La Revue Québec n°60-11 24 jui 2019
La Revue Québec n°60-11 24 jui 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°60-11 de 24 jui 2019

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 343) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 16 Mo

  • Dans ce numéro : chez nous pour sa santé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
A-8 Le mercredi 24 juillet 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca MUNICIPAL Un 5 e groupe dans le mouvement ? L e a Revue a appris qu’un 5 groupe ferait partie du regroupement intersyndical créé il y a quelques semaines et réunissant tous les employés syndiqués de la Ville de Terrebonne, soit les cols bleus et les cols blancs, les policiers ainsi que les pompiers. Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca Il appert que 70 employés ont vu leur « fonction » être modifiée après la restructuration organisationnelle menée par la Ville de Terrebonne. En effet, ces employés, auparavant cadres et maintenant considérés comme des professionnels, sont en attente d’une accréditation pour former un syndicat de professionnels affilié à la CSN. Cependant, le SCFP, qui représente les cols blancs, souhaite que le Tribunal administratif du travail détermine au préalable « si ces employés, en totalité ou en partie, sont en champ libre ou s’ils doivent être versés au Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), section locale 2326 », a précisé la présidente de cette section, Chantal Riopel. Du côté du groupe des 70 employés, certains sont déçus de ne pas avoir été mentionnés dans le communiqué officiel du regroupement intersyndical, bien qu’un représentant des employés nommés professionnels par la Ville ait été présent lors de la rencontre du regroupement. « Je peux vous garantir, a renchéri Denis Renaud, président du syndicat des cols bleus, que nous serons un regroupement très unifié pour la rentrée. Ça fait des années que les groupes syndicaux ne se sont pas regroupés comme nous le faisons. Nous avons des cultures différentes et il est tout à fait normal qu’on doive passer par une période d’adaptation. » « Il faut se rappeler, a ajouté Mme Riopel, que c’est l’employeur qui a créé cette situation et qu’il est tout à son avantage de diviser pour mieux régner. Malgré cette situation, les employés travaillent ensemble, dans le respect, pour le bien commun de tous, employés et citoyens. » Projet pilote pour faciliter le stationnement La MRC Les Moulins vient d’implanter un tout nouveau projet pilote par l’embauche de trois étudiants au poste de préposé à l’accueil qui faciliteront également le stationnement dans le Vieux-Terrebonne cet été. Ces trois étudiants viennent s’ajouter aux trois autres préposés à l’information touristique engagés normalement chaque année en période estivale, portant ainsi le nombre à six ressources dédiées à l’accueil des visiteurs dans le Vieux-Terrebonne. Vous les croiserez dans les rues et les stationnements du Théâtre du Vieux-Terrebonne, de l’hôtel de ville, du Collège Saint-Sacrement ou de l’église Saint-Louis-de-France. Vêtus d’un dossard et d’une casquette aux couleurs du bureau d’information touristique, ils sont munis de radios bidirectionnelles afin d’aider les visiteurs à trouver des espaces de stationnement aux heures d’affluence dans le Vieux-Terrebonne. Ces étudiants seront en poste tout l’été, majoritairement du mercredi au dimanche entre 14 h 30 et 20 h 30, faisant le lien entre les différents stationnements Trois nouvelles ressources permettront de faciliter le stationnement dans le Vieux- Terrebonne cet été. (Photo  : courtoisie) et répondant aux questions des visiteurs. Une préposée mobile circulera également tout l’été dans le Vieux-Terrebonne afin d’aller à la rencontre des passants et pourra, elle aussi, signaler les places disponibles. Cette démarche vise à proposer une solution temporaire à la problématique de mobilité, connue principalement en période estivale dans le Vieux-Terrebonne. L’embauche de ces étudiants est rendue possible en partie grâce à une subvention du programme Emplois d’été Canada. (PC)
