La Revue Québec n°57-02 20 mai 2015
La Revue Québec n°57-02 20 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°57-02 de 20 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (267 x 417) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 23 Mo

  • Dans ce numéro : explosion de l'achalandage dans le transport collectif.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
A-24 Le e mercredi 20 niai mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.cae.ot ca f L Pouv 441 Services VV\,k041ils ak if`a 6+4 dCfirreciuni,4 larrpre,frntaiiprr dire CO cuupon. professionneÏs Evension des cils glue d'ongles ((Bijoux, Stiletto, etc.) Pour consulter toute la gamme de nos services 514 953-8319 www.son sation beI Ie.com Bienvenue aux jeunes filles'mar pour tear leur istai bal de flitisemat finissant Reçu d’assurance I Certificat-cadeau I Membre A.N.Q. N1/4. 514␣992-5921 Nathalie Julie Une coiffure à votre image pour un bal de rêve Coiffure haute à partir de 40$ La différence amène le changement, le changement demande du temps, le temps on le prend pour vous. 4455, de Hauteville, Terrebonne 450␣471-0440 471-0440 France Bisson Technicienne en soins des pieds - Coupe et amincissement des ongles - Enveloppement de chocolat - Massage 1/2 jambe - Technique provençale - Vernis régulier - Les Aqua Leaves - Enveloppement à la paraffine (Mascouche) NOS SERVICES SONT Mise en plis Mèches Teinture Permanente Coiffure pour bal méorbOe L’heure est au bal de fin d’études ! Judith (proprio), Marie-Ève, Vanessa (coiffeuse sénior) et Patricia. Coiffure, maquillage, vêtements, voiture... il y a bien des choses à planifier pour vivre un bal mém orable ! L e bal de fin d’année est un moment im - portant dans la vie d’un adolescent... Voi - là pourquoi c’est un événement qui néces - site une planification de maître ! Généralement organisé dans un hôtel ou dans une salle de réception, cet évé - nement symbolise ni plus ni moins que la fin d’une étape importante. Pour que cette journée de bal soit des plus réus - sies, il est important de s’y prendre à l’a - vance. Quelques mois avant la grande soirée, les futurs diplômés doivent établir le budget qui sera alloué pour l’occasion. Par la suite commence la valse des bou - tiques pour trouver la tenue parfaite, qu’on agencera à des accessoires chics. Confection sur mesure, location ou achat ? On choisit l’option qui nous con - vient ! Puis, quelques semaines avant l’évé - nement, on essaie différentes têtes chez son coiffeur, incluant la mise en beauté et le maquillage pour les demoi - selles, bien sûr ! Il est aussi possible d’obtenir à la pharmacie de précieux conseils pour réaliser un maquillage éclatant. Qui plus est, certaines con - seillères peuvent même maquiller les fi - nissantes pour le grand jour ! On fait aussi ses devoirs du côté de l’esthéticienne – soins du visage, épila - tion des sourcils, manucure, etc. –, du photographe et du vidéaste, pour s’as - surer que tous ces moments inoublia - bles seront croqués sur le vif. Enfin, le bal des finissants arrive à FAITES AFFAIRE AVEC UNE ÉQUIPE DE FILLES TRÈS GENTILLES… TRÈS CAPABLES… ET SURTOUT TRÈS PROFESSIONNELLES ! r N’hésitez pas à retenir les services d’un photogra - phe pour immortaliser ce grand moment. grands pas. On a choisi son cavalier ou sa cavalière et on s’y rendra... à pied, à cheval ou en limousine ? Il faut s’y pren - dre tôt et réserver pour avoir un bon ser - vice. Voilà, maintenant que tout est planifié, on se détend et on attend patiemment le jour J ! Carole Marie-Pier 3099, ; fig'i, rue rut. Sainte-Marie, Mascouche450 NIA%cliticht 4511966-6133 _ ; *4
C Françoise Bertrand fait un passage remarqué à Terrebonne U ÉCONOMIE n partenaire de changement. Voilà ce que veut incarner la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) auprès des 140 chambres de commerce et 60 000 entre - prises qu’elle représente, mais aussi à l’en - droit des instances gouvernementales. C’est ce dont a témoigné sa présidente-directrice générale, Françoise Bertrand, lors de son passage devant la Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins, le 13 mai. Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca C’est à l’invitation du comité Affaires au féminin que Mme Bertrand a alors pris la parole devant une centaine de femmes et d’hommes d’affaires. « Lors - que je suis arrivée à la tête de la FCCQ, nous souhaitions que notre organisation devienne incontournable. Nous voulions que les instances gouvernementales pensent à nous au moment de prendre leurs décisions. Nous voulions être en mesure de témoigner des obstacles de nos membres et de leurs propositions pour mieux avancer, peu importe leur ré - gion ou leur secteur d’activité. » C’est donc ce sur quoi la Fédération a travaillé pendant des années. « Puis, quand est venu le temps d’élaborer no - tre planification stratégique 2012-2016, nous avons décidé d’aller encore plus loin au chapitre de nos ambitions : nous voulons maintenant être reconnus comme un partenaire de changement pour nos membres et pour les instances gouvernementales. » En tournée québécoise Présentement en tournée québécoise, Mme Bertrand rencontre les représen - tants des chambres de commerce de chaque région pour connaître les enjeux auxquelles elles se frottent, mais aussi leurs propositions pour un avenir tou - jours meilleur. « Les défis qui se présentent actuelle - ment à nous ne sont pas là pour partir. Pensons aux défis de la main-d’œuvre, de l’entrepreneuriat, de l’importance pour nos entreprises d’augmenter leur productivité et d’être plus innovantes, et enfin, de la nécessité d’attirer les inves - tissements. Ce sont d’ailleurs les axes Pourquoi vermifuger mon animai : Vers du coeur, Puces, Tiques, Mites, Gaies... La simple lecture des cesrni313 Meus donne dei démangeaisons ?'Ces conditions parasitaires sont malheureusement bien réelles chez nos animaux de compagnie eu auebec. et encore d'avantage gsrend le saison chaude arrive. Les divers parasites ro`'s chez le chai et fie chien peuvent enlrainer des troubles plus au graves sur la santé de nos compagnons. Mais certains d'entre-eux, comme le le vers du Coeur par exempte, peuvent etre mortels. LIne srgrmilugation appropriée teste l'approche de choix afin de préserver le santé de voue animal. Vcrmifugerr LÉ L'ETE. S'EN VIENT, LES BE BITES AlJ SSI PENSEZ A LE PROTEGEP Françoise Bertrand, présidente-directrice générale de la FCCQ, s’est adressée aux gens d’affaires de la région. que la FCCQ a identifiés dans le cadre de sa planification stratégique. Com - ment pouvons-nous nous mobiliser pour faire face à ces enjeux et trouver des so - lutions ? En s’entraidant, en étant des partenaires de changement », a-t-elle conclu sous l’approbation de tous. VOS animaux Vernet également d'éviter votre contaminai io-n ou celle de vos enfants ! Comment les animaux deviennent infectes par le ver du coeur ? Les moustiques transmettent le parasite en injectant des larves de ver du coeur Pans Fa peau de ranimai. Les larves se dtli.ieloppent dans les tissus etrnlgrenl vers Fe coeur. où elles a ttelgn ent le stade adulte. Les adultes vivent dans le coeur et tes gros vaisseaux 5angulns autour du coeur Ils se reproduisent et Ilbérenl des larves dans la circulation sanguine. Ces larves sont ingérées par BONNES MAINS, www-s4insvat.Com riENTRE 645, Montée-Masson,Mascotiche, 450.966.9411 150.932.E405 iar deidV.ctr.w. $wia*Ke. ; 50.756.s426 4ntolkante b l'segmentation d a C QJ + t ment les medecr ec, 51,:i ils l'infection peterfna l rQ I a-, 3 pour vé ifier 1.,prdsenile ç oe re-ri r adultes au de larwas R a d io$t'p hie cardiaque L'tnfc ti onor 0+ F peut-elle tif et rait e e LinfectionParlé'erd u LAa ; rra mais le l rai t ente n résultat nest pas cev o L t une 3 é- F Le mercredi 20 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-25 EXPERTS EN LOCATION VOS PROJETS. NOS OUTILS ! RABAIS de 5 $ **Applicable en tout temps sur location 20$ et plus. *Non jumelable à une autre promotion. REVUE 2015 loutec.com TERREBONNE1720 ch. Gascon450 471-2330 LA PLAINE 6560, boul. Laurier 450 477-0353 pn chi rurtiXaie r éC+ C w S pr¢sent3ddnS mieux vaut + I l'adage, [JE f moment dois-Jet er un traitement preen 16 Préventif contre le Pr em I e r 3 mois de se vie. li U g a ni me de produits, saisrm$ 5, de SirOps, de cubes ri c+oi}as aappliquer sur la peau ou Désolé, pour le reste des infos, £ommunihuez avec fwu5 F



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 1La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 2-3La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 4-5La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 6-7La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 8-9La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 10-11La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 12-13La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 14-15La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 16-17La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 18-19La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 20-21La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 22-23La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 24-25La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 26-27La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 28-29La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 30-31La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 32-33La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 34-35La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 36-37La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 38-39La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 40-41La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 42-43La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 44-45La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 46-47La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 48-49La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 50-51La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 52-53La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 54-55La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 56-57La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 58-59La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 60-61La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 62-63La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 64-65La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 66-67La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 68-69La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 70-71La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 72-73La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 74-75La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 76-77La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 78-79La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 80-81La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 82-83La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 84-85La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 86-87La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 88-89La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 90-91La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 92-93La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 94-95La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 96-97La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 98-99La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 100-101La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 102-103La Revue Québec numéro 57-02 20 mai 2015 Page 104