La Revue Québec n°57-69 31 aoû 2016
La Revue Québec n°57-69 31 aoû 2016
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57-69 de 31 aoû 2016

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 429) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 47,7 Mo

  • Dans ce numéro : les colonnes du temple tremblent à Terrebonne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
B-2 Le mercredi 31 bel 2016 - LA REVUE "'wvirmlarevue.qcca Spécial de la rentrée À partir de du ler au 30 septembre AIL Ail 117 OBTENEZ 2 PAIRES de lentilles simple vision qui filtrent la lumière bleue Savez vous combien d'heures par jour en moyenne vous passez devant un écran ? » > 7 heures 444 antireflet inclus À l'achat de 2 montures, détails en magasin Effets de la lumière bleue  : > Dégénérescence macu aire > Troub e de sommei > Fatigue visue e > Maux de tête 1-7966 0086 103, montée Masson, MASCOUCHE
f Pénélope Clermont journalisteelarevue.qc.ca Le mercredi 31 août 2016 LA REVUE ‘vvouv.larevue.qcca B-3 Une expérience cinématographique pour 20 jeunes De jeunes cinéastes ont eu la chance de dévoiler leur talent, le 24 août, alors qu'a été projeté, dans la Cour des Miracles, sur l'lledes-Moulins, le film qu'ils ont réalisé par l'entremise d'un camp spécialisé en cinéma. Du 4 au 15 juillet, 20 jeunes de B à 14 ans ont en effet pris part à un camp offert par les Ateliers spécialisés Festifilm et Ille-des-Moulins. Durant ces deux semaines, les cinéastes en herbe ont eu la chance d'apprendre les rudiments du monde cinématographie, dont son histoire, son lexique et le matériel utilisé, tout en entreprenant le tournage d'un film de 12 minutes, qu'ils ont eux-mêmes créé. « Dès le jour 1, les jeunes ont soumis leurs idées de scénario qu'ils ont peaufinées le jour 2. Cette soirée, les deux animatrices, Méli-Rose Beaulieu et Danyka Leduc, ont écrit le scénario final. Le lendemain, des auditions amicales ont eu lieu pour déterminer qui allait jouer quel personnage », a expliqué Roxane Potvin, directrice générale de Festifilm. Notons que Mathias Labrie a aussi agi en tant que technicien. Le tournage, ayant eu lieu dans la deuxième semaine de cours, a donné lieu à un court-métrage de 12 minutes intitulé Retour dans le passé. Un groupe de frères et soeurs remontent le temps pour découvrir de quelle façon leur grand-père est décédé. Un making of a aussi été créé par la même occasion, tout comme une affiche, qui sera remise à tous les participants. Projection en plein air C'est dans une ambiance joyeuse et ludique que le film a été présenté aux jeunes et à leurs familles, le 24 août. Limonade et pop corn étaient du rendez-vous. Fiers du travail accompli et de s'être vus sur grand écran « comme par magie », les jeunes ont dit avoir apprécié leur expé- Suite de la page B-1 « Le spectacle est quand même assez simple. Il y a une partie pendant laquelle les jeunes jouent une succession de pièces impossibles à jouer, que même les professionnels trouvent difficiles, et une autre partie pendant laquelle je me tourne vers le public, je demande aux gens ce qu'il veulent entendre et les jeunes jouent les pièces. Le monde capote ! », lance-t-il avec une joie à peine dissimulée. « C'est extrêmement émouvant pour les gens de voir ça. Ils savent que je fais des demandes spéciales, mais ce "bar open" de la part des virtuoses les impressionne encore plus », ajoute-t-il en soulignant qu'à Val-d'Or récemment, ses protégés ont reçu 17 ovations pour chacune des 17 pièces qu'ils ont interprétées. « C'est ce genre de concert complètement fou à regarder », insiste-t-il avant de marteler  : « Les gens de Terrebonne ne peuvent pas manquer ce spectacle- Les jeunes participants du camp avec les deux animatrices, Méli-Rose Beaulieu et Danyka Leduc, ainsi que Valérie Dezelak, de File-des-Moulins. (Photo  : Pénélope Clermont} rience. « C'était bien organisée, a lancé l'une d'entre eux. « C'est le meilleur camp que j'ai fait », a mentionné un autre avant qu'une dernière ne conclut  : « Je reviens l'an prochain, c'est sûr ! » A cet effet, Christine Huard, direction Culture, éducation, patrimoine, a affirmé songer à répéter le concept l'été prochain. « Nous voulions offrir un camp spécialisé et Festifilm avait une bonne renommée. C'était un beau test. Ça n'a pas pris deux semaines que les places étaient prises. Nous avons la pression des enfants pour une deuxième édition », a-t-elle souligné avec le sourire. C'est dans une ambiance joyeuse et ludique que le film a été présenté aux jeunes et à leurs familles, le 24 août. Limonade et pop corn étaient du rendez-vous. (Photo  : Pénélope Clermont) Les virtuoses de Gregory Charles là ! » Et ce, les plus jeunes comme les plus vieux. « Il y a dans les salles un mélange de têtes grises et de jeunes, qui les trouvent fantastiques. À la Maison symphonique de Montréal, ils ont signé des autographes pendant deux heures à d'autres jeunes », relate celui qui accompagne les virtuoses sur scène lors des représentations qui les mènent un peu partout au Québec. Répertoire riche et varié Virtuose, le spectacle met ainsi en lumière des musiciens âgés de 9 à 17 ans. Leur nombre varie d'un concert à l'autre, mais leur talent demeure en tous points exceptionnel. En solo ou en groupe, ils interprètent des oeuvres d'un répertoire riche et varié, de Vittorio Monti à Claude Debussy, en passant par Pablo de Sarasate, Frédéric Chopin et David Popper. À celles-ci s'ajoutent aussi des compositions de Gregory Charles. « Je connais leur vie, alors je leur écris des pièces qui les touchent », dévoile-t-il. Quant aux demandes spéciales, il affirme qu'ils sont capables de tout faire  : « Si les gens demandent une pièce des années 30 qu'ils ne connaissent pas, je leur dis  : "C'est simple, faites ci, faites ça", et on y va ! » Il n'y a donc pas de limites aux possibilités de ce spectacle ? « J'aime beaucoup ce qu'Hillary Clinton a dit lors de son discours d'investiture  : "When there are no ceilings, the sky's the lime (Quand il n'y a pas de plafonds, le ciel est la limite). Ces jeunes n'ont pas de limites », fait savoir celui qui, dans la nuit précédant l'entrevue, a fait une version symphonique de I Took A Pull In Ibiza (Mike Posner) afin qu'ils puissent l'interpréter au concert le même soir. « Je vais leur donner la partition à l'intermission », a-til annoncé. Gregory Charles, l'enseignant Visiblement dans son élément, l'artiste multidisciplinaire se sent bien lorsqu'il collabore avec de jeunes talents. « J'aime leur désir, leur ouverture d'esprit, leur fraîcheur et leur naïveté. J'aime travailler avec les jeunes parce qu'ils me permettent d'être moi-même, évoque-t-il avant de poursuivre sa pensée. Ça va sembler prétentieux, mais je suis un bon prof. J'aurais dû faire ça de ma vie. Ça fait 30 ans que j'enseigne et que je dirige des choeurs. C'est la moitié de mes occupations et je l'aime la version de Gregory Charles qui enseigne. J'aime la musique et c'est ça que je partage avec eux sur scène. » C'est ainsi, avec une passion contagieuse, qu'il invite les gens à assister au concert sur le coup de 15h. « C'est un pur bonheur, promet-il. S'ils n'étaient pas bons, on les trouverait cotes quand même, mais en plus, ils sont super bons ! Je suis régulièrement pris d'émotions quand je les vois aller. » Pour vous procurer des billets pour le concert Virtuose, le spectacle, que Gregory Charles et ses jeunes musiciens viendront présenter au Théâtre du Vieux-Terrebonne le 11 septembre à 15h, visitez le theatreduvieuxterrebonne.com ou composez le 450 492-4777.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 1La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 2-3La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 4-5La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 6-7La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 8-9La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 10-11La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 12-13La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 14-15La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 16-17La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 18-19La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 20-21La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 22-23La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 24-25La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 26-27La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 28-29La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 30-31La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 32-33La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 34-35La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 36-37La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 38-39La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 40-41La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 42-43La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 44-45La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 46-47La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 48-49La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 50-51La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 52-53La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 54-55La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 56-57La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 58-59La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 60-61La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 62-63La Revue Québec numéro 57-69 31 aoû 2016 Page 64