La Revue Québec n°60-24 30 oct 2019
La Revue Québec n°60-24 30 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-24 de 30 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : petites frayeurs et grandes terreurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
A-4 Le mercredi 30 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ Des maisons hantées à Terrebonne Le soir de l’Halloween, outre les déguisements, les décorations en impressionneront certainement plusieurs. Deux endroits à Terrebonne seront plus particulièrement à visiter pour ceux qui souhaitent vivre davantage cette fête de l’épouvante. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca Pascal Olivier, Michel Olivier et Alain Bonin. Trois travailleurs de la construction employés de Mofax Électrique, ont érigé pour une 4 e année une maison aux couloirs hantés. Cette année, on y trouvera des parcours différents, des décors et animations modifiés, mais toujours la même intention, soit de rendre la fête de l’Halloween encore plus vivante et plus effrayante. Faire vivre l’Halloween « Nous sommes trois maniaques de l’Halloween qui trouvons ça un peu triste que cette fête s’éteigne », mentionne Pascal Olivier. « On aime la fête, les déguisements, les décors ; c’est une fête tripante quand c’est décoré partout. Avec la maison hantée, ça fait de l’action », confie-t-il. Depuis le 19 octobre, une douzaine de Pour la campagne de financement d’Halloween 2019, Patrick Côté reprend son bâton de pèlerin avec un nouveau nom de fondation, mais avec le même désir de contribuer à la recherche. Fondé en 2011 par Patrick Côté, le Fonds Nicolas Côté a permis d’amasser plus de 22 000 $ pour la recherche médicale. Pour la famille, il s’agit d’une façon de dire merci pour les soins qu’a reçus Nicolas à l’Hôpital de Montréal pour enfants. Rappelons qu’il est atteint d’une TÉLÉPHONE 450 964-4444 INTERNET www.larevue.qc.ca COURRIEL larevue@larevue.qc.ca PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Gilles Bordonado FONDATEUR Aimé Despatis INSPIRATRICE Marie-France Despatis personnes, incluant les trois initiateurs, ont travaillé à monter les murs, à ajouter les effets spéciaux et à s’assurer que tous se souviennent d’y être passés. D’ailleurs, une dizaine de personnes agiront comme animateurs, autant dans la maison hantée qu’à l’extérieur. Pascal, Michel et Alain vous invitent donc dès 18 h le 31 octobre, au 626, avenue Ludovic- Laurier, à Terrebonne, pour que vous viviez quelques frayeurs. Le Couloir des condamnés Plus à l’ouest, au chalet du parc Louis- Gilles-Ouimet situé au 295, rue Normand, c’est au Couloir des condamnés qu’est invitée la population le 31 octobre dès 18 h 30. Au rendez-vous, un parcours hanté où prendra place la sordide histoire d’un désespéré qui veut à tout prix retrouver une jeune fille nommée Marie. Les courageux visiteurs devront se faufiler à travers les couloirs étroits d’une maison, garder leur sang-froid, résister à des dizaines de sursauts tout en trouvant la force d’avancer dans la fumée dense et les bruits à faire frémir même les plus téméraires. « L’objectif, outre s’amuser à l’Halloween, c’est de favoriser la vie de quartier et de développer le sentiment d’appartenance à celui-ci. Le succès de cet événement est le résultat du dynamisme des citoyens et de leur implication, ainsi que duplication du chromosome 22, une maladie génétique extrêmement rare. L’organisme prendra le nom de