ÉCONOMIE Mascouche accueillera les nouvelles installations de l’entreprise Services Préhospitaliers Laurentides-Lanaudière (SPLL), plus grandes et plus modernes, dans son parc industriel, à l’est de l’autoroute 25. Ce projet nécessitera un investissement de 5 M$. Le 21 juin, les propriétaires et dirigeants de l’entreprise ainsi que des représentants du constructeur se sont joints au maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, et à son conseiller Eugène Jolicoeur pour procéder à la pelletée de terre qui officialisait le début des travaux de construction de la nouvelle bâtisse. Lesdits travaux devraient se terminer en décembre 2019 et l’entreprise entend déménager ses opérations de La Plaine à Mascouche en janvier 2020. Plus grand, plus moderne « L’emplacement à La Plaine est saturé », a mentionné Maxime Séguin, directeur adjoint chez SPLL. « Le garage n’a que huit places intérieures pour nos ambulances. La superficie totale est de 4121 pi 2, dont 3 216 pi 2 pour la partie garage. À Mascouche, la superficie uniquement pour le garage sera de 12 000 pi 2 et comprendra 16 places. Plus grand, plus moderne et stratégiquement mieux situé, le point de service à Mascouche nous permettra de répondre plus efficacement aux appels. Nous serons situés plus au centre de notre territoire et nos accès aux autoroutes (640 et 25) seront plus adéquats », a-t-il ajouté. « C’est l’un des premiers dossiers qui nous a été soumis lorsque nous sommes entrés en poste. Avec le poste de police de Mascouche de l’autre côté de l’autoroute 25 et le quartier général de la Sûreté du Québec, un triangle de sécurité se forme. De plus, ça permet de créer des emplois ici et donc d’agir en quelque sorte sur la circulation à Mascouche », a ajouté le maire. Fondée en 1969 par Roméo Goyer et Le mercredi 24 juillet 2019 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-9 Les ambulances de SPLL à Mascouche Gilles Fontaine presse@larevue.qc.ca N’attendez pas ! Thermopompe murale Série K GARANTIE 12 ANS SUR PIÈCES MURALE ET CENTRALE 450 582-8488 675-B, rue Notre-Dame Repentigny FINANCEMENT DISPONIBLE RBQ:5663-8836-01 SUBVENTION 650 $ RABAIS 450 966-1714 Terrebonne, Mascouche Sur appel www.climatisationrepentigny.ca Propriétaires et dirigeants de SPLL ainsi que des représentants du constructeur se sont joints au maire de Mascouche, Guillaume Tremblay, et à son conseiller, Eugène Jolicoeur, pour procéder à la pelletée de terre qui officialisait le début des travaux de construction de la nouvelle bâtisse de l’entreprise. (Photo  : Gilles Fontaine) L’expansion du Groupe Eugénie a pris fin le 3 juin, alors que l’entreprise de Terrebonne a déclaré une faillite de tout près de 8 M$. C’est Raymond Chabot inc. qui a été nommé syndic de faillite. Parmi les créanciers listés dans le bilan de la faillite, on compte la Banque de développement du Canada avec trois sommes totalisant 2 992 743 $. Marie-Paule Dion, l’entreprise, qui portait alors le nom d’Ambulances Goyer, célèbre ses 50 ans cette année. Elle comptabilise plus de 46 000 transports de personnes. Paramédics communautaires Un autre projet s’ajoute à cette nouvelle construction, soit les services de paramédics communautaires. « En fait, c’est un projet que nous allons présenter au CISSS de Lanaudière. Nous pourrions intervenir en prévention auprès d’une certaine clientèle. Ça répondrait à un grand besoin et entraînerait moins d’achalandage dans les urgences. Ça offrira un travail plus diversifié à nos ambulanciers. Ce qu’on vise, ce sont les appels non urgents, qui comptent pour au moins 20% des appels. On irait voir ces gens en prévention. Ce serait un complément de service et ce serait une première au Québec », nous a expliqué en conclusion Stéphane Maillet, directeur des opérations chez SPLL. Faillite pour le Groupe Eugénie Après avoir connu une impressionnante croissance dans les dernières années, le Groupe Eugénie employait à ce jour 125 personnes au sein de ses huit entités. Rappelons que l’entreprise se spécialisait dans la conception, la fabrication, l’entretien et la distribution de machinerie contrôlée numériquement pour des entreprises de fabrication de portes et fenêtre. (PC)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :