La Revue Québec n°55-17 11 sep 2013
La Revue Québec n°55-17 11 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°55-17 de 11 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : La Revue de Terrebonne inc.

  • Format : (356 x 534) mm

  • Nombre de pages : 120

  • Taille du fichier PDF : 53,2 Mo

  • Dans ce numéro : ç Mascouche, on y danse...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
A-6 Le mercredi 11 septembre 2013 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca SYMPHONIE DU BOISÉ « Le don de l’espoir » À ACTUALITÉ deux semaines de la livraison des 73 lo - gements de la Symphonie du Boisé, un nouveau chapitre vient de s’écrire dans l’histoire de ce grand projet communautaire. La Caisse Desjardins Le Manoir a en effet annoncé une commandite de 70 000 $ à l’Of - fice municipal d’habitation (OMH), laquelle permettra l’achat d’équipements et la bonifi - cation des services aux résidents. Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Rappelons que la Symphonie du Boisé, dont les travaux ont été lancés en octobre 2012, pourra accueillir des per - sonnes de 50 ans et plus en perte d’autonomie, des personnes handi - capées de 18 à 65 ans de même que des ménages à faibles et moyens reve- nus. Déjà, les 73 logements disponibles ont été loués pour la période de location débutant le 1er octobre, mais l’OMH prend encore les demandes. « Notre objectif, par ce grand projet im - mobilier communautaire, est de permet - tre aux résidents de bénéficier d’un toit entièrement adapté à leurs besoins. Et bien avant la pose de la première pierre de cet immeuble, la Caisse Desjardins Le Manoir avait déjà accepté de con - tribuer à ce projet. Grâce à cette com - mandite de 70 000 $, non seulement nous pourrons acheter de l’équipement pour meubler la salle communautaire principale du bâtiment, appelée à être le cœur de la vie sociale et communautaire du projet, mais nous pourrons égale - ment bonifier l’offre de services com - munautaires, d’animation et de loisirs destinés à nos résidents », a précisé Marc Charbonneau, directeur général de l’OMH de Terrebonne. Coopération et solidarité Précisons que la commandite de la co - opérative sera répartie en cinq verse - ments de 14 000 $. « Cela fait presque huit ans que nous entendons parler de ce grand projet et enfin, nous y sommes ! s’est exclamé Martin Léveillé, directeur général de la Caisse Desjardins Le Manoir. C’est une immense fierté de contribuer à ce projet qui incarne, à mon sens, la solidarité qui soude notre com - munauté. Qui dit coopérative dit coopé - ration et solidarité, et c’est grâce à nos membres, que je tiens à remercier, que nous pouvons ainsi agir en tant que levier extraordinaire de développement pour notre région. » « L’OMH de Terrebonne est heureux de pouvoir compter sur un tel partenaire afin d’offrir aux citoyens de nouvelles possibilités pour croire en un avenir prometteur, a enchaîné M. Charbon - neau. Et pour remercier la coopérative de cet engagement, la salle com - munautaire principale de la Symphonie du Boisé portera le nom de salle Des - jardins Le Manoir. Parce que c’est en - semble que nous pouvons faire la diffé - rence. » Portes ouvertes sur le projet Le maire de Terrebonne, Jean-Marc Robitaille, était lui aussi on ne peut plus fier de cet engagement de la part de la coopérative à l’endroit de la Symphonie du Boisé. « À Terrebonne, nous n’évaluons pas nos citoyens à la taille de leur portefeuille. Tous nos citoyens sont des personnes à part entière qui ont droit d’avoir un toit sur la tête et qui ont droit NOUVELLE CLINIQUE DENTAIRE Le groupe dentaire API maintenant à Mascouche – Jean-Marc Robitaille Dans l’ordre habituel, on reconnaît Marie-Claude Lamarche, conseillère municipale et présidente des comi - tés du logement social ainsi que de la famille, des affaires sociales, de l’action communautaire et de la con - dition féminine, Line Lemelin, présidente de la Caisse Desjardins Le Manoir, Micheline Mathieu, prés idente de l’OMH de Terrebonne, Marc Charbonneau, directeur général de l’OMH de Terrebonne, Martin Léveillé, di - recteur général de la Caisse Desjardins Le Manoir, et Jean-Marc Robitaille, maire de Terrebonne. à l’espoir. Et aujourd’hui, nous assistons au don de l’espoir », a-t-il soufflé. À cet effet, la Ville de Terrebonne a d’ailleurs elle aussi contribué au projet à hauteur de 2,5 M$, notamment dans le cadre du Programme de développement de loge - ments sociaux de la Communauté métropolitaine de Montréal. Rappelons que la Symphonie du Boisé est sise au 5700, rue Rodrigue, au cœur du secteur La Plaine. Pour en savoir plus sur le projet, vous êtes tous conviés à une journée portes ouvertes le 5 octo - bre. L’AMT dans le rouge : aucun impact sur le Train de l’Est L e 9 septembre, on apprenait que l’Agence métropolitaine de transport (AMT) n’aurait plus assez d’argent pour fi - nancer ses futurs projets d’infrastructures. Jointe par le journal La Revue, l’organisa - tion a toutefois indiqué « qu’il ne devrait pas y avoir d’impacts sur le projet du Train de l’Est », appelé à relier Mascouche et Montréal dès 2014. Dans les médias nationaux, le prési - dent de l’AMT, Nicolas Girard, a révélé que l’AMT anticipe un manque à gagner annuel de 70 M$ dans son fonds d’immobilisations pour réaliser tous ses projets dans la grande région métropolitaine de Montréal, et ce, dès 2015. C’est grâce à ce fonds que l’or - ganisation finance des projets tels que la construction de gares, la mise en place de stationnements incitatifs et l’aménagement de voies réservées. « Il n’y a aucun impact prévu sur le projet du Train de l’Est, a toutefois fait savoir Claudia Martin, de l’AMT. C’est un projet inscrit au plan triennal d’im - mobilisations de l’AMT, qui est com - plété à plus de 75%, et qui dispose d’une enveloppe de 671 M$ et d’une réserve de 90 M$. Il n’y a donc aucun problème à cet effet. » La porte-parole n’a toutefois pas pu préciser si les usagers du transport en commun de la région des Moulins Restaurant & Bar CHANSONS, MUSIQUE et DANSE avec Tony et Michel de 7h à minuit du jeudi au dimanche Vin au prix de la SAQ + 8 $ DU DIMANCHE AU VENDREDI 1696, chemin Gascon, Terrebonne 450 961-0303 Spectacles à venir ! tonymassarelli.com pourraient être affectés autrement par ce manque de fonds de l’AMT. « Nous ne pouvons pas spéculer sur les pro - jets d’infrastructures à venir, mais ceux qui disposent déjà d’une en - veloppe budgétaire vont se poursuivre comme prévu. » Enquête Le 10 septembre, le journal « La Presse » révélait par ailleurs que le Vé - rificateur général du Québec mène une enquête portant sur la gouvernance et la planification des grands projets d’infrastructures de transport en commun, dont le Train de l’Est. Rappelons que le projet, qui devait coûter 300 M$ et être livré en 2009, coûtera 671 M$ et devrait être inau - guré en 2014. En 2011, un rapport produit à la demande d’Infrastructure Québec avait par ailleurs révélé que le projet était mal défini dès le départ, et qu’aucun exercice structuré d’évalua - tion des risques n’avait été réalisé avant la préparation du dossier d’af - faires final. Aucune date n’a été avan - cée quant au dépôt des conclusions du Vérificateur, dont le bureau n’a pas voulu confirmer l’identité des projets qui font l’objet d’une enquête. Texte : Véronick Talbot Salle de réception 75 personnes et salon privé pour 12 personnes (services internet) Rapport qualité prix on est imbattable !
BFI Canada investit 40 M$ à Terrebonne L ACTUALITÉ LA PLUS IMPORTANTE USINE DE BIOMÉTHANISATION AU QUÉBEC a nouvelle est de taille, et son impact promet de l’être tout autant : Terrebonne s’apprête à accueillir l’un des plus impor - tants projets de transformation de biogaz en gaz naturel vert sur la scène américaine. Un investissement de 40 M$ mené de front par BFI Canada, qui caressait ce projet depuis des années. Véronick Talbot redaction@larevue.qc.ca Grâce à cette nouvelle usine de trans - formation de biogaz, qui devrait être en service à compter de juillet 2014, ce sont 10 000 pieds cubes de biogaz qui pourront être transformés chaque mi - nute. Le biométhane ainsi généré – un gaz naturel vert de qualité pipeline – pourra alimenter l’équivalent de 1 500 camions lourds sur la route pendant une période d’une vingtaine d’années, ce qui représente une réduction de la dépen - dance aux combustibles fossiles de 350 000 barils de pétrole annuellement. La nouvelle usine devrait par ailleurs at - teindre un niveau d’évitement des émis - sions de gaz à effet de serre de l’ordre de 1,2 million de tonnes de dioxyde de carbone sur une période de 10 ans. « Actuellement, grâce à notre centrale électrique, environ 15% du biogaz pro - duit par les matières organiques en - fouies sur notre site peut être récupéré pour alimenter quelque 2 500 résiden - ces du territoire chaque année. En con - trepartie, 85% de ce biogaz est détruit dans des torchères à flamme invisible afin de protéger l’environnement. Or, avec cette nouvelle usine de transforma - tion du biogaz, nous serons en mesure de transformer la totalité du biogaz pro - duit par les matières résiduelles en éner - gie verte. Ce gaz naturel ainsi produit transitera par le réseau de gazoduc de TransQué - bec & Maritimes, adjacent au lieu d’en - fouissement technique de Terrebonne », d’expliquer Yves Normandin, vice-prési - dent opérations pour BFI Canada. « Un pas de géant » L’annonce s’inscrit parfaitement dans le cadre du Plan métropolitain de ges - tion des matières résiduelles (PMGMR), a quant à lui souligné le maire de Terre - bonne et préfet de la MRC Les Moulins, Jean-Marc Robitaille. « En vertu du PMGMR, chacune des cinq composan - tes de la Communauté métropolitaine de Montréal, dont la Couronne Nord, de - vra gérer ses matières résiduelles de manière autonome et définir de nouvel - les façons de disposer des matières ré - siduelles du secteur résidentiel. À cet effet, des études et analyses ont été complétées afin de déterminer les op - tions qui s’offrent à nous et la bonne nouvelle est que cette usine de transfor - mation est parfaitement compatible avec ces options. » Le premier magistrat s’est également réjoui des impacts qu’aura cette usine sur la qualité de vie de la communauté, en diminuant notamment l’émanation d’odeurs et en soutenant la création d’emplois spécialisés. « La voie de l’ave - nir nous dicte de travailler comme des gestionnaires des matières résiduelles plutôt que comme des enfouisseurs de déchets, et en ce sens, l’annonce d’au - jourd’hui est un pas de géant dans la bonne direction. » Les normes les plus élevées Rappelons qu’actuellement, le lieu d’enfouissement technique de Terre - bonne accueille le tiers des matières ré - siduelles produites dans la grande ré - gion de Montréal. « En convertissant le biogaz généré par les matières résiduel - les du grand Montréal en biométhane, nous contribuons donc à diminuer l’im - L’ABC de la biométhanisation D ans tout déchet, il y a une matière organique. Dans le processus de production du biogaz, cette matière organique enfouie dans un lieu d’enfouissement technique, qui agit comme un digesteur anaérobie, est d’abord digérée par des organismes microscopi - ques, dans un environnement privé d’oxygène. Ce procédé produit un biogaz riche en méthane. Ce biogaz est ensuite épuré et converti en gaz naturel vert, qu’on appelle aussi biométhane. pact environnemental de ces matières résiduelles, mais aussi à réduire l’em - preinte écologique de la grande région de Montréal », a conclu M. Normandin, ajoutant du même coup que le gaz natu - rel en voie d’être produit à Terrebonne sera de très haute qualité. En fait, le projet répondra aux normes les plus éle - vées en Amérique du Nord en matière d’injection de gaz naturel dans un ré - seau gazier. Le mercredi 11 septembre 2013 - LA REVUE - www.larevue.qc.ca A-7 Hector Chamberland, directeur du développement des affaires à l’usine de triage de Lachenaie, Jean-M arc Robitaille, maire de Terrebonne, et Yves Normandin, viceprésident opérations pour BFI Canada, devant la structure d’acier appelée à devenir l’un des plus im portants projets de transformation de biogaz en biométhane sur la scène américaine. (Photo : Véronick Talbot) Outre cette initiative, un projet d’un avant-gardisme et d’une ampleur inéga - lés dans la région, BFI Canada exploite depuis cette année la plus grande flotte de camions fonctionnant au gaz naturel compressé dans son industrie. Qui