La Revue Québec n°60-20 2 oct 2019
La Revue Québec n°60-20 2 oct 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-20 de 2 oct 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 42,6 Mo

  • Dans ce numéro : forte avance de Boudrias dans Terrebonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
A-30 Le mercredi 2 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca À quoi ça sert de recycler ? À sauver la planète ! Le placement publicitaire de la présente campagne s’inscrit dans le cadre de la Loi sur la qualité de l’environnement (chapitre Q-2) et de la réglementation relative. Les journaux assujettis sont tenus de contribuer en espaces publicitaires à leur juste part.
VICTOIRE Néanmoins, le boxeur de 36 ans a affronté un boxeur qui n’a pas respecté la limite de poids. Croteau est arrivé 4 lb plus lourd que la limite. Jan-Michaël Poulin recevra 20% de la bourse de son adversaire, mais trouve que c’est un manque de professionnalisme. « Il a essayé de se donner un avantage en arrivant plus lourd que moi sur la balance, a admis le boxeur, qui était 1 lb sous la limite. C’est un devoir de boxeur de faire le poids. De se donner un avantage en ne le faisant pas, c’est cheap un peu. » À son 10 e combat professionnel, Jan-Michaël Poulin accumule de l’expérience et s’en sert dans sa stratégie à utiliser pour gagner. Contre Croteau, le plan de match a été respecté, sauf quelques petits détails. « J’ai bien géré mes rounds et je me suis senti en contrôle du combat. J’ai réussi à en faire assez pour gagner mon combat, a- t-il dit. D’avoir fait une finale et une demifinale récemment, ça m’a permis de garder la forme. J’étais en bonne condition physique et je me sentais bien à la fin du combat. » Jan-Michaël devrait retourner dans le ring cet automne, mais il ne peut rien annoncer pour l’instant. Une blessure nuit à Cotroni Francesco Cotroni (12-12-1) aurait mérité un meilleur sort contre Francis Lafrenière. Une blessure à un mollet du Mascouchois a toutefois contraint l’arbitre à mettre fin au duel au 5 e round. Cotroni était en contrôle du combat après les 4 premiers rounds. « Je m’attendais à un peu plus de lui par rapport au premier combat. Je trouvais que ça allait bien. Souvent, c’est après le 5 e round que j’ouvre la machine, a analysé l’athlète de 35 ans. Je trouvais que j’étais bien parti. » Une blessure à un mollet subie à l’entraînement a obligé Cotroni à s’entraîner à quelques reprises comme gaucher. Il a aussi pris part aux 48 HEURES VÉLO et n’avait alors pas ressenti beaucoup de douleur. Une chute au 5 e round du combat contre Lafrenière a changé la suite. « Je pensais que je m’étais déchiré le tendon, a-t-il décrit. J’ai voulu continuer et ça a duré un autre 40 secondes. Je boitais, mais j’ai quand même fait de bons échanges. C’est l’arbitre qui a décidé d’arrêter le combat. Je n’étais pas en danger, mais il voyait Le mercredi 2 octobre 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-31 Poursuivre son rêve à 665 km de chez lui Après avoir gardé les buts pour deux équipes de hockey mascouchoises la saison dernière, le cerbère de 18 ans Maxime Longpré poursuivra son rêve à l’autre bout de la province avec les Pirates de Ville-Marie de la Greater Metro Hockey League (GHML), qui l’ont mis sous contrat. Jean-Marc Gilbert media@larevue.qc.ca L’année dernière, le jeune portier a partagé son temps entre les Éperviers de Mascouche dans la catégorie midget AA et les Gladiateurs de Mascouche du junior AA lorsque ses services étaient requis. Après avoir « fait bonne impression », selon la direction de l’équipe, lors d’un précamp d’entraînement qui se tenait à Saint-Jérôme les 4 et 5 mai, le gardien a été invité au camp officiel de l’équipe de l’Abitibi-Témiscamingue au mois d’août. Suite de la page A-29 « J’ai vraiment eu beaucoup de temps de glace et les coachs m’ont dit qu’ils voulaient faire de moi un meilleur gardien », raconte Maxime Longpré. C’est donc loin des siens, à 665 km de Mascouche, que le gardien de but continuera d’évoluer sur la glace au cours de la prochaine saison. Il habite encore plus loin, soit à Rouyn-Noranda, à 90 minutes au nord de Ville-Marie, puisque c’est à cet endroit que se trouve le cégep où il étudie. Il doit donc faire la route pour chaque entraînement et chaque match. « Plusieurs coéquipiers habitent aussi à Rouyn pour les études ou pour le travail, donc on voyage ensemble. Ça passe plus vite », souligne le numéro 33 des Pirates. Haut calibre et partisans intenses La GMHL est une ligue de hockey ontarienne de calibre junior A comptant seulement deux équipes