquette, un autre passionné de ce sport. Celui qui est toujours l’un des dirigeants des M euble s JC Perre a ult é va lue qu’au m oins 600 Québécois sont adeptes de ce tte discipline sur une ba se com pé titive. Ils se donnent rendez-vous aux quatre coins de la province pour se faire la lutte. D’ailleurs, le CTSR devrait accueillir à lui seul une trentaine d’épreuves l’été pro - cha in, sur le s circuits inté rieurs, m a is a ussi sur un circuit extérieur à construire. Passionné du sport d epuis 30 ans Passionné de ce loisir depuis plus de 30 ans, M artin Perreault souligne que toutes les courses seront disponibles  : sur ta pis ou sur terre ba ttue, sur circuit ovale, superspeedw ay ou en routier. Le lieu abritera un atelier de réparation, un salon pour suivre les courses en direct et une boutique de vente d’équipements. AU TO S TÉL ÉG U ID ÉES ET D EK H O CKEY U n investissement de 5 M $ dans Lanaud iè re Gille s Bord onad o gb ord onad o@ lare vue.qc.ca V oici une vue du futur com ple xe de CTS R et de d e k h ock e y à S aint-Roch. « N ous louerons des autos téléguidées sur place pour permettre aux gens de tous les âges, et en particulie r aux enfants, de se familia riser a ve c la pratique de ce loi - sir. N ous pourrons aussi accueillir de s fê - te s d’enfants », de préciser le prom oteur, qui a lui-même découvert le sport a uto - m obile et le s a utos té léguidées tout jeune auprès de son oncle Pierre Lacha - pelle, un ancien coureur autom obile. « À 16 ans, j’ai acheté m a prem ière voi - ture. Je me rappelle que je la faisais rou - ler, avec les autres mem bres du club, dans le sous-solde l’église de Saint-Roch où un papier goudronné nous servait de piste de course », se rem ém ore l’entre - preneur qui voit aujourd’hui son fils Jé ré - mi, 16 ans, partager ce même intérêt pour la discipline. « Il est même meilleur que m oi ! » de confie r le prom oteur, dont la conjointe, C hristiane, est aussi une a de pte de ce loisir. D ek h ockey inté rieur et ex té rieur Quant au dek hockey, les quatre surfa - ce s actuelles à proxim ité du C om plexe JC Perre a ult seront déplacées au nou - veau centre, alors qu’une prem ière sur - face intérieure sera am énagée pour la pratique pendant l’hiver. Les trois autres surfaces de jeu se trouveront à l’exté - rie ur. Elles seront aussi à la fine pointe et Le mercredi 25 décembre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-9 er Ici,le s prom oteurs du CTS R,M artin Perre ault et De nis V alique tte. Trois ad e pte s de course s d’autos téléguidées très concentrés. parmi les plus m odernes en A m érique du N ord. « Toutes nos installations seront disponibles pour les jeunes de 6 ans à 17 ans et les adultes. N ous allons offrir des heures de location à coût raisonna - ble pour les organism es ou particuliers afin qu’ils puissent se dégourdir et s’am user entre am is. Plusieurs choix de tournois d’envergure seront présentés dès 2020 », de préciser M. Perreault. L’espace intérieur de dek hockey dis - posera d’un ascenseur, d’une vaste mez - zanine de 14 pieds sur 100 pieds, de vestiaires avec douches, d’un tableau in - dicateur, d’un éclairage de com pétition pour accueillir d’éventuelles télédiffu - sions, de l’air clim a tisé, d’une boutique d’équipements et même d’une cam éra pour les reprises vidéo lors des parties. Les surfaces extérieures, pour leur part, com pteront des estrades, des chaises et ta bles avec parasol, des abris pour les joueurs, les m arqueurs et les spectateurs en cas de pluie, de nouveaux grands ta - bleaux indicateurs et un casse-croûte *** Pour devenir mem bre du C TSR, vous pouvez com poser le 450 588-4254 et pour en savoir plus sur le dek hockey, com posez le 514 436-0918 ou écrivez à dekstroch@ gm ail.com. U ne auto téléguidée en pleine action au CTSR. Certains passionné s peuvent inve stir jusqu’à 3 000 $ en é quipe ments pour que leur auto soit la plus com pé titive possib le. L e s ph otos de ce re portage sont une gracie use té du CTS R.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :