La Revue Québec n°56-51 13 mai 2015
La Revue Québec n°56-51 13 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56-51 de 13 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 428) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 28,8 Mo

  • Dans ce numéro : la prévention s'accentue, les accidents diminuent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
A-6 Le mercredi 13 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ LACHENAIE Un présumé proche des Hells tombe sous les balles U n homme dans la jeune cinquantaine con - finé à un fauteuil roulant a succombé à des blessures infligées par balle, le 7 mai, en face de l’hôtel Super 8 sur la rue Yves- Blais, dans le secteur Lachenaie de Terre - bonne. Le lendemain en fin de journée, l’i - dentité de la victime a été confirmée par les autorités policières. Il s’agit de Richard Rousseau qui, selon « La Presse », était un ancien membre des Batnois, autrefois un club-école des Hells Angels à Shawinigan. L’homme aurait été abattu par un ou plusieurs projectiles vers 22 h 30 le 6 mai alors qu’il traversait la rue en com - pagnie de sa fille, a spécifié le sergent Gino Paré, posté sur la scène de crime que ratissaient les enquêteurs depuis l’aube. Outre la fille du défunt, un secou - riste qui passait par là et qui aurait tenté de prodiguer les premiers soins à l’homme assassiné représente un té - moin-clé dans cette affaire. « L’enquête a été confiée au Service des enquêtes sur les crimes contre la personne de la Sûreté du Québec, qui travaille en colla - boration avec les policiers de Terre - bonne », a résumé le sergent Paré. Le technicien en identité judiciaire ain - si que le maître-chien ont été déployés sur les lieux circonscrits par un vaste pé - rimètre. Bien qu’on ne puisse confirmer le nombre de tirs, notons que plusieurs douilles de balles demeuraient bien visi - bles sous la voiture blanche appartenant au secouriste intervenu à la suite de l’agression. Son propriétaire a dû se ré - soudre à la laisser sur les lieux puis - qu’elle constituait désormais un élément de preuve et faisait partie intégrante de la scène judiciaire. « Pour l’instant, il n’y a aucune arresta - tion ni description du suspect et nous ne connaissons pas les motifs du crime, a stipulé Gino Paré. Le ou les suspects ont pris la fuite à bord d’un véhicule tan - dis que l’homme atteint par balle a été transporté au centre hospitalier, où son décès a été constaté. » Règlement de compte ? Selon nos informations, l’homme as - sassiné serait bien connu des services policiers, et il pourrait possiblement être question d’un règlement de compte. La Sûreté du Québec ne confirme cepen - dant aucune hypothèse à ce stade-ci de l’enquête. Précisons, toujours selon « La Presse », que Richard Rousseau a été condamné en 2001 pour gangstérisme et activités reliées au gang des Batnois. Il n’aurait pas de liens avec un membre des Hells Angels de Sherbrooke qui porte le même nom. À la rencontre de témoins En matinée le lendemain, les enquê - teurs s’affairaient à rencontrer tous les clients de l’hôtel Super 8 qui auraient pu être témoins de l’assassinat. « Ils auront à cogner à la porte de tous les condos (qui pullulent dans ce coin en bordure des autoroutes 40 et 640) pour savoir si quelqu’un a vu quelque chose, peut-être de la fenêtre d’un d’appartement », ajoute le sergent Paré. Des dizaines TEST de SOL Pour fosse septique Champ d’épuration Installateur système « Bionest » CLÉ EN MAIN RBQ : 1724-5770-42 Sur la scène de crime, le technicien en identité judiciaire et un enquêteur s’affairent à recueillir des élé - ments de preuve. (Photo : Karine Limoges) d’effectifs policiers se trouvaient sur place ainsi qu’un peu plus loin sur la bretelle d’entrée de l’autoroute 640. La scène de crime s’est terminée le lende - vec le retour du beau temps, les automo - bilistes composent de plus en plus avec des épisodes de rage au volant sur les rou - tes du Québec. Le vendredi 8 mai, un cas ex - ceptionnel survenu à Terrebonne en pleine heure de pointe matinale sur l’autoroute 640 a retenu l’attention. Vers 6 h 30, la Sûreté du Québec (SQ) a reçu un appel dénonçant deux véhicu - les à la conduite dangereuse sur l’auto - route 640 à la hauteur de la montée des Pionniers. Prenant la sortie de la rue Émile-Despins à Charlemagne, le véhi - cule qui suivait l’autre l’a percuté sur le côté droit. C’est alors que son passager, âgé de 20 ans, est sorti du véhicule pour Julie Kovacs Audioprothésiste Excavation PROTHÈSES AUDITIVES Réjean Allaire ltée 450␣478-8358 478-8358 1093, St-Louis, Terrebonne 450 492-7257 Technologie numérique Piles Réparation Jour Soir Domicile 3240, 1 ere Avenue, Rawdon 450 834-2304 main vers 19h, et le tronçon a alors été rouvert à la circulation. Texte : Karine Limoges Un épisode de rage au volant à Terrebonne A frapper, à coups de marteau, la vitre et le rétroviseur du côté conducteur de l’automobile qu’il venait d’emboutir. L’automobiliste agressé a alors foncé sur le forcené au marteau, le renversant sur la chaussée, puis il a pris la fuite. La SQ ne dispose pour l’instant d’aucune description du suspect qui a pris le large en direction ouest sur l’autoroute 640. L’homme qui a été happé a été recon - duit au centre hospitalier Pierre-Le Gar - deur où on ne craint pas pour sa vie. Il aurait subi une blessure au bassin. Les policiers ont amorcé une enquête, ten - tant de faire la lumière sur le fil des évé - nements. Le conducteur et le passager du véhi - cule demeuré sur place ont été rencon - trés pour raconter leur version des faits. Un autre individu qui, croyait-on, aurait été impliqué dans l’affaire a également été interrogé par les enquêteurs, qui ont finalement été contraints de le relâcher, faute de preuves contre lui. Plusieurs ac - cusations, dont celles de conduite dan - gereuse et d’agression armée, pour - raient être portées contre les trois indivi - dus mis en cause. Texte : Karine Limoges
ACTUALITÉ Le mercredi 13 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-7 Les flammes ravagent trois résidences S i le feu de forêt aux abords de l’auto - route 640 a tenu nos pompiers en haleine tout au long du week-end, plusieurs feux de résidences leur ont donné du fil à retordre. Le Service de sécurité incendies de Terre - bonne est intervenu sur les lieux de trois in - cendies de résidences. MRC LES MOULINS Les sapeurs-pompiers sur le pied d’alerte Les pompiers de Terrebonne ont eu à intervenir sur la rue de l’Écot dans le secteur La Plaine en rai son d’une défectuosité d’un barbecue au gaz. (Photo : Hugues Poirier) Les avions-citernes de la SOPFEU frôlaient de près les résidences du quadrilatère entre la côte de T erre - bonne et le boulevard de la Pinière à la hauteur de la rue Georges VI, comme le montre cette photo p arta - gée par Mélissa Haouchine de Terrebonne. (Photo : Facebook) A u cours des derniers jours, des foyers d’incendie n’ont cessé d’être allumés dans la région de Terrebonne. En l’espace de quatre jours, une trentaine de feux de broussailles et de paillis – somme toute des incidents mineurs – se sont déclarés dans les environs. Le plus notable a cependant été le feu de forêt qui a ravagé 7,3 hectares boisés dans le secteur de la rue George VI, près de la TransTerrebonne. Karine Limoges presse@larevue.qc.ca Depuis le mercredi 6 mai, la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) avait émis un avis d’interdic - tion de faire des feux à ciel ouvert en fo - rêt ou à proximité. Un contrevenant a fait fi de cette interdiction, puisque le feu qui a ravagé un boisé à un jet de pierre de la TransTerrebonne provient d’un « feu de récréation ». « Un article de fumeur allumé par un excursionniste au - rait mis le feu », confirme Éloïse Richard, agente d’information à la SOPFEU. L’in - cendie s’est déclaré vers 14 h le vendre - di 8 mai. L’opération a été menée de front par le service de Sécurité incendies de la Ville de Terrebonne, qui a fait appel à des équipes de Bois-des-Filion, Saint- Anne-des-Plaines et Mascouche. « Nos pompiers répondaient à un autre appel lorsque nous avons reçu l’alerte pour un feu de forêt. Le brasier faisait 12 000 pieds carrés de superficie », re - late Érick Harnois, chef de division. La SOPFEU a quant à elle envoyé deux avions-citernes en renfort. Les combattants du feu ont travaillé sans relâche jusqu’en fin de soirée, puisqu’à la tombée de la nuit, le brasier ne progresse plus, a poursuivi M. Har - nois. Le lendemain, samedi et diman - che, les équipes ont repris le travail pour circonscrire les dernières souches en flammes. Il s’agissait du premier et seul incendie de forêt à s’être déclaré dans la MRC Les Moulins depuis le dé - but de la saison de protection. Dans le sud de Lanaudière, depuis le 6 mai, cinq feux de forêt ont été allumés, ceux-ci ayant ravagé 8,5 hectares de su - perficie. À l’échelle provinciale, le bilan de la SOPFEU s’élève déjà 193 incendies qui ont affecté 212 hectares de forêt. MAINTENANT OUVERT 2800, boul. de la Pinière 450 471-0111 lundi au samedi de 6 h à 15 h dimanche de 7 h à 15 h Karine Limoges presse@larevue.qc.ca Le premier incendie s’est déclaré le jeudi 7 mai peu après 4 h du matin sur la rue des Blés-d’Or dans le secteur La Plaine. Le feu émanait d’un véhicule stationné près du mur extérieur d’un im - meuble de huit logements. Les flam - mes se sont propagées au déclin exté - rieur ainsi qu’à l’entretoit du bâtiment. Le brasier a lourdement endommagé deux logements. Selon le chef de divi - sion Érick Harnois, les dégâts s’élèvent à 80 000 $, incluant ceux du véhicule. Le dossier a cependant été transféré aux autorités policières, qui ont trouvé des éléments suspects en cours d’enquête. Dès le lendemain, le vendredi 8 mai, un deuxième incendie a pris naissance sur la rue des Vignes, ciblant cette fois une résidence unifamiliale de Terre - bonne-Ouest. La cause exacte du bra - sier restait encore à établir en début de semaine. Quelques heures plus tard, vers 18 h 34, les combattants du feu ont été contraints de retourner à La Plaine pour intervenir sur la rue de l’Écot où une demeure unifamiliale s’est embra - sée en raison d’une défectuosité d’un barbecue au gaz propane. « Bien qu’on ne parle pas d’une perte totale, le bâti - ment montre d’importants dommages, 80% est à refaire », stipule M. Harnois. Les résidents ont heureusement été évacués à temps, et on ne déplore au - cun blessé. TANNÉ D’AVOIR CHAUD ? CLIMATISEZ-VOUS !!! Pour tous genres d’appareils Installation ESTIMÉ GRATUIT Réparation Service RABAIS1 5% 438 876-5035 www.ClimatSphere.com sur nouvelles installations et entretiens préventifs Expiration : 30 juin 2015 RBQ 5690-3644-01



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 1La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 2-3La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 4-5La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 6-7La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 8-9La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 10-11La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 12-13La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 14-15La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 16-17La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 18-19La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 20-21La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 22-23La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 24-25La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 26-27La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 28-29La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 30-31La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 32-33La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 34-35La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 36-37La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 38-39La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 40-41La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 42-43La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 44-45La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 46-47La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 48-49La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 50-51La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 52-53La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 54-55La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 56-57La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 58-59La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 60-61La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 62-63La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 64-65La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 66-67La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 68-69La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 70-71La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 72-73La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 74-75La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 76-77La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 78-79La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 80-81La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 82-83La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 84-85La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 86-87La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 88-89La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 90-91La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 92-93La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 94-95La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 96-97La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 98-99La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 100-101La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 102-103La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 104-105La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 106-107La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 108-109La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 110-111La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 112-113La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 114