La Revue Québec n°60-25 13 nov 2019
La Revue Québec n°60-25 13 nov 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-25 de 13 nov 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 14,9 Mo

  • Dans ce numéro : les maires reçoivent leur bulletin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
B-14 Le mercredi 13 novembre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca Terrebon ne CULTUREL AVIS PUBLIC CONCERNANT LE CALENDRIER DES SÉANCES ORDINAIRES DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA VILLE DE MASCOUCHE POUR L’ANNÉE 2020 AVIS PUBLIC est donné par le soussigné que, lors de sa séance du 28 octobre 2019, le conseil municipal de la Ville de Mascouche a adopté le calendrier des séances ordinaires du conseil municipal pour l’année 2020 qui prévoit qu’elles débuteront à 19h, se tenant au 3038, chemin Sainte-Marie à Mascouche, et qu’elles auront lieu aux dates suivantes  : Lundi 27 janvier Lundi 22 juin Lundi 17 février Lundi 6 juillet Lundi 9 mars Lundi 31 août Lundi 23 mars Lundi 21 septembre Lundi 6 avril Mardi 13 octobre Lundi 27 avril Lundi 26 octobre Lundi 11 mai Lundi 9 novembre Lundi 25 mai Lundi 23 novembre Lundi 8 juin Lundi 7 décembre Donné à Mascouche, le 13 novembre 2019. Le greffier et directeur des services juridiques, Me Raynald Martel greffe@ville.mascouche.qc.ca L’admirable intensité de Geneviève Leclerc On la savait dotée d’une voix exceptionnelle et elle en a fait encore une fois la preuve lors de son passage au Théâtre du Vieux- Terrebonne, au début du mois d’octobre. Participante à La Voix, Geneviève Leclerc présente actuellement, un peu partout au Québec, son spectacle Celle que je suis, dont la première montréalaise a eu lieu le 19 octobre. L’artiste a pigé parmi les pièces de ses deux albums, offrant tour à tour Tue-moi, What’sup, Une histoire d’amour, l’incontournable Je suis malade et bien d’autres. Geneviève Leclerc séduit avec une voix qui semble sans limites, toujours juste et puissante, et elle a ajouté une couche de charme lorsqu’elle est tombée dans l’autodérision. En deuxième partie, elle répond aux critiques qui lui reprochent d’être trop intense. « On va mettre les choses au clair  : c’est un choix que je fais ! » lance-t-elle sous les applaudissements d’un public conquis. Bonne joueuse, elle joue tout de même le jeu de la légèreté… en vain, au plus grand bonheur de tous. Ça va bien s’est transformée en Aujourd’hui ma vie c’est d’la marde, Papaoutai est devenue Papa, Can You Hear Me ? et Chante-la ta chanson, Je ne suis qu’une chanson. Belle idée ! Quoi qu’il en soit, l’intensité lui sera bien utile lorsqu’elle sera accompagnée de l’Orchestre symphonique de Trois-Rivières le temps d’un concert en décembre. (Texte et photo  : Pénélope Clermont) Une histoire de vie \41 Münche PROGRAMME DES IMMOBILISATIONS POUR LES ANNÉES 2020, 2021 ET 2022 PRÉSENTATION PUBLIQUE  : VENDREDI 15 NOVEMBRE 2019 - 13H À L’ÉDIFICE LOUIS-LEPAGE 754, RUE SAINT-PIERRE TERREBONNE ADOPTION  : SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL 25 NOVEMBRE 2019 – 17H30 À L’ÉDIFICE LOUIS-LEPAGE 754, RUE SAINT-PIERRE TERREBONNE AVIS est, par les présentes, donné par le soussigné aux contribuables de la Ville de Terrebonne. QUE le programme des immobilisations pour les années 2020, 2021 et 2022 sera adopté lors d’une séance extraordinaire du conseil municipal prévue le lundi, 25 novembre 2019, à 17h30. QUE les délibérations du conseil et la période de questions lors de cette séance porteront exclusivement sur le programme des immobilisations pour les années 2020, 2021 et 2022. QUE le programme des immobilisations pour les années 2020, 2021 et 2022 sera présenté aux membres du conseil municipal lors d’une rencontre de travail publique le vendredi 15 novembre 2019, à 13h, en la salle du conseil à l’édifice Louis-Lepage, 754, rue Saint-Pierre, Terrebonne. Cet avis est également disponible sur le site internet de la Ville de Terrebonne sous la rubrique « Avis légaux ». Donné à Terrebonne, ce 13 e jour du mois de novembre 2019. Le greffier, Me Jean-François Milot, avocat AVIS PUBLIC AVIS PUBLIC D’ENTRÉE EN VIGUEUR DU RÈGLEMENT NUMÉRO 664-32 AVIS PUBLIC est donné par la soussignée que  : 1. Lors de la séance du 11 novembre 2019, le conseil municipal a adopté le règlement suivant : RÈGLEMENT NUMÉRO 664-32 MODIFIANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 664 CONCERNANT LA CIRCULATION DANS LA VILLE DE MASCOUCHE, AFIN DE MODIFIER LA LIMITE DE VITESSE SUR LA MONTÉE DU DOMAINE LE LONG DU PARC DU DOMAINE, SUR L’AVENUE DE L’ESPLANADE LE LONG DU PARC DE LA SEIGNEURIE ET SUR LA RUE LOUIS-HÉBERT, ET AFIN D’AUTORISER LE STATIONNEMENT DE NUIT PENDANT LA PÉRIODE HIVERNALE À CERTAINES CONDITIONS 2. Les articles 1 à 5 du règlement numéro 664-32 concernant la limite de vitesse sur la montée du Domaine le long du parc du Domaine, sur l’avenue de l’Esplanade le long du parc de la Seigneurie et sur la rue Louis-Hébert, entrent en vigueur le 11 décembre 2019. 3. L’article 6 du règlement numéro 664-32 afin d’autoriser le stationnement de nuit pendant la période hivernale à certaines conditions entre en vigueur à la publication du présent avis. 4. Ce règlement peut être consulté au bureau du greffier, à l’hôtel de ville, 3034, chemin Sainte-Marie, à Mascouche, durant les heures de bureau et sur le site Web de la Ville au www.ville.mascouche.qc.ca. Donné à Mascouche, le 13 novembre 2019. L’assistante-greffière, Me Caroline Asselin greffe@ville.mascouche.qc.ca
L’année 1794 ne passera pas à l’histoire comme une année marquante ou riche en événements historiques dans la région. C’est pourquoi je l’ai sélectionnée pour vous faire un portrait d’une société rurale dans une année banale en apparence. Mise en contexte redaction@larevue.qc.ca Un brin d’histoire CLAUDE MARTEL I . y..1. Le mercredi 13 novembre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca B-15 L’année 1794 dans les archives de Lachenaie Avec ses 750 habitants, Lachenaie est un milieu rural agricole peu populeux, relativement prospère dans le contexte de l’époque ; d’ailleurs, la culture du blé occupe une place importante dans l’économie locale. À défaut de structure municipale, c’est le capitaine de milice H.-Eustache Joly qui fait office de « leader civil » de la communauté, alors que le curé Joseph Ducondu encadre les aspects sociaux. Quelques notables ont une influence certaine, c’est le cas de l’homme politique Pierre Panet, retraité dans son domaine à la limite est de la paroisse, qui fait tout de même office de membre du Conseil exécutif du Bas-Canada. De plus, son fils Bonaventure siège également comme député au nouveau parlement. En 1791, les habitants de Lachenaie adressent une requête afin d’obtenir un curé résident ; l’évêque répond favorablement et leur envoi le curé Ducondu. Ce dernier trouve le presbytère petit et délabré, constate que les comptes n’ont pas été tenus et qu’il y a de petits cas de mœurs dans la paroisse ! Il tente donc de s’attaquer à ces problèmes. En 1793, le curé est malade, mais parvient à vaquer à ses occupations. Il avise son évêque d’un cas de concubinage entre Pierre Muloin et la veuve de son cousin germain, qui habite à Mascouche. La situation fait en sorte que Muloin est méprisé de la paroisse entière ! L’évêque se montre réticent à autoriser des travaux au presbytère, non seulement en raison de la dépense que cela entraînerait pour les paroissiens, mais aussi du fait que Lachenaie serait une des premières paroisses qu’il laisserait sans curé, « dans un moment de rareté de prêtres ». Au fil des jours En février, on apprend le décès du seigneur Jacob Jordan, des suites d’une longue maladie. Ce n’est qu’au début de novembre que l’on connaît le nom du nouveau seigneur, Peter Pangman, un commerçant de fourrures qui a œuvré en Saskatchewan. En avril, une requête des habitants demande la permission de réparer le presbytère, d’y faire une allonge de 20 x 30 pieds, ainsi que de réparer le clocher de l’église. Le curé demande toujours à son évêque que faire avec le cas Muloin. Dans une lettre du 14 mai, Mgr Jean- François Hubert permet au curé de faire les réparations nécessaires à la croix du clocher de l’église. Dans le cas de Muloin, il doit se repentir et se comporter selon les règles de l’Église ; on comprend bien que l’évêque cherche à écraser le scandale provoqué par cette situation. Le 26 mai, le curé mentionne dans sa lettre qu’il n’a pas encore reçu de nouvelle pour le clocher et qu’il a dû, hier, opter sans délai pour réparer le clocher. Mais sa lettre parle largement d’un grave problème qui sévit à Mascouche. Il traite les Mascouchois de « coquins stupides » qui semblent vouloir la peau de leur curé (Antoine Foucher). En étudiant la correspondance des archives -..'ra ; ; ;, . -lar e- -.i. ; -. 10,_ 2'7r.:=4.. 7 - e " k. -.1...11 - fut y. e _ 4. 2 " tede. -. Ain.à  : Ce Première église de Lachenaie. (Photo  : Coll.C. Martel) mascouchoises, on constate plutôt que le curé Foucher ne fait pas l’unanimité dans sa paroisse, son style de gestion autocrate et son appréhension à gérer la fabrique à sa guise déplaisent, même le seigneur Pangman portera plainte de la situation en 1795. À la mi-juin, une requête des habitants demande de nouveau à l’évêque la permission de réparer et d’agrandir le presbytère. Dans une lettre du 15 juin, le curé mentionne à son évêque que le pénitent Muloin « donne des marques de QUELLE QUE SOIT LA TAILLE DE VOTRE PROJET, LE SERVICE DE JULIE EST UNE EXPÉRIENCE À RÉFÉRER ! VENDU 1083 St-Andrews, Mascouche VENDU 390 des Parterres, Mascouche ee.: ain. ed.e..% -..,i. J..e..-L... àk i 1 Il'I.1..i..... jk " à"à repentir » ! Le 9 octobre, le grand voyer (ministre des Transports) René-Amable Boucher de Boucherville est de passage à Lachenaie au sujet de deux ponts à réparer. Le 13 octobre, le curé Ducondu écrit à son évêque et lui annonce « qu’il n’est pas frappé mortellement et qu’il a encore bien du temps à vivre ». Il cessera ses activités en raison de la maladie en novembre 1795 et meurt le 7 mars 1796. Source  : Fonds de recherche de l’auteur. Julie St-Laurent Courtier immobilier & conseiller T. 514-813-2163 julie.st-laurent@engelvoelkers.com juliest-laurent.evimmobilier.com 2019 Engel & Völkers. Tous droits réservés. Franchisé indépendant et autonome. Si votre propriété est déjà inscrite veuillez ne pas faire cas de cette annonce. Courtier immobilier, agence immobilière, Engel & Völkers Montréal/Québec. JULIE ST-LAURENT i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 1La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 2-3La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 4-5La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 6-7La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 8-9La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 10-11La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 12-13La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 14-15La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 16-17La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 18-19La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 20-21La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 22-23La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 24-25La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 26-27La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 28-29La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 30-31La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 32-33La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 34-35La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 36-37La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 38-39La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 40-41La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 42-43La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 44-45La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 46-47La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 48-49La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 50-51La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 52-53La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 54-55La Revue Québec numéro 60-25 13 nov 2019 Page 56