La Revue de la Musique n°2 fév/mar 2016
La Revue de la Musique n°2 fév/mar 2016
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°2 de fév/mar 2016

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 39 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Mozart, le génie inégalé.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 86 - 87  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
86 87
86 WOLFGANG AMA- DEUS MOZART NE FUT PAS SEU- LEMENT UN COMPOSITEUR DE GÉNIE. SA TRÈS ABON- DANTE CORRESPONDANCE PRÉSENTE AUSSI UN ÉPISTOLIER PROLIFIQUE ET TALENTUEUX. ELLE NOUS DÉVOILE LE MOZART TANTÔT GRIVOIS, TANTÔT AMOUREUX. VOICI QUELQUES EX- TRAITS DES LETTRES ENVOYÉS À SA COUSINE… La correspondance de Mozart est sans conteste la plus célèbre des correspondances de musiciens. Couvrant toute sa vie, depuis la missive de son père annonçant sa naissance à l'ultime lettre de Mozart à sa femme, elle servit d'assise aux premières biographies du compositeur. On y découvre la figure imposante du père, Leopold, très tôt conscient du remarquable talent de son fils et instigateur du grand voyage des enfants prodiges, Wolfgang et Nannerl, à travers l'Europe. On y voit s'émanciper l'adolescent génial puis l'adulte extravagant : Mozart prend d'abord la plume en de petits post-scriptum plein d'esprit, puis conte, au fil des lettres, le quotidien et l'exceptionnel, son amour vain pour la chanteuse Aloisia Weber, la rupture avec son protecteur le prince Colloredo, son mariage avec Constanze, ses ennuis de santé ou d'argent, ses joies et ses deuils… Commentateur critique de la musique de son temps et de ses contemporains, il se plaît à donner des descriptions truculentes de son entourage. Le style vif, pétillant, le ton parfois trivial de Mozart épistolier font la saveur de cette correspondance, dont les premières éditions censurèrent nombre de passages. UN HYMNE À LA SCATOLOGIE Scabreuses, facétieuses, énigmatiques, infantiles, vulgaires et d’autres adjectifs encore sont les termes qui précisaient la teneur de ces lettres à sa cousinette. Dans certains de LA REVUE DE LA MUSIQUE Une correspondance abondante et étonnante Wolfgang et Nannerl en 1763. ses écrits, à peine un quart du texte exprimait un message réel, le reste n’était que remplissage et pirouettes verbales dénuées de sens. S’y mêlaient des jeux de mot dont Mozart était très friand et dont il nous avait familiarisé dans des échanges épistolaires avec sa sœur Nannerl. Voici quelques extraits des lettres qu’adressait Mozart à sa cousine, qui fut, sans aucun doute, un peu plus qu’une simple cousine. On sait, sans en avoir la preuve formelle qu’il entretenait une relation intime avec elle (la plupart des lettres entre les deux ont disparu, il n’en reste qu’une petite dizaine). Wolfgang Amadeus et Maria Anna Thekla Mozart se sont rencontrés pour la première fois en 1763, quand ils étaient encore enfants, mais la rencontre clé s'est produite en 1777, quand Wolfgang Amadeus, jeune homme de 21 ans, est venu tout seul à Augsbourg, pour y passer deux semaines. Pendant ces deux semaines, il s'est lié d'affection avec sa cousine et les lettres qu'il lui a écrites par la suite, connues sous le nom de « lettres à Bäsle » sont la preuve de ce flirt.
« Excusez ma vilaine écriture, la plume est déjà vieille, mais il y a bientôt 22 ans que je chie par le même trou et il n'est même pas encore déchiré, tous les jours je chie dedans et mord la crotte à belles dents », peut-on lire dans une des lettres adressées à sa cousine. Mais cette dernière, pas en reste, ne manque pas de répartie : « Porte toi bien mon amour et pousse toi le cul dans la bouche. Je te souhaite un bonne nuit mon mari, mais d'abord chie au lit et que ça pète ». Ces correspondances sont en effet remplies de références scatologiques. Un sujet tabou aujourd'hui mais qui était très courant dans la société bourgeoise autrichienne du 18e siècle. Plusieurs musicologues se sont amusés à analyser le rapport de Mozart avec la scatologie. UN CHENAPAN QUI AIME BIEN S'AMUSER Fait surprenant : si les échanges scatophiles étaient répandus à l'époque, la relation amoureuse qu'entretenait Mozart avec sa cousine était beaucoup plus polémique. Le contenu de leur correspondance laisse en effet penser que leur relation allait bien audelà du simple lien familial. Avec sa petite cousine, il a découvert sans doute la femme, entre guillemets, que LES GRANDS COMPOSITEURS Mozart/Correspondance n°87 découvre un chenapan qui aime bien s'amuser et qui se défoule. Le contenu des lettres est en effet sans équivoque. « Je pourrai alors vous complimenter en noble personne, vous fouetter le cul, vous baiser les mains, tirer du fusil postérieur, vous embrasser, vous donner des lavements par devant et par derrière », peut-on lire. UN VÉRITABLE EXUTOIRE Véritable boulimique de travail, Mozart voyait dans ces échanges fiévreux, un véritable exutoire lui permettant de décompresser. Il se défoulait peut-être plus qu'un autre, parce qu'il avait peut-être aussi une surpression du fait de son travail. Ce n'est pas le côté le plus important de sa personnalité, mais c'est une facette de la médaille. DES TALENTS D'ÉCRITURE RECONNUS PAR LES PLUS GRANDS Mais les correspondances de Mozart s'apparentent également à un véritable exercice de style littéraire qui rappelle Folengo, Rabelais, James Joyce ou encore Raymond Queneau. Le compositeur, qui ne s'est jamais prétendu écrivain, maniait en effet avec aisance les figures de styles, jeux de mots ou autres déformations syntaxiques « Tonnerre du ciel, mille sacristies, Croates de malheur, diables, sorcières, sorciers, bataillons de croisés à n'en plus finir, morbleu, éléments, air, eau, terre et feu. Europe, Asie, Afrique et Amérique » écrit-il à sa cousine avant de poursuivre : « je vous baise vos mains, votre visage, vos genoux et votre… afin, tout ce que vous permettez de baiser. Ses multiples écrits ont d'ailleurs valu à Mozart les éloges de ses contemporains. De Stendhal à Cioran, de Nietzsche à Camus, de Zweig à Dai Sijie, les plus grands auteurs se sont copieusement inspirés de ses lettres, rapporte L'Express. LA REVUE DE LA MUSIQUE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 1La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 2-3La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 4-5La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 6-7La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 8-9La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 10-11La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 12-13La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 14-15La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 16-17La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 18-19La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 20-21La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 22-23La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 24-25La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 26-27La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 28-29La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 30-31La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 32-33La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 34-35La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 36-37La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 38-39La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 40-41La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 42-43La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 44-45La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 46-47La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 48-49La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 50-51La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 52-53La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 54-55La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 56-57La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 58-59La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 60-61La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 62-63La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 64-65La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 66-67La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 68-69La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 70-71La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 72-73La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 74-75La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 76-77La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 78-79La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 80-81La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 82-83La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 84-85La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 86-87La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 88-89La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 90-91La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 92-93La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 94-95La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 96-97La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 98-99La Revue de la Musique numéro 2 fév/mar 2016 Page 100