plus est, dès 2014, Service Sanitaire FA, une filiale de BFI Canada, se dotera d’une station de compression de gaz naturel pour alimenter quelque 40 camions de collecte. ANTIROUILLE VOUS VOULEZ PROTÉGER VOTRE INVESTISSEMENT DE LA BONNE FAÇON : À UN COÛT MINIME MEILLEURE VALEUR DE REVENTE Le traitement antirouille à l’huile et à la graisse est sans aucun doute la meilleure façon de protéger votre voiture ou camion contre les rigueurs de notre climat. Le traitement est effectué en deux étapes : • Pour le DESSOUS DU VÉHICULE, une graisse est appliquée à la grandeur afin de protéger le châssis, le plancher, les fausses ailes ainsi que tout ce qui se trouve dessous. Cette graisse ne coule pas et ne sèche pas. De loin supérieure à l’huile pour le dessous. LE SPÉCIALISTE D’ATTACHES DE REMORQUES• Pour la CARROSSERIE ainsi que toutes les parties fermées, nous utilisons de l’huile afin d’atteindre tous les plis et les endroits les plus inaccessibles. CE TRAITEMENT EST BON POUR DEUX ANS Nous utilisons que des produits neufs inodores SPÉCIALEMENT CONÇUS pour le traitement antirouille de votre véhicule neuf ou usagé. TRAVAIL PROPRE ET BIEN FAIT ! Prenez rendez-vous dès maintenant 450 478-2249 10,200, boul. LAURIER,Terrebonne (SECTEUR LA PLAINE) WWW.RADIATEURLAPLAINE.COM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 1La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 2-3La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 4-5La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 6-7La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 8-9La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 10-11La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 12-13La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 14-15La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 16-17La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 18-19La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 20-21La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 22-23La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 24-25La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 26-27La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 28-29La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 30-31La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 32-33La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 34-35La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 36-37La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 38-39La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 40-41La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 42-43La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 44-45La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 46-47La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 48-49La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 50-51La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 52-53La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 54-55La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 56-57La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 58-59La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 60-61La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 62-63La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 64-65La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 66-67La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 68-69La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 70-71La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 72-73La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 74-75La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 76-77La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 78-79La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 80-81La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 82-83La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 84-85La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 86-87La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 88-89La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 90-91La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 92-93La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 94-95La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 96-97La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 98-99La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 100-101La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 102-103La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 104-105La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 106-107La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 108-109La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 110-111La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 112-113La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 114-115La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 116-117La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 118-119La Revue Québec numéro 55-17 11 sep 2013 Page 120