La Revue Québec n°56-26 12 nov 2014
La Revue Québec n°56-26 12 nov 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°56-26 de 12 nov 2014

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (267 x 419) mm

  • Nombre de pages : 90

  • Taille du fichier PDF : 24,5 Mo

  • Dans ce numéro : aéroport de Mascouche... le projet meurt au feuilleton.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
A-10 Le mercredi 12 novembre 2014 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca JOUR DU SOUVENIR  : HOMMAGE AUX VÉTÉRANS Pour que jamais ils ne soient oubliés Quatre soldats se tenaient bien droit aux quatre coins du monument du Régiment canadien-français, en mémoire et en res - pect pour les soldats disparus. La tête bais - sée, ils se souvenaient. Dans l’allée menant au monument, on apercevait la photo des 16 soldats du Royal 22 e Régiment tombés au combat en Afghanistan. Alors que les an - ciens combattants, les membres des forces armées, les différents corps de cadets ainsi que leurs parents et amis se rassemblaient pour commémorer le Jour du Souvenir, les quatre sentinelles veillaient. C’est dans cette ambiance que L’Ami - cale des Vétérans de Terrebonne et plus de 350 personnes ont rendu hommage, le 8 novembre, au courage et au sacri - fice d’hommes et de femmes, membres de l’armée canadienne. La cérémonie commémorative a débuté par un re - cueillement face au monument du parc du Royal 22 e Régiment de la Montée Masson. Parc rebaptisé en l’honneur du plus grand régiment francophone d’Amérique, on y célébrait l’armistice pour la première fois. Pour les disparus des Première et Se - conde Guerres mondiales, de la guerre de Corée et du conflit d’Afghanistan, pour le 60 e anniversaire du 4 e bataillon du Royal 22 e Régiment de Chateauguay et l’ensemble des membres de ce répu - té régiment, six couronnes de fleurs ont été déposées au pied du monument, au son de la cornemuse. La cérémonie s’est poursuivie dans les rues de Terrebonne par une parade de - vant mener le cortège des 350 person - nes au Parc des Braves de l’Île-des- Moulins, devant le cénotaphe. En mémoire de leurs sacrifices Sur place, l’ensemble des anciens combattants, des différents corps de ca - dets, des policiers, des pompiers de Ter - rebonne et des dignitaires y ont déposé 24 autres couronnes de fleurs, « en mé - moire de ceux et celles qui ont défendu la démocratie et la liberté au sacrifice de leur vie et en l’honneur de ceux et celles qui se mettent au service de la démo - cratie », a affirmé à tous Roger Laliberté, président de L’Amicale des Vétérans, avant de porter la première gerbe. Certains ont évoqué les événements tragiques du mois d’octobre, lorsque deux membres des forces armées, l’adju - dant Patrick Vincent et le caporal Nathan Cirillo, ont perdu la vie « parce qu’ils por - V isitez plus de 75 propriétés sur Encore V endu P ar S tef.com Re/Max des Mille-Îles S.G. Agence immobilière 3 e au Québec**Pour RE/MAX en 2013 STÉPHANE GIRARD Courtier immobilier agréé stephane.girard@remax-quebec.com Cellulaire 514 799-5141 Bureau 450 966-9966 Quatre sentinelles veillaient au monument du Régi - ment canadien-français. (Photo  : Gilles Fontaine) taient l’uniforme », comme l’a mentionné Charmaine Borg, députée fédérale de Terrebonne-Blainville. Le député provin - cial de Terrebonne, Mathieu Traversy, a quant à lui rappelé la devise de la pro - vince « Je me souviens » et le 75 e anniver - saire du débarquement de Normandie. Au terme de ce deuxième recueille - ment, deux coups de canons ont été ti - rés, un premier pour l’observation d’une minute de silence et un deuxième pour que tous se souviennent à tout jamais. Texte  : Gilles Fontaine EN PAGE COUVERTURE L’adjudant Mario Fortin au salut avant de poser une couronne de fleurs en l’honneur des dispa - rus au combat en Afghanistan. (Photo  : Gilles Fontaine) Le spécialiste en transmission Service et qualité GARANTIS GARANTIE 1 AN OU 20 000KM ET POSSIBILITÉ DE GARANTIE 3 ANS OU 65 000KM RS Transmission COMPAREZ NOS PRIX spécialisé depuis 22 ans 3863, GEORGE-CORBEIL, TERREBONNE (À CÔTÉ DE CAROSSERIE 440) 450 722-1004 514 966-2574 Quelque 350 personnes ont marché dans les rues de Terrebonne vers le cénotaphe du Parc des Braves. (Photo  : Gilles Fontaine) Le canon a retenti pour que jamais les disparus ne soient oubliés. (Photo  : Gilles Fontaine) Le coquelicot fièrement porté En cette période des célébrations entourant le Jour du Souvenir, la campagne de coqueli - cots dans Lanaudière a connu un vif succès entre autre grâce aux bénévoles, cadets et membres de la Légion Royale Canadienne #120 de Mascouche. « Cette année, les gens ont été très sensibles dès l’apparition des coquelicots et plusieurs ont manifesté leur désir de s’en procurer un. Les témoignages de sympathie, de soutien et d’encouragement reçus ont été élogieux », de dire le président de la campagne et vétéran, Mario Miller. Au total, 14 000 coquelicots ont été distribués. En plus de prendre part aux cérémonies à Terrebonne le sa - medi, la Légion a pris part active - ment à la parade de Mascouche le lendemain. Étaient entre autre pré - sents l’attaché politique du député Mathieu Lemay de Masson, Richard Laliberté, le président de la Légion, Jean Filiatrault, le maire Guillaume Tremblay, M. Miller et la députée de Montcalm, Manon Perreault. (Tex - te  : Pénélope Clermont/Photo  : courtoisie) À votre service depuis 1976 www.de n t u r o l o g i s t e g h i s l ai n t h i bodeau.ca Complètes Partielles Sur implants Base molle Regarnissage Réparations 450 964-4848 500, boul. des Seigneurs Terrebonne, QC J6W 1T3 « Centre Laurence, en face du poste de police » 761, rue St-Isidore, Saint-Lin Laurentides
Le mercredi 12 novembre 2014 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-11 JOUR DU SOUVENIR  : HOMMAGE AUX VÉTÉRANS Anciens combattants d’une même famille... le bataillon A bsence de regret malgré les pertes et leurs blessures et grande fraternité avec leurs frères d’armes, tous les anciens com - battants sont unanimes  : ils ont servi et ils en sont fiers. À l’occasion de la célébration de l’Armistice, quelques anciens combat - tants ont accepté de parler de leur vie et de leur expérience. « À 16 ans, j’étais en Italie lors de la Deuxième Guerre mondiale », men - tionne Arthur Dubé. Voulant améliorer son sort et venant d’une famille très mo - deste, cet ancien combattant de la guerre 1939-1944, comme plusieurs, a caché son âge réel pour pouvoir « partir l’autre bord ». Il s’est donc retrouvé au milieu d’une dure bataille qui a duré 24 jours, en terre italienne, contre les trou - pes de Mussolini et de Hitler. « C’était difficile, jamais nous n’avions de répit et nous étions assez isolés. Malgré le peu de moyen qu’avait notre bataillon, nous sommes passés au travers », ajoute-t-il. Blessé à l’épaule pendant le conflit, M. Dubé a dû attendre trois jours avant d’être soigné. « Jamais je n’ai regretté et jamais je n’oublierai mes frères d’ar - mes », a-t-il reconnu, même si, en 1950, l’armée canadienne l’a remercié. Addition de conflits « Dans les années 70 et 80, le Canada n’étaient pas très engagé comme main - tenant. Or, notre engagement était axé dans l’éventualité de la guerre froide. On s’enrôlait pour relever des nouveaux dé - fis et pour la camaraderie », explique Pierre Berrigan, résidant de Terrebonne et ancien adjudant des campagnes de Chypre, de Croatie, d’Haïti, de Bosnie, de Lithuanie et d’Afghanistan. Même affirmation du côté de Sylvain Duval, ancien caporal-chef ayant partici - pé aux campagnes de la Bosnie et d’Haï - ti  : « Tous les militaires passaient par l’Al - lemagne (Ouest). C’était la guerre froide et la plus grande préoccupation des pays de l’ouest. Depuis, plusieurs con - flits se sont additionnés, mais la guerre en Afghanistan a vraiment tout changé, autant la stratégie militaire que l’équipe - ment. » Une pensé annuelle pour Daniel Gunter Pour ces deux anciens combattants ainsi que pour le sergent des mêmes campagnes et batailles que ses deux confrères, Joël Francoeur de La Plaine, le Jour de l’Armistice sera toujours un moment pour se rappeler. « À chaque 11 novembre, je ne peux m’empêcher d’a - Arthur Dubé, combattant de la guerre 1939-1944, se souviendra à jamais. (Photo  : Gilles Fontaine) Sylvain Duval posant une couronne de fleurs au nom des Nations Unies. (Photo  : Gilles Fontaine) voir une pensée pour Daniel Gunter, dé - cédé à mes côtés lors d’un combat », avoue-t-il. Unanimement, ils ont affirmé n’avoir aucun regret. « Si c’était à refaire, nous recommencerions pour la fraternité, l’entraide et la force du bataillon. C’est notre famille », disent-ils sans hésitation. Voilà des hommes courageux qui au - ront mis leur vie à la défense de la dé - mocratie et de la liberté. Si vous rencon - trez un militaire, ne lui demandez jamais s’il a utilisé son arme, vous diront-ils. Sans partisannerie politique, dites-lui plutôt un grand merci pour son sacrifice, car il le mérite. Texte  : Gilles Fontaine ANTIROUILLE VOUS VOULEZ PROTÉGER VOTRE INVESTISSEMENT DE LA BONNE FAÇON  : À UN COÛT MINIME MEILLEURE VALEUR DE REVENTE Le traitement antirouille à l’huile et à la graisse est sans aucun doute la meilleure façon de protéger votre voiture ou camion contre les rigueurs de notre climat. Le traitement est effectué en deux étapes  : Pour le DESSOUS DU VÉHICULE, une graisse est appliquée à la grandeur afin de protéger le châssis, le plancher, les fausses ailes ainsi que tout ce qui se trouve dessous. Cette graisse ne coule pas et ne sèche pas. De loin supérieure à l’huile pour le dessous. LE SPÉCIALISTE D’ATTACHES DE REMORQUES Pour la CARROSSERIE ainsi que toutes les parties fermées, nous utilisons de l’huile afin d’atteindre tous les plis et les endroits les plus inaccessibles. CE TRAITEMENT EST BON POUR DEUX ANS Nous utilisons que des produits neufs inodores SPÉCIALEMENT CONÇUS pour le traitement antirouille de votre véhicule neuf ou usagé. TRAVAIL PROPRE ET BIEN FAIT ! Prenez rendez-vous dès maintenant 450 478-2249 10,200, boul. LAURIER,Terrebonne (SECTEUR LA PLAINE) WWW.RADIATEURLAPLAINE.COM Arthur Dubé, combattant de la Deuxième Guerre mondiale, Roger Laliberté et Benoit Saucier. (Photo  : Gilles Fontaine) VOTRE SALON, VOS SERVICES ! ! COIFFURE/POSE D’ONGLES/ÉPILATION NOUVELLES HEURES D’OUVERTURE LUNDI 9H - 17H MARDI 9H - 19H MERCREDI 9H - 21H JEUDI 9H - 21H VENDREDI 8H - 21H 450.474.7225 3550 AVENUE DE LA GARE, MASCOUCHE AUTOROUTE 640, SORTIE 444 À L’INTÉRIEUR DU CONCESSIONNAIRE ENTRÉE DU SERVICE D ouleur au talon Vous souffrez d’une douleur aigue, intermittente et/ou persistante et chronique au talon ? Cette douleur est plus marquée le matin et s’aggrave à la moindre activité… Alors, consultez nous ! Nous pouvons vous aider. VOS PIEDS. VOTRE SANTÉ. VOS PODIATRES DRS HOBEYCHI ET LÉGER À LA CLINIQUE ET CENTRE DE CHIRURGIE PODIATRIQUE DE TERREBONNE, 3017 boul. de la Pinière, TERREBONNE J6X 4V5 450 964-3773 WWW.PODIATRE.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 1La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 2-3La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 4-5La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 6-7La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 8-9La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 10-11La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 12-13La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 14-15La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 16-17La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 18-19La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 20-21La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 22-23La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 24-25La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 26-27La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 28-29La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 30-31La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 32-33La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 34-35La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 36-37La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 38-39La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 40-41La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 42-43La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 44-45La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 46-47La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 48-49La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 50-51La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 52-53La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 54-55La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 56-57La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 58-59La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 60-61La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 62-63La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 64-65La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 66-67La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 68-69La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 70-71La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 72-73La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 74-75La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 76-77La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 78-79La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 80-81La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 82-83La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 84-85La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 86-87La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 88-89La Revue Québec numéro 56-26 12 nov 2014 Page 90