La Revue Québec n°60-24 30 oct 2019
La Revue Québec n°60-24 30 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-24 de 30 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : petites frayeurs et grandes terreurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
A-8 Le mercredi 30 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ « Débat inutile dans le présent contexte » Pour le président de la Commission scolaire des Affluents (CSDA), Thomas Duzyk, le projet de loi modifiant principalement la Loi sur l’instruction publique quant à l’organisation et à la gouvernance scolaires est, dans le contexte actuel, un débat inutile. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca Rappelons que le projet de loi 40 prévoit notamment l’abolition des commissions scolaires, leur remplacement par des centres de services, de même que le remplacement du conseil des commissaires par un conseil d’administration, ce qui permettrait, entre autres, de dégager des économies de 45 M$ sur quatre ans pour l’ensemble du Québec. « Je ne suis pas quelqu’un de réfractaire au changement, bien au contraire, surtout si l’on vient à améliorer le service et à favoriser la réussite scolaire et la persévérance, mentionne Thomas Duzyk. Par contre, ce que l’on veut modifier, c’est uniquement la structure. Ce projet de loi ne vient pas changer grand-chose à l’aspect éducatif et à la réussite scolaire. » « Dans le contexte actuel, ajoute-t-il, le On en parle depuis plus d’une décennie, mais la concrétisation approche enfin  : la construction de la première maison de naissance de Lanaudière, qui sera située à Repentigny, devait débuter au début du mois d’octobre, le temps que certains détails administratifs soient réglés avant de lancer les travaux. débat est inutile, puisqu’il y a de plus grandes priorités auxquelles s’attarder, soit la réussite scolaire, la persévérance, la reconnaissance de la profession d’enseignant et la pénurie de main-d’œuvre. De plus, avec les négociations qui s’entameront entre le gouvernement et les enseignants prochainement, j’aurais souhaité que l’on mette en veilleuse ce projet de loi. » Plus de pouvoir au ministre Thomas Duzyk craint surtout qu’avec cette réforme de structure, toutes les décisions viennent « d’en haut, ressemblant à une prise de contrôle des écoles », affirme le président en ajoutant que le ministre se donne beaucoup de pouvoir avec ce projet de loi. « Lorsque le ministère a pris sa décision pour les récréations et les maternelles 4 ans, il n’a pas consulté les enseignants et les directions d’école. Pourtant, ils sont pleinement concernés. Or, reconnaître une profession, comme le premier ministre aime le dire, c’est aussi de les écouter. Pourquoi serait-ce différent avec l’abolition des commissions scolaires ? » s’interroge-t-il. M. Duzyk tient à rappeler que le budget de la CSDA est de 500 M$ et que les économies annoncées ne changeront rien à la réussite et à la persévérance scolaires. L’établissement ne sera pas situé à Terrebonne, comme plusieurs Moulinois l’auraient souhaité, mais plutôt sur le boulevard d’Iberville, à Repentigny, tout juste à côté du CHSLD Émile-McDuff et sur un terrain cédé par la Ville. La maison devrait ouvrir ses portes à la fin de l’hiver ou au printemps, si tout se déroule comme prévu. « Les appels d’offres sont complétés, l’entrepreneur est choisi et dès que le terrain est notarié, on commence l’excavation », avait affirmé M. Castonguay en marge d’un forum populationnel sur l’évolution des soins et des services offerts par le réseau de santé lanaudois, qui se tenait il y a quelques semaines à Mascouche. « Grandement attendue » Du côté du Service de sages-femmes de Lanaudière, qui pratique des accouchements depuis plusieurs années dans différents lieux malgré l’absence d’une maison de naissance sur le territoire, on salue la nouvelle. « Cette maison de naissance est grandement attendue par les familles, ainsi que par l’équipe de sages-femmes, d’aides natales et par l’établissement, qui militent tous pour son implantation depuis plus de 15 ans », a mentionné la sage-femme Kalina Aucoin-Crête lors d’un événement qui se tenait à la Maison de naissance du Boisé-de-Blainville, le 21 septembre, pour souligner les 20 ans de la légalisation de la pratique au Québec. En plus de cette maison des Basses-Laurentides, les sages-femmes pratiquent également des accouchements à domicile et à l’Hôpital Pierre-Le Gardeur. Le Service lanaudois emploie actuellement une dizaine de sages-femmes. Du recrutement sera nécessaire pour pourvoir – Thomas Duzyk Pour Thomas Duzyk, président de la CSDA, ce n’est que la structure qui est visée par la réforme scolaire du ministre Jean-François Roberge et non la réussite et la persévérance scolaires. (Photo  : archives) La maison de naissance s’érige à Repentigny Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca Le Service de sages-femmes de Lanaudière a bien hâte que la maison de naissance ouvre ses portes. certains postes une fois la maison de naissance de Repentigny ouverte, précise Mme Aucoin-Crête. Selon le CISSS, 213 accouchements ont été réalisés par les sages-femmes du Service de sages-femmes de Lanaudière en 2018-2019. De ce nombre, 55 femmes provenaient de la MRC Les Moulins.
LA MÉGA VENTE ! SUCCURSALE DE LACHENAIE  : 760, Montée Des Pionniers, Lachenaie, QC Tél. (450) 582-1847 Le mercredi 30 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-9 MAINTENANT 2 SUPERMAGASINS RÉGIONAUX pour MIEUX vous servir AUSSI DISPONIBLE  : SUCCURSALE DE MASCOUCHE  : 134, Montée Masson, Mascouche, QC Tél. (450) 471-4791 20% DE RABAIS PARTOUT EN MAGASIN SUR TOUS NOS PRODUITS ! La vente se termine le 10 novembre AVEC CE COUPON  : $ DE RABAIS Code du coupon RV072819 R119



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :