La Revue Québec n°55-18 18 sep 2013
La Revue Québec n°55-18 18 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55-18 de 18 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (356 x 534) mm

  • Nombre de pages : 104

  • Taille du fichier PDF : 39,9 Mo

  • Dans ce numéro : chartre des valeurs québécoises... le débat se transporte dans Les Moulins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
A-10 Le mercredi 18 septembre 2013 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca Oser s’intéresser à la politique U ACTUALITÉ n groupe de jeunes qui souhaitent initier le plus grand nombre aux rouages de la politique municipale a fait son apparition le 8 juillet en séance du conseil municipal à Mascouche. Michel Lanthier, Jean-Philippe Fontaine et Vincent Rochette distribuent do - rénavant un bulletin intitulé « Introduction – Conseil de ville » à l’entrée du Pavillon du Grand-Coteau. Karine Limoges presse@larevue.qc.ca Le document résume sommairement le déroulement d’une séance du conseil municipal en plus de répondre en format « Question-réponse » aux interrogations usuelles qu’aurait un citoyen. Le groupe a par ailleurs ciblé quelques « points chauds » qui ne manquent jamais d’atti - ser les échanges entre citoyens et élus. Le Manoir, par exemple, l’aéroport de Mascouche, les problèmes de circula - tion sur le chemin Saint-Henri ou, plus 514 838-9SPA 9772 À Terrebonne, plus Ford que jamai s ! Faites comme plus de 425 000 clients qui ont déjà partagé nos prix depuis 2005. récemment, l’aréna de Mascouche. « Tout a commencé par la passion de s’impliquer, exprime Jean-Philippe Fon - taine, 19 ans, qui a découvert le plaisir de l’engagement au programme d’édu - cation internationale d’Armand-Corbeil. Ce que je trouve déplorable – et qui m’inquiète –, c’est la façon de choisir des citoyens qui donne l’impression [qu’ils sont victimes] de techniques mar - keting. » Il se préoccupe que les élec - teurs aient peu de connaissances des plates-formes électorales que proposent les candidats et se fient sur la forme plu - tôt que le fond du programme. Jean-Philippe Fontaine, qui avait affiché ses allégeances politiques, tient à ce que cette initiative reste apolitique. « Certains ont grincé des dents, confie-til, mais dans ma tête, mes allégeances n’ont rien à voir avec mon objectif principal d’informer les gens. Je m’affiche de moins en moins pour éviter toute partisannerie. » Il précise que l’initiative qu’il porte avec Vincent Rochette et Michel Lanthier émane Nous sommes les spécialistes ! Réservez votre place maintenant www.piscineetspaje.com info@piscineetspaje.com Michel Lanthier, Jean-Philippe Fontaine et Vincent Rochette tentent d’intéresser le plus grand nombr e à l’administration municipale. (Photo : Karine Limoges) d’une bonne intention. Un débat à l’horizon ? Toutes sortes d’idées bouillonnent dans la tête de ces jeunes qui orches - trent à intervalles réguliers des « assem- blées de cuisine » pour discuter des en - jeux en politique municipale. « Nous avons plusieurs projets, dont celui d’in - viter les chefs de parti [qui se présente - ront le 3 novembre] à un débat, peutêtre même par quartier », lance M. Lan - thier. La dernière fois, le groupe avait rallié quelques jeunes qui ont assisté au déroulement de l’assemblée. Au départ, le groupe souhaitait inté - Travaux sur l’autoroute 40 L e ministère des Transports procédera au remplacement du système d’éclairage de l’autoroute 40, entre le pont Charles-De Gaulle et l’autoroute 640 à Terrebonne, de même qu’entre le pont Benjamin-Moreau et la rue Valmont à Repentigny. Les travaux, qui ont débuté le 17 septembre, s’échelonneront jusqu’à la fin du printemps 2014. À Terrebonne, en direction est, les voies de l’autoroute 40 seront légère - ment déviées. De façon ponctuelle, des fermetures partielles de l’auto - resser la jeune génération à la politique municipale, mais de plus en plus de ci - toyens plus âgés se joignent à eux, se - lon les dires de M. Fontaine. Il y a quel - ques semaines, on discutait de l’inter - vention du conseiller Jacques Tremblay qui a ajouté un point à l’ordre du jour pour mettre un frein à toute décision concernant l’aéroport jusqu’au 3 novem - bre ainsi que du droit de veto exercé par la mairesse Denise Paquette. « Ce qu’on propose, c’est dire aux jeu - nes qu’on peut participer activement aux décisions de la Municipalité, et qu’il faut commencer tout de suite ! » résume M. Fontaine. route auront lieu la nuit, de même que des fermetures des bretelles d’entrée et de sortie du chemin Saint-Charles. Quant à Repentigny, de façon ponc - tuelle, des fermetures partielles de nuit seront requises sur l’autoroute 40, de même que dans les entrées et sorties de la rue Valmont et des boule - vards Larochelle, Brien et Industriel. Les usagers de la route sont invités à consulter la section « Mobilité Mont - réal » du site quebec511.info pour pla - nifier leurs déplacements. (VT) ALLONGÉES ✓ Heures de service et de SOIR Sur rendez-vous… Lundi, jeudi 7 h 30 à 18 h - Mardi, mercredi 7 h 30 à 20 h Vendredi 7h à 15 h
Le mercredi 18 septembre 2013 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-11 « Envisagez la situation économique avec confiance » U ACTUALITÉ n an après son élection à la tête du gou - vernement du Québec, Pauline Marois a dressé un premier bilan des actions posées par son administration, le jeudi 12 septem - bre, en présence de plusieurs députés de La - naudière. Et c’est au Club de Golf Le Mirage de Terrebonne, devant une foule record de plus de 400 hommes et femmes d’affaires ainsi que dignitaires de la région, qu’elle y est allée de ce discours fort attendu. Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Pas de doute, la Chambre de com - merce et d’industrie Les Moulins (CCIM) a frappé un grand coup pour sa toute première activité de la saison. Après avoir d’abord accueilli François Legault, chef de la CAQ, et Philippe Couillard, chef du Parti libéral du Qué - bec, l’organisme souhaitait ainsi boucler la boucle de ses dîners-conférences à saveur politique, afin de permettre à ses membres de connaître la vision économique des trois grands partis poli - tiques qui occupent actuellement l’a - rène provinciale. Et les participants réunis au Golf Le Mirage n’auront pas été déçus par le dynamisme et l’enthousiasme de Mme Marois. Animé d’une main de maître par Rodger Brulotte, le dîner-confé - rence leur a permis non seulement de connaître en primeur le bilan tracé par la première ministre à la suite de sa première année en tant que chef du gouvernement, mais aussi de découvrir la vision économique de son adminis - tration pour la prochaine année. Une stratégie déjà bien structurée, qui se veut à l’avantage de tout le Québec, mais aussi de la grande région de La - naudière. Des emplois de qualité, une « obsession » L’économie provinciale sera la priorité du Parti Québécois pour la prochaine année. « Après une année de grand mé - nage, nous en sommes rendus à une phase d’investissements et de dévelop - pement. Et à cet effet, notre plan sera orienté sur la création d’emplois de qualité dans toutes les régions du Qué - bec. Ce sera notre obsession, et à cet effet, Lanaudière représente un terreau particulièrement fertile et propice avec un tissu industriel qui s’établit dans des domaines novateurs de même qu’un secteur agroalimentaire des plus dyna - miques », a d’abord lancé Mme Marois. La première ministre Pauline Marois a fait une apparition remarquée au Club de Golf Le Mirage, le 12 septembre, dans le cadre des dîners-conférences à saveur politique de la CCIM. La chef du gouvernement est ici entourée de Vicky Marchand, directrice générale de la CCIM, Véronique Hivon, ministre responsable de la région de Lanaudière, Denise Paquette, mairesse de Mascouche, Peter Quinn, président de la CCIM, Mathieu Traversy, député de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, maire de Terrebonne, et Diane Gadoury-Hamelin, députée de Masson. (Photo : Véronick Talbot) Pour ce faire, elle compte notamment se baser sur ce qui se fait ici, dans la ré - gion des Moulins. « Lorsque je constate, par exemple, que l’antenne du World Trade Center a été faite à Terrebonne, et qu’au sommet du plus haut gratteciel d’Amérique se trouve donc l’exper - tise de chez nous, ça me démontre à quel point nos entrepreneurs et le Qué - bec tout entier peuvent viser haut. Comme le groupe ADF, il faut viser la position la plus haute, la moins occupée et la plus prestigieuse, pour toujours faire mieux. Et c’est ce que nous allons faire, parce que nous avons les outils pour faire du Québec un pays riche. » Une vision pour le Québec Mais au-delà de ces atouts et de ce potentiel qui définissent bien la région et l’ensemble de la province, qui se dis - tingue d’ailleurs en tant que chef de file mondial dans plusieurs secteurs, Mme Marois a rappelé qu’il faut une vision. Et cette vision, le Parti Québécois compte la définir dans la stratégie économique qu’il présentera cet automne et qui se déclinera en trois axes : l’élaboration d’une nouvelle politique industrielle pour le Québec, la mise en place d’une politique nationale de la recherche et de l’innovation, ainsi que le développement du commerce extérieur. « Et au cœur de cette stratégie, notre fer de lance sera le développement de l’électrification des transports en commun. Nous de - vons nous libérer de notre consomma - tion de pétrole tout en nous enrichis - sant. C’est la voie de l’avenir. » Son mot d’ordre est donc clair : tou - jours viser plus haut. « C’est écrit dans notre histoire. Notre destin, c’est d’être les meilleurs sur les terrains que nous aurons choisis », a conclu Mme Marois sous une pluie d’applaudissements, avant de répondre à trois questions du public. Notons que les autres activités qui marqueront cette première saison de la CCIM seront dévoilées le 25 sep - tembre. 450 968-9000 TFord.ca LORS DU CHANGEMENT DE SAISON ET DE CHAUSSURES, PRENEZ GARDE… VOS PIEDS. VOTRE SANTÉ. VOS PODIATRES DRS HOBEYCHI ET LÉGER À LA CLINIQUE ET CENTRE DE CHIRURGIE PODIATRIQUE DE TERREBONNE, 3017 boul. de la Pinière, TERREBONNE J6X 4V5 CLINIQUE ET CENTRE DE CHIRURGIE PODIATRIQUE Services podiatriques de qualité supérieure Un ongle qui a une forme très courbée, qui a été mal coupé ou qui a été traumatisé peut faire une pression accrue au rebord de l’ongle et peut même causer une lacération du sillon de l’ongle. Le rebord de l’ongle sera très douloureux, et si négligé peut causer une infection locale sous la forme d’un granulome pyogénique. Venez nous consulter sans tarder, nous pouvons vous venir en aide. – Pauline Marois Ongle incarné 450 964-3773 WWW.PODIATRE.COM TERREBONNE FORD 2730, chemin Gascon (près 640)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 1La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 2-3La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 4-5La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 6-7La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 8-9La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 10-11La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 12-13La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 14-15La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 16-17La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 18-19La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 20-21La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 22-23La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 24-25La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 26-27La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 28-29La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 30-31La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 32-33La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 34-35La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 36-37La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 38-39La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 40-41La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 42-43La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 44-45La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 46-47La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 48-49La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 50-51La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 52-53La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 54-55La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 56-57La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 58-59La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 60-61La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 62-63La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 64-65La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 66-67La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 68-69La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 70-71La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 72-73La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 74-75La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 76-77La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 78-79La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 80-81La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 82-83La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 84-85La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 86-87La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 88-89La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 90-91La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 92-93La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 94-95La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 96-97La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 98-99La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 100-101La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 102-103La Revue Québec numéro 55-18 18 sep 2013 Page 104