La Revue Québec n°56-51 13 mai 2015
La Revue Québec n°56-51 13 mai 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56-51 de 13 mai 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (279 x 428) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 28,8 Mo

  • Dans ce numéro : la prévention s'accentue, les accidents diminuent.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
A-14 Le mercredi 13 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca Pour gagner, tes meilleurs doivent être les meilleurs L a semaine passée, j’avais dit que je ne voyais pas comment le Canadien revien - drait dans cette série. Eh bien ! ils sont en train de me faire mentir et c’est tant mieux. J’étais au Centre Bell samedi soir et c’était un match d’anthologie. Les joueurs du Cana - dien étaient intenses et disciplinés. Un commentaire de Jean Perron Depuis la bévue de Prust, les joueurs sont revenus à la base. Je l’avais dit, qu’il fallait qu’ils jouent avec l’énergie du désespoir pour remonter cette série et c’est ce qui se passe. Je suis certain aussi que les quelques jours de congé du Canadien entre les deux séries sont bénéfiques aux joueurs. Le Lightning sera privé, au moins ce soir (hier soir), de Ryan Callahan et c’est un leader de cette équipe. Clairement, la main de Stamkos ne va pas bien. Je regarde ça et je me dis que le Canadien peut l’emporter, et je crois même qu’ils vont gagner les deux derniers matches et la série. Pour gagner, il faut que tes meilleurs soient meilleurs que les meilleurs de l’autre équipe, et c’est ce qui se passe depuis deux matches. Carey Price est supérieur à Ben Bishop. C’est clair que Stéphane Waite, l’entraîneur des gar - diens du Canadien, a découvert des fai - blesses à Bishop. Un analyste de TVA Sports a souligné deux grosses faibles - ses de Bishop. Premièrement, il doit se pencher, car à 6’8 » avec ses patins, il doit tenir un bâton réglementaire qui est trop petit pour lui. Donc les joueurs des Canadiens lancent haut et c’est ce qu’on a vu avec les buts de Smith-Pelly et de Parenteau lors du match de same - di. Dans le deuxième cas, il punche les rondelles au lieu de les amortir, ce qui fait qu’il donne des retours. À cela s’a - joute la déclaration de PK Subban vou - lant que que Bishop est assis sur un fer à cheval depuis le début de la série. Je suis sûr que cette déclaration lui trotte dans la tête. Et quand John Cooper a dit que Price avait des statistiques moyen - nes contre son équipe, je suis sûr que ça a fouetté Price. Tu ne dis rien contre un gars comme Price. Ça me rappelait la déclaration de Daniel Bouchard qui avait découvert une faiblesse dans le jeu de Patrick Roy. Tu ne dis rien contre un gars comme Price ou Roy, qui en avait gagné 12 de file par la suite. À part PK Subban et Gallagher, on voit enfin les autres leaders de l’équipe se lever. Il y a des gars qui sont passés au confessionnal, c’est sûr. On revoit Pa - cioretty et Plekanec qui s’imposent dans les mises au jeu. Le premier but du 4e match mettait de l’avant trois des quatre leaders de l’équipe, un tic-tac-toe entre Subban, Markov et Pacioretty. El - ler, Weise, Smith-Pelly, Prust et Galla - gher brassent la cage, ce que je n’avais pas vu depuis 10 ans avec le Canadien. Est-ce que je suis surpris de la remon - tée du Canadien ? Pas vraiment. J’ai tou - Jean Perron au Centre Bell. (Photo : courtoisie Jean Perron) jours dit que plus l’enjeu est important, plus il relève son jeu. Comme le disait Ryan Walter, personne chez le Canadien ne veut se faire humilier par les journa - listes ou noter une défaite en séries par les partisans. Je suis sûr que tous les joueurs du CH n’ont qu’une chose en tête, gagner cette série, et je crois qu’ils vont le faire. Propos recueillis par Gilles Bordonado. EN ROUTE POUR LA COUPE... EN 1987 Nilan est parti en griller une pour prendre son gaz égal C haque semaine, Jean Perron présente une anecdote touchant les séries de la Coupe Stanley, en particulier celle de 1986, remportée par Montréal. Dans ce texte, il nous présente la suite d’un commentaire qu’il a fait il y a quelques semaines sur l’in - discipline de Chris Nilan lors de la série contre Boston, toujours en 1986. « Je vous avais dit à quel point je trou - vais inadmissible que Brandon Prust ait parlé publiquement de ses problèmes avec les arbitres. Cet incident m’a rap - pelé une nouvelle anecdote dans une af - faire dont je vous avais parlé il y a trois semaines. Je vous avais alors parlé des problèmes de discipline de Chris Nilan à l’occasion du premier match de la série de 1986 contre Boston. Il avait perdu la tête et avait été pénalisé à répétition. J’étais rentré dans la chambre tout de suite après la première période, ce que je ne faisais pas souvent. J’ai dit aux Vous voulez VENDRE votre auto ou camion gars de faire preuve de plus de disci - pline et j’avais pointé Chris en lui di - sant : « For you too », pour toi aussi. Et je suis sorti comme une balle de la cham - bre. II paraît que Nilan était dans tous ses états et, de ce qu’on m’a dit après, il a même lancé son bâton comme un javelot vers la porte par laquelle j’étais sorti. Quand je suis revenu quelques mi - nutes avant le début de la 2e, j’ai remar - qué que Nilan, qui était toujours à côté de Carbonneau dans la chambre, n’était pas là. C’est là que j’ai demandé aux gars : « Il est où Chris ? » Ils m’ont dit qu’il était allé en griller une dans le petit gymnase d’entraînement et que ce se - rait mieux pour moi de ne pas le déran - ger. À mon avis, il était parti en fumer une pour prendre son gaz égal ! Après ça, Chris a joué des séries extraordinai - res. Il était redevenu un joueur physi - que et discipliné. Et l’équipe a suivi. JE M’OCCUPE JE M’OCCUPE DE TOUT Appels, publicité, recevoir clients et entreposage intérieur DE TOUT ! Henri Leroux 514 779-4111 Alors qu’on était très disciplinés, les joueurs des autres équipes perdaient les pédales avec Claude Lemieux. Comme entraîneur, tu dois analyser la situation et faire le point, et c’est ce que Les commentaires du coach ! Les prévisions et commentaires de Jean Perron ont été recueillis mardi en matinée. Nous allons voir si ses prédictions faites avant les deux parties dans la Conférence de l’Est vont s’avérer bonnes. Demi-finales dans la Conférence de l’Est j’ai fait à ce moment-là. J’aurais pu me tromper, mais dans notre cas, ça a été correct. Comme vous pouvez le voir, être coach d’une équipe professionnelle de hockey, ce n’est pas de tout repos ! » 3 3 RangersCapitals de New York de Washington La prévision de Jean Perron – New York en 7 La partie se terminait hier soir. Alexander Ovechkin a annoncé que les Capitals gagneraient la partie de ce soir (hier soir). Je pense que c’est la première fois que j’entends un Russe prendre un engagement pareil. Mais Ovechkin n’est pas Mark Messier, qui en a gagné quatre. Je crois que sa prédiction ne se réalisera pas et que le jeu du défenseur et capitaine Ryan McDonagh, qui est revenu sur la glace malgré une blessure, et du gardien Henrik Lundqvist va faire la différence. Je demeure avec mon choix des Rangers en 7. 23 CanadiensLightning de MontréalTampa Bay La prévision de Jean Perron – Montréal en 7 La 6e partie se jouait hier. Je prévois une victoire du Canadien à Tampa ce soir (hier soir) et une autre vic - toire à Montréal. Je garde ma prédiction des Canadiens en 7. Voir plus haut les autres commentaires sur cette série. Finale de la Conférence de l’Ouest 0 0 Ducks Blackhawks d’Anaheimde Chicago La prévision de Jean Perron – Chicago en 7 J’avais dit que les Flames de Calgary de Bob Hartley et le Wild du Minnesota n’arriveraient pas à défaire les Ducks et les Blackhawks et c’est ce qui est arrivé. Ce sont les deux grandes puissances dans l’Ouest. La logique a été respectée. Comme j’ai prévu que Chicago gagnerait la Coupe Stanley, je crois donc qu’ils vont défaire les Ducks, mais ça va être difficile. Les attaques se valent, bien que Chicago ait un petit plus, mais c’est en défense que les Blackhawks surpassent les Ducks. Je vois ça, Chicago en 7.
Le mercredi 13 mai 2015 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-15 DE MASCOUCHE 450 474-1110 ON VOUS ATTEND ! SANS FRAIS 1-877-474-1110 EN MAI C’EST LA GRANDE VENTE ÉTIQUETTE JAUNE ! UN INCONTOURNABLE ET VOUS LE SAVEZ... ACCENT L MANUELLE 5 PORTES 2015 ELANTRA L MANUELLE 2016 MODÈLE GLS ILLUSTRÉ LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 13133$* Taux d’intérêt de 0% 995$ comptant Obligation totale du consommateur 1022,80$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1595$) Basé sur un kilométrage de 20000 KM 0,08$ du kilométrage excédentaire 29 $*/SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS TUCSON À TRACTION AVANT GL MANUEL 2015 0% ◊ FINANCEMENT À L’ACHAT OU À LA LOCATION MODÈLE LIMITED ILLUSTRÉ LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 15569$* Taux d’intérêt de 0% 0$ COMPTANT Obligation totale du consommateur 10511,40$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1595$) Basé sur un kilométrage de 20000 KM 0,08$ du kilométrage excédentaire 35 $*/SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS SANTA FE À TRACTION AVANT 2.4L 2015 MODÈLE LIMITED ILLUSTRÉ LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 22761$* Taux d’intérêt de 0.9% 0$ COMPTANT Obligation totale du consommateur 17629,20$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1760$) Basé sur un kilométrage de 20000 KM 0,08$ du kilométrage excédentaire 59 $*/SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS 0% ◊ MODÈLE XL ILLUSTRÉ LOCATION 60 MOIS Basé sur un prix de 27506$* Taux d’intérêt de1.9% 0$ COMPTANT Obligation totale du consommateur 22706,40$ (taxes incluses) Transport et préparation inclus (1795$) Basé sur un kilométrage de 20000 KM 0,08$ du kilométrage excédentaire 76 $*/SEMAINES TOTAL DE 260 VERSEMENTS VOUS PAYEZ LE PRIX DE LA FACTURE DU CONCESSIONNAIRE † MC Les noms, logos, noms de produits, noms des caractéristiques, images et slogans Hyundai sont des marques de commerce appartenant à Hyundai Auto Canada Corp. * Taxes, RDPRM et immatriculation en sus. Les photos peuvent différer. Certaines conditions s’appliquent. Communiquez avec un de nos représentant pour plus de détails. † Le prix de la facture du concessionnaire comprend l’ajustement de prix. Les ajustements de prix s’appliquent aux prix avant taxes. Sur modèles sélectionnés seulement. Voir détails en magasin. ** Le concessionnaire reçoit du fabricant un montant de retenue inclus dans le prix de la facture pour chaque véhicule vendu. Voir détails en magasin.◊ Sur certains modèles sélectionnés. Certaines conditions s’appliquent. Tous les détails chez votre concessionnaire Hyundai. Suivez ALBI LE GÉANT sur ** HORAIRES DES VENTES : HORAIRES DU SERVICE : DU LUNDI AU VENDREDI DE 9H À 21H DU LUNDI AU JEUDI DE 6H A.M. À 17H30 P.M. VENDREDI DE 6H A.M. À 15H P.M. 290, MONTÉE MASSON, MASCOUCHE WWW.JAIMEHYUNDAI.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 1La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 2-3La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 4-5La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 6-7La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 8-9La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 10-11La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 12-13La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 14-15La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 16-17La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 18-19La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 20-21La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 22-23La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 24-25La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 26-27La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 28-29La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 30-31La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 32-33La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 34-35La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 36-37La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 38-39La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 40-41La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 42-43La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 44-45La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 46-47La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 48-49La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 50-51La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 52-53La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 54-55La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 56-57La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 58-59La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 60-61La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 62-63La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 64-65La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 66-67La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 68-69La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 70-71La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 72-73La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 74-75La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 76-77La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 78-79La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 80-81La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 82-83La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 84-85La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 86-87La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 88-89La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 90-91La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 92-93La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 94-95La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 96-97La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 98-99La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 100-101La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 102-103La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 104-105La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 106-107La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 108-109La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 110-111La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 112-113La Revue Québec numéro 56-51 13 mai 2015 Page 114