au Québec. Le niveau de jeu est équivalent à celui du junior AAA au Québec, selon le gardien de but de Mascouche. « Nous avons plusieurs joueurs en provenance du junior AAA et du junior majeur (LHJMQ). Il y a un grand écart par rapport à la catégorie dans laquelle je jouais l’an passé. Les tirs sont rapides et très précis et ça joue rough dans les coins de patinoire. » Celui qui partage la cage avec le gardien numéro 1 Jean-Mathieu Ouellet dit vivre une expérience incroyable, notamment avec les ardents partisans de l’équipe. « Lors du match d’ouverture, il y avait 700 personnes dans l’aréna. Certains assistent même aux entraînements. Je n’ai jamais vu ça ailleurs. Les partisans sont vraiment derrière l’équipe », remarque Maxime Longpré. Et avec raison, lorsqu’on sait que les Pirates ont remporté le championnat la saison dernière. « C’est aussi ce qu’on vise cette année. On veut garder la coupe chez nous. » Si ses performances personnelles sont un peu en dents de scie depuis le début de la saison régulière, à son avis, Maxime Longpré veut travailler sur sa constance pour offrir un niveau de jeu stable tout au long d’une partie. Poulin l’emporte, Cotroni s’incline SOLU TION SU DOKU S OLU TION M OT CROISÉ Du 2 octob re 2019 450 P our in sertion d’une c arte d’affaire s d a n s c e tte p a ge, dem andez nos tarifs en com posant le 964-4444 Maxime Longpré entend profiter au maximum de son expérience avec les Pirates de Ville-Marie cette saison. (Photo  : Éric Longpré) j’aurais pu l’être. » Il s’agissait du 2 e combat entre Cotroni et Lafrenière. En 2012, Lafrenière l’avait emporté, donc chaque pugiliste compte une victoire à sa fiche. Un 3 e duel serait-il possible ? « Je me disais que c’était pour être mon dernier combat, a répondu Cotroni, qui a reçu un appui de taille pour en faire un de plus. Ma mère, elle aime la boxe, mais elle n’aime pas ça me voir dans un combat. Elle est toujours nerveuse et me demande quand je vais prendre ma retraite. Dimanche (2 jours après le combat), je suis allé la voir et cette fois, elle m’a dit de laisser faire la retraite, elle veut que je gagne au moins une dernière fois, que je fasse une trilogie avec lui. Je ne dis pas que je continue dans la boxe, mais j’aimerais faire ce combat. » NOTAIRES 450 492-0561 louise roy notaire - médiateur 744, rue St-Louis, Terrebonne J6W 1J6



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 1La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 2-3La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 4-5La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 6-7La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 8-9La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 10-11La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 12-13La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 14-15La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 16-17La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 18-19La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 20-21La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 22-23La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 24-25La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 26-27La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 28-29La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 30-31La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 32-33La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 34-35La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 36-37La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 38-39La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 40-41La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 42-43La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 44-45La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 46-47La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 48-49La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 50-51La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 52-53La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 54-55La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 56-57La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 58-59La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 60-61La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 62-63La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 64-65La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 66-67La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 68-69La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 70-71La Revue Québec numéro 60-20 2 oct 2019 Page 72