Fonds de recherche NC. « J’ai toujours voulu éviter que les gens croient que l’argent est amassé pour mon fils Nicolas. C’est plus clair avec le nouveau nom. Tous les dons amassés sont remis à la Fondation de l’Hôpital de Montréal pour enfants et versés à la recherche », explique Patrick Côté. Ce dernier assume la totalité des frais d’exploitation du fonds. Le 31 octobre, les enfants vous demanderont des bonbons, mais il se peut que Michel et Pascal Olivier ainsi qu’Alain Bonin, trois maniaques d’Halloween qui ont érigé pour une 4 e année une maison hantée au 626, avenue Ludovic-Laurier, à Terrebonne. (Photo  : Gilles Fontaine) de la collaboration de notre ville. Cette maison hantée permettra d’atteindre un large public », explique Olivier Conti-Legault, instigateur du projet avec Jessica Thivierge et Alexandre Fontaine, en collaboration avec le Comité des loisirs Georges VI. Le scénario de la maison hantée, Un nouveau nom, même générosité RÉDACTRICE EN CHEF Pénélope Clermont JOURNALISTES Mélanie Savage Gilles Fontaine Jean-Marc Gilbert JOURNALISTES PIGISTES Karine Audet Pierre-Luc Chenel Sophie Ginoux Stéphane Fortier CHRONIQUEURS Robert Gareau Claude Martel La version E-PAPER est plusieurs vous montrent une boîte sur laquelle un jeune garçon est déguisé en lion et qui est identifiée au Fonds de recherche NC. « Jusqu’à maintenant, cinq écoles ont confirmé leur participation pour la soirée du 31 octobre », dit-il. L’an dernier, 5 941 $ ont été amassés grâce au partenariat avec sept écoles. Pour en savoir davantage et pour réserver une boîte, il suffit de téléphoner au 514 707-6873 ou de visiter le https://fondationduchildren.com/en/fundraising/fonds-nicolas. Texte  : Gilles Fontaine DIRECTEUR DES VENTES Gilles Bordonado COORDONNATRICES AUX VENTES Lise Bourdages Cinthia Audet-Davidson REFLET ÉCONOMIQUE Luc Laurin Mireille Cyr CONSEILLERS PUBLICITAIRES Paul Laverdière Yves Chamberland Julie Gordian Jonathan Lessard Annie Perron Pierre St-Arneault Luc Laurin Mireille Cyr Devant  : Alexandre Fontaine, Jessica Thivierge et Olivier Conti-Legault, les créateurs du Couloir des condamnés, en compagnie d’amis et de parents bénévoles pour la cause. (Photo  : Gilles Fontaine) qui prendra vie grâce à des animateurs, se déroulera à partir de 18 h 30 et jusqu’au passage des derniers visiteurs, vers 22h. De plus, l’animation sera adaptée selon l’âge des enfants. Pour toute information, visitez la page www.facebook.com/Lecouloirdescondamnes. Le même visage du petit Nicolas apparaît sur les boîtes du Fonds NC. GUIDE DES ADRESSES Julie Gordian Mireille Cyr RÉCEPTION/PETITES ANNONCES/ARCHIVES Carolle Cyr Émilie Bordonado COMPTABILITÉ Lise Caron INFOGRAPHIE/MONTAGE Compomax inc. DISTRIBUTION Publi-Sac Laurentides 1 888 999-2272 TIRAGE  : 57 000 EXEMPLAIRES LA RE VU E, journal h ebd om ad aire, est p ublié e p ar LA RE VU E de Terrebonne inc.231, rue Ste-M arie à Ter rebonne, province de Qué bec (Cod e p ostal  : J6W 3E 4) et im prim é p ar l’imprimerie Transm ag.N os bureaux sont ouverts du lund iau vend red id e 8 h à 16h.D é p ô t lé gal à la Biblioth èque N ationale du Qué bec. Distribué gratuitement dans les m unicip alit é s de Terrebonne et Mascouche dans les dépôts de journaux de la ré gion.Tous d roits ré servés.La reproduction d es textes d’information et d’annonces p ublicitaires est interd ite à m o ins d’une autorisation é crite du directeur.Envoide publication can adienne #0556971.
gbordonado@larevue.qc.ca J’ai écrit ici à quelques occasions des articles concernant l’importance que soient maintenues des relations harmonieuses entre un employeur et ses employés. J’ai cité à titre d’exemple la signature d’une entente à long terme entre la Ville de Mascouche et ses cols bleus. De l’autre côté du spectre, il y a les relations tendues, difficiles, entre la Ville de Terrebonne et bon nombre de ses employés, en particulier ses cols bleus, actuellement sans contrat de travail. Que des employés en négociation manifestent à la salle du conseil municipal, devant l’hôtel de ville et des édifices municipaux, qu’ils fassent la grève comme la loi le leur permet, je n’ai absolument pas de problème avec ça. Ils sont dans leurs droits. Qu’ils se battent pour conserver et pour défendre des avantages acquis et gagnés au cours de négociations passées est normal. Ces ententes ont été signées et validées par les administrations municipales passées. Que la Ville de Terrebonne désire les réviser est aussi dans ses prérogatives et la Municipalité comme les syndiqués n’ont pas à céder sans négocier de bonne foi. Mais actuellement, on a droit à un dialogue de sourds entre les deux parties. Aucune d’entre elles ne veut plier et la situation s’envenime sérieusement. Elle s’envenime au point où l’administration municipale a demandé à la cour de statuer par injonction sur le droit des employés de manifester devant la propriété du maire Marc-André Plante, des élus et des employés cadres de la Ville. La cour a imposé aux employés syndiqués concernés des règles plus sévères, Libre opinion GILLES BORDONADO À votre service depuis 1976 Tension www.de n t u r o l o g i s t e g h i s l ai n t h i b o de au. c a ce qui est plein de sens à mon avis. Faire pression sur le maire, le conseil et ses cadres est une chose. Mais mêler leur famille à ces négociations et s’immiscer dans leur vie privée en est une autre. En manifestant devant la maison du maire, d’élus ou de cadres municipaux, les cols bleus font fausse route. Ils font décrocher bien des citoyens de leur cause en agissant ainsi. Il y a une ligne à ne pas franchir à mon avis et cette ligne l’a été à de nombreuses reprises au cours des derniers mois. Je me demande comment réagirait un employé syndiqué si des piqueteurs se plantaient devant chez lui pour dénoncer leurs conditions de travail, le tout aux oreilles de son conjoint et de ses enfants. Il réagirait très mal, très, très mal, j’en suis certain. Comme le dit si bien l’adage, ne fais pas subir à autrui ce que tu n’aimerais pas subir toi-même. L’atmosphère entre la Ville de Terrebonne et plusieurs de ses travailleurs est pourrie. Ce climat n’est pas la seule responsabilité des employés. L’administration actuelle semble la cultiver, puisque les congédiements et les départs d’employés loyaux se multiplient depuis des mois. Que la Ville juge que les conditions de certains de ses employés sont exagérées, soit. Qu’elle les renégocie de bonne foi, et je crois que ça avance avec certains corps d’emplois. Toutefois, la responsabilité de l’administration ne doit pas se limiter aux chiffres. Si certains employés vont aussi loin dans leurs moyens de pression, c’est qu’il y a un malaise grave et c’est au conseil municipal, à son maire, à ses conseillers et à son directeur général d’y voir. Complètes Partielles Sur implants Base molle Regarnissage Réparations 450 964-4848 500, boul. des Seigneurs Terrebonne, QC J6W 1T3 « Centre Laurence, en face du poste de police » LUC TH É RIAUL T Député fédéralde Montca lm Le mercredi 30 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-5 Fier de travailler à nouveau 1095,montée M a sson, Mascouche 450 474-1044 luc.theriault@ parl.gc.ca luctheriault.bq luctheriaultbq Merci pour vous ! Merci pour votre confiance renouvelée Notre bureau est toujours à votre service au 730 Rue Saint-Louis. MICHEL BOUDRIAS, DÉPUTÉ INDÉPENDANTISTE DE TERREBONNE 730 rue Saint-Louis, Terrebonne, Québec, J6W 1J6 450-964-9417 Michel Boudrias



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :