La Revue Québec n°56-51 13 mai 2015
La Revue Québec n°56-51 13 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56-51 de 13 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 428) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 28,8 Mo

  • Dans ce numéro : la prévention s'accentue, les accidents diminuent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
A-4 Le mercredi 13 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca ACTUALITÉ LIEUX DE CULTE Terrebonne et Mascouche prennent les grands moyens L e 11 mai, les élus de la Ville de Terre - culte et salles paroissiales des classes près de Revenu Québec et de l’Agence bonne ont donné leur accord à un règle - « public et institution » et « institutions re - du revenu du Canada, ils bénéficient ment qui restreindra le nombre de zones au - torisant des usages religieux sur son terri - toire. De 60 zones qui permettaient initiale - ment de telles pratiques, la municipalité en comptera 10 fois moins. « On ne porte pas de jugements sur quelque religion que ce soit, mais à Terrebonne, on n’encouragera plus l’établissement de lieux de culte », a réagi le maire Jean-Marc Robitaille. Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Dans les faits, la Ville de Terrebonne souhaite limiter les zones qui autorisent les usages religieux à celles où sont dé - jà établis des lieux de culte, qui possè - dent des droits acquis à cet égard. C’est en réaction aux démêlés qu’elle a con - nus avec une mosquée établie en zone industrielle que la Ville a décidé d’agir ainsi. « Les lieux de culte existants ont des droits acquis. Mais outre ces lieux déjà établis, que nous reconnaissons et identifions comme tels, nous voulons éviter toute prolifération de ce type [d’organismes à vocation religieuse] sur notre territoire », a poursuivi le premier magistrat. À Mascouche, on semble aussi vouloir se protéger face à ce problème poten - tiel. En séance du conseil municipal le 11 mai, les élus ont effectivement an - noncé qu’ils comptaient prohiber cer - tains usages spécifiques des édifices de ligieuses en général » dans plusieurs zo - nes du territoire municipal. « Nous désirons nous pencher sur la question des lieux de culte à Mascou - che, a précisé le maire Guillaume Trem - blay. On gèle le règlement pendant 90 jours pour faire face à nos grandes orientations. » Le comité consultatif d’urbanisme aura le mandat d’examiner le dossier. Lorsque questionné pour sa - voir si la Municipalité avait reçu des de - mandes pour utilisation de locaux de la part d’institutions religieuses, M. Trem - blay a répliqué par la négative. « Nous n’avons pas eu de demande formelle, sauf pour des pourparlers à gauche et à droite. » Des « ministres du culte » Actuellement, à Terrebonne, on re - cense huit lieux de culte, dont la majori - té sont des églises. « On a également 16 adresses utilisées comme presbytè - res ou lieux équivalents par des minis - tres du culte [soit des imams, des pas - teurs, des prêtres, des rabbins ou au - tres] », a spécifié le magistrat. Mascou - che compte pour sa part sept immeu - bles servant de lieux de culte. Contraire - ment à Terrebonne toutefois, on n’y note pas de résidences ou commerces convertis en presbytères. En vertu de l’article 204 de la « Loi sur la fiscalité municipale » (paragraphes 8 et 12), tous ces lieux de culte sont exemptés de taxes municipales et sco - laires. Qui plus est, s’ils sont inscrits en tant qu’organismes de bienfaisance au - d’une exonération d’impôts sur le reve- nu, d’un remboursement de 50% de la TVQ et d’un crédit d’impôt sur les dons de bienfaisance. Plus de 350 000 $ en pertes de revenus À Terrebonne, l’exonération de taxes qui s’applique aux huit lieux de culte re - connus représente des pertes de reve- nus de l’ordre de 212 736 $ par année. Si on ajoute à cette somme le montant des taxes municipales dont sont exemptés les 16 ministres du culte qui utilisent leur résidence ou leur com - merce comme presbytères, le chiffrier grimpe à 255 236 $. « Dans le cas précis de ces ministres du culte, les municipalités du Québec entendent interpeller le gouvernement provincial lors des négociations entou - rant le renouvellement du pacte fiscal. Chaque année, ils nous font perdre plus de 100 M$. Ces gens exercent bien souvent leurs pratiques en dehors [de la région], mais parce qu’ils résident dans notre municipalité et qu’ils font recon - naître leur demeure comme des équiva - lents de presbytères, ils sont exemptés de taxes. Pourtant, ils utilisent les mê- mes services municipaux que tout le monde. À mes yeux, il y a un problème d’équité dans tout ça », a décrié Jean- Marc Robitaille. À Mascouche, l’exemption de taxes municipales à laquelle ont droit les sept immeubles de culte recensés entraîne des pertes de revenus annuels de l’or - dre de 100 000 $. Les zones autorisant les usages religieux seront beaucoup plus restreintes dans la MRC Les Moulins, afin d’éviter toute prolifération de lieux de culte de quelque religion que ce soit. Inquiétudes dans le Vieux-Terrebonne D es dizaines de résidents du Vieux-Terre - bonne se sont présentés à la séance du conseil municipal, le 11 mai, parce qu’ils s’inquiétaient que les élus modifient l’enca - drement des spectacles dans les restau - rants et bars du territoire. Un point qui a toutefois été rayé de l’ordre du jour et qui fera l’objet d’une consultation publique, a annoncé le maire. Nos rubriques Agenda communautaire. A-46 Commerce en revue.. A-48 Tableau indicateur agenda sportif. A-70 Sur la scène, agenda culturel B-10 Un brin d’histoire. B-11 Pellicule et popcorn B-14 Horoscope.. B-15 Deux projets de règlement devaient initialement être présentés, l’un pour « encadrer les microbrasseries » et « mo - difier l’encadrement des spectacles dans les restaurants et les bars de cer - taines zones commerciales », et l’autre pour « consolider les sections applica - bles aux bars, aux restaurants et terras - ses en une nouvelle section applicable aux cafés, restaurants, bars et micro - brasseries ». « Ces projets de règlement portent sur trois éléments, dont un seul provoque des inquiétudes, a précisé le maire Jean-Marc Robitaille. Nous voulons d’a - bord régler une coquille qui cause préju - dice à un commerce du chemin Gascon. Nous voulons ensuite permettre l’im - plantation d’une microbrasserie [Le Bal - thazar] sur le boulevard des Seigneurs. Et enfin, nous voulions modifier l’enca - drement des spectacles dans les res - taurants et bars, mais nous avons élimi - né cet élément puisqu’il soulevait des inquiétudes. Nous tiendrons une consul - tation publique, au terme de laquelle un projet de règlement portant spécifique - ment sur ce sujet sera présenté. » Quoi ? Pardon ? Je vous entends, mais je ne comprends pas toujours... Retrouvez le plaisir d’entendre de façon discrète et efficace Dépistage auditif sans frais Valide jusqu’au 30 septembre 2015 LABELLE AUDITION Audioprothésiste 385, montée Masson, bureau 104 sur rendez-vous 450-657-1000Daphné Godin-Blouin Audioprothésiste Selon le maire, on a besoin de plus d’animation, notamment dans le Vieux- Terrebonne, mais il prévaut de bien défi - nir cette « animation » et de l’encadrer pour qu’elle ne nuise pas à la qualité de vie des résidents qui demeurent près des zones commerciales. « C’est un dossier qui n’aurait pas dû se ramasser à l’ordre du jour, ça a été trop vite. Nous allons prendre le temps de discuter. » Plusieurs craignaient que par le projet de règlement concerné, les bars et res - taurants du Vieux-Terrebonne puissent entre autres présenter des « spectacles amplifiés et/ou acoustiques autant à l’in - térieur qu’à l’extérieur », comme en avait témoigné François Gagné au jour - nal La Revue. D’autres encore, dont François Duval, veulent s’assurer que la Ville ne commette pas de nouvelles « er - reurs » telles que celles qui ont été fai - tes par le passé, entre autres concer - nant l’horaire du bar Le Studio, qui a maintenant des droits acquis à ce chapi - tre. « Nous avons des outils que nous n’avions pas à l’époque, qui nous per - mettront de mieux faire les choses », a rétorqué M. Robitaille. Texte : Véronick Talbot PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Gilles Bordonado TÉLÉPHONE 450 964-4444 TÉLÉCOPIEUR 450 471-1023 INTERNET www.larevue.qc.ca COURRIEL larevue@larevue.qc.ca FONDATEUR Aimé Despatis INSPIRATRICE Marie-France Despatis RÉDACTRICE EN CHEF Véronick Talbot JOURNALISTES Mélanie Savage Pénélope Clermont Karine Limoges Pierre Vigneault JOURNALISTES-PIGISTES Raymond Berthiaume Vanessa Blouin Gilles Fontaine Marie-Claude Ainey Benoit Demers, photographe CHRONIQUEURS Robert Gareau Claude Martel François-R. Despatis-L’Ecuyer DIRECTEUR DES VENTES Gilles Bordonado DIRECTEUR DÉVELOPPEMENT Daniel Soucy COORDONATRICE AUX VENTES Lise Bourdages REFLET ÉCONOMIQUE Mireille Cyr Francine Genest CONSEILLERS PUBLICITAIRES Paul Laverdière Yves Chamberland Francine Genest Daniel Soucy Julie Gordian Gaétan Lachapelle Jonathan Lessard Annie Perron Vivianne Morin GUIDE DES ADRESSES Mireille Cyr RÉCEPTION/PETITES ANNONCES/ARCHIVES Carole Cyr Jessica Berry Marjolaine Vézina Émilie Bordonado COMPTABILITÉ Lise Caron INFOGRAPHIE/TYPOGAPHIE/MONTAGE Compo-Max Inc. Marcelles Hayes DISTRIBUTION Publi-Sac Laurentides 1 888 999-2272 TIRAGE 60 000 LA REVUE, journal hebdomadaire, est publiée par LA REVUE de Terrebonne inc. 231, rue Ste-Marie à Ter rebonne, province de Québec (Code postal : J6W 3E4) et imprimé par l’imprimerie Transmag. Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 8h30 à 17h. Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Québec. Distribué gratuitement dans les municipalités de Terrebonne, Lachenaie, Mascouche, La Plaine, Saint-François (Laval), Bois-des-Filion et dans les dépôts de journaux de la région. Coût de l’abonnement (12 mois) : Canada 165$, États-Unis 300$, Étranger 300$. Tous droits rés ervés. La reproduction des textes d’information et d’annonces publicitaires est interdite à moins d’une autorisation écrite du directeur. Envoi de pub lication canadienne #0556971.
Le mercredi 13 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-5 Impact positif L es policiers ont un rôle ingrat. Lorsqu’il est question de contraventions, plu - sieurs automobilistes crient à l’injustice et dénoncent ce qu’ils appellent les « trap - pes à tickets ». Il faut cependant avouer que le ca - ractère dissuasif des amendes semble porter ses fruits, puisque les villes de Terrebonne et de Mascouche mon - trent une baisse importante du nom - bre d’accidents de la route au cours des cinq dernières années, comme en fait foi le texte de ma collègue Véro - nick Talbot. Visiblement, les mesures ont leur ef - fet sur les automobilistes, qui roulent de plus en plus prudemment. De 2009 à 2014, le nombre d’accidents a chuté de 30% malgré la hausse significative de la population pendant cette pé - riode. Dans les deux villes, avec le retour du printemps et du beau temps, les policiers se font très visibles et inci - tent à la prudence. Le programme To - lérance zéro est parfaitement connu des Terrebonniens et bien ancré dans les mémoires des conducteurs. La sur - veillance dans les quartiers résiden - tiels est importante et sauve des vies, de jeunes vies, j’en suis assuré. La sévérité du Code de la route, en particulier envers les jeunes conduc - teurs, a ses conséquences. Ceux-ci re - présentent historiquement un nombre surdimensionné d’accidentés de la route, dans le sens où il y a toujours une proportion plus grande de jeunes automobilistes impliqués dans ce genre d’incidents que de jeunes sur la route. Ma fille aînée, Émilie, qui entreprend ces jours-ci ses cours de conduite, au - ra des règles beaucoup plus strictes que celles que j’avais à respecter alors que j’étais jeune conducteur. La forma - tion est plus longue et approfondie, et les règles comme jeune automobiliste au volant seront plus sévères que dans mon temps. Il en va de même avec l’alcool et la drogue au volant, qui sont sévèrement réprimés, ce qui est un autre élément non négligeable à la réduction du nom - bre d’accidents sur la route. Il ne faudrait pas non plus nier l’im - portance du vieillissement de la popu - lation qui amène bien des conducteurs à une plus grande prudence sur la route, mais l’impact de la prévention et de la répression est bien réel, qu’el - les nous plaisent ou non. Quelque 30% d’accidents de moins, c’est moins de blessures mortelles, moins de bles - sures graves, moins de blessures lé - gères, moins de victimes et de vies perturbées… 56 e anniversaire ! Je termine cette chronique en sa - luant tous nos lecteurs et nos annon - ceurs. Sachez que nous célébrons ces jours-ci le 56 e anniversaire de notre pu - blication fondée en 1959 par le journa - liste Aimé Despatis. Je vous remercie de votre fidélité. Sachez que nous l’ap - précions, tous les membres de notre équipe et moi. Mille mercis à vous tous ! ✃ POURQUOI ATTENDRE ? Découvrez comment la chiropratique peut vous aider ! Hernie discale arthrite, arthrose symptôme d’asthme et d’otites douleurs menstruelles douleurs sciatiques engourdissements (pieds, mains) maux de dos, de cou maux de tête, migraines mauvaise posture problèmes de digestion stress, insomnie tension entre les omoplates (si d’origine neurovertébrale) TÉLÉPHONEZ MAINTENANT ! EXAMEN COMPLET (Incluant thermographie infra-rouge, EMG et radiographies, si nécessaires. Incluant votre 1er traitement) si votre condition le nécessite POUR SEULEMENT 40 $ Valide 90 jours (valeur jusqu’à 160$) Vous en avez plein le dos ? SOINS ADAPTÉS POUR TOUTE LA FAMILLE Une clinique à la fine pointe de la technologie : thermographie vertébrale électromyographie radiologie sur place analyse informatisée de votre posture THÉRAPIE MANUELLE ET PROADJUSTER Dre Marie-Josée Dubouilh D.C. Chiropraticienne 450 474-0207 321, mtée Masson, suite 202 à Mascouche (à côté du O’gym, face Hyundai) www.santechiromascouche.com ✃ POUR UNE DURÉE LIMITÉE SEMI-DÉTACHÉ À PARTIR DE 239␣900 900 $ TAXES INCLUSES PEINTURES DES SEIGNEURS PROJET RÉSIDENTIEL SEIGNEURIE DU LAC LONG À MASCOUCHE NOUS BÂTISSONS DEVENEZ PROPRIÉTAIRE POUR SEULEMENT 925 $ Pour la 1 re année avec 5% comptant* PAR MOIS OPTIONS DISPONIBLES POSSIBILITÉ CLÉ EN MAIN, GAZONNÉ, CLÔTURÉ ET ASPHALTÉ, CHAUFFAGE À AIR CHAUD, CLIMATISATION CENTRALE, FOYER AU GAZ NATUREL ET CHAUFFE-EAU INSTANTANÉ Woodmate Teinture opaque à base de solvant Série 1060, blanc et couleurs Pour toutes les surfaces de bois extérieures 64 95$ Woodmate Teinture semitransparente à base de solvant Série 1075, couleur Pour les terrasses de bois extérieures Woodmate Teinture hybride semi-transparente à base d’eau Série 1070, clair et couleurs Pour les surfaces de bois verticales extérieures 54 95$ Iso-Stain Teinture opaque à base d’eau Série 850, blanc et couleur Donne une couleur uniforme au bois Constructions de qualité situées dans le projet résidentiel la Seigneurie du Lac Long à Mascouche bordé de sentiers pédestres et de vastes espaces verts. UN EMPLACEMENT STRATÉGIQUE À 2 PAS DE L’ÉCOLE ET DES NAVETTES POUR LE TRAIN DE BANLIEUE GAGNANT 2014 QUALITÉ HABITATION 54 95$ 39 95$ BUREAU DES VENTES 900, rue des Fontaines accès par Versailles Mascouche (Québec) 514 898 - 0300 450 474 - 3400 www.constructions lacourse.com www.peinturesdesseigneurs.com 550, boul. des Seigneurs, Terrebonne 450 492-0880



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 1La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 2-3La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 4-5La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 6-7La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 8-9La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 10-11La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 12-13La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 14-15La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 16-17La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 18-19La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 20-21La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 22-23La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 24-25La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 26-27La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 28-29La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 30-31La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 32-33La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 34-35La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 36-37La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 38-39La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 40-41La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 42-43La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 44-45La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 46-47La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 48-49La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 50-51La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 52-53La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 54-55La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 56-57La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 58-59La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 60-61La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 62-63La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 64-65La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 66-67La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 68-69La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 70-71La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 72-73La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 74-75La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 76-77La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 78-79La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 80-81La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 82-83La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 84-85La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 86-87La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 88-89La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 90-91La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 92-93La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 94-95La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 96-97La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 98-99La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 100-101La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 102-103La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 104-105La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 106-107La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 108-109La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 110-111La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 112-113La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 114