La Revue Québec n°60-24 30 oct 2019
La Revue Québec n°60-24 30 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-24 de 30 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : petites frayeurs et grandes terreurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
B-8 Le mercredi 30 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca L’eau potable, on n’y pense plus, il suffit d’actionner le robinet, elle vient, froide ou chaude à souhait ! La RAIM (Régie d’aqueduc intermunicipale des Moulins) nous alimente en eau au gré de nos besoins, mais ça n’a pas toujours été aussi simple ! Au début de la colonie redaction@larevue.qc.ca Les premiers colons s’approvisionnent directement à partir de la rivière des Mille Îles jusqu’à la construction d’un puits artésien propice à alimenter la famille et la ferme. Il en fut ainsi pendant plus de deux siècles. L’aqueduc des Lamarche L’implantation d’un premier réseau d’aqueduc privé s’effectue en 1888, alors que Narcisse Lamarche exploite une source d’eau naturelle qui se déverse dans un petit bassin sur la platière de sable, à l’extrémité nord de sa terre (lot 185). La canalisation emprunte des tuyaux emboîtés, creusés à l’aide d’une mèche de 2 ou 3 pouces de diamètre, dans les troncs des conifères. La pente naturelle de la terre permet de faire descendre l’eau par gravité. Le long du chemin Saint-Charles, les fils Lamarche ont creusé, à la pelle, une petite tranchée de cinq à six pieds de profond, qui couvre le centre de Lachenaie. Comme le tout fonctionne par gravité, la pression d’eau n’était pas très forte. Le 20 mai 1904, l’aqueduc passe aux mains de huit citoyens du secteur. L’aqueduc des Moody Il faut croire que la demande en eau touchait tout le territoire de Lachenaie, car à l’été 1904, un grand nombre d’ouvriers de la firme terrebonnienne The Un brin d’histoire CLAUDE MARTEL Histoire d’aqueduc à Lachenaie ANDREW MACKAY Courtier immobilier 514 830-9448 ON VEND PLUS d’immobilier PARCE QU’ON EN DONNE PLUS 450 471-5503 5 Agence immobilière AU COEUR DE VOTRE QUARTIER ÉVALUATION GRATUITE Photo aérienne montrant l’emplacement des sources d’eau Lamarche et Moody. (C. Martel) Matthew Moody & Sons Co. s’affaire à construire un réseau d’aqueduc depuis les sources d’eau du « coteau », et entre la gare de Terrebonne et Charlemagne. Le 1er octobre, l’aqueduc est en service et une entente lie la municipalité de Saint-Charles-de-Lachenaie à la compagnie Moody. Cette fois, le réseau est fait de tuyaux en fonte ; la conduite maîtresse fait 4 pouces de diamètre. Déjà en 1902, la compagnie s’était réservé « le droit de se servir et d’exploiter les sources d’eau naturelle » de plusieurs terres du coteau (voir photo aérienne cicontre). Elle étend son territoire jusqu’en 1907. Le bassin d’eau et sa pompe sont alors situés sur la montée Masson, légèrement au sud de l’actuelle autoroute 640. Outre Lachenaie et Charlemagne, la compagnie d’aqueduc dessert le centre de Saint-François-de-Sales, une partie de Saint-Paul-l’Ermite et Repentigny-les- Bains (1907). S’il faut en croire les « minutes » du conseil municipal, en 1916, des citoyens se plaignent qu’il manque d’eau l’hiver, car les tuyaux de l’aqueduc gèlent. Le 20 octobre 1924, l’aqueduc des Moody est vendu à la Corporation d’aqueduc Laval, Terrebonne et L’Assomption, présidée par Édouard-Horace Bégin et ayant son siège social à Terrebonne. Dès 1927, elle acquiert ce qu’il reste de l’aqueduc des Lamarche. Toutefois, la compagnie parvient difficilement à améliorer le service, elle est d’ailleurs très endettée  : 95 000 $ en 1928. La crise ne l’épargne pas, si bien que ses actifs passent aux mains de créanciers. Le 14 octobre, ceux-ci réorganisent les avoirs et fondent une nouvelle compagnie  : la Corporation d’aqueduc CFLPR, représentant la première lettre des municipalités desservies. La compagnie est présidée par Elzéar Cournoyer de Sorel. L’aqueduc fait beaucoup de mécontents, ce qui ne va pas sans provoquer de virulents rapports entre les municipalités et la compagnie. En 1943, une conduite maîtresse cède, réduisant le débit, sans compter que la compagnie exige à la municipalité 4 000 $ par an au lieu de 2 750 $. Le conseil refuse ; l’on s’entend finalement pour 3 500 $. Mais déjà, les municipalités regardent d’autres options. Le 4 mai 1949, la municipalité de Lachenaie achète l’aqueduc de Marcel E. Labelle, qu’il venait d’acquérir la même journée. La transaction se fait au coût de 39 300 $. Malgré l’extension et l’amélioration du réseau, cette vieille plomberie ne suffit pas à soutenir la croissance démographique qui s’annonce dans le secteur. La municipalité de Saint-Charlesde-Lachenaie conclut donc une entente avec la Ville de Terrebonne afin que cette dernière fournisse l’eau potable sur le territoire de Lachenaie à compter du 30 mai 1960, mettant ainsi fin à l’aqueduc de Lachenaie. _Source  : Fonds de recherche de l’auteur. THABATHA CORDEIRO Courtier immobilier 514 817-6134
CULTUREL La pensée de Louis J. Papineau Lors d’une soirée hommage aux patriotes de Terrebonne, l’historien Jonathan Livernois présentera la pensée de Papineau. Un rendez-vous de la Société d’histoire de la région de Terrebonne (SHRT) prévu le mercredi 6 novembre à 19 h à l’amphithéâtre du pavillon Pierre-Cofsky, au Collège Saint-Sacrement (accès par le stationnement de l’église paroissiale, sur la rue Saint-Louis). Contrairement à la croyance presque universellement répandue, Papineau n’a jamais réclamé le gouvernement responsable. La méprise a pu être profitable à plusieurs intellectuels, historiens et politiciens. Mais ils insistent pour retourner à la pensée de Papineau  : pourquoi s’opposait-il, au fait, au gouvernement responsable ? En première partie, Claude Blouin, historien de la SHRT, exposera les relations d’amitié qu’ont entretenues Louis J. Papineau et Joseph Masson, seigneur de Terrebonne de 1832 à 1847, avant et après les rébellions. Coût d’entrée  : 10 $ (5 $ pour les membres et étudiants). Information  : Caroline Moïse au 450 492-7477 ou à info@shrt.qc.ca. (PC/Photo  : courtoisie) Envoyez vos communiqués à activités@larevue.qc.ca Sur la scène P’TITE VEILLÉE DE L’AQLF Les sœurs Nicol, Martine Billiette au piano et Yaëlle Azoulay au call seront à la P’tite veillée de l’AQLF Rive-Nord le 2 novembre au Centre Marie-Victorin (460 de Neuilly, Terrebonne). Super soirée à prévoir dès 19 h ! En plus de leur prestation, il y aura un jam pour tous les musiciens. À 23h, buffet froid. Coût  : 12 $ sur réservation ou 14 $ à l’entrée. Info et réservation  : Raymonde Thiboutot au 450 961-1158. *** CHANTEZ AVEC NOUS ! La chorale de la paroisse Saint-Charles-Borromée de Lachenaie souhaite accueillir de nouveaux membres. Elle chante un dimanche ou deux par mois, de septembre à juin, à la messe de 11 h et aux fêtes de Noël et de Pâques. Pratiques les mardis de 19 h 30 à 21 h à l’église de Lachenaie. Si vous aimez Le mercredi 30 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca B-9 RAIM  : Une eau potable de qualité supérieure La Régie d’aqueduc intermunicipale des Moulins (RAIM) est membre du Programme d’excellence en eau potable, volet traitement (PEXEP-T) depuis 2014, visant à assurer, au niveau du traitement, une protection maximale contre toute contamination microbiologique en utilisant au maximum et en tout temps les 3 barrières  : la décantation, la filtration et la désinfection. Nos standards sont plus exigeants que la réglementation québécoise, et même américaine. UNE ÉQUIPE HAUTEMENT QUALIFIÉE Notre équipe d’opération assure les analyses laboratoire (en plus des analyses règlementaires faites par le laboratoire accrédité) ainsi que l’entretien préventif des équipements de l’usine, des réservoirs, des stations de surpression et l’opération des ouvrages destinés à la production et la distribution de l’eau potable. LE MANGANÈSE chanter et avez une oreille musicale, nous vous accueillerons avec grand plaisir. Aucun coût n’est demandé. Info  : Jocelyne Meunier au 450 471- 2730. *** CHORALE ST-LOUIS-DE-FRANCE La chorale de la paroisse St-Louis-de- France de Terrebonne est prête à accueillir de nouveaux membres. Tu n’as pas besoin d’avoir de notions de solfège, mais une oreille musicale. Nous sommes une chorale à 4 voix et avons besoin de choristes hommes et femmes. Nous animons le chant de la messe de 9 h 30 les dimanches et les jours de fêtes. Nos pratiques sont le mardi de 19 h à 21 h à la sacristie, sous la direction de Luke Mayba. Info  : M. Mayba au 450 492-8502 ou Mme Lépine au 450 471-8119. Il est parfois possible que les niveaux de manganèse soient plus élevés dans des eaux souterraines, des lacs et des réservoirs, ainsi qu’en raison de rejets industriels. Pour sa part, la RAIM s’approvisionne en eau de surface directement dans la rivière des Mille Îles. Au cours des dernières années, la RAIM a également revu plusieurs de ses procédés afin de répondre aux normes émergentes et pour assurer le bon fonctionnement de ses installations de production d’eau potable. raim.qc.ca « La RAIM produit une eau potable de première qualité, excédant la réglementation québécoise, et même américaine. » PROGRAMME D’EXCELLENCE EN EAU POTABLE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :