La Revue Québec n°60-30 18 déc 2019
La Revue Québec n°60-30 18 déc 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-30 de 18 déc 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 18,4 Mo

  • Dans ce numéro : entraide et générosité pour Noël.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
B-8 Le mercredi 18 décembre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca C’est à partir de 1567 que le roi Charles IX réussit à mettre au diapason tous les dirigeants du royaume de France afin que le Nouvel An soit toujours célébré le 1er janvier. En 1622, le pape Grégoire XV généralise cette règle à l’ensemble du monde catholique, notamment dans le but de simplifier le calendrier des fêtes religieuses. La quête de l’Enfant-Jésus redaction@larevue.qc.ca Dans les localités rurales du Québec, la coutume voulait que le curé, accompagné de ses trois marguilliers, visite ses paroissiens entre Noël et les premiers jours de janvier ; mais la principale journée était le 31 décembre. Cette visite portait le nom de la « quête de l’Enfant- Jésus » et consistait à ramasser des denrées qui serviraient à la subsistance de la fabrique pour l’année. La guignolée Vers 1861, la Société Saint-Vincent-de- Paul organise une première quête pour les familles démunies de Montréal. Cette quête du 31 décembre prend le nom de « guignolée » et devient rapidement une tradition québécoise qui s’étend également aux paroisses rurales. Le mot « guignolée » est tiré de l’expression « Au gui l’an neuf ! », en référence à la plante traditionnelle de la nouvelle année, le gui. Cette plante, toujours verte, revêtait un caractère sacré pour les Gaulois, qui lui conféraient le pouvoir d’immortalité et de fertilité, d’où la coutume de s’embrasser sous des feuilles de gui. Cette croyance a été importée par les premiers colons en Nouvelle-France et est demeurée dans nos coutumes ancestrales, bien Un brin d’histoire CLAUDE MARTEL Le jour de l’An que cette plante ne pousse pas ici. Les personnes qui participent à la guignolée sont familièrement appelées les « guignoleux/guignoleuses ». Elles sont recrutées parmi les jeunes gens de la paroisse, portent un foulard arc-enciel, une tuque rouge avec un pompon et tiennent une cloche qu’elles sonnent pour annoncer leur visite. Il est d’usage d’entamer une petite chanson de circonstance, « La guignolée… », afin de solliciter les dons. La quête de l’Enfant-Jésus, puis la guignolée déclenchent une ronde de visites qui se prolongeaient souvent jusqu’au Mardi gras ; c’est la tournée des familles de la paroisse. Les hommes se déplacent d’une maison à l’autre pour transmettre leurs vœux de bonne et heureuse année au nom de la famille. Les femmes reçoivent ces visiteurs et leur offrent une collation et un « petit remontant ». L’échange des cartes de vœux pendant les fêtes serait né de la coutume d’annoncer sa venue en envoyant une carte de visite. Le réveillon de la Saint-Sylvestre Au soir de la Saint-Sylvestre (31 décembre), on se réunit en famille et on fête avec de la musique traditionnelle du jour de l’An. À 23 h 59, on arrête la musique afin d’entamer le décompte du jour de l’An. À minuit, on échange les vœux du Nouvel An, suivi du lunch vers 1h. La soirée se termine au milieu de la PDSM 299,95$ MS170 Avec guide-chaîne de 16po 30.1 cm 3/1.3 kW/3.9 kg (8.6 lb) * Le temps des fêtes en Nouvelle-France. (Bibliothèque du Séminaire de Québec, no 505.6) 25 9 95$ nuit… tous dépendant des invités ! Le 1er janvier La fête du jour de l’An commence traditionnellement par un moment solennel  : la bénédiction paternelle. C’est au fils aîné que revient la tâche de demander à son père de bénir les membres de la maisonnée, agenouillés devant le chef de famille. Après cet instant débute la distribution des étrennes. Elles consistent en bonbons, en fruits, en vêtements et parfois, en un jouet de fabrication artisanale. Les cadeaux sont distribués au jour de l’An plutôt qu’à Noël, qui est essentiellement une fête religieuse. Enfin, la célébration se poursuit en musique folklorique avec danses, gigues, cotillons Souffleur à feuilles BG50 19 9 95$ et quadrilles au son du violon. Le tout est agrémenté d’une somptueuse tablée composée de tourtière, de dinde, de poulet, de ragoût de pattes de cochon, d’oie, de canard, de cretons, de betteraves, de pommes de terre, de beignes, de gâteau aux fruits et de plum pouding. Au 21 e siècle, plusieurs éléments traditionnels des fêtes ne sont que des souvenirs anciens. Nous avons cru bon de les remémorer afin de nous rappeler une époque où le sens des fêtes avait une véritable signification dans la société. Je profite donc de l’occasion pour vous souhaiter à tous une merveilleuse année 2020. _Source  : Fonds de recherche de l’auteur. UNE SURPRISE POUR NOËL 512, BOUL. ADOLPHE-CHAPLEAU, BOIS-DES-FILION www.r-100sport.com 450 621-7100
FORUM DIVE RSI 17 janvier 9 h à 12 h Municipalité Sainte-Béatrix 24 janvier 9 h à 12 h Centre St-Jean-De-Bosco à Saint-Charles-Borromée 31 janvier 9 h à 12 h Centre à Nous à Repentigny Aînés sans frontières CRÉDIL APH Matawinie Canacr3 CULTUREL André Gladu pour la Veillée des rois La Société d’histoire de la région de Terrebonne (SHRT) entamera l’année 2020 avec sa traditionnelle Veillée des rois, qui proposera Le son des Français d’Amérique. Un rendezvous prévu le 9 janvier à 19h. >1086826 Venez participer à ce Forum Diversité qui traitera d’intégration et de différences culturelles, sexuelles et physiques. Le documentariste André Gladu. (Photo  : courtoisie) fadoq Région Lanaudière CTEUR ANIMATEUR ET CONFÉRENCIER INVITÉ Ouvert à tous Les 50 ans et + ! COÛT i $ INSCRIPTION EN LIGNE  : fadoq.ca/lanaudiere/activites/activites-culturelles/forum INFORMATION  : 450 759-7422 Le documentariste André Gladu, coréalisateur du Son des Français d’Amérique, présentera et commentera les trois premiers épisodes numérisés et restaurés de la série culte qui a été inscrite au registre de la Mémoire du monde de l’UNESCO  : Pitou Boudreault, violoneux (1974, 27 min), Faut pas l’dire (1975, 26 min) et Les Créoles (1976, 27 min). Entre 1974 et 1980, Michel Brault et André Gladu signent l’imposante série constituée de 27 films de 30 minutes documentant les pratiques musicales traditionnelles des communautés francophones d’Amérique. Il s’agit d’une démarche exemplaire de cinéma direct, reposant sur une relation étroite entre les cinéastes et les gens filmés en action dans leur environnement. La rencontre aura lieu à la chapelle St- Tharcisius du Collège Saint-Sacrement (901, rue Saint-Louis, Terrebonne). Le coût d’entrée est de 12 $ (non-membres) et de 7 $ (membres et étudiants). Une galette des Rois sera servie. Pour information et inscription, composez le 450 492-7477 ou écrivez à info@shrt.qc.ca. Prendre note qu’en raison des Fêtes, les messages téléphoniques et les courriels seront pris au retour du congé. (PC) r HÔPITAL Cette année, près de 500 personnes ont assisté à ce prestigieux Pierre-Le Gardeur. La soirée fût marquée par la prestation de deux jeunes à menu, fous rires, gastronomie, festivités, émotions et une générosité sans un montant net record s’élevant à 80000$ pour la cause des enfants. F 6KI,31 ?e, vinerni Fer F ?.. `eeeP blanchelle AU SERVICE DE LA SANTÉ U,) FONDATION de SANTÉ SUD DE LANAUDIÈRE Le mercredi 18 décembre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca B-9 80000$ pour les enfants de l’Hôpital Pierre-Le Gardeur La 24 e édition du Spectacle- de la Fondation Santé Sud de 17klikerkzeZ : 1 48'o" De gauche à droite : Le comité organisateur, en compagnie des coprésidentes -animateur pour la soirée. La grande générosité des participants permettra à la Fondation Santé appareils dédiés aux petits patients, soit deux moniteurs cardiaques muraux, ainsi qu’un moniteur fœtal surveillance étroite auprès des nouveau-nés de notre Hôpital. Merci TERREBONNE PIERRE-LE GARDEUR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 1La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 2-3La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 4-5La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 6-7La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 8-9La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 10-11La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 12-13La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 14-15La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 16-17La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 18-19La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 20-21La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 22-23La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 24-25La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 26-27La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 28-29La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 30-31La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 32-33La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 34-35La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 36-37La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 38-39La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 40-41La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 42-43La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 44-45La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 46-47La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 48-49La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 50-51La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 52-53La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 54-55La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 56-57La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 58-59La Revue Québec numéro 60-30 18 déc 2019 